L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Afrique : Meridiam, Unitrans, Bloc, Uhuru Partners...

PAR  | 02 avril 2019 | 2165 mots
Bulletin Hebdo Afrique

#45 : 339 M€ pour Meridiam Infrastructure Africa Fund ; CFAO au volant d'Unitrans ; Bloc ; Uhuru Partners... Chaque semaine, CFNEWS résume l'actualité économique en Afrique.

 

Fonds : 339 M€ pour le closing du véhicule africain de Meridiam (France / Afrique)

L'un des projets de Méridiam : le port minéralier de Gsez (Éthiopie)

L'un des projets de Méridiam : le port minéralier de Gsez (Éthiopie) - meridiam.com

 Le fonds d’infrastructure Meridiam se renforce sur le continent, avec la finalisation d’un deuxième closing à 339 M€ pour son véhicule dédié Meridiam Infrastructure Africa Fund (MIAF) , lancé en 2015 et qui atteint ainsi la taille de 546 M€. Cette somme, récoltée auprès d’investisseurs institutionnels privés tels que des fonds de pension et des assureurs européens, ainsi que par des institutions financières de développement, a surpassé son objectif initial de 510 M€. MIAF a déjà financé à ce jour quatorze projets à hauteur de 3 Md€ au total, dont des centrales solaires au Sénégal, une centrale géothermique en Éthiopie, une centrale biomasse en Côte d’Ivoire, des extensions aéroportuaires à Madagascar, ou encore la construction d’une autoroute au Kenya et le développement d'un port minéralier au Gabon. Conformément aux critères et objectifs de développement durable établis par les Nations Unies en 2015 (ODD), le véhicule privilégie les projets axés sur les EnR. Meridiam, qui gère actuellement 6,2 Md€, emploie une vingtaine de collaborateurs en Afrique, répartis dans deux bureaux, à Dakar et Addis Abeba (lire article Meridiam confirme son engagement dans les infrastructures africaines  sur CFNEWS IMMO & INFRA).

 

Distribution automobile : Unitrans Motor Group / CFAO (Afrique du Sud / France)

L'une des concessions automobiles d'Unitrans Motors Holding

L'une des concessions automobiles d'Unitrans Motors Holding - unitransautomotive.co.za

En Afrique du Sud, le distributeur français axé sur l’Afrique CFAO acquiert, auprès du conglomérat sud-africain Steinhoff , 74,9 % du capital de l’un des principaux concessionnaires automobiles du pays : Unitrans Motor Group , qui exploite 99 points de ventes, représentant plus de dix constructeurs, tout en exerçant également des activités d'assurance et de location de voitures. C’est un groupe possédant une expérience de près d’un siècle, et fort d’un chiffre d’affaires annuel de 1,5 Md€ réalisé avec plus de six mille collaborateurs, qui rejoint ainsi CFAO (voir fiche opération sur CFNEWS). Ce dernier accède, grâce à cette participation majoritaire, au plus grand marché de la distribution automobile du continent (45 % des ventes de véhicules neufs). Leader de la distribution automobile et pharmaceutique avec 4,2 Md€ de chiffre d’affaires en 2018, il opère directement dans trente-six pays africains et offre un accès à quarante-neuf des cinquante-quatre marchés du continent. Sur les quinze mille collaborateurs qu’il emploie en Afrique, 400 exercent dans la nation arc-en-ciel, où sa société mère, le groupe japonais Toyota Tsusho , a ouvert un bureau de représentation dès 1964, avant de créer, en 1999, la filiale Toyota Tsusho Africa. Cette entité a été intégrée au groupe CFAO en 2017. Steinhoff - propriétaire de l'enseigne Conforama , entre autres - envisagerait de céder les 25,1 %du capital restant d’Unitrans à un partenaire sud-africain respectant les critères du Broad-Based Black Economic Empowerment, programme de discrimination positive mis en œuvre depuis 2007 par le gouvernement sud-africain pour rectifier les inégalités créées par l'apartheid.

 

Nouveau fonds d’impact de finance mixte : Blog (Togo / Luxembourg / Brésil)

Florian Kemmerich

Florian Kemmerich, Bamboo Capital Partners

Le gouvernement togolais, la firme de private equity luxembourgeoise Bamboo Capital Partners, et Moeda Seeds Bank, une fintech brésilienne spécialisée dans la micro-finance, lancent BLOC, un des premiers fonds d’impact basé sur la finance mixte. Celui-ci vise une taille cible de 100 M€, afin de financer exclusivement les entreprises qui utilisent les nouvelles technologies disruptives, en particulier la blockchain, dans une perspective d’amélioration des secteurs de l'énergie, de l'éducation, de la distribution de biens de grande consommation et de l'inclusion financière. BLOC innovera en acceptant et en investissant à la fois dans des monnaies fortes (l’euro ou le dollar) et dans les cryptomonnaies. Si les engagements de départ du gouvernement togolais et de Moeda Seeds Bank, estimés à 10 M€, ont permis de mettre le fonds en orbite, c’est Bamboo Capital Partners qui se chargera de sa gestion. « L’approche de financement mixte de BLOC va catalyser les investissements afin d’avoir un impact durable dans certaines des régions les plus pauvres du monde », a déclaré Florian Kemmerich, associé directeur de Bamboo Capital Partners, estimant que le nouveau véhicule couvrira l’ensemble des pays en développement, notamment le Togo. Le nouveau dispositif servira aussi à soutenir les entreprises locales impliquées dans les TIC, « en leur fournissant du capital et de l'expertise technologique », a précisé Cina Lawson, ministre des Postes, de l'Économie numérique et des Innovations technologiques du Togo.

 

Fonds : Uhuru Partners / BAD (Nigeria / Côte d’Ivoire / Afrique de l’Ouest)

Banque africaine de développement (BAD)

Banque africaine de développement (BAD)

Le fonds de capital-investissement Uhuru Partners, basé à Abidjan et Lagos, reçoit 17,9 M€ (20 M$) de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour son véhicule Uhuru Growth Fund 1, qui vise à former des champions régionaux en Afrique de l'Ouest. Ce soutien en fonds propres de la banque permettra à la firme de faire des incursions dans les secteurs des services financiers et des services aux consommateurs des pays de la région, notamment au Nigeria, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Burkina Faso et au Mali. Ciblant une taille finale de 178,6 M€ (200 M$), le véhicule prendra des tickets de 4,5 M€ (5 M$) et plus dans ces PME. Selon Abdu Mukhtar, directeur du développement industriel et commercial de la BAD, l'investissement de la banque s’avérera déterminant pour la collecte de fonds de 178,6 M€ d'Uhuru : « L'appui de la Banque au Uhuru Growth Fund permettra de débloquer des capitaux provenant d'autres sources de financement du développement et d'investisseurs commerciaux pour en faire un fonds qui contribuera à renforcer les économies de l'Afrique de l'Ouest, à créer des emplois et à stimuler le développement ».

 

Fonds : Adiwale / BAD (Côte d’Ivoire / Afrique de l’Ouest francophone)

Adiwale Partners

Adiwale Partners

Le véhicule de capital-investissement Adiwale Fund 1, qui vise une enveloppe globale de 75 M€, vient de bénéficier d’un apport de 12,5 M€ de la Banque Africaine de Développement (BAD) . Ciblant les PME à fort potentiel de croissance en Afrique de l’Ouest francophone à travers des participations minoritaires dans celles-ci, le véhicule est géré par le fonds ivoirien Adiwale Partners, fondé en 2016. Adiwale Fund 1 privilégiera une poignée de pays - aujourd’hui mal desservis par le marché mondial du capital-investissement - où les perspectives économiques et ses propres réseaux ouvrent sur des opportunités : la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali dans un premier temps, puis le Togo, le Bénin et la Guinée dans un deuxième temps. Il injectera entre 3 et 8 M€ dans des sociétés actives dans les services aux consommateurs (biens et services de consommation, éducation et santé, etc.), les services aux entreprises (services de transport, logistique, informatique, Internet et construction) et l’industrie (produits pharmaceutiques, agro-industrie, produits chimiques, etc.).

 

Nominations - Avocats : Gide (Maroc)

Chloé Joachim-de Larivière et Loris Marghieri

Chloé Joachim-de Larivière et Loris Marghieri, Gide

Gide promeut deux jeunes avocats au titre de counsel au sein de son bureau casablancais : Chloé Joachim-de Larivière, membre de la ligne de métiers Fusions-Acquisitions / Droit des sociétés du cabinet depuis 2015, et Loris Marghieri, spécialisé en opérations et financements immobiliers, qui a d’abord exercé à Paris à partir de 2010, avant de rejoindre Casablanca en 2015. Leur prise de poste est effective depuis le 1er janvier dernier.

 

Étude : Repli des investissements des firmes de private equity en 2018

African Venture Capital Association (AVCA)

African Venture Capital Association (AVCA)

Selon l’Association africaine de capital-investissement et de capital risque (AVCA), les investissements des sociétés de capital-investissement en Afrique sont passés de 3,5 Md€ (3,9 Md$) en 2017 à 3,1 Md€ (3,5 Md$) en 2018. Les firmes concernées par l’étude ont cependant réalisé davantage de transactions au cours de l’année écoulée : 186 transactions contre 171 en 2017. En raison du contexte d’incertitudes économiques en Afrique du Sud - grand marché des firmes de private equity - le nombre de sorties enregistrées en 2018 est tombé à 46 contre 52 en 2017. Les cessions de participations à des acheteurs industriels représentent 39 % des sorties recensées, contre 37 % pour les cessions à d’autres sociétés de capital-investissement ou des entreprises financières, 22 % pour les MBO, et 2 % pour les introductions en Bourse.

 

Événement : 

  • Paris (Hôtel de l'industrie), 2 avril (18h00-20h30) : conférence organisée par le Centre d'analyse des risques internationaux (CARIN) sur le thème « Franc CFA : comment le faire évoluer intelligemment ».

 

Et aussi...

  • Partech Africa aurait mené courant mars un tour de table de 5,2 M€ (5,8 M$) au profit de Kudi, une fintech nigériane combinant intelligence artificielle et chatbots pour faciliter les paiements des particuliers.
  • La filiale de l’AFD Proparco s’apprête à ouvrir un bureau à Dakar, qui deviendra le deuxième plus grand bureau du fonds français en Afrique de l’Ouest, derrière celui d’Abidjan. Cette nouvelle implantation s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Choose Africa » (voir bulletin #43 ) qui vise à financer et accompagner près de dix mille entreprises du continent.
  • En Angola, où il est présent depuis 1953, et où il fait figure de premier opérateur pétrolier du pays, Total vient de démarrer la production de Kaombo Sul, la deuxième unité flottante de production et de stockage (FPSO) du projet Kaombo, situé sur le bloc 32, à 260 kilomètres au large de Luanda.
  • Bolloré Transport & Logistics va lancer ce mois-ci en Côte d’Ivoire une nouvelle plateforme logistique tri-température de 15 000 m2, Aerohub. Située à proximité de l'aéroport international d'Abidjan et à moins de 15 km du terminal portuaire, elle sera dédiée au stockage de diverses marchandises.
  • CDC Group , l’agence britannique de financement du développement, accorde 11,2 M€ (12,5 M$) au distributeur ghanéen de systèmes solaires PEG Africa, afin de financer sur quatre ans, l’acquisition de panneaux solaires au profit de 200 000 ménages installés dans des communautés rurales au Ghana, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.
  • Le producteur de viande sud-africain Peries Foods fait entrer à son capital, à hauteur de 40 %, la firme de private equity Spear Capital - basée au Cap avec des bureaux à Oslo (Norvège) et Harare (Zimbabwe) - pour un montant de 4,1 M€ (4,5 M$).
  • La Banque Africaine de Développement (BAD) octroie au Maroc un financement de 268 M€ afin de mettre en œuvre la seconde phase du Programme d’appui à l’accélération de l’industrialisation (PAAIM II). Ce dernier est destiné à favoriser l’accélération industrielle du royaume à travers le déploiement d’écosystèmes industriels, l’amélioration de la compétitivité des opérateurs du secteur et le financement d’activités économiques industrielles de premier ordre.
  • Les français Ataub (Atelier d’Architecture et d’Urbanisme de la Bretèque) et Bati Concept ont été retenus pour concevoir la maquette du nouvel immeuble devant abriter la direction nationale de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) pour le Cameroun, à Yaoundé.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :