L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Afrique #146 : Avacare, Setrag, MNT-Halan, RGreen... Accès libre


© Avacare Health

© Avacare Health

Industrie pharmaceutique : Avacare Health / Amethis (Maurice / Afrique / France)

Fort d’une capacité d’investissement de plus de 800 M€, le fonds dédié au continent africain Amethis réalise un nouvel investissement dans le secteur de la santé. Il vient de prendre une participation minoritaire dans Avacare Health (Avacare), un distributeur et fabricant de produits pharmaceutiques et de consommables médicaux fondé en 1996 à Harare (Zimbabwe) par Vikramkumar Naik, un médecin anesthésiste né dans ce pays. Désormais basé à Maurice, le groupe s’est érigé en un leader panafricain distribuant plus de 9 000 produits et opérant dans un grand nombre de pays dont l'Afrique du Sud, la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, l'eSwatini, le Lesotho, la Zambie et le Kenya. Ayant engrangé environ 169 M€ (200 M$) de chiffre d’affaires avec 1 300 salariés, il dispose de 32 entrepôts, 47 bureaux de vente et 15 sites de production sur le continent africain, et est également actif au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique du Nord et en Australie. Avacare s’est particulièrement distingué dans la lutte contre le VIH en Afrique australe - la région la plus touchée du monde - grâce à la distribution d’antirétroviraux (ARV), et contre la propagation du Covid-19, non seulement à travers la vente de consommables et équipements de protection, mais aussi en participant au consortium sud-africain qui collabore avec l’OMS pour établir le premier centre de transfert de technologie du vaccin Covid-19 à ARN messager sur le continent. L’entrée d’Amethis au capital devrait permettre à la société d’être accompagnée dans dans son tournant stratégique vers la production, et soutenue dans la consolidation de son positionnement sur les marchés existants et sur les nouveaux marchés. Le fonds aidera en outre Avacare à améliorer sa gouvernance et renforcer son management, et favorisera son expansion géographique, notamment en Afrique de l’Est et en Afrique francophone. (Voir fiche opération avec les conseils sur CFNEWS).

 

Infrastructures ferroviaires : Setrag / Meridiam (Gabon / France)

Le Transgabonais, exploité par la Setrag au Gabon. © Eramet

Le Transgabonais, exploité par la Setrag au Gabon. © Eramet

Le géant français des infrastructures Meridiam signe une opération d’envergure sur  le marché ferroviaire international, en s'emparant de 40 % de la Setrag, Société d'exploitation du Transgabonais, la principale ligne ferroviaire du Gabon, reliant Libreville à Franceville sur 650 kilomètres. Cette entrée au capital a été réalisée dans le cadre d'une augmentation de capital d'environ 30 M€. Le fonds dirigé part Thierry Déau depuis sa création en 2005 apportera en outre un financement de 40 M€ au profit du concessionnaire ferroviaire gabonais. Parallèlement, l'État gabonais s'est emparé de 9 % du capital de la Setrag. L’actionnaire principal de cette dernière demeure Comilog, filiale du groupe français spécialiste des mines et de la métallurgie Eramet et de l'État, avec 51 % des parts. (pour plus de détails, lire l’article Le rail affole les fonds infra sur CFNEWS INFRA).

 

Services financiers : MNT-Halan / Apis / DPI / Middle East Venture Partners / Wamda Capital / Endeavor Catalyst / Shaka Ventures / Algebra Ventures / Egypt Ventures / Lorax Capital Partners (Égypte / Royaume-Uni / Émirats arabes unis / États-Unis / Kenya)

© MNT-Halan

© MNT-Halan

La fintech égyptienne MNT-Halan, qui fournit des solutions de micro-financement et de paiement numérique aux non-bancarisés, lève 101 M€ (120 M$) auprès d’un panel diversifié d’investisseurs de private equity et de capital-risque locaux et internationaux. Apis Growth Fund II, véhicule géré par le londonien Apis Partners (dont il s’agit du premier engagement en Égypte) a mené le tour de table aux côtés d’African Development Partners III, géré par son compatriote Development Partners International (DPI). Parmi les autres participants figurent les dubaïotes Middle East Venture Partners (MEVP) et Wamda Capital, le new-yorkais Endeavor Catalyst, le kényan Shaka Ventures ou encore les cairotes Algebra Ventures, Egypt Ventures et Lorax Capital Partners. Depuis sa fondation en 2018, la start-up qui revendique un million d’utilisateurs actifs par mois a déboursé plus d’1,4 Md$ (1,7 Md$) de prêts.

 

Nouveau fonds - Infrastructures énergétiques : Afrigreen Debt Impact Fund / RGreen Invest (Afrique subsaharienne / France)

La plateforme française de financement d’infrastructures vertes RGreen Invest, gérée par le groupe RGreen créé en 2010 par Nicolas Rochon, s’apprête à se lancer en Afrique. Visant à permettre aux investisseurs institutionnels d’orienter leurs capitaux vers le financement de projets liés à la transition énergétique, il vient de mettre sur pied un véhicule dédié au continent. Afrigreen Debt Impact Fund ambitionne de collecter à terme jusqu’à 100 M€, « un objectif élevé qui illustre la confiance du marché et l’engouement des institutionnels pour ce type de véhicules positionnés sur la transition énergétique en Afrique », selon Jeune Afrique Business+. Le véhicule financera - sous forme de financement de projets et de facilités de crédit basées sur des actifs - des projets de production distribuée d'énergie solaire photovoltaïque en Afrique centrale et de l'Ouest, avec un accent particulier sur le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Ghana, le Mali et le Cameroun. Ciblant en priorité les pays où le réseau n'est pas fiable et où les prix de l'électricité sont élevés, il entend constituer un portefeuille diversifié de vingt à trente investissements avec un ticket moyen de 3,4 M€ (4 M$). La Banque Européenne d’Investissement (BEI) envisage d’injecter 25 M€ au sein d’Afrigreen Debt Impact Fund.

 

Nouveau fonds - Tourisme & immobilier : Genesis Hospitality Immo Fund - GHIF / Ocorian (Côte d’Ivoire / Afrique de l’Ouest / Royaume-Uni)

Charles Kié, New African Capital Partners

Charles Kié, New African Capital Partners

Le premier véhicule de droit ivoirien dédié au secteur du tourisme et de l’immobilier en Afrique de l’Ouest vient de voir le jour, sous la houlette du banquier Charles Kié, dirigeant co-fondateur de New African Capital Partners. Baptisé Genesis Hospitality Immo Fund (GHIF) et axé plus particulièrement sur les infrastructures touristiques, il sera géré par le britannique Ocorian, leader mondial de services fiduciaires et d’administration de fonds et de services. Sa vocation : répondre à la forte demande d’accompagnement des opérateurs de l’immobilier touristique et du secteur de l’immobilier résidentiel et commercial de haut niveau, mais également à la demande d’investisseurs particuliers et institutionnels à la recherche de produits de diversification de long terme. Pour atteindre sa taille cible de 15 M€ (10 MdXOF), il ne fera pas appel à l’épargne publique. En ligne de mire pour son premier investissement : l’hôtel cinq étoiles d’Assinie, spécialement conçu pour les voyageurs d’affaires et de loisirs à la recherche d’un hébergement de première classe, dont la gestion sera confiée à une chaîne internationale (à l'identité pour l’instant confidentielle). Pour constituer l’équipe en charge de ce véhicule, Charles Kié a recruté plusieurs personnalités chevronnées du secteur de l’immobilier et du tourisme. Yigo Thiam, ex directeur du groupe diversifié Teyliom, assurera ainsi la présidence du conseil d’administration de GHIF, tandis que Laetitia Gnassingbé, fondatrice de Leed Hospitality, et ancienne directrice d’hôtels au sein du groupe Accor en devient administratrice indépendante.

 

Santé & EnR : Mediclinic / Energy Exchange (Afrique du Sud / Royaume-Uni)

© Mediclinic

© Mediclinic

Le groupe hospitalier sud-africain Mediclinic, fondé en 1983 et coté à la Bourse de Londres, scelle un accord capitalistique de 129 M€ (110 M£) avec Energy Exchange afin de s’approvisionner en énergies renouvelables. Cette plateforme a en effet reçu l’autorisation des autorités énergétiques sud-africaines pour connecter les entreprises avec les producteurs indépendants d’électricité (IPP) prêts à investir pour la construction de centrales à énergies propres au sein de la nation arc-en-ciel. Si la quantité d’électricité propre que compte acheter le groupe hospitalier coté aux plus de 33 000 employés demeure confidentielle, on sait toutefois que Mediclinic prévoit de fournir des énergies renouvelables à quatre de ses hôpitaux, ainsi qu’à son siège basé à Stellenbosch. Grâce à ce partenariat, il entend réduire son bilan carbone et se rapprocher de son objectif de neutralité carbone d’ici à 2030.

 

 

Événements :

  • Abidjan, 5-7 octobre : mission organisée par Business France pour permettre aux entreprises tricolores de cerner les opportunités de la Côte d'Ivoire, un marché en plein essor. Au programme : présentation des secteurs clés et des opportunités de sous-traitance, témoignages des acteurs locaux et des CCEF, visites de sites, réseautage, rendez-vous avec des donneurs d’ordres.
  • Montpellier, 7-9 octobre : 28ème édition du sommet Afrique-France sur le financement des économies africaines, initialement prévu en juin 2020, puis du 8 au 10 juillet 2021. Emmanuel Macron, qui accueillera pour la première fois de nouvelles figures africaines - environ mille civils, issus de tous les pays et de milieux variés, de l’entreprenariat à la recherche, en passant par la culture, le sport, ou l’enseignement supérieur - et non des chefs d’État, souhaite faire de cet événement une vitrine des nouvelles relations qu’il entend faire émerger entre la France et l’Afrique.

 

Et aussi...

  • L’investisseur suédois à impact Trine injecte 5 M€ dans Solarise Africa, fournisseur sud-aficain d’énergie solaire aux clients commerciaux et industriels, afin de financer son expansion dans plusieurs pays africains (Afrique du Sud, Kenya, Rwanda, Ghana).
  • Le fournisseur d’énergie solaire kényan CrossBoundary Energy scelle un accord avec Grande Côte Opérations (GCO), filiale du groupe français Eramet, pour installer une centrale solaire hybride de 13 MW avec stockage pour les opérations de l’entreprise à Diogo, au nord-ouest du Sénégal.
  • L’entreprise aixoise Tysilio installe une station photovoltaïque sur-mesure, évolutive et connectée, à Sédhiou au Sénégal. La Tysilio Solar Station (TSS) est une solution hybride permettant aux agriculteurs de réduire leur dépendance vis-à-vis des très polluants groupes électrogènes.
  • Le conseil financier français Okan a accompagné le malgache OrgaEarth, producteur d’huile de cactus, JV du Groupe Filatex et de Green Bird, dans son opération de financement auprès de la Mauritius Commercial Bank (MCB), sous la forme d’un prêt-relais.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain !

 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :