L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Afrique #145 : Wave Mobile Money, Sodigaz APC, EARF, Highview Power... Accès libre


© Wave Mobile Money

© Wave Mobile Money

Télécoms : Wave Mobile Money / Sequoia Heritage / Founders Fund / Ribbit Capital / Stripe / Partech Africa (Sénégal / États-Unis)

La fintech sénégalaise Wave Mobile Money mobilise 168 M€ (200 M$) à l’occasion d’une série A qui la valorise 1,4 Md€ (1,7 Md$) et la propulse comme première licorne de l'Afrique francophone. Conjointement mené par les fonds californiens Sequoia Heritage, Founders Fund et Ribbit Capital, ainsi que par le géant des paiements d’outre-Atlantique Stripe, ce tour de table a vu également la participation de Partech Africa et de Sam Altman, ancien P-dg de Y Combinator et actuel P-dg d'OpenAI (voir fiche opération sur CFNEWS). Fondée en 2018 par le fournisseur américain de services de transfert de fonds Sendwave, lui-même racheté l’an dernier par WorldRemit, la cible se présente comme un réseau de services financiers sans frais de gestion de compte, s'apparentant à PayPal (avec des comptes d'argent mobile et non des comptes bancaires) et qui revendique quatre à cinq millions d’utilisateurs actifs. Employant plus de 800 personnes, elle utilisera ces nouvelles ressources pour s’étendre à de nouveaux marchés africains, en particulier en Ouganda et au Mali, et renforcer sa présence dans les marchés existants. Wave Mobile Money ambitionne en outre de renforcer son offre de services digitaux et d'étoffer ses équipes.

 

Énergie & Distribution : Sodigaz APC / AIIM / Amethis (Burkina Faso / Afrique du Sud / France)

© Sodigaz APC

© Sodigaz APC

Quatre ans après son investissement, Amethis vient de céder sa participation minoritaire de 22 % dans Sodigaz APC, le premier distributeur de bouteilles de gaz (GPL) au Burkina Faso, à African Infrastructure Investment Managers (AIIM), un fonds sud-africain dédié aux projets d’infrastructures (voir fiche opération avec les conseils sur CFNEWS). Fondée en 1977 par Amidou Bolly, l’entreprise aujourd’hui dirigée par Lala Bolly emploie plus de 780 personnes au service d’un réseau de distribution unique de 2 200 revendeurs de gaz, représentant une part de marché supérieure à 60 %. Forte d’un taux de croissance  annuel de +14 % sur les quatre dernières années, elle compte s’appuyer sur cette transaction capitalistique pour s’imposer comme l’un des leaders en Afrique de l’Ouest dans le secteur de l’énergie. Son partenariat avec Amethis lui a permis par ailleurs de se lancer dans le solaire et d’ouvrir une filiale au Bénin. Selon Patrick Kouamé, directeur des investissements chez AIIM, le gaz en bouteille peut être considéré comme un « combustible de transition » essentiel dans la transition à long terme vers un système énergétique durable.

 

Nouveau fonds - Électricité & EnR : EARF / SIMA / FVC / SFI / CDC Group / FMO / SIDA / SDC / UK Aid / USAID / Acumen / Fondations Rockefeller, Ikea et Shell (Afrique subsaharienne / Asie / International / Royaume-Uni / Pays-Bas / Suède / Suisse / États-Unis / Pays-Bas)

© Social Investment Managers and Advisors (SIMA)

© Social Investment Managers and Advisors (SIMA)

Un nouveau fonds d’urgence post-Covid-19 vient d’être porté sur les fonts baptismaux dans le secteur de l’énergie en Afrique subsaharienne et en Asie. Dénommé Energy Access Relief Fund (EARF) et géré par l’américain Social Investment Managers and Advisors (SIMA), il aura vocation à financer - via des prêts à court terme - près de 90 fournisseurs d'off-grids dans ces régions, bénéficiant in fine à au moins vingt millions de personnes. Un consortium de seize gouvernements, d’investisseurs et d’institutions financières de développement ont ainsi collecté 57 M€ (68 M$) pour son premier closing, et espèrent mobiliser à terme 67 M€ (80 M$). Parmi les souscripteurs figurent SIMA, le Fonds vert pour le climat (FVC), la Société Financière Internationale (SFI ou IFC), le CDC Group du gouvernement britannique, la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), l’Agence suédoise de développement et coopération internationale (SIDA), la Direction du Développement et de la Coopération suisse (SDC), UK Aid, l’United States Agency for International Development (USAID), l’ONG américaine Acumen, ainsi que les fondations Rockefeller, Ikea et Shell. La nécessité de la mise en place de ce fonds s’est imposée à ces acteurs très actifs en Afrique, dans la mesure où la pandémie a brisé la chaîne d’approvisionnement et augmenté les coûts des composants solaires, situation qui continue actuellement de paralyser l’ensemble des acteurs de l’industrie de l’accès à l’électricité.

 

EnR : Highview Power / Janus Capital (Afrique de l’Est / Royaume-Uni / États-Unis / Maurice)

© Highview Power

© Highview Power

Janus Capital investit 12 M€ (14,4 M$) dans le fournisseur britannique de systèmes de stockage Highview Power, afin de lui permettre d’étendre ses activités dans la région des Grands Lacs en Afrique de l’Est et dans d’autres régions du continent. C’est au total 23 M€ (27,4 M$) que Janus Capital a injecté dans la société cible, puisqu’il lui avait déjà apporté 11 M€ (13 M$) en février dernier, lors de sa levée de fonds de 59 M€ (70 M$ - relire bulletin #123). Grâce à sa solution de stockage d’électricité à grande échelle appelée CRYOBattery, qui offre un stockage d’énergie à air liquide pouvant facilement remplacer les combustibles fossiles (contrairement au stockage par batterie, largement utilisé dans les mini-réseaux verts en Afrique), Highview Power a tous les atouts en main pour devenir un leader du marché du stockage d’énergie à long terme. Fondé en 2005, l’entreprise a par ailleurs signé un partenariat avec une autre filiale de JCG, Great Lakes Africa Energy (GLAE), dans l’optique de co-développer des projets de production d’énergie renouvelable et de stockage à grande échelle dans la région des Grands Lacs.

 

Nouveau fonds - Infrastructures : Sanlam Investments Sustainable Infrastructure Fund / Sanlam (Afrique du Sud)

© Sanlam Sustainable Infrastructure Fund

© Sanlam Sustainable Infrastructure Fund

La branche d’investissement de Sanlam, le premier assureur d’Afrique, lance Sanlam Investments Sustainable Infrastructure Fund, un fonds dédié aux infrastructures en Afrique du Sud. Ayant déjà réuni près de 30 M€ (500 MZAR) auprès d’investisseurs institutionnels et comptant mobiliser à terme 296 M€ (5 MdZAR), le véhicule investira au minimum 1,5 M€ (25 MZAR) dans des projets d’infrastructures, dans des secteurs d’activité qui « stimulent la croissance économique, le développement du marché, l’emploi, en mettant l’accent sur la durabilité environnementale », tels que l’énergie, le transport, la santé, le logement et la gestion des déchets et des eaux. En 2020, Sanlam Investments avait lancé trois fonds d’impact visant à soutenir des entreprises affectées par la pandémie.

 

Agro-alimentaire : Agricorp / Vami / One Capital / AFEX (Nigeria / Émirats arabes unis / Suisse)

© Agricorp International

© Agricorp International

Le producteur nigérian de gingembre et d’épices diversifiées Agricorp International lève 14,8 M€ (17,5 M$), dont 9,7 M€ (11,5 M$) en equity, lors d’un tour de table de série A mené par son compatriote Vami, avec la participation de l’émirati One Capital et du suisse Associated Foreign EXchange (AFEX). Cet apport devrait aider l’entreprise, créée en 2018 par Kenneth Obiajulu et Wale Omotimirin, à financer d’ici 2022 la mise sur pied de la plus grande installation de transformation de gingembre d’Afrique.

 

Nouveau fonds : LoftyInc Afropreneurs Fund 3 / LoftyInc Capital (Afrique / Nigeria)

© LoftyInc Capital

© LoftyInc Capital

Le VC panafricain LoftyInc Capital, fondé en 2017 à Lagos, vient de réaliser le premier closing à 4,6 M€ (5,5 M$) de son troisième véhicule, LoftyInc Afropreneurs Fund 3, destiné à soutenir des start-up technologiques en Afrique et ciblant une taille finale de 8,4 M€ (10 M$). Les contributeurs incluent les nigérians FBNQuest Funds et The Green Investment Club, ainsi que des business angels de multinationales comme Google, Facebook, et ExxonMobil, et le dirigeant d’Andela, Jeremy Johnson.

 

Nomination - Banquier : Lazard (France / International)

Nabil Menai, Lazard

Nabil Menai, Lazard

Lazard Frères renforce son offre de conseil en financement des États et entités souveraines et recrute Nabil Menai en tant que senior advisor au sein de son équipe de Conseil aux Gouvernements. La nouvelle recrue dispose d’une expertise reconnue dans les économies émergentes, notamment au Moyen-Orient et en Afrique. Depuis 2018, il exerçait chez Natixis où il occupait le poste de Global Head of Debt Capital Markets for Public Sector au sein de la division de Corporate Investment Banking.

 

Événements :

  • Marrakech, 22 et 23 septembre : cinquième édition de l’African Business & Social Responsibility Forum.
  • 29 septembre (18-20h) : dixième édition de la conférence annuelle de l’African Business Lawyers’ Club (ABLC), organisée en visio-conférence - en partenariat avec MEDEF International - et intitulée « New Tech : Shaping the Future of Education in Africa ». L’objectif : susciter des réflexions sur l’intégration des nouvelles technologies dans les systèmes éducatifs africains et ainsi ouvrir la voie vers des évolutions tant en matière de régulation qu’en matière de process et de stratégies aussi bien au sein des organisations publiques que privées. L’évènement accueillera deux tables rondes : la première aura pour objet d'analyser dans quelle mesure l’intégration pédagogique du numérique peut permettre une amélioration du système éducatif africain actuel ; la seconde permettra d’envisager les nouvelles technologies comme vecteurs de croissance et de développement en Afrique.
  • Lomé, 5-7 octobre : « Rencontres Africa », un forum d’affaires et d’investissements organisé depuis 2016 sur le continent et dédié à la promotion du secteur privé. Organisé cette année sous le thème « La relance économique en Afrique est-elle l’affaire des entreprises ? », cette édition a pour objectif de mobiliser physiquement 150 décideurs français dans le pays, et environ mille autres virtuellement. Ce, dans l’optique de leur présenter des opportunités d’affaires au Togo et de générer des partenariats entre les entreprises togolaises et françaises.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain !

 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :