CFNews

L'actualité du capital investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique 06 décembre 2017

1194 mots

Bulletin Hebdo Asie : PSA, IPS, ICTK, Xiaomi, Indosuez...

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

 

- Les Deals -

Services Financiers : Indosuez / CIC (France / Chine, Singapour)

La banque privée Indosuez, filiale du groupe Crédit Agricole, finalise l'acquisition des activités de banque privée du Crédit Industriel et Commercial (CIC) à Singapour et de CIC Investors Services à Hong Kong. La transaction renforce la présence de la banque privée en Asie et porte le montant de ses actifs sous gestion dans la région à environ 12 Md€ sur un total de 112 Md€ dans le monde. Les effectifs locaux de la banque passent, eux, de 250 à plus de 400 collaborateurs. Le montant de l’opération reste confidentiel et l’impact sur le ratio CET1 (Common Equity Tier 1) non phasé sera très limité (moins de 2 points de base). Indosuez dispose d’une présence solide en Asie, ses racines remontant à plus d’un siècle à Hong Kong et à Singapour sous l’appellation Banque de l’Indochine.

Automobile : PSA Group / Nidec (France / Japon)

Le groupe automobile français PSA s’associe au japonais Nidec , numéro un mondial des moteurs électriques, pour créer une coentreprise française avec un investissement de 220 M€. Le japonais réalise cette opération via sa filiale française acquise l’an dernier Leroy-Somer , basée à Angoulême (Nouvelle Aquitaine) (l ire aussi notre bulletin précédent ). Détenue à parité, la nouvelle JV, basée Carrières-sous-Poissy (Yvelines) et opérationnelle à compter de l'an prochain, produira des composants de la chaîne de traction électrique, destinés aux véhicules électrifiés pour le groupe PSA mais également pour d’autres constructeurs. PSA et Nidec estiment que la taille de ce marché devrait doubler d’ici à 2030 pour atteindre environ 45 Md€ de chiffre d’affaires.

Services & conseils aux entreprises : Bureau Veritas / IPS Tokai, ICTK (France / Japon, Corée du Sud)

Fort d’un chiffre d’affaires de 4,55 Md€, le groupe coté Bureau Veritas acquiert le japonais IPS Tokai Corporation, laboratoire d'essais de compatibilité électromagnétique (CEM) pour le secteur automobile. Située à Anjo-shi dans la préfecture d'Aichi, la cible était une division d'IPS Corporation spécialisée dans les essais automobiles. Avec un effectif de 10 personnes, elle a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 2 M€ en 2016. L’opération permet au français d’acquérir des capacités techniques et des accréditions, notamment dans le domaine des véhicules électriques et connectés, mais aussi d’étendre son réseau géographique dans l’archipel japonais.
En parallèle, le groupe coté s’empare également de la société sud-coréenne ICTK, spécialisée dans les essais appliqués aux systèmes de paiement intelligents, renforçant ainsi sa position dans les tests de produits sans fil. Employant 20 personnes, la cible, basée à Seongnam (située au sud-est de Séoul), a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 3 M€ en 2016.

Smartphone : Xiaomi (Chine)

Le fabricant de smartphones Xiaomi (« le petit grain de riz ») a entamé des discussions avec des banques d’affaires en vue de sa méga IPO. Selon l’agence Bloomberg, l’opération valoriserait le groupe chinois à 50 Md$. Elle devrait intervenir dans le courant de l’année prochaine, probablement à Hong Kong ou aux États-Unis, et sera la plus importante IPO d’un groupe technologique chinois depuis celle du géant e-commerce Alibaba, réalisée à New York en septembre 2014. Créée par Lei Jun en 2010, Xiaomi réalise 90 % de ses ventes en Chine et en Inde et tente aujourd’hui de conquérir des marchés étrangers tels que l’Espagne, la Russie, l’Ukraine ou l’Indonésie. Pour rappel, il a été valorisé 45 Md$ en 2014, lors de sa levée de 1,1 Md$ réalisée notamment auprès du fonds russe DST et du fonds souverain singapourien GIC Private (lire aussi notre bulletin précédent ).

Batterie : NEC Energy Devices / GSR Capital (Japon / Chine)

Le groupe japonais NEC va vendre NEC Energy Devices, sa filiale de batteries au lithium pour les véhicules électriques, au fonds chinois GSR Capital. Fondée en 2010 à Sagamihara (sud de Tokyo), NEC Energy Devices fournissait jusqu'à présent des équipements à Automotive Energy Supply (AESC). Cette dernière, une coentreprise établie par NEC et Nissan en 2007, installe, entre autres, des produits lithium-ion dans le véhicule électrique Leaf de Nissan. Elle sera également acquise par le fonds chinois. Les deux transactions devraient être finalisées le 30 Mars 2018 et apporteront environ 6000 millions de yens (44,8 M€) de bénéfice du japonais NEC. Ce dernier se concentrera sur la construction, l'exploitation et l'entretien des systèmes de stockage électronique qui aura pour objectif de stabiliser les réseaux électriques et d’améliorer l'efficacité de l'utilisation énergétique.

Internet : Tencent Music / Spotify (Chine / Suède)

D’après le WSJ, Tencent Music, filiale du géant internet chinois Tencent Holdings (coté à Hong Kong), entame des discussions avec son homologue suédois Spotify en vue d'une possible détention croisée. Les deux sociétés pourraient toutes les deux s’introduire en Bourse l’an prochain. Le journal américain a expliqué que l’opération pourrait permettre aux deux groupes de négocier conjointement avec les studios de production sur les questions liées à la propriété intellectuelle. 

Télécom : Arkadin (contrat commercial en Chine)

Arkadin , filiale de l'opérateur japonais NTT, signe un partenariat avec Beijing 263 Enterprise Communications (filiale de Net263, coté à Shenzhen) pour accélérer son développement en Chine. Les deux sociétés uniront leurs forces pour fournir des solutions de conférence audio/web/vidéo, des événements web et des communications unifiées. L’infrastructure technologique sera déployée par le biais de la plateforme cloud d'Arkadin. Implanté en Asie depuis 2005, Arkadin avait pour mémoire été acquis par le japonais NTT en 2013 pour 350 M€. Et ce, auprès d’Ardian (lire aussi l’article : Arkadin appelé par NTT Com ). Grâce à ce rapprochement, la société française a connu une accélération de son déploiement sur la région Asie-Pacifique, où elle compte désormais plus de 250 000 utilisateurs.

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net

Haut de page