L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Article
M&A

Parex épouse un suisse

PAR  | 10 janvier 2019 | 565 mots - 7 conseil(s)
Parex UNE
Parex

Le fabricant de mortiers industriels, ex spin-off de Materis en LBO avec CVC, est valorisé 2,2 Md€ par son confrère coté suisse Sika. Avec onze acquisitions et une croissance de 45 % en cinq ans, il apporte plus d'1 Md€ de revenus.

 Parex retrouve un actionnariat industriel, près de cinq ans après son spin-off de Materis, participation de Wendel (lire ci-dessous). Le fabricant de mortiers industriels était reparti en LBO avec CVC Capital Partners via son cinquième millésime (CVC Fund V), pour environ 880 M€. L'investisseur financier avait mandaté, pendant l'été, Lazard et Deutsche Bank  et c'est le suisse coté Sika qui a remporté les enchère, avec une offre à 2,5 MdCHF (environ 2,2 Md€), soit un multiple d'Ebitda 2019 pro forma de 11,3 - il descendra à 8,3 en incluant la totalité des synergies escomptées. Afin de financer ce rapprochement dont le closing est espéré entre le deuxième et le troisième trimestre, le suisse structure un financement bridge apporté par UBS et Citi.  

Une croissance de 45 % en cinq ans

Basé à Issy-les-Moulineaux et présidé par Eric Bergé, Parex se spécialise dans la fourniture de solutions de spécialités pour l’industrie de la construction et de la rénovation. Employant plus de 4 500 personnes, le groupe couvre 23 pays avec 74 sites de production et 2 centres de R&D en France et en Chine. Son offre comprend, notamment, des enduits pour la protection et la décoration des façades, des colles à carrelage et des revêtements de sols et des systèmes d’étanchéité et des solutions techniques pour le béton et le génie civil. Sous l'actionnariat de CVC, son chiffre d'affaires s'est apprécié de plus de 45 %, passant de 755 M€ en 2013 à 1,1 Md€ en 2018. Même phénomène pour l'Ebitda, qui a grimpé de 105 M€ en 2013 à 173 M€ en 2018, soit une marge de 16 %.

Onze acquisitions

Eric Bergé Parex Group

Eric Bergé, Parex Group

L'Asie est le premier marché adressé par le fabricant de mortiers industriels avec plus de 40 % de revenus générés. Ces cinq dernières années, le développement de Parex s'est, fortement, appuyé sur la croissance externe. Onze acquisitions ont été réalisées dans le monde entier. Coté à Zurich, Sika table sur des synergies annuelles comprise entre 80 MCHF et 100 MCHF (entre 70,80 M€ et 88,50 M€). Le rapprochement avec Parex lui permettra de doubler son activité dans les mortiers, générant désormais des revenus de 2,3 MdCHF (2,03 Md€). De plus, le chiffre d'affaires global atteindra 8 MdCHF (7,08 Md€). Le jour de l'annonce de l'opération, le cours de bourse de Sika se dépréciait de 3,99 % à 120,40 CHF par action avant de reprendre 5,65 % le lendemain.  

Lire aussi :

Materis s'allège de ParexGroup (27/03/2014)

Voir aussi :

Les principales cessions corporate réalisées par des fonds LBO depuis le 1er janvier 2018

Les principales cessions corporate réalisées par des fonds LBO depuis le 1er janvier 2018

Les principales cessions corporate réalisées par des fonds LBO depuis le 1er janvier 2018 - © CFNEWS

Voir la fiche de : PAREX

Voir la fiche de : CVC CAPITAL PARTNERS (CVC)

Voir la fiche de : SIKA AG

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération