L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Afrique #120 : Kasada, Innovex, Etix Everywhere, BOAD... Accès libre

Par  | 2130 mots
Les murs du Pullman d'Abidjan rejoignent le portefeuille de Kasada.

Les murs du Pullman d'Abidjan rejoignent le portefeuille de Kasada.

Hôtellerie : Accor / Kasada (Côte d’Ivoire / Sénégal / Cameroun / Qatar / France)

C’est l’une des plus importantes opérations de M&A transfrontalières dans le secteur de l’hôtellerie en Afrique qui vient de se conclure. Pour sa première acquisition, Kasada Hospitality Fund, véhicule dédié à l’hôtellerie subsaharienne, s’empare des murs de huit établissements exploités sous les marques Pullman, Novotel et Ibis, auprès d’AccorInvest, la branche immobilière du géant tricolore qui vient d'obtenir un PGE de 500 M€ (lire la brève « En grande difficulté », AccorInvest recevra un PGE sur CFNEWS IMMO). Si le montant demeure confidentiel, les actifs comptent parmi les plus éminents du continent. Géré par Kasada Capital Management, une plateforme d'investissement lancée en 2018 par le duo franco-qatari Accor et Katara Hospitality (lire les articles Le fonds à plus d’1 Md$ entre AccorHotels et Katara Hospitality et Le Qatar et Accor prennent le train de l'hôtellerie subsaharienne sur CFNEWS IMMO), Kasada Hospitality Fund acquiert un portefeuille de 1 602 chambres au sein des hôtels Pullman, Novotel, Ibis Plateau et Ibis Marcory à Abidjan (Côte d'Ivoire), Pullman, Novotel et Ibis à Dakar (Sénégal), et Ibis à Douala (Cameroun). Cette transaction s’inscrit dans le cadre de la stratégie du groupe Accor, qui a choisi de se recentrer dorénavant sur l’Europe, laissant à Kasada - dans lequel il détient une participation minoritaire - l’opportunité de se constituer l’un des principaux portefeuilles hôteliers au niveau local (pour plus de détails, lire l’article Kasada acquiert son premier portefeuille auprès d’AccorInvest sur CFNEWS IMMO). Selon Africa Intelligence, Kasada Capital Management aurait par ailleurs créé mi-décembre un nouveau véhicule d’investissement basé à Maurice. Aucune information supplémentaire n'a été divulguée à ce stade.

 

Logiciel & EnR : Innovex / Gaia Impact Fund (Ouganda / France)

Gaia Impact Fund investit dans la start-up tech ougandaise Innovex pour la gestion des centrales solaires à distance. - © Gaia Impact Fund

Gaia Impact Fund investit dans la start-up tech ougandaise Innovex pour la gestion des centrales solaires à distance. - © Gaia Impact Fund

Gaia Impact Fund, un fonds d’investissement français dédié aux énergies renouvelables, prend une participation (dont les modalités financières n’ont pas été divulguées) dans la start-up tech ougandaise Innovex (voir fiche opération sur CFNEWS). Fondée en 2015 par Douglas Karugaba Baguma et David Tusubira, celle-ci fournit des solutions numériques IoT basées sur le cloud pour le paiement et la supervision à distance d’installations solaires photovoltaïques. Sa technologie baptisée « Remot » permet ainsi aux installateurs solaires, aux EPC et aux distributeurs d’améliorer leur service après-vente, et d’adapter le pay-as-you-go à des systèmes solaires de plus grande taille, réduisant ainsi la durée des pannes et améliorant l’accessibilité du solaire auprès des populations. La majorité de ces infrastructures énergétiques sont installées sur des sites hors réseau tels que des centres de santé, des écoles et des PME. Active dans la région est du continent (Ouganda, Kenya, Tanzanie, RDC et Éthiopie), la jeune pousse utilisera ces nouvelles ressources pour étendre ses services numériques sur le marché en pleine démocratisation de l’énergie solaire en Afrique. Son ambition : faciliter l’accès à l’énergie solaire à trois millions de personnes d’ici à 2023, en étendant sa solution numérique à une centaine de distributeurs d’énergie solaire.

 

Infrastructures télécom : Etix Everywhere Maroc / Orange / Etix Everywhere (Maroc / France / Luxembourg)

Data centers (groupes frigorifiques) à Casablanca - © Etix Everywhere Maroc

Data centers (groupes frigorifiques) à Casablanca - © Etix Everywhere Maroc

La filiale marocaine de l’opérateur coté Orange met la main sur l’entité locale d’Etix Everywhere, une plateforme européenne de data centers, basée au Luxembourg et qui était valorisée autour de 160 M€ lors de son intégration par l’américain Vantage Data Centers il y a un an (lire l’article Etix Everywhere désormais connecté à un américain sur notre nouveau site, CFNEWS INFRA). Le groupe tricolore se dote ainsi à Casablanca d’un data center neutre de colocation aux standards internationaux, certifié Tier III « Design » et « Constructed Facility » par l’Uptime Institute (voir fiche opération sur CFNEWS INFRA). Mis en service en 2015, il offrira à terme plus de 1 000 MW de capacité d’hébergement via trois modules techniques indépendants. Bénéficiant de la présence des trois opérateurs télécoms marocains (Maroc Telecom, Orange et Inwi) en double adduction, il permet aux clients de choisir librement leur opérateur tout en garantissant une excellente connectivité et une faible latence. Doublement stratégiques pour l’essor stratégique d’Orange Maroc, les data centers contribuent d’une part au développement des services informatiques des clients entreprises du groupe, tout en accompagnant efficacement ces derniers avec l'avènement de la 5G, notamment en rapprochant les centres d’hébergement des antennes pour réduire le délai de latence.

 

Bourse : BOAD (Togo / Afrique de l’Ouest / International)

Serge Ekue, BOAD

Serge Ekue, BOAD

Belle réussite pour la première émission obligataire à objectifs de développement durable de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), présidée depuis août dernier par Serge Ekue, ancien directeur des activités de financement et d’investissement pour Natixis à Londres. Cette émission de 750 M€ avec une maturité de douze ans, portant un coupon de 2,75 %, a été sursouscrite six fois, avec une demande totale s’élevant à 4,4 Md€. Elle a convaincu plus de 260 investisseurs internationaux, les gestionnaires d’actifs représentant les trois quarts d’entre eux, et les LP’s (banques, compagnies d’assurances et fonds de pension) près du quart (21 %). En ce qui concerne la répartition géographique des investisseurs, l’Europe est largement en tête (80 % en proviennent, dont 40 % pour le seul Royaume-Uni), suivie par les États-Unis (17 %), l’Asie (2 %) et le Moyen-Orient (1 %). À travers cette opération, la BOAD s’engage plus que jamais dans le financement de projets à fort impact social et environnemental, dans des secteurs tels que l’agriculture et la sécurité alimentaire, les énergies renouvelables, les infrastructures de base, la santé, l’éducation et l’habitat social.

 

Nouveau programme d’incubation : l’African Youth Climate Hub / Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, l’Université Mohammed VI Polytechnique / Groupe OCP / YOUNGO (Maroc / International)

L’African Youth Climate Hub (AYCH), une plateforme de la jeunesse africaine pour le climat, lance un appel à candidatures pour un programme d’incubation de start-up vertes. Cette initiative lancée en 2019 à New York, à l’occasion du Sommet de l’Action pour le Climat, est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, l’Université Mohammed VI Polytechnique, le groupe OCP et l'ONG internationale YOUNGO (Children and Youth Constituency to United Nations Framework Convention on Climate Change). Hébergé au Centre International Hassan II de Formation à l’Environnement à Salé (bras académique de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement), AYCH a vocation à permettre aux jeunes Africains de s’exprimer et d’agir en faveur du climat et du développement durable. Il les met en réseau sur une plateforme numérique et accompagne leurs initiatives. L’objectif du futur programme d’incubation est de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération sensible aux questions environnementales et de nourrir l’esprit d’entreprise des jeunes. Dix projets portés par de jeunes Africains bénéficieront d’un programme d’incubation personnalisé de six mois lors de la première édition.

 

Bourse - BTP : Continental Blue Investment Ghana Limited / LafargeHolcim (Ghana / Suisse)

Lafarge Africa a subi de plein fouet l'an dernier le gel des grands projets d’infrastructures dû à la pandémie. - © Lafarge Africa

Lafarge Africa a subi de plein fouet l'an dernier le gel des grands projets d’infrastructures dû à la pandémie. - © Lafarge Africa

Engagée dans une stratégie de réduction de dette, la filiale nigériane du cimentier suisse coté LafargeHolcim (24,8 Md€ de chiffre d’affaires en 2019) va céder, sur la Bourse du Nigeria, ses 35 % de parts au sein de Continental Blue Investment Ghana Limited (CBI), une société de développement et d’exploitation d'une usine de broyage de ciment au Ghana. Précédemment, Lafarge Africa (500 M€ de revenus en 2019) s’était déjà délesté en mai 2019 de sa filiale sud-africaine (Lafarge South Africa), également considérée comme un actif non essentiel et peu rentable. Le groupe souhaite désormais se recentrer en Afrique sur le Nigeria.

 

Nomination - Fonds : Amethis (France / Afrique)

Khady Koné-Dicoh et Jean-Thomas Lopez, Amethis

Khady Koné-Dicoh et Jean-Thomas Lopez, Amethis

Le fonds d’investissement français Amethis vient de promouvoir deux collaborateurs de longue date, Khady Koné-Dicoh et Jean-Thomas Lopez, consolidant ainsi sa direction en portant le nombre d’associés à six. Ayant intégré la structure en 2013, à Paris, en qualité de Private equity Investment Manager, Khady Koné-Dicoh couvre en particulier l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique australe. Basé au Luxembourg, Jean-Thomas Lopez exerce chez Amethis depuis 2012, où il cumule les fonctions d’associé, membre du Comex et Portfolio Manager.

 

Nomination - Conseil : PwC (France / Maghreb)

Patrice Morot, PwC France et Maghreb

Patrice Morot, PwC France et Maghreb

Patrice Morot succédera le 1er juillet prochain à Bernard Gainnier à la présidence de PwC France et Maghreb pour un mandat de quatre ans. Spécialisé dans les services financiers, il était jusqu'à présent à la tête des activités d’audit et de conseil en gestion des risques. Après une première expérience de deux ans en tant que contrôleur financier chez Total, il a rejoint PwC à Paris en 1990, puis a été promu associé en 2002.

 

Événements :

  • 28 janvier (9h55-11h) : webinaire organisé par la Team France Export de Business France sur les opportunités dans l'offshore pétrolier et maritime en Afrique, en particulier en Angola, Côte d'Ivoire, Afrique du Sud, Kenya, Mozambique, Sénégal et Nigeria.
  • Report d'événements à cause de la pandémie :
    • la huitième édition de Promote, le salon de l'entreprise, de la PME et du partenariat organisé par la Fondation Inter-progress, mandataire du gouvernement camerounais ; initialement prévu du 24 avril au 2 mai 2021 à Yaoundé, il devrait se tenir en février 2022. Le report concerne également le Forum de Yaoundé, conférence étalée sur quatre jours présentée comme la principale innovation de cette édition, et qui aura pour thème « l’industrialisation de l’Afrique, une clé de l’émergence du continent ».
    • la cinquième édition de l'African Business & Social Responsability Forum, qui se tiendra à Marrakech les 22 et 23 septembre prochains.

 

Et aussi...

 

  • Le fonds d'impact dédié aux marchés émergents de l'agence de développement finlandaise Finnfund, OP Finnfund Global Impact Fund I, a levé en décembre dernier 58 M€ (70 M$) pour des projets dans le secteur de l'énergie, de l'agriculture et des services financiers. En l'espace de sept mois, c'est au total 135 M€ qu'il est parvenu à collecter.
  • Pour soutenir les TPE / PME africaines affectées par la crise, Proparco a mis en place une garantie exceptionnelle des financements qui peuvent leur être accordés. Société Générale est la première institution financière partenaire de la filiale de l'AFD à déployer ce dispositif, qui bénéficiera d'abord au Cameroun, à la Côte d'Ivoire, à Madagascar et au Sénégal.
  • L'entrepreneur Jérôme Maillet, ancien directeur de la stratégie et des investissements de la compagnie Air Sénégal, lance, avec un associé local, une nouvelle structure d'investissement sur le modèle de Y Combinator. Baptisée Cayor Ventures et détenue à parts égales par ses fondateurs, cette dernière devrait être entièrement opérationnelle d'ici la fin du mois.
  • Pour déployer plus efficacement leurs solutions d'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne, le fournisseur allemand de mini-grids solaires Africa GreenTec et son confrère Nexus Energy, une entreprise détenue par Green Climate Ventures (un fonds d'impact basé à Florence) s'apprêtent à fusionner.
  • Conseillé par Norton Rose Fulbright, le groupe bancaire marocain BCP a arrangé, aux côtés d'autres partenaires, un crédit long terme de 133 M€ afin de financer une partie des coûts de réalisation du Terminal à Conteneurs 3 (TC3) du port Tanger Med 2, opéré par Tanger Alliance.
  • Miro Forestry Developments, une entreprise ouest-africaine de produits forestiers et de bois présente en Sierra Leone et au Ghana, vient d'obtenir près de 10 M€ de FinDev Canada, l'institution financière canadienne dédiée au secteur privé dans les pays en développement.
  • Basée en France et implantée en Côte d'Ivoire depuis 2018, la société KeyOpsTech, première entreprise à digitaliser le suivi de livraison de colis et de plis en Afrique, renforce sa présence en Afrique de l'Ouest. Après le démarrage effectif en décembre de ses activités au Ghana (seul pays anglophone desservi à ce jour), elle procède actuellement au lancement de ses activités au Togo, au Bénin et au Cameroun.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain !

 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :

Voir la fiche de : ACCOR

Voir la fiche de : ACCORINVEST

Voir la fiche de : INNOVEX

Voir la fiche de : GAIA IMPACT FUND

Voir la fiche de : ETIX EVERYWHERE MAROC

Voir la fiche de : ETIX EVERYWHERE

Voir la fiche de : GROUPE ORANGE

Voir la fiche de : BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BOAD)

Voir la fiche de : OFFICE CHÉRIFIEN DES PHOSPHATES (GROUPE OCP)