L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Afrique #93 : Covid-19, Laiterie du Berger, MetaMed, Asafo & Lawtons, SICAM...

PAR  | 25 mai 2020 | 2984 mots
Arone, une start-up lagotienne livrant des produits pharmaceutiques et du matériel médical par drones-cargos, bénéficie d'un appui et de l'accompagnement du Conseil Présidentiel pour l'Afrique.

Arone, une start-up lagotienne livrant des produits pharmaceutiques et du matériel médical par drones-cargos, bénéficie d'un appui et de l'accompagnement du Conseil Présidentiel pour l'Afrique. - © Arone

Focus : le point sur la pandémie en Afrique

Si le ralentissement de la pandémie est indéniable dans les foyers historiques, de nouveaux foyers, très virulents, sont apparus (notamment en Amérique du Sud et en Russie) et la propagation s’accélère en Afrique ces dernières semaines avec désormais près de 116 000 cas confirmés et 3 482 décès.

La solidarité internationale

Depuis le début de la crise, le Fonds Monétaire International (FMI) a apporté une assistance financière de plus de 19 Md€ (21 Md$) à 56 pays dans le monde, dont 12,3 Md€ (13,4 Md$) à 30 pays africains, en particulier sous forme de facilité de crédit rapide (FCR). Ce bilan ne comprend pas les 2,7 Md€ (3 Md$) accordés au Maroc dans la mesure où cet argent résulte d'une facilité débloquée par le royaume chérifien depuis plusieurs années. 

La Banque mondiale vient d’approuver des décaissements en faveur de trois pays pour soutenir leur riposte sanitaire : 46 M€ (50 M$) à l’Égypte à travers son nouveau mécanisme accéléré Covid-19, 49 M€ (54 M$) au Liberia, via l'Association internationale de développement (IDA) et 126 M€ (137,5 M$) à la Somalie, toujours par l’intermédiaire de l’IDA.

Club de ParisAu titre de l’initiative du G-20 relatif au moratoire sur le service de la dette, le Club de Paris suspend le service de la dette du Mali envers les pays créanciers membres, du 1er mai au 31 décembre 2020. Le Mali et la République Dominicaine sont les deux premiers pays à bénéficier de cette mesure, qui permet de soulager la trésorerie de l’État.

L’Agence Française de Développement (AFD) accorde au gouvernement camerounais une subvention de 10 M€ (6,5 MdXAF), sous forme d’appui budgétaire au ministère de la Santé publique (Minsanté).

L’alliance des acteurs internationaux et locaux

Dans le cadre de la pandémie de covid-19, en partenariat avec les Premières Dames Africaines, la Fondation Merck fournit une formation diplômante spécialisée aux médecins africains, à l'instar du Dr Joseph Baluku (Ouganda).

Dans le cadre de la pandémie de covid-19, en partenariat avec les Premières Dames Africaines, la Fondation Merck fournit une formation diplômante spécialisée aux médecins africains, à l'instar du Dr Joseph Baluku (Ouganda). - © Fondation Merck / APO Group

La Fondation Merck, la branche philanthropique du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA , poursuit sa collaboration avec les Premières Dames Africaines dans l’optique de fournir une formation spécialisée aux médecins africains pour mieux prendre en charge les patients atteints de diabète et d’hypertension, facteurs de comorbidités et donc de risques accrus dans le cadre du coronavirus. Les médecins pourront ainsi valider un diplôme en ligne d'un an et un master de deux ans en médecine cardiovasculaire préventive et diabète.

Au Gabon, le ministère de la santé a reçu un don d’une valeur de 160 K€ (105 MXAF), comprenant 30 0000 masques chirurgicaux dont 100 000 destinés au centre hospitalier régional Amissa Bongo, de la part de deux filiales du groupe français Eramet , à savoir la compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) et la société d’exploitation du Transgabonais (Setrag). Réponse à l’appel à la solidarité lancé par le chef de l’État gabonais Ali Bongo Ondimba, ce geste devrait être suivi d’un deuxième don dans les prochains jours. De même, le groupe Castel soutient la lutte contre la pandémie par l’intermédiaire de sa filiale la Brasserie du Burkina Faso (Brakina), qui a remis un chèque de 381 K€ (250 MXOF) au gouvernement burkinabè. Le groupe tricolore est également actif en matière de sensibilisation auprès des tenanciers, grâce des agents déployés sur le terrain.

Dans des secteurs à risque comme celui de l’hôtellerie, les professionnels tendent à redoubler d’initiatives. Accor , premier groupe hôtelier mondial, déploie ainsi une approche d’assistance médicale pour ses clients en Afrique, nommant des responsables de santé et de sécurité dans les hôtels, dans le cadre d’un partenariat stratégique avec Axa.

La fintech américano-nigériane Flutterwave, qui a levé en début d'année 31,5 M€ (35 M$) lors d’un tour de table de série B mené par les VC américains Greycroft et eVentures (relire bulletin #76 ), a lancé une plateforme de commerce électronique pour permettre aux entreprises africaines de créer leurs boutiques en ligne, avec paiements et livraison intégrés. À l'origine dédiée au traitement des paiements, la société a conçu cette solution en réponse aux perturbations engendrées pour les PME à travers le continent par les blocages temporaires liés à la crise.

Emmanuel Macron, président de la République

Emmanuel Macron, président de la République

Créé en 2017 par Emmanuel Macron et rassemblant des personnalités venues d’Afrique et de France, toutes issues de la société civile et bénévoles, le Conseil Présidentiel pour l’Afrique (CPA) soutient et accompagne des projets africains et de la diaspora qui apportent des solutions concrètes aux défis en lien avec la pandémie sur le continent. Une soixantaine de projets technologiques, médicaux et économiques portés par des collectifs citoyens, des associations ou des créateurs d’entreprises d’Afrique et de la diaspora, ont ainsi été identifiés, à l’instar de Diagnose Me (télémédecine, Burkina), Arone (livraison par drone de matériel médical, Nigeria), ou de la plateforme numérique d’Airbus Africa Community (partage de plans et prototypes d’équipements de pointe destinés aux soignants imprimables en 3D, France)

Les actions au niveau national

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, vient de lancer un plan de relance d’environ 158 M€ (1 MdGHS) afin de soutenir les PME touchées par la covid-19, grâce à l’octroi d’octroyer de prêts.

En République Démocratique du Congo, les entreprises des secteurs agricole, agroalimentaire et pharmaceutique vont bénéficier d’un financement du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), fixé à 9 M€ (10 M$) à taux zéro.

Le Gabon vient de mettre en place un centre de dépistage de masse d’une capacité de 10 000 tests par jour, baptisé du nom du Pr Daniel Gahouma, et qui vient se greffer au Centre International de Recherche Médicale de Franceville (CIRMF) et aux différentes structures déjà mises en place. Celui-ci servira également aux autres pays d’Afrique centrale.

Initiatives locales et continentales

L'Union Africaine (UA), qui a célébré hier son 57e anniversaire, lance à cette occasion, via son Fonds de réponse Covid-19 créé en mars dernier, une levée de fonds de 914 K€ (1 M$) dans l'optique de renforcer la riposte continentale face la pandémie et d’atténuer son impact socio-économique et humanitaire sur les populations africaines.

De son côté, la Banque Africaine de Développement (BAD) octroie un prêt de 188 M€ à la République de Maurice, afin de financer le Programme d’appui budgétaire de riposte à la pandémie.

African Guarantee Fund (AGF)L’African Guarantee Fund (AGF) s’attache à juguler les incertitudes auxquelles la pandémie confronte les institutions financières en Afrique, en posant les bases d’une stabilisation des économies, via un nouveau mécanisme de garantie. Parallèlement, AGF continuera à apporter son assistance technique pour développer la capacité des institutions financières à évaluer les risques des PME, et par conséquent d’offrir les réponses d’adaptation de ces entreprises.

Au Bénin, une équipe d’étudiants en énergies renouvelables et systèmes énergétiques de la Faculté des sciences et techniques de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) ont mis au point une borne de lavage automatique des mains fonctionnant à l’énergie solaire et destiné aux particuliers et aux institutions.

 

Agroalimentaire : La Laiterie du Berger / Amundi Finance et Solidarité (Sénégal / France)

Producteur entre autres des yaourts Dolima, la Laiterie du Berger est la seule entreprise sénégalaise fabriquant des produits laitiers à base de lait frais local.

Producteur entre autres des yaourts Dolima, la Laiterie du Berger est la seule entreprise sénégalaise fabriquant des produits laitiers à base de lait frais local. - © La Laiterie du Berger

La Laiterie du Berger , une entreprise sénégalaise qui collecte le lait de 1 280 éleveurs peuls au Nord du Sénégal pour élaborer ensuite des produits laitiers, bénéficie d’un nouvel investissement - dont le montant et le pourcentage de participation demeurent confidentiels - du fonds d’épargne solidaire Amundi Finance et Solidarité (voir fiche opération  sur CFNEWS). Cette branche du leader européen de la gestion d’actifs, gérant300 M€ en épargne solidaire, accompagne la société depuis 2017 aux côtés de la Fondation Grameen Crédit Agricole  et du Crédit Agricole de Franche-Comté . Amundi avait alors injecté 250 K€. Fondée en 2006 par le vétérinaire franco-sénégalais Bagoré Bathily , avec l’objectif de valoriser la production laitière locale, la cible utilisera cet apport pour pérenniser son développement et renforcer la filière laitière tant en amont avec la collecte qu’en aval avec la distribution et la vente au Sénégal. Employant 344 salariés, elle a produit plus de 7 071 tonnes de yaourt en 2019. À l’origine, l’aventure a démarré grâce au soutien financier de la famille du fondateur et du fonds français à impact Investisseurs & Partenaires (I&P) . La jeune pousse s’est ensuite entourée en 2008 du fonds d’investissement socialement responsable Danone Communities (apport de 840 K€ en échange de 25 % du capital), qui a débouché notamment sur la création de la marque Dolima, puis a séduit la Fondation Grameen Crédit Agricole, PhiTrust Partenaires , le Crédit Agricole de Franche-Comté et Amundi Finance et Solidarité.

 

Matériel médical : MetaMed / Mediterrania Capital Partners / Proparco / FMO / DEG / BERD (Égypte / France /  Pays-Bas / Allemagne / Europe)

Imagerie médicale

© wikimedia.org

Un consortium mené par le capital-investisseur espagnol Mediterrania Capital Partners (MCP) acquiert MetaMed, la plus grande plateforme de centres d’imagerie médicale présente en Égypte, Jordanie et Arabie Saoudite. La firme a réalisé cet investissement, valorisé plus de 100 M€, via son véhicule MC III, aux côtés  de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) , et des institutions de développement française Proparco , néerlandaise FMO  et allemande DEG . Fondée en 2009 par Gulf Capital GC Equity Partners II sous le nom de Technogroup Investments Holdings (TGIH) avec pour objectif d’investir dans le secteur de l’imagerie médicale et autres services de radiologie comme l’IRM, la tomodensitométrie et l’imagerie par rayons X, la cible gère aujourd’hui 27 centres d’imagerie médicale, ainsi qu’un laboratoire de biologie médicale. Auparavant, Mediterrania Capital Partners avait investi en 2018 dans Cairo Scan, premier fournisseur de services d’imagerie médicale en Égypte. Le fonds souhaite intégrer MetaMed et Cairo Scan pour créer la plus grande plateforme d’imagerie médicale de la région, avec plus de 45 centres.

 

Nouveau cabinet d’avocats : Asafo & Lawtons - ex Asafo & Co et Lawtons Africa (France / Afrique)

Pascal Agboyibor, Asafo & Co et Jeff Buckland, Lawtons Africa

Pascal Agboyibor, Asafo & Co et Jeff Buckland, Lawtons Africa

Asafo & Co , premier cabinet 100 % africain qui a récemment célébré son premier anniversaire, frappe un grand coup en intégrant les soixante-dix avocats de son confrère sud-africain Lawtons Africa , créé en 1892 et dirigé par Jeff Buckland . Ce rapprochement, vis-à-vis duquel la crise a agi comme un accélérateur, selon Pascal Agboyibor, le dirigeant fondateur d’Asafo & Co, donne naissance à une nouvelle structure panafricaine d’une taille significative, baptisée Asafo & Lawtons (voir fiche de l’opération sur CFNEWS). En unissant leurs forces, les deux cabinets seront en mesure de fournir une offre de services juridiques de classe mondiale. Asafo & Lawtons regroupera 180 professionnels du droit répartis dans sept bureaux (Paris, Abidjan, Johannesbourg, Casablanca et Alger au Maroc, ainsi que Mombasa et Nairobi au Kenya), couvrant ainsi l’ensemble du continent. Les clients bénéficieront des compétences conjointes des équipes en fusions-acquisitions, private equity, financements, projets, contentieux et arbitrage international, immobilier, industries extractives, énergie et électricité, antitrust et droit social.

 

Agroalimentaire : SICAM / DPI (Tunisie / Royaume-Uni)

L'investissement de 51 M€ dans SICAM par DPI constitue l'une des plus importantes opérations de capital-développement jamais réalisées en Tunisie.

L'investissement de 51 M€ dans SICAM par DPI constitue l'une des plus importantes opérations de capital-développement jamais réalisées en Tunisie. - © SICAM

La firme de private equity britannique Development Partners International (DPI) a choisi la Société Industrielle des Conserves Alimentaires (SICAM) pour son premier investissement direct en Tunisie, marché sur lequel elle était à l’affût des opportunités depuis longtemps, selon l’associé Sofiane Lahmar . Filiale agroalimentaire à 100 % du conglomérat de Tahar Bayahi, la cible s’est hissée au rang de premier producteur de tomates en conserve, de pâtes au poivre et de confitures de Tunisie. Depuis sa fondation en 1969, elle est devenue l'une des marques les plus reconnues du secteur agroalimentaire national. Avec cette opération d’un montant de 51 M€ (56 M$), qui constitue le deuxième investissement de son troisième véhicule, Africa Development Partners III (ADP III), DPI demeure fidèle à sa stratégie d’investissement axée sur la classe moyenne émergente en Afrique et sur les industries en lien direct avec le consommateur. Disposant de plus de 110 ans d'expérience globale en Afrique, la firme britannique comptabilise 21 sociétés en portefeuille opérant dans 29 pays. SICAM compte sur cet apport pour renforcer sa position de leader sur le marché et améliorer les revenus des agriculteurs dont il est partenaire, ainsi que la durabilité de l’approvisionnement alimentaire dans le pays et le renforcement de la résilience aux impacts du changement climatique. DPI a été conseillé par Asafo & Co , Derenia Capital, Matine Consulting et EY , tandis que le cabinet Meziou Knani & Khlif et InFirst Auditors ont agi en tant que conseils du groupe Bayahi.

 

Événement :

  • 27 mai (10h-10h45) : webinaire organisé par la région Île-de-France sur les économies africaines qui se trouvent affectées par l’arrêt économique de nombreux pays dans le monde, avec comme intervenants Augustin Doitteau, opérateur / analyste des marchés au sein de la fintech Ebury et Zoubir Rabi, chef de projets internationaux de la CCI Paris Île-de-France .

 

Et aussi...

  • La France a officiellement entériné mercredi dernier la fin du franc CFA, qui devrait dorénavant être remplacée par une nouvelle monnaie commune, l’Eco. Ce projet de loi qui modifie son accord monétaire avec les huit pays de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), ne marque pas pour autant son engagement financier sur le continent : « Le rôle de la France évolue pour devenir celui d'un strict garant financier de la zone », a expliqué le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.
  • L’intégrateur français de services CIS vient de renouveler un contrat de gré à gré avec la filiale tchadienne d’un important groupe pétrolier et minier anglo-suisse, pour une durée de deux ans à compter de décembre prochain. Le groupe tricolore assure depuis plus de huit ans les services de restauration, d’hôtellerie et de maintenance pour les 400 résidents des deux sites dudit groupe pétrolier.
  • Gide vient de poser les premiers jalons pour la création d’un think-tank qui rassemblera des collaborateurs internes et des experts sur la question des dettes souveraines en Afrique.
  • Le gouvernement égyptien est parvenu à mobiliser un montant record de 4,6 Md€ (5 Md$) sur le marché international des capitaux, via l'émission d'un eurobond qui a été sursouscrit plus de quatre fois.
  • L'opérateur de satellites français coté Eutelsat boucle un contrat pluriannuel, dont la valeur n’a pas été divulguée, avec Travel Africa Network pour la diffusion de sa première chaîne de télévision africaine de voyages en haut définition.
  •  Tomato Jos, une entreprise nigériane de transformation agricole, lève 3,8 M€ (4,2 M$) à l’occasion d’un tour de table de série A mené par le néerlandais Goodwell Investments via Alitheia Capital, son partenaire ouest-africain, avec la participation des américains Acumen Capital Partners et VestedWorld.
  • La Compagnie Nationale Algérienne de Navigation (CNAN) intègre désormais le port de Rouen dans son service régulier entre l’Algérie (Alger, Oran, Bejaia, et Skikda) et l’Europe du Nord (Anvers et Hambourg).

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :

Voir la fiche de : LA LAITERIE DU BERGER

Voir la fiche de : AMUNDI FINANCE ET SOLIDARITÉ

Voir la fiche de : PROPARCO

Voir la fiche de : ASAFO & LAWTONS (EX ASAFO & CO ET LAWTONS AFRICA)

Voir la fiche de : DEVELOPPEMENT PARTNERS INTERNATIONAL (DPI)