L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Afrique #55 : Amethis, Velocity Capital, Airtel Africa, Tyme Bank...

PAR  | 11 juin 2019 | 2043 mots
Au portefeuille d'Amethis Fonds II depuis décembre 2017 : Groupe Premium, leader de la distribution de biens d’équipement industriels au Maroc

Au portefeuille d'Amethis Fonds II depuis décembre 2017 : Groupe Premium, leader de la distribution de biens d’équipement industriels au Maroc - Amethis

Bulletin Hebdo Afrique

Fonds : closing final à 375 M€ pour Amethis Fonds II (France / Afrique)

En février dernier, le fonds de capital-développement Amethis avait réuni 305 M€ pour son véhicule panafricain multisectoriel Amethis Fonds II  , dépassant déjà de 5 M€ son objectif initial (relire bulletin #37 ). C’est à présent le montant record de 375 M€ que vient d’atteindre ce véhicule, soit la plus grosse levée de fonds exclusivement destinés à l’Afrique ou un de ses pays membres, depuis le début de l’année en cours, et la deuxième plus importante depuis janvier 2018, derrière les 566 M€ (640 M$) mobilisés par Emerging Capital Partners (ECP) pour son quatrième véhicule africain en novembre dernier (relire bulletin #28 ). Lors du closing partiel d’Amethis Fonds II en début d’année, des responsables du fonds avaient expliqué que des due diligence étaient en train d'être effectuées par d'autres investisseurs, ce qui laissait présager une possible augmentation des engagements. La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a notamment fait son entrée dans ce véhicule à hauteur de 25 M€. Pour rappel, celui-ci cible des entreprises africaines de taille moyenne, dans lesquelles il injecte de 10 à 30 M€ (ou davantage par co-investissement). Son portefeuille comprend la société Premium, un distributeur d’équipement marocain actif dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, et Merec Industries , leader de la production de farine et de produits à base de blé et maïs au Mozambique (relire bulletin #22 ).

 

Nouveau fonds - Services financiers : Velocity Capital lance son véhicule FinTech Ventures

Velocity Capital a investi en 2014 dans Cellulant, spécialiste kényan du paiement mobile

Velocity Capital a investi en 2014 dans Cellulant, spécialiste kényan du paiement mobile - Velocity Capital Fintech

Un nouveau véhicule axé sur les fintech en phase de démarrage est sur les fonts baptismaux : Velocity FinTech Venture Fund, lancé par le VC néerlandais Velocity Capital et doté d’une enveloppe de 105 M€, ciblera plusieurs régions du monde, dont l’Afrique. Le capital-risqueur compte déjà trois entités africaines au sein de son portefeuille : le spécialiste kényan du paiement mobile Cellulant (2014), le sud-africain Yoco , concepteur et fournisseur de terminaux de paiements et de logiciels de caisse (2017), et la plateforme numérique de crédit Mines.io (2018). Comprenant au total douze entreprises, le portefeuille actuel de Velocity Capital sera transféré dans le nouveau véhicule. Ce dernier a déjà investi dans deux sociétés européennes, Owlin (basé à Amsterdam) et Twisto (basé à Prague).

 

Bourse - Télécoms : IPO d'Airtel Africa (Pays-Bas / Afrique / Royaume-Uni)

Présence d'Airtel Africa sur le continent africain

Présence d'Airtel Africa sur le continent africain - Airtel Africa

L’opérateur télécom Airtel Africa basé à Amsterdam et dédié à l’Afrique s’apprête à faire son entrée en Bourse à Londres en juillet prochain. Cette filiale de l'indien coté Bharti Airtel ambitionne de placer 25 % de son capital sur le marché en levant 662 M€ (750 M$) pour lui permettre de réduire sa dette, suite aux nombreuses dépenses réalisées ces dernières années pour financer son expansion. L'opérateur envisage par ailleurs une cotation au Nigeria. Fondé en 1998, Airtel Africa se targue, avec ses 99 millions de clients, d’être le deuxième plus gros opérateur mobile en nombre d’abonnés en Afrique (derrière MTN et ses 223 millions d’abonnés). Il est présent dans quatorze pays du continent, dont le Nigeria, son principal marché, la République démocratique du Congo (RDC), le Kenya ou encore le Rwanda. Fort de 2,6 Md€ (3 Md$) de chiffre d’affaires annuel pour un bénéfice net de 397 M€ (450 M$), il emploie plus de trois mille salariés. En début d’année, il a accueilli à son capital Qatar Investment Authority , le fonds d'investissement souverain de l’émirat du Qatar, quelques mois après récolté 1,3 Md€ (1,5 Md$) auprès de six grands investisseurs mondiaux, dont l’américain Warburg Pincus , la holding japonaise SoftBank et le fonds souverain singapourien Temasek (voir bulletin #26 ).

 

Services financiers & Intelligence artificielle : Tyme Bank / Ethos Private Equity (Afrique du Sud)

Tyme Bank, banque sud-africaine 100 % digitale

Tyme Bank, banque sud-africaine 100 % digitale - Tyme Bank

Tyme Bank (Take Your Money Everywhere Bank), une banque de retail sud-africaine 100 % digitale, majoritairement contrôlée depuis 2018 par African Rainbow Capital (ARC) - un gestionnaire d’actifs alternatif dirigé par le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe - fait entrer à son capital le fonds Ethos Private Equity à hauteur de 8 %. ARC et Ethos PE ont injecté conjointement près de 12 M€ (200 MZAR). La levée de fonds a été réalisée via le véhicule Ethos Artificial Intelligence Fund 1 (Ethos AI Fund), qui a bouclé en février son premier closing à 36 M€ (600 MZAR), avec comme objectif une enveloppe finale de 60 M€ (1 MdZAR). Depuis sa création en 1984, Ethos PE a investi dans plus de cents sociétés par l'intermédiaire de ses onze véhicules. ARC injectera prochainement 6 M€ (200 MZAR) supplémentaires. La banque en ligne, développée à l'origine dans le cadre d'un projet de Deloitte Consulting , financé par le fournisseur de télécoms MTN Group , puis devenue une entreprise autonome en 2012, propose à ses clients une approche innovante et hautement éthique de la banque numérique, avec un compte bancaire qui ne nécessite pas de frais de maintenance. Ses dirigeants estiment qu'elle devrait très rapidement atteindre le seuil de 500 000 épargnants.

 

Nomination - Avocats : Trinity International (France / Afrique francophone)

Marianna Sédéfian, Trinity International

Marianna Sédéfian, Trinity International

Trinity International , cabinet d’avocats international dédié au financement de projets d’énergie et d’infrastructures en Afrique, recrute Marianna Sédéfian en tant qu’associée à Paris. Précédemment counsel chez White & Case, elle intègre ainsi l’équipe de neuf avocats en charge des dossiers en Afrique francophone créée par Kaushik Ray, associé basé à Londres (pour plus de détails, lire l’article Trinity s’associe en financement de projets  sur CFNEWS IMMO & INFRA).

 

Événements : 

  • Tunis (Cité de la Culture), 17-21 juin : Africa Moves, un événement consacré à la technologie et à l’innovation sur le continent, réunira des start-uppers et investisseurs du monde entier autour de conférences, table-rondes et présentations, mais aussi des expositions, des entretiens privés B2B, ainsi que des défis et spectacles.
  • Tunis, 25-26 juin : deuxième édition du Forum sur l'Économie Bleue en Afrique (ABEF) organisée par Blue Jay Communication (agence cotée à Londres et axée sur l’Afrique), sur les opportunités qu’offre l’industrie maritime africaine tous secteurs confondus (pêche, aquaculture, ports, énergies renouvelables et technologies).
  • Pékin (Chine), 2-3 juillet : road-show d’investissement organisé par la Chambre africaine de l’énergie pour donner aux investisseurs chinois et asiatiques l’accès aux cycles de licences EG Ronda 2019 de la Guinée équatoriale pour le secteur pétrolier, gazier et minier

 

Et aussi...

  • Créée en février dernier, la French-African Foundation vient de dévoiler le nom des lauréats 2019 de son programme « French-African Young Leaders », ceux qui incarneront la nouvelle génération de « leaders qui construisent des ponts ». Les élus, seize femmes et quatorze hommes de moins de quarante ans, basés en France et en Afrique, ou issus des diasporas africaines, sont destinés à devenir les ambassadeurs de la relève franco-africaine.   
  • Ecobank, groupe bancaire fondé au Togo en 1985 et présent dans trente-six pays d’Afrique de l’Ouest, Centrale et de l’Est, rejoint la Bourse de Londres après l’émission d’une euro-obligation de 442 M€ (500 M$). L’obligation a été sur-souscrite, faisant l’objet d’une forte demande de la part des investisseurs internationaux.
  • Artémis, leader de l’édition juridique au Maroc, et Luxia, pionnière de la legaltech française, scellent un partenariat stratégique visant à développer et favoriser l’accès au droit français et européen dans le royaume chérifien et en Afrique, afin de satisfaire les besoins toujours plus pointus de l’ensemble des professionnels du droit.
  • En Éthiopie, le chinois Huajian Group va investir 88 M€ (100 M$) pour gérer et exploiter le parc industriel de Jimma (Sud-ouest), qui regroupe des usines de fabrication de chaussures et de transformation du café. Il s’efforcera également d’attirer d’autres groupes industriels chinois dans ce parc industriel de 75 hectares.
  • Le mauricien Inside Capital Partners réalise le quatrième investissement de son premier véhicule (Inside Equity Fund) dans une société de production d'emballages à Madagascar, Technopet. Les 3,3 M€ (3,75 M$) collectés serviront à améliorer les processus de fabrication de la société malgache, tout en lui permettant de réduire le niveau de son empreinte environnementale dans le pays. Constitué depuis deux ans, Inside Equity Fund a déjà été investi à hauteur de 60 %
  • Au Cameroun, le consortium Bolloré -APM Terminals (APMT, du groupe danois Maersk ) vient de saisir le tribunal administratif de Douala. Il veut obtenir des explications sur sa non-sélection dans le processus devant conduire à la désignation du nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du port de la capitale économique du pays.
  • La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) accorde à la filiale marocaine du groupe bancaire français Société Générale , un prêt de 20 M€ destiné à soutenir des projets verts portés par des PME participant à certaines chaînes de valeur et écosystèmes industriels.  
  • Le royaume d'Eswatini (ex-Swaziland) va bénéficier d’une facilité de crédit de près de 124 M€ (140 M$) de la part de la Banque Africaine d'Import-Export (Afreximbank), afin de l’aider à atteindre ses objectifs commerciaux et stratégiques, et développer une stratégie de transformation du bois (dont le royaume est exportateur) à échelle industrielle.
  • La filiale européenne du groupe marocain Attijariwafa Bank s'allie à l'assureur français la Matmut dans le cadre d’un accord de distribution : les contrats d’assurance habitation de la Matmut seront proposés aux clients de la banque marocaine en France dès ce mardi 11 juin. D’autres contrats leur seront proposés à compter d’octobre 2019 (offre d’assurance automobile Matmut « Auto 4D ») puis à l’horizon 2020. 
  • Le courtier marocain Beassur accueille à son capital Marsh , leader mondial du courtage en assurance et de la gestion des risques, qui prend une participation minoritaire dans la société, laquelle changera bientôt de nom pour devenir Beassur Marsh (voir fiche de l'opération sur CFNEWS).
  • La ministre française de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, est en visite à Dakar ces 10 et 11 juin, afin de lancer le campus franco-sénégalais de Diamniadio, important projet suivi de près par les chefs d'État Emmanuel Macron et Macky Sall.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :