L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Afrique #90 : CDG Invest, SABC, Covid-19, Helium Health, Alexandria Angels... Accès libre

Par  | 2178 mots
Founders Camp organisé à Marrakech en décembre 2019 par le programme 212 Founders de CDG Invest, pour présenter les start-up de la dernière promotion aux investisseurs marocains, africains et européens.

Founders Camp organisé à Marrakech en décembre 2019 par le programme 212 Founders de CDG Invest, pour présenter les start-up de la dernière promotion aux investisseurs marocains, africains et européens. - © 212 Founders / CDG Invest

Start-up : Kifal Auto / Invyad / Weego / Freeterium / CDG Invest (Maroc)

En dépit de la crise, le fonds CDG Invest, branche d’investissement de la Caisse des Dépôts et de Gestion du Maroc, comprenant les filiales Fipar-Holding, Acacia Participations, CDG Capital Private Equity et CDG Capital Infrastructures, continue de soutenir l’écosystème marocain. Il vient en effet d’investir dans sept sociétés à ambition africaine, qui intègrent la phase d’accélération de 212 Founders, un programme lancé en septembre dernier pour préparer ces start-up dans leur développement commercial et technique lors des douze à dix-huit prochains mois. Parmi ces jeunes pousses figurent Kifal Auto, une marketplace dédiée à l’achat et la vente de voitures d’occasion, Invyad, une solution de caisse enregistreuse tactile et mobile, Weego, une application ambitionnant de révolutionner les transports en commun, et Freeterium, une solution digitale dans le cloud qui permet de gérer et de suivre en temps réel tous les flux de Supply Chain. Fondé début 2019 et doté d’une enveloppe de 100 M€, CDG Invest prend des tickets de 300 K€ à 1,3 M€, seul ou en co-investissement. Ce support financier de type amorçage ou série A permettra aux sociétés bénéficiaires de surmonter la crise d’une part, et de soutenir leur croissance d’autre part. Une fois le niveau de maturité pour une levée de fonds en série A atteint par une start-up, CDG Invest réalisera une deuxième levée de fonds incluant des investisseurs nationaux et internationaux. Dans l’optique de préparer les prochaines étapes de financement, le fonds marocain organise des rencontres avec des VC internationaux, à l’instar du Founders Camp organisé à Marrakech en décembre 2019 qui a permis de présenter les sociétés de la promotion 212 Founders à leurs potentiels futurs investisseurs.

Bourse - Agroalimentaire : Société Anonyme des Brasseries du Cameroun / Société des Brasseries et Glacières Internationales (Cameroun / France)

SABC

Détenue par le groupe Castel depuis 1991, la Société des Brasseries et Glacières Internationales (BGI)vient d'initier une OPA simplifiée sur sa filiale camerounaise, la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), qui sera radiée du marché réglementé d'Euronext à Paris. Cette opération, qui valorise la cible autour de 737 M€, avec un prix de 128,50 € par action représentant une prime de 43 % sur le cours de clôture du 15 janvier dernier, s'explique par la très faible liquidité de son titre. SABC a généré l'an dernier environ 526 M€ de revenus. BGI avait précédemment mené en 2019 une OPAS sur la Société des Brasseries de l'Ouest Africain (SOBOA), sa filiale sénégalaise (pour plus de détails, lire l'article BGI sirote au Cameroun sur CFNEWS).

Focus : le point sur la pandémie en Afrique

Alors que les premiers cas de contamination ont été détectés à la mi-février en Afrique, le continent ne compte aujourd’hui qu’un peu plus de 44 000 cas recensés (y compris les personnes déjà guéries) et 1 800 décès, contre plus de 3,5 millions de malades et plus de 250 000 morts dans le monde. Même en tenant compte d’une sous-estimation due au faible nombre des dépistages, la propagation de la pandémie semble y progresser plus lentement qu’ailleurs. Quels qu’en soient les facteurs explicatifs - la jeunesse de la population, la rapidité avec laquelle des mesures préventives ont été prises, un virus qui pourrait être sensible à des aléas météorologiques et saisonniers - il n’en demeure pas moins difficile d’anticiper l’impact sanitaire pour les pays africains, notamment du fait de ses handicaps structurels. Comme évoqué dans les précédentes chroniques, l’Afrique sera en revanche durement touchée sur le plan socio-économique, ne serait-ce qu’indirectement du fait du ralentissement mondial.

Les initiatives hors du continent
Africa Mutandi, une approche unique autour des stratégies inclusives et de l’innovation sociétale des acteurs publics et privés au service des ODD en Afrique.

Africa Mutandi, une approche unique autour des stratégies inclusives et de l’innovation sociétale des acteurs publics et privés au service des ODD en Afrique. - © Africa Mutandi,

Avec 3,1 Md€ (3,4 Md$) accordés au Nigeria, le FMI vient d’atteindre un montant record en termes de financement octroyé à un pays africain. Cette aide d’urgence a vocation à soutenir le pays, déjà financièrement vulnérable avant la propagation du coronavirus, à faire face aux graves répercussions économiques du covid-19, et à la forte baisse des prix du pétrole.

Le Maroc bénéficie d’un appui de 138 M€ (1,5 MdMAD) de l’Union Européenne pour appuyer la mise en œuvre du programme d’enseignement à distance, par l’intermédiaire de la réalisation d’une plateforme d’e-learning, destinée à l’ensemble des secteurs du domaine de l’éducation et de la formation du Maroc. Au Kenya, l’organisation européenne et trois de ses États membres (Danemark, Finlande et Suède) mobilisent 1,8 M€ (211 MKES) au profit d’un programme d’accès à l’eau potable et aux installations pour le lavage des mains, dans des centres commerciaux, établissements de santé, postes de police, casernes et prisons répartis dans vingt-cinq comtés du pays. L’UE consacrera également 800 K€ (525 MXAF) au Gabon, via une nouvelle facilité de coopération technique, pour contribuer à satisfaire des besoins urgents tels que la fourniture d’équipements, les prestations de services et campagnes d’information / communication.

L'Arab Petroleum Investments Corporation (APICORP), une institution financière multilatérale de développement, vient de lancer un programme de soutien de 457 M€ (500 M$) aux clients des pays membres dans le secteur énergétique, dont l’Algérie, afin de favoriser la relance économique et de soutenir des projets durables à impact élevé.

Comme annoncé fin mars (relire bulletin #86), Affectio Mutandi, agence française de conseil en stratégies RSE, enjeux ESG, stratégies à impacts et Objectifs du Développement Durable (ODD), vient de lancer Africa Mutandi, une offre de services destinées à accompagner les stratégies inclusives et l’innovation sociétale des acteurs publics et privés au service des ODD en Afrique. Outre cette offre de services et sa communauté d’acteurs, Africa Mutandi proposera également un média à impact dédié aux contributions des acteurs français (de l’AFDà BNP Paribas en passant par Orange, STOA ou Bolloré) dans la lutte contre le covid-19 et l’atteinte des ODD sur le continent. Son objectif : inspirer les acteurs et optimiser leur coopération sur le terrain.

Les initiatives internes au niveau régional ou étatique

Face au coronavirus, l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) suspend le pacte de convergence afin de renforcer la résilience des États. Cet assouplissement des règles budgétaires (mise en veilleuse des critères de convergence) vise à permettre aux pays membres d’avoir les coudées franches pour mener efficacement la bataille contre l’épidémie. Mis en place en 2015 dans l’optique d’harmoniser les indicateurs macroéconomiques, ce pacte imposait un taux d’inflation annuel moyen à 3 %, et des plafonnements, depuis le 1er janvier dernier, du déficit budgétaire de chaque État à 3 % de son PIB et du ratio d’endettement à 70 %.

De son côté, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) vient de mettre en place cinq nouvelles mesures pour aider les institutions de microfinance, en les autorisant notamment à accorder à leur clientèle un report d’échéances sur leurs prêts, pour une période de trois mois renouvelable une fois, sans charge d’intérêts ni frais, ni pénalité de retard.

En RDC, le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) va financer des entreprises locales, évoluant dans les secteurs agroalimentaire, pharmaceutique, logistique et distribution.

Au Maroc, le fonds spécial pour la gestion de la pandémie du covid-19 continue de fructifier : il vient ainsi de bénéficier d’un don de 233 K€ (2,5 MMAD) d’Africa50, la plateforme panafricaine d’investissement dans les infrastructures, dans le cadre de l’Initiative de Soutien à la Riposte du Covid-19 lancée par celle-ci et à travers laquelle l’institution alloue une contribution d’environ 744 M€ (8MMAD) afin de soutenir les efforts des pays africains.

De même pour son équivalent sénégalais, le Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du covid-19 (Force Covid19), lancé par le chef de l’État suite à l’apparition du coronavirus début mars, qui vient de recevoir un don de 17 K€ (11 MXOF) de la part du personnel du Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques du Sénégal (FONSIS).

Premier pays du continent à lever le confinement, le Ghana recourt à des drones de la start-up américaine Zipline pour tester plus rapidement les personnes en dehors des grandes villes.

Les initiatives des fonds et des sociétés
Àrgentil Capital Partners s'est associée avec sa société de portefeuille Tempohousing Nigeria pour développer et déployer un laboratoire mobile de test covid-19.

Àrgentil Capital Partners s'est associée avec sa société de portefeuille Tempohousing Nigeria pour développer et déployer un laboratoire mobile de test covid-19. - © Àrgentil Capital Partners

La société d'investissement nigériane Àrgentil Capital Partners soutient un certain nombre d'initiatives pour aider à faire face à l'urgence sanitaire. Elle a notamment financé le recrutement de personnel médical dans l'une des installations médicales nouvellement construites dans l'État de Lagos, et s’est associée à sa société de portefeuille Tempohousing Nigeria (THN) et à d'autres entreprises leaders dans leurs domaines, notamment 54gene, Wild Fusion et Arnergy Solar, pour développer et déployer un laboratoire mobile de test covid-19.

À Madagascar, l’entreprise sociale Green’N’Kool vient de lancer Alt. Soap, un savon écoresponsable, produit à base d’huile alimentaire usagée (habituellement jetée dans les canalisations), et dont la vente équivaut non seulement à un savon offert aux plus démunis, mais également à un investissement dans le développement du prototype de savon sous forme de gel, qui ne nécessite pas de rinçage à l’eau.

Au Maroc, le patronat cherche à préparer les entreprises nationales à la reprise de l’activité économique. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) propose ainsi trois guides pratiques et un kit de formation au profit des entreprises habilitées à reprendre leurs activités.

Logiciels & Santé : Helium Health / Global Ventures / AAIC Japan / Tencen (Nigeria / Émirats arabes Unis / Japon / Chine)

Helium Health est l'un des principaux fournisseurs de solutions technologiques complètes pour tous les acteurs des soins de santé sur les marchés émergents.

Helium Health est l'un des principaux fournisseurs de solutions technologiques complètes pour tous les acteurs des soins de santé sur les marchés émergents. - © Helium Health

Helium Health, un fournisseur de système de gestion des dossiers médicaux électroniques en mode Saas basé à Lagos, lève 6,4 M€ (7 M$) lors d'un tour de table mené conjointement par le dubaïote Global Ventures et la branche japonaise d’AAIC, un fonds singapourien dédié aux pays émergents. Le géant chinois de l'internet Tencen a également participé à la levée de fonds. Comme l’a souligné Noor Sweid, associée fondatrice de Global Ventures, 30 % seulement des visites à l'hôpital en Afrique sont enregistrées, donc c’est un marché où les besoins sont considérables. Pour le fonds Global Ventures, fort d’un portefeuille de quatorze entreprises, notamment des fintech, il s’agit de son premier investissement dans une entreprise de technologie de la santé. Ce secteur intéresse au premier chef les investisseurs internationaux dans le contexte actuel de pandémie. Co-fondée et dirigée depuis 2015 par Goke Olubusi, la cible lagotienne dispose de bureaux dans quatre autres villes nigérianes (Abuja, Uyo, Oyo et Kano), ainsi qu'à San Francisco.

Nouveau fonds : Imperial Logistics / Newtown Partners (Afrique du Sud)

C'est dans l'optique d'investir dans des start-up susceptibles de révolutionner le secteur de la logistique dans les dix prochaines années qu'Imperial Logistics s'est allié avec Newtown Partners pour lancer un nouveau véhicule.

C'est dans l'optique d'investir dans des start-up susceptibles de révolutionner le secteur de la logistique dans les dix prochaines années qu'Imperial Logistics s'est allié avec Newtown Partners pour lancer un nouveau véhicule. - © Imperial Logistics

Imperial Logistics, géant sud-africain de la logistique, s’allie avec son compatriote le VC Newtown Partners pour lancer un véhicule de capital-risque axé sur les start-up disruptives dans le domaine de l’industrie logistique et de la Supply Chain. Doté d’un budget initial de 18,3 M€ (20 M$), intégralement apporté par Imperial Logistics, il sera géré par Newston Partners et soutiendra des start-up susceptibles de révolutionner le secteur dans les dix prochaines années. Ciblant plusieurs marchés africains mais également l’Europe, il proposera des financements allant de l’amorçage à la série B, avec des tickets de 46 K€ (50 K$) à 1,8 M€ (2 M$), pour une durée moyenne de sept ans.

Tech - Fonds : Alex Angels Fund / Alexandria Angels (Égypte)

Alexandria Angels constitue le premier réseau de business angels dans la ville d'Alexandrie et le second en Égypte.

Alexandria Angels constitue le premier réseau de business angels dans la ville d'Alexandrie et le second en Égypte. - © Alexandria Angels

La firme d’investissement égyptienne Alexandria Angels met en place un véhicule de 5,6 M€ (6,3 M$) pour financer en amorçage des entreprises technologiques en Égypte. Alex Angels Fund ciblera des sociétés présentant des opportunités attrayantes de développement sur de grands marchés. Sa direction sera confiée à Tarek El Kady, Loay El Shawarby et Walid Bakr. Le premier investissement devrait avoir lieu d’ici la fin du troisième trimestre de l’année. Fondé en décembre 2016 et soutenu majoritairement par des institutions financières étrangères et des structures dédiées au financement du secteur privé, le VC a déjà réalisé trois opérations à ce jour, dont le dernier investissement en date, le mois dernier, dans la cafétéria virtuelle d'entreprises Mumm.

Événement :

  • 6 mai (17h) : 2e émission live de l'agence 35° Nord avec @LTAfrique sur le thème « Le numérique comme réponse à la crise ».

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :