L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Afrique #70 : Opay, Oragroup, Xeceed Ventures, Vantage Capital...

PAR  | 26 novembre 2019 | 2169 mots
Opay

© Opay

Services financiers : Opay / Opera Software / Sequoia Capital China / GSR Ventures / Source Code Capital / GaoRong Capital / Meituan-Dianping (Nigeria / Norvège / Chine)

La fintech africaine séduit décidément de plus en plus les investisseurs chinois. Après la levée de 36 M€ de PalmPay évoquée la semaine dernière (relire bulletin #69 ), c’est au tour de la société Opay, fondée en 2018 par le norvégien Opera Software et opérant au Nigeria dans le secteur de la fourniture des services de paiement mobile, de réunir 109 M€ (120 M$) auprès d’un consortium 100 % chinois. Les VC Sequoia Capital China , GSR Ventures, Source Code Capital, GaoRong Capital figurent au tour de table, aux côtés de Meituan-Dianping , une entreprise spécialisée dans la vente en ligne. Cette levée permettra à la jeune pousse nigériane, qui propose également des services de distribution de repas à la demande, de transport et de microcrédits, de soutenir son expansion dans quatre économies dont l’écosystème technologique est considéré comme favorable par son dirigeant Yahui Zhou, à savoir le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud et le Ghana. C’est au total plus de 154 M€ (170 M$) qui ont été levés par Opay depuis son lancement en 2018. Pour sa société mère, le développeur de logiciels Opera, il s’agit de poursuivre l’implémentation de ses projets de croissance en Afrique. Au Nigeria, le groupe norvégien souhaite élargir son portefeuille de produits au-delà des applications mobiles, en se renforçant dans les services de paiement et en introduisant des plateformes numériques dédiées aux PME.

 

Services bancaires : Oragroup / ECP / Institut de Prévoyance Sociale - Caisse Générale de Retraite des Agents de l’État de Côte d’Ivoire (Afrique / Côte d’Ivoire / États-Unis / France)

Pour sa sortie partielle du capital d'Oragroup, Emerging Capital Partners (ECP), qui conservait plus de 50 % de participation, a fait appel aux services de BNP Paribas CIB.

Pour sa sortie partielle du capital d'Oragroup, Emerging Capital Partners (ECP), qui conservait plus de 50 % de participation, a fait appel aux services de BNP Paribas CIB. - © Oragroup

Le groupe bancaire panafricain Oragroup , qui revendique 3,3 Md€ (2171 MdXAF) de total bilan, 510 926 clients et 1 857 collaborateurs au sein de 152 agences, va changer d’actionnaire principal. Le fonds d’investissement panafricain Emerging Capital Partners (ECP) cède en effet une partie de ses parts à l’Institut de Prévoyance Sociale - Caisse Générale de Retraite des Agents de l’État (IPS-CGRAE) de Côte d’Ivoire qui détiendra désormais 61,45 % du capital. Plusieurs actionnaires institutionnels d’Oragroup (le français Proparco , l’allemand DEG , le belge BIO et la Banque Ouest-Africaine de Développement ou BOAD ) se délestent également partiellement de leurs titres en vertu de cet accord. Actionnaire depuis 2008, ECP conservera près de 20 % du capital. Cette transaction fait suite à l’introduction d’Oragroup à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), le 16 avril dernier, à hauteur de 20 % de son capital (relire #bulletin 48 ). Cette IPO représente la plus importante opération réalisée depuis la création de la BRVM en 1998, avec une levée sur le marché financier régional de 86 M€ (56,92 MdXAF). L’IPS-CGRAE avait souscrit à cette offre publique de vente pour 9 % du capital flottant d’Oragroup.  En dix ans (2008-2018), le Produit Net Bancaire et les actifs du groupe ont été multipliés par douze, grâce à une croissance organique et externe favorisée par l’accompagnement de ECP. Présent dans douze pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo, où se situe son siège social), il a obtenu de nombreuses distinctions dont l’African Banker Awards en 2015 et 2017 de la « meilleure banque régionale en Afrique de l’Ouest ».

 

Fonds - Intelligence artificielle : Xecced Ventures (Royaume-Uni / Afrique)

Xeceed Ventures va investir sur le continent africain dans des start-up développant des solutions faisant appel aux technologies de l'industrie 4.0.

Xeceed Ventures va investir sur le continent africain dans des start-up développant des solutions faisant appel aux technologies de l'industrie 4.0.

Le VC londonien Xecced Ventures, un spin off du think thankXeceed lancé l’an dernier, boucle le premier closing de son véhicule 4thIRiA I, axé sur l’intelligence artificielle en Afrique, avec 64 M€ (70 M$) collectés auprès d’investisseurs dont l’identité demeure confidentielle. Ce véhicule injectera entre 454 K€ (500 K$) et 4,5 M€ (5 M$) dans des entreprises en phase de démarrage ainsi que des sociétés ayant atteint un niveau de développement optimal, et opérant dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets et de l’informatique cognitive. Ciblant une taille finale de 91 M€ (100 M$), il devrait finaliser son premier investissement dans quelques mois. Xecced Ventures envisage par ailleurs de co-investir avec des entités publiques et privées installées sur le continent, à l’instar de la fondation Tony Elumelu qu’il a déjà approchée dans cette optique. Dans un premier temps, la firme britannique privilégiera des investissements en Éthiopie, pays où elle est en train de délocaliser son bureau d’Abuja au Nigeria au profit d’Addis Abeba.

 

Fonds - EnR : Vantage Capital / Genser Energy / Africa50 (Afrique du Sud)

Vantage Capital va développer en 2020 un nouveau véhicule dédié aux énergies éoliennes et solaires.

Vantage Capital va développer en 2020 un nouveau véhicule dédié aux énergies éoliennes et solaires. - © Vantage Capital

Vantage Capital , le plus important gestionnaire de fonds de dette mezzanine panafricain indépendant établi sur le continent (avec 841 M€ d’actifs sous gestion), désireux de se développer dans le domaine des EnR, va lancer un nouveau véhicule de 182 M€ (200 M$). Géré par sa filiale Vantage GreenX, axée sur les énergies éoliennes et solaires, GreenX III devrait lancer ses activités dans la première moitié de 2020

Vantage Capital vient par ailleurs de réaliser sa troisième opération de désinvestissement depuis le début de l’année : après Thebe Timrite (une entreprise minière basée en Afrique du Sud) et Austell Laboratories (une société pharmaceutique sud-africaine), il a cédé l’intégralité de ses actions au sein de Genser Energy Ghana, fournisseur d’électricité auprès de multinationales, ainsi que des sociétés minières et industrielles installées au Ghana. Son financement mezzanine de 16,8 M€ (18,5 M$), engagé en avril 2013 via son véhicule Vantage Fund II, aura permis à la cible de construire et d’exploiter trois nouvelles centrales électriques. Les actions cédées ont été rachetées par le fonds d'infrastructures Africa50 ainsi qu’un consortium de banques sud-africaines comprenant Standard Bank, Nedbank , Development Bank of Southern Africa.

 

Formation & Intelligence artificielle : Samasource / Ridge Ventures (Afrique de l’Est / États-Unis)

Depuis 2008, Samasource a permis à plus de 35 000 personnes de sortir de la pauvreté, en recourant comme main d’œuvre à des personnes qui gagnent moins de 2 dollars par jour pour un travail digital.

Depuis 2008, Samasource a permis à plus de 35 000 personnes de sortir de la pauvreté, en recourant comme main d’œuvre à des personnes qui gagnent moins de 2 dollars par jour pour un travail digital. - © Samasource

L’américain Samasource, qui exploite et fournit des données à  des centres de formation en intelligence artificielle et apprentissage automatique, lève 13,4 M€ (14,8 M$) au cours d’un premier tour mené par le VC californien Ridge Ventures (ex IDG Ventures USA). Cet apport servira à financer la mise en place de centres d’apprentissage en intelligence artificielle en Afrique de l’Est. La firme dirigée par Leila Janah, créée en 2008 à San Francisco,  et déjà implantée sur le continent à Nairobi (Kenya), a récemment ouvert des bureaux à Gulu et Kampala en Ouganda afin de desservir de nombreuses entreprises qui ont recours à l’intelligence artificielle pour améliorer leurs procédés de production. Les secteurs qui devraient particulièrement bénéficier de l'apprentissage automatique sont les véhicules autonomes, les soins de santé, les technologies financières et la publicité.

 

Événements :

  • Sharm el-Sheikh (hôtel Rixos Premium Seagate, Égypte), 2-4 décembre : quatorzième édition de la Conférence économique africaine (CEA) pour promouvoir l'emploi, l'esprit d'entreprise et le renforcement des capacités des jeunes africains.
  • Le Cap, 2-4 décembre : dixième édition du SuperReturn Africa, une conférence de private equity et de networking.
  • Marseille, 3-5 décembre : troisième édition du sommet international Emerging Valley qui rassemblera les leaders de la Tech africaine, les investisseurs, les experts africains et mondiaux de l’innovation. Deloitte Afrique , partenaire de l'événement réalisera une présentation en plénière de l'industrie 4.0 en Afrique, puis une conférence sur l'émergence des villes durables en Afrique et en Méditerranée et la réinvention des modèles à l'horizon 2040, ainsi que des workshops pays sur le thème « comment passer du Start-Act à la Startup Nation ».
  • Casablanca, 4-6 décembre : quatrième édition du Sommet africain du commerce et de l’investissement - Ifrane Forum, autour de la thématique « entreprendre et innover pour transformer l’Afrique ».

 

Et aussi... 

  • Orange vient de finaliser la cession de sa filiale Orange Niger à Zamani Com , contrôlée par l'homme d'affaires nigérien Mohamed Rhissa et son associé Moctar Thiam (relire bulletin #65 et voir fiche opération sur CFNEWS avec l'ensemble des conseils).
  • Les 12 et 13 novembre derniers, une délégation d’une dizaine de chefs d’entreprises normands, conduite par le président de la Région Normandie, Hervé Morin, a mené une mission de prospection à Casablanca et à Rabat dans l’optique d’obtenir de nouveaux marchés au Maroc. Cette mission a débouché entre autres sur un contrat pour la réalisation par Cohin Environnement d’une station d’épuration pour le traitement des eaux usées à Berkane, dans la région de l’Oudja, ainsi que sur deux projets d’implantation de filiales d’entreprises normandes au Maroc.
  • Thomson Broadcast, une marque française spécialisée dans les systèmes de transmission pour la télévision et pour la radiodiffusion, remporte un appel d’offres de Televisão Pública de Angola, le groupe national angolais de télévision. Elle avait été reprise par le groupe malgache Sipromad à la barre du tribunal au cours de l’été 2018.    
  • Le 6 décembre prochain, Bpifrance ouvrira un bureau à Nairobi (au Kenya), son deuxième bureau en Afrique, après celui d’Abidjan (en Côte d’Ivoire).
  • Emerging Capital Partners (ECP) s’associe avec trois grandes institutions de financement du développement, à savoir le français Proparco , le finlandais Finnfund et le danois IFU , afin de soutenir la croissance et le développement des établissements d’enseignement supérieur sur le continent africain, à travers la création et le financement d’African Edu Holdings (AEH), une société de portefeuille ad hoc.
  • Les équipes parisiennes du cabinet international Bird & Bird nouent un partenariat avec le cabinet Nyemb au Cameroun en vue de traiter les dossiers liés à ce pays.
  • En Algérie, Engie vient de signer des accords avec la société publique des hydrocarbures (Sonatrach ) concernant la livraison, par la seconde, de gaz naturel brut et de gaz naturel liquéfié (GNL). 
  • Jumia suspend ses activités au Cameroun, pays jugé peu mature pour l’e-commerce.
  • En Namibie, Total confie à son compatriote Bourbon Marine & Logistics le contrat de gestion de l’ensemble de la logistique de sa campagne d’exploration en mer qui démarrera l’année prochaine. 
  • La start-up camerounaise Tout souffle compte a remporté la palme d’or lors de la neuvième édition du Prix Orange de l’entrepreneur social pour l’Afrique et le Moyen-Orient (Poesam), ce mois de novembre, pour ses couveuses néonatales interactives, contrôlées à distance par le smartphone du médecin.
  • Au Nigeria, la plateforme de recrutement de chauffeurs professionnels Drivers NG reçoit un investissement d’un montant resté confidentiel de l’allemand GreenTec Capital .

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :