L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Amérique Latine : Cemex, Vinci Airports, Voltalia, IHS Towers, Enensys Technologies Accès libre


Plateforme ferroviaire du Plessis-Belleville © Cemex

Plateforme ferroviaire du Plessis-Belleville © Cemex

Immobilier & construction, bâtiment : Cemex - Activités d'Equiom Granulats (France)

Cemex France (voir sa fiche et deal-list dans notre référentiel), filiale du groupe mexicain qui figure parmi les leaders mondiaux des bétons prêts à l'emploi, renforce son réseau dans les Hauts-de-France avec l’acquisition des carrières de Soupir et de Presles-et-Boves (Aisne) ainsi que de la plateforme ferroviaire du Plessis-Belleville (Oise) auprès d’Eqiom Granulats. Cette opération, dont le montant n’a pas été divulgué, s’inscrit dans le cadre des investissements du groupe sur les principaux marchés de croissance et notamment autour des grandes métropoles européennes. Ces acquisitions, qui représentent une capacité de production annuelle de 400 000 tonnes de granulats et des réserves autorisées de 4,7 millions de tonnes, permettront de mieux desservir Paris et ses environs, notamment dans le cadre des grands travaux franciliens comme le Grand Paris ou les JO 2024. Par ailleurs, les carrières de Soupir et de Presles-et-Boves seront utilisées pour valoriser les matériaux inertes issus des chantiers franciliens, chaque année 200 000 tonnes de terres d’excavation pourront ainsi être réceptionnées et utilisées pour remblayer ces sites. La plateforme ferroviaire du Plessis-Belleville permettra quant à elle d’acheminer des matériaux directement par voie ferrée vers les marchés parisiens. Cette transaction renforce ainsi la stratégie de transport responsable de Cemex France, le fret ferroviaire mode de transport écologique et sûr, diminue les émissions de carbone liées à ses activités et sécurise l’approvisionnement de ses clients et unités de production de bétons prêts à l’emploi. 

Transports & logistique : Vinci Airports (Brésil)

Sept aéroports de la région Nord du Brésil @Vinci Airports

Sept aéroports de la région Nord du Brésil @Vinci Airports

Vinci Airports (voir sa fiche et deal-list) a remporté une concession de 30 ans portant sur l’exploitation de sept aéroports de la région nord du Brésil auprès de l’ANAC (Agência Nacional de Aviaçao Civil). Les aéroports en question sont ceux de Manaus, Porto Velho, Rio Branco, Boa Vista, Cruzeiro do Sul, Tabatinga et Téfé. Ces aéroports qui sont considérés comme des portes d'entrée sur l'Amazonie et les États brésiliens voisins ont accueilli 4,7 millions de passagers en 2019 et sont essentiels pour le désenclavement d'une région vaste de 3,8 millions de km². Le groupe français aura la charge d'assurer les opérations, la maintenance et la modernisation des terminaux et des pistes, ainsi que de transformer ces aéroports en infrastructures durables, avec pour objectif zéro émission nette. Vinci Airports prévoit notamment l'installation de parcs photovoltaïques, le traitement des déchets et des eaux usées, la mise en place de laboratoires de biodiversité, ainsi que des projets de puits carbone avec des ONG locales. Par ailleurs, le groupe affirme qu'il s'emploiera à accompagner la reprise économique du Brésil en contribuant au développement du trafic passagers et de l'activité de fret à Manaus, le troisième aéroport de fret le plus important du Brésil. « Notre feuille de route est claire, des aéroports verts pour une croissance durable. Dans cette région isolée, où le transport aérien est essentiel, Vinci Airports transformera ces aéroports pour qu'ils soient plus résilients et durables afin de soutenir la reprise économique du Brésil tout en préservant la planète », a déclaré Nicolas Notebaert, directeur général de Vinci Concessions et président de Vinci Airports.

Energie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Une des 112 tours de la nouvelle ligne de transport de Voltalia

Une des 112 tours de la nouvelle ligne de transport de Voltalia

Le spécialiste des énergies renouvelables Voltalia (voir sa fiche et deal-list), a mis en service la totalité du parc éolien VSM2 (128 mégawatts) et la production des premières turbines du parc VSM3 (152 MW) au Brésil. Ces deux centrales éoliennes se situent à Serra Branca, le plus grand complexe éolien et solaire du monde, qui offre une puissance de 2,4 gigawatts. Les dernières turbines de VSM2, qui avaient été progressivement mises en service l’an dernier, ont commencé à produire de l’électricité début avril. L’électricité produite par ce parc éolien est vendue à prix fixe à différents services publics brésiliens par le biais de contrats de 10 à 20 ans. Quant au parc éolien VSM3, il compte actuellement sept turbines en service (24 mégawatts) et comprendra un total de quarante-quatre turbines. Il devrait atteindre sa pleine puissance en juin 2021. « Le cluster compte désormais 897 mégawatts, dont 624 appartenant à Voltalia et 273 vendus à des tiers. La puissance produite aujourd’hui à Serra Branca est équivalente à la consommation en énergie de plus de 4,9 millions de personnes, un nombre qui augmentera prochainement lorsque les projets en construction et en développement seront achevés », a commenté Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.       

Média, Marketing/Communication et Télécom : IHS Towers - Opérations Centennial (Colombie/Brésil)

© IHS Towers

© IHS Towers

IHS Towers (voir sa fiche et deal-list) société d'infrastructures télécoms nigériane détenue à 21,3 % par Wendel , acquiert les opérations de Centennial Towers en Colombie et au Brésil. Cette acquisition porte sur 602 nouvelles tours au Brésil et 217 en Colombie, renforçant la position et les compétences d’IHS Towers sur ces deux marchés. Il s'agissait de la deuxième transaction réalisée par le gestionnaire sur le marché brésilien en 2021. En février, IHS Towers a mis la main sur Skysites, une société spécialisée dans la fourniture de petites antennes et d’infrastructures de télécommunication urbaines dans le pays. Les activités de Skysites au Brésil incluent environ 1 000 sites avec un accès exclusif à des dizaines de milliers d’emplacements haut de gamme en milieu urbain.

Logiciel et services informatiques : Enensys Technologies (Mexique)

© Enensys Technologies

© Enensys Technologies

Enensys Technologies (voir sa fiche et deal-list), leader coté de la diffusion vidéo numérique pour l'industrie broadcast, fournit sa solution AdsReach Regional à SPR (Sistema Público de Radiodifusión del Estado Mexicano) au Mexique pour permettre l’insertion de publicité et de contenu. SPR compte vingt six stations de télévision diffusées dans vingt États de la République mexicaine et transmet dans un multiplex ATSC les chaînes de télévision publiques : Canal 14, Canal 11, Canal 22, Ingenio TV, TVUnam et Canal del Congreso. En raison de la complexité de la régionalisation des contenus audiovisuels, un nouveau système d'insertion locale était nécessaire pour permettre la substitution du contenu national au contenu local pour chacun des États mexicains. En octobre 2020 SPR a sélectionné la solution AdsReach Regional d'Enensys comme nouveau système d'insertion locale centralisé pour effectuer le remplacement de contenu national par des contenus locaux sur six services vidéo en simultané. La solution est composée du Campaign Manager qui fonctionne en tête de réseau pour construire chaque jour les playlists décrivant toutes les substitutions programmées. Le Campaign Manager est aussi en charge de diffuser par satellite ces playlists et tous les contenus à remplacer localement. Le spécialiste rennais de la fourniture de solutions de diffusion de médias, qui emploie 90 collaborateurs, a réalisé 10,5 M€ de chiffre d’affaires en 2020 dont environ 85 % à l'export.

 Produits Pharmaceutiques & matériel médical : Essilor-Luxottica (Chili)

© Grandvision

© Grandvision

Le leader mondial des verres et des montures Essilor-Luxottica (voir sa fiche et deal-list) fort de 14,4 Md€ de chiffre d’affaires en 2020, a confirmé que l'autorité de concurrence chilienne, la FNE, a autorisé l'acquisition de GrandVision, suite à son engagement de se séparer des activités chiliennes de GrandVision opérant sous la bannière Rotter Y Krauss. Les activités chiliennes de GrandVision seront cédées à HAL. Cette cession s'effectuera sous condition suspensive de la réalisation de l'opération d'acquisition de GrandVision par Essilor-Luxottica, et sera finalisée simultanément avec cette dernière. La finalisation de l'acquisition reste soumise au feu vert de l'autorité de concurrence turque, de même qu'aux décisions arbitrales à venir. 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :