L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Afrique : Dislog, Amethis, Bboxx, Rougier, AMI...

PAR  | 11 mars 2019 | 2599 mots
Bulletin Hebdo Afrique

#42 : Amethis se retire de Dislog ; Rougier se restructure ; Crowdfunding record pour Bboxx ; African Management Initiative... Chaque semaine, CFNEWS résume l'actualité économique en Afrique.

 

Distribution : Dislog Group / H&S Invest  / Amethis (Maroc / France)

Moncef Belkhayat

Moncef Belkhayat, Dislog Group

Le fonds français Amethis cède, pour un montant non divulgué, sa participation de 29 % dans Dislog Group , un distributeur marocain de produits de grande consommation  , à la holding H&S Invest détenue par la famille fondatrice Belkhayat (voir fiche de l'opération sur CFNEWS). C’est en janvier 2014 que le fonds de capital-développement co-fondé en 2012 par Luc Rigouzzo et Laurent Demey - deux anciens patrons de Proparco - en partenariat avec Edmond de Rothschild Private Equity , était entré dans le capital de la cible par augmentation de capital. Dislog était l’une des sept sociétés du portefeuille du véhicule Amethis Maghreb Fund I (AMFI). Ce dernier avait été lancé en 2012 par Capital Invest sous le nom de Capital North Africa Venture II (CNAV II) et doté de 75 M€, avant de changer de gestionnaire et d’être rebaptisé (relire article de juin dernier « Maroc : Amethis gère un nouveau fonds » ). Dislog Group s’apprêterait désormais à lancer une importante opération de restructuration juridique et financière. Son P-dg, Moncef Belkhayat , a expliqué qu’il allait s’engager « dans une nouvelle étape de développement à travers l’intégration en amont, qui consiste à lancer quatre projets industriels dans les catégories du thé, des biscuits, des huiles et détergents, créateurs de 1 300 emplois à horizon 2021 ». Le distributeur marocain fondé en 1957, qui a multiplié son chiffre d’affaires par huit au cours des cinq dernières années, a récemment entamé un virage dans sa stratégie de développement. Désireux de transformer sa holding H&S Invest en véritable créateur de marques, il s’est lancé dans la conception et la commercialisation de marques propres, parallèlement à la poursuite de son activité de distribution des marques de partenaires.

 

Industrie forestière : Rougier (France / Afrique)

Grumes de Rougier Afrique International

Grumes de Rougier Afrique International - rougier.fr

Le négociant en bois tropicaux Rougier  achève sa restructuration, à la suite du plan de sauvegarde de sa holding administrative et financière (Rougier SA) et du plan de redressement judiciaire de sa filiale Rougier Afrique International , homologués le 26 février dernier, soit moins d’un an après l’ouverture des procédures. La cession de ses activités déficitaires et des actifs non stratégiques a permis au groupe de financer un remboursement partiel des créances bancaires en contrepartie d’un abandon du solde. Il a pu ainsi restructurer 55 M€ de dettes en France, outre le passif bancaire renégocié en Afrique. Comme évoqué dans les chroniques du 26 juin et du 24 juillet dernier , il a notamment vendu ses filiales camerounaise et centrafricaine à la Société de distribution nouvelle d’Afrique (Sodinaf) . Au terme de cette restructuration, l’industriel qui compte encore plus de 1 500 collaborateurs - toujours majoritairement situés en Afrique -, s’est recentré sur l’exploitation de forêts au Gabon et au Congo et a renforcé ses liens avec la Caisse des Dépôts et Consignations du Gabon . La cotation du groupe sur Euronext Growth Paris demeure suspendue.

 

EnR : Bboxx / Trine (Royaume-Uni / Suède / Afrique)

Kits solaires autonomes de BBOXX

Kits solaires autonomes de BBOXX - bboxx.co.uk

Le fournisseur britannique de solutions solaires off-grid Bboxx vient de lever plus de 6 M€ sur le marché suédois et européen via la plateforme de financement participatif Trine, basée à Göteborg et spécialisée dans les investissements durables dans l’énergie solaire. Il s’agit de la plus grande opération de crowdfunding dans l’histoire du solaire en Afrique. Cette levée fait suite aux partenariats avec deux géants : EDF , qui a pris une participation de 50 % dans sa filiale togolaise en octobre 2018 (voir bulletin #25 ), et le capital-investisseur britannique Africa Infrastructure Investment Managers (AIIM) , qui lui a accordé 27,3 M€ (31 M$) en janvier dernier (voir bulletin #35 ). Grâce aux fonds collectés, Bboxx, fondé en 2010 par Mansoor Hamayun , pourra fournir un accès à une énergie abordable, fiable et propre, ainsi qu’à d’autres services publics modernes (internet, téléphone et divertissement) à plus de 200 000 personnes vivant dans les zones rurales de sept pays africains (Kenya, Rwanda, Togo, République démocratique du Congo, Mali, Sénégal et Guinée Conakry). Selon Sam Manaberi, P-dg et cofondateur de Trine, le potentiel solaire de l’Afrique séduit les petits investisseurs : « Nous avons reçu une demande sans précédent de la part d’investisseurs particuliers, souhaitant investir de manière durable dans l’énergie solaire sur des marchés en croissance, tels que l’Afrique. », a-t-il commenté. Ce sont en effet près de 4 400 nvestisseurs qui se sont mobilisés pour Bboxx à raison d’un apport moyen de 500 à 600 euros.

 

Formation : African Management Initiative / I&P (Kenya / France)

Formation African Management Initiative (AMI)

Formation African Management Initiative (AMI) - linkedin.com/AMI

Créé en 2014 pour offrir aux entrepreneurs et managers des formations professionnelles combinant matériel en ligne et ateliers avec des experts dans leur domaine, le kényan African Management Initiative (AMI) a finalisé le mois dernier une levée de fonds de série A de 1,6 M€ (1,8 M$). Comme annoncé en octobre 2018 (bulletin #23 ), le véhicule IPAE 2 d’Investisseurs & Partenaires (I&P) , fonds d'investissement d’impact basé à Paris et dédié aux PME d’Afrique subsaharienne, a injecté environ 887 K€ (1 M$) afin de prendre une participation de 23 % dans la société. Depuis son lancement en 2002, I&P a investi dans près de 90 entreprises basées dans seize pays africains à travers ses quatre véhicules totalisant 135 M€ d’actifs. Son véhicule IPAE 2 a réalisé le mois dernier un closing intermédiaire à 25 M€, lui permettant d’atteindre une enveloppe globale de 75 M€, et ainsi de se rapprocher de sa taille cible, comprise entre 80 et 90 M€ (voir bulletin #38 ). Le canadien AHL Ventures - investisseur d’impact axé sur l’Afrique - et le suisse Argidius Fundation, qui avaient déjà participé à une levée d’amorçage, complètent le tour de table.  Disposant de bureaux à Nairobi, Johannesburg et Kigali, AMI affirme avoir formé plus de 20 000 personnes à travers soixante-dix programmes d'apprentissage mixte dans treize pays d'Afrique. Parmi ses clients et partenaires figurent le néerlandais KLM Royal Dutch Airlines , les américains SC Johnson et MasterCard et le groupe bancaire kényan KCB.

 

Nomination - Société : Michael Page (Maroc / Afrique / France)

Damien Leveque

Damien Leveque, Michael Page (PageGroup)

Le cabinet de recrutement de cadres confirmés Michael Page (PageGroup ) promeut Damien Leveque au poste de Regional Manager de Michael Page Africa afin de poursuivre son développement et d’accompagner ses clients dans le cadre de leurs activités africaines. Le nouveau dirigeant de la structure a rejoint le cabinet international en 2011 et avait précédemment sous sa responsabilité les équipes en charge des activités commerciales, finance et ressources humaines de Michael Page Maroc. Les équipes Afrique basées à Casablanca et « managées » par Damien Leveque évolueront en lien étroit avec celles de Paris, Johannesbourg, Maurice et Londres. Présent sur le continent africain depuis quinze ans, Michael Page intervient dans plus de 700 recrutements de cadres et dirigeants chaque année en Afrique.

 

Nomination - Société : Compagnie ivoirienne d’électricité / Eranove (Côte d’Ivoire / France)

Dominique Kakou et Ahmadou Bakayoko

Dominique Kakou et Ahmadou Bakayoko, CIE - CIE et Issam Zejly / Truthbird medias

Le groupe industriel panafricain Eranove , dont le siège social est basé à Paris et qui a engrangé 576 M€ de chiffre d'affaires en 2017, nomme de nouveaux dirigeants pour sa filiale la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). Après dix-huit ans au service de celle-ci, dont huit en tant que DG, Dominique Kakou cédera son poste de directeur général à Ahmadou Bakayoko le 15 avril prochain, et deviendra quant à lui président du conseil d’administration à l'issue de la prochaine assemblée générale des actionnaires. Ahmadou Bakayoko avait rejoint Eranove en février comme directeur des opérations pour superviser les opérations du groupe en lien avec ses différentes filiales.

 

Étude : les pays les plus attractifs pour investir dans les EnR

Énergies renouvelables (EnR)

Énergies renouvelables (EnR)

Le cabinet Ernst & Young vient de publier la dernière édition de l’indice RECAI (Renewable energy country attractiveness index), qui classe les quarante pays les plus attractifs pour l’investissement dans les énergies renouvelables en fonction des indicateurs du marché de l’énergie croisés avec des indicateurs liés à la technologie. C’est le Maroc qui se situe d’après EY au meilleur rang des économies africaines et arabes, avec une note de 56,6 (sur 100), ce qui le hisse au douzième rang mondial. Grâce notamment à l’entrée en service du parc éolien Khalladi à Tanger, ainsi qu’à la finalisation des travaux des deux centrales à technologie hybride CSP de Noor Ouarzazate II et III, le royaume chérifien améliore son meilleur score, qui datait de l’édition de 2017. L’indice RECAI 2018 reste dominé par la Chine et les États-Unis qui se maintiennent respectivement à la première et deuxième position. L’Inde complète le tiercé de tête, tandis que l’Allemagne et la France occupent les quatrième et cinquième places. Outre le Maroc, trois autres pays africains figurent dans le palmarès : l’Égypte (15ème rang), loin devant l’Afrique du Sud (30ème rang) et le Kenya (40e rang).

 

Ouvrage : How we made it in Africa, l’histoire de 25 entrepreneurs à succès

How me made it in Africa

How me made it in Africa - cdn.shopify.com

Jaco Maritz, éditeur de la revue professionnelle panafricaine How we made in Africa, a récemment fait paraître une compilation des histoires de vingt-cinq entrepreneurs ayant réussi à bâtir des entreprises prospères en Afrique. Parmi eux figurent Ken Njoroge (le fondateur de la fintech Cellulant), le rwandais Jean de Dieu Kagabo (qui a constitué un groupe industriel, Soft Group, à partir d’un simple produit, le papier hygiénique), ou encore Hassan Bashir, fondateur d’une compagnie d’assurance en plein essor (Takaful Africa Group). L’ouvrage offre aux lecteurs un aperçu des opportunités d'affaires sur le continent.

 

Événements :

  •  Kigali (Rwanda), 25-26 mars : septième édition du Africa CEO Forum, organisé par Jeune Afrique Media Group et constituant le plus grand rendez-vous international des décideurs et financiers du secteur privé africain. 
  • Marrakech (Maroc), 29-30 mars : quatorzième édition d’Africa Pay & ID Expo (ex Cartes Afrique), salon annuel des technologies de la carte et de l’identification dédié exclusivement à l’Afrique francophone, organisé par i-conférences, leader régional dans l’organisation de conférences B2B dédiées à la promotion du partenariat Sud Sud.   
  • Abidjan (Sofitel Abidjan - Côte d’Ivoire), 18 avril : troisième édition de la conférence Bloomfield-Financial Afrik sur le risque-pays Côte d’Ivoire, conférence annuelle destinée à établir une cartographie du risque-pays de la Côte d’Ivoire, en mettant en relief ses atouts, ses opportunités et ses axes d’amélioration afin de donner une meilleure visibilité aux investisseurs et aux partenaires au développement.

 

Et aussi...

  • Au Sénégal, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) vient d’annuler le marché de la gestion de l’eau accordé à Suez , estimé à 122 M€, à la suite du constat d’irrégularités et incohérences dans la procédure. La Sénégalaise des eaux (SDE) - filiale d’Eranove , qui gérait les réseaux sénégalais de production et de distribution d’eau depuis vingt-deux ans - avait contesté cette attribution et saisi l’ARMP en novembre dernier. Son mandat a été prorogé jusqu’en juin 2019 suite aux différentes procédures de recours.
  • La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD)  étend le rayon d'action de son programme « Women in Business » au Maroc aux régions septentrionales de Tanger, Tétouan-Al-Hoceima et Oriental. Lancé en 2014, ce programme soutient la création d'entreprises par des femmes. Il a déjà permis d'aider 55 000 femmes grâce à un financement de plus de 485 M€ en coopération avec plus de trente institutions financières de dix-huit pays. Depuis son arrivée en septembre dernier au Maroc, il a apporté l'équivalent de 35 M€.
  • Le sud-africain Investec Asset Management , qui opère dans le secteur bancaire au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, mobilise 24 M€ (27 M$) au profit de Kikagati Power Company, une société ougandaise spécialisée dans le secteur de l’énergie, via son véhicule EAIF (Emerging Africa Infrastructure Fund). Le prêt financera la construction d’une centrale hydroélectrique en Ouganda et en Tanzanie.
  • Sidian Bank, une banque kényane majoritairement contrôlée par la société d’investissement publique est-africaine Centum Investment, va recevoir 10,6 M€ (1,2 MdKES) du fonds danois de capital-investissement IFU (Investment Fund for Developing Countries) . L’opération prend la forme d’un prêt convertible en actions, qui se traduirait par une participation d’environ 20 % dans la banque.
  • En ciblant le concepteur de solutions logicielles kényan Software Technologies, le capital-investisseur Enko Capital, fondé par le camerounais Cyrille Nkontchou et basé au Royaume-Uni, vient de réaliser le septième et dernier investissement de son véhicule dédié au private equity en Afrique, Enko Africa Private Equity Fund, qui avait été clôturé à 56 M€ (63,4 M$) en février 2016.  
  • La firme de private equity One Thousand One Voice (1K1V), implantée en Afrique du sud et sur l'Île Maurice, s’engage pour la première fois dans une société de technologie financière, en injectant un montant non divulgué dans le sud-africain @Pay, qui fournit un canal de transaction entre la population non bancarisée de l’Afrique et les organisations de services financiers du continent.  
  • Carrefour vient d’entamer, à Yaoundé, la construction de son deuxième supermarché au Cameroun . Le premier espace marchand avait ouvert en décembre 2017 à Douala.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :

Afrique , Etranger , Corporate Finance