CFNews

L'actualité du capital investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique 08 février 2017

1438 mots

Bulletin Hebdo Asie : Valeo, Engie, Fabernovel, Paref, Accor, Daikin...

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

- Les Deals -

Automobile : Valeo / Pyeong Hwa (France / Corée du Sud)

Fort d’un chiffre d’affaires de 14,5 Md€, Valeo crée une coentreprise à parité avec son partenaire historique dans le domaine de la transmission, le sud-coréen Pyeong Hwa. Baptisée Valeo-Kapec, la joint-venture, basée à Daegu en Corée du Sud, disposera des activités dans les convertisseurs de Valeo à Nanjing (Chine), Atsugi (Japon) et San Luis Potosi (Mexique) et à Troy (États-Unis) ainsi que des implantations de Pyeong Hwa en Corée du Sud (Daegu, Waegwan et Seongju). Valeo-Kapec emploiera environ 3 000 salariés et devra réaliser un chiffre d’affaires annuel d’1 Md€.

Energie : Engie (France / Inde / Indonésie)

Le groupe coté Engie de 69,9 Md€ de chiffre d’affaires (2015) réduit son empreinte carbone en Asie en cédant ses participations dans Meenakshi et Paiton, deux centrales à charbon situées en Inde et Indonésie, représentant une capacité de production électrique de 3 GW. D’une part, il cède ses 40,5 % dans la centrale électrique de Paiton (2 GW) en Indonésie au qatari Nebras Power et à des actionnaires. D’autre part, il vend la totalité de la participation dans Meenakshi (0,3 GW installé, 0,7 GW en construction) à l’indien India Power Corporation Limited (IPCL), coté à Mumbai. Les deux cessions permettent une réduction de 1,5 Md€ de la dette nette consolidée.

En parallèle, Engie a clôturé la vente de 8,7 GW d’actifs thermiques (8,0 GW à gaz et 0,7 GW à charbon), à une joint-venture entre Dynegy et ECP. L’opération, annoncée en février 2016, génère une réduction de 3 Md€ de la dette nette. Pour mémoire, Engie a déjà finalisé 6,9 Md€ de cessions à date, soit environ 50 % de son objectif de 15 Md€ prévus sur la période 2016 - 2018 dans le cadre de son plan de rotation d’actifs annoncé en février 2016.

Services informatiques : Fabernovel / Velvet Group (France / Chine)

Le groupe de conseil et de services pesant autour de 20 M€ de revenus, Fabernovel , met la main sur l’agence chinoise spécialisée dans le marketing numérique Velvet Group, basée à Shanghai. Fondée par le Français Patrice Nordey, l’ancien directeur de L'Atelier BNP Paribas à Shanghai, la cible conseille notamment les entreprises et les marques occidentales sur le marché chinois. En comptant un effectif d’une vingtaine de personnes à Shanghai et à Hong Kong, elle a réalisé l’an dernier environ 2 M€ de chiffre d’affaires et serait à l'équilibre. Fondé en 2003 par Stéphane Distinguin, Fabernovel va ainsi passer à 220 salariés après cette acquisition. Deux antennes chinoises complètent également ses implantations existantes à New York, Paris, Lisbonne et San Francisco.

Immobilier : Fosun / Paref (Chine / France)

Le propriétaire du Club Méditerranée Fosun a entamé des discussions exclusives pour prendre le contrôle de la majorité du capital du gestionnaire immobilier tricolore Paref (lire aussi l'article du site CFNEWS IMMO: Paref séduit par un chinois ). L’opération se traduit par une OPA ferme lancée par Fosun Property sur un bloc de contrôle représentant 50,01 % du capital et des droits de vote, au prix unitaire de 75 euros, auprès de quatre actionnaires : Apicil, Gesco, MO1 (membre du pacte d'actionnaires) et la famille Hubert Lévy-Lambert. Paref, qui s’était introduit en bourse en 2005, détient un patrimoine immobilier de 167 M€, composé essentiellement d'immeubles à usage commercial et principalement en Île de France, et gère par ailleurs 1,3 Md€ d'actifs pour compte de tiers.
En Chine, Fosun, dont les actifs sous gestion atteignent plus de 32 Md€ (240 milliards de yuans), a réalisé des investissements dans 33 villes chinoises. Sur l’arène internationale, l’investisseur chinois, présent à New York, Tokyo, Sydney, Milan, Londres, Sao Paulo, Zurich, Singapour, Moscou, Lisbonne aussi en Inde, possède plus de 25 Md€ d'actifs. Pour rappel, le groupe chinois avait racheté l'immeuble newyorkais One Chase Manhattan (ancien siège mondial de la Chase Manhattan Bank) à New York pour 725 M$ et le bâtiment Lloyds Chambers à City de Londres, ou encore l'immeuble milanais Palazzo Broggi qui abrite le siège social du groupe italien UniCredit (lire aussi notre bulletin précédent ). En Europe, il détient de nombreuses propriétés grâce à sa filiale portugaise d’assurance à 80 % Fidelidade. Par ailleurs, au Japon, il dispose d’un gestionnaire immobilier Idera Capital Management, gérant 700 milliards de yens (environ 5,84 Md€) d'actifs couvrant les secteurs l’immobilier résidentiel (39 %) et de bureaux (48 %), dont la majorité des propriétés en Asie (hors Japon) (47 %) et au Japon (31 %).

Hôtellerie : AccorHotels / Colony Capital (France / États-Unis)

Le fonds américain Colony Capital , entré au capital de l’opérateur hôtelier en 2007, ne détient plus aucune action du groupe et a mis fin au tandem qu’il formait avec Eurazeo (lire aussi l’article du site CFNEWS IMMO : AccorHotels : Colony signe sa sortie ). Une opération réalisée à travers un transfert hors marché de la totalité des actions qui lui restaient à une « contrepartie financière », dont l’identité est restée confidentielle. Colony était le quatrième actionnaire d'AccorHotels avec 4,9 % du capital, derrière le groupe hôtelier coté chinois Jin Jiang (12,56 %), le fonds du Qatar (10,36 %) et celui d'Arabie saoudite (5,79 %). Le chinois Jin Jiang, le premier actionnaire du fleuron hôtelier français, avait souhaité atteindre les 29 % du capital l'an dernier, soit juste en deçà des 30 %, seuil de l’OPA obligatoire, mais le marché et l’administration française n'y étaient pas favorables.

Industrie : Daikin / Dinair (Japon / Suède)

L’industriel japonais du génie climatique Daikin fait l’acquisition du suédois Dinair AB spécialisé dans la fabrication de filtres à air. L’opération se réalise à travers AAF-Lufttechnik, filiale commerciale allemande du groupe AAF (American Air Filter Company), lui-même filiale de Daikin. La cible Dinair fabrique et commercialise des filtres à air destinés à l’équipement de pompes à chaleur et climatiseurs sur le marché du résidentiel et du tertiaire. Présente plus particulièrement sur le marché nord européen, elle dispose également d’unités de production en Finlande et en Lettonie. Fondé à Osaka au Japon en 1924, Daikin et ses filiales interviennent aujourd’hui dans plus de 140 pays avec ses 59 000 salariés répartis entre 70 usines.

Marketing : Shiji / ReviewPro (Chine / Espagne)

Fondé en 2008, le spécialiste du cloud de données et d’analyses de solutions de Guest intelligence pour les hôtels, ReviewPro, s’intègre chez son homologue chinois Shiji, coté à Shenzhen et basé à Beijing. Basée à Barcelone, elle offre  pour ses 30 000 clients hôteliers la gestion d’e-réputation et la solution d’enquêtes en ligne. Conseillée par Drake Star Partners  avec Christophe Morvan , Nicolas Depardieu et Damien Bonnet, la cession permet ainsi la sortie des actionnaires de la société, notamment le fonds catalan Active Venture Partners, qui lui avait, pour rappel, apporté 3 M€ en juillet 2013.

e-Billeterie : Voyage-sncf.com / Alibaba (Partenariat commercial)

L’e-billetterie SNCF Voyages-sncf.com s’allie au géant e-commerce chinois Alibaba pour vendre les billets train aux touristes chinois. Alitrip, la filiale du géant Alibaba récemment renommée Fliggy, crée ainsi l'application sous sa marque Rail Europe pour concrétiser cette alliance commerciale. Le paiement de trajets achetés sur mobile se fera via Alipay, plateforme de paiement en ligne d'Alibaba. Alitrip (Fliggy) compte aujourd’hui 434 millions d'utilisateurs et enregistrait 10 Md€ de chiffre d'affaires en 2015.

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net

Haut de page