L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Amérique Latine : Edenred, Voltalia, JCDecaux, Vallourec, Covid-19...

PAR  | 15 mai 2020 | 1576 mots
© Cooper Alimentação

© Cooper Alimentação

Services & Biens de consommation: Edenred - Activités Cooper Card (Brésil)

Le groupe coté de services prépayés Edenred (voir sa fiche et deal-list dans notre référentiel) , générant 1,6 Md€ de revenus en 2019 se renforce au Brésil, où il est présent depuis 40 ans. Il acquiert les activités d’avantages aux salariés du brésilien Cooper Card. Implanté depuis 2003 dans l’État du Paraná, l’un des plus peuplés et des plus dynamiques du pays avec 11 millions d’habitants, Cooper Card commercialise des avantages aux salariés dédiés à l'alimentation et revendique 170 000 utilisateurs. Le portefeuille acquis a généré un chiffre d’affaires de 25 millions de réals en 2019 (4 M€) et sera intégré à Ticket Serviços, la filiale brésilienne d'Edenred dédiée à cette activité. Cette opération, dont les termes financiers n’ont pas étés précisés et qui reste soumise aux approbations de l'autorité de la concurrence brésilienne et de la Banque centrale brésilienne, crée une forte complémentarité géographique avec le portefeuille de clients existants d'Edenred et renforce sa position sur le marché des avantages aux salariés au Brésil. Voir la fiche de l'opération M&A Edenred - Cooper Card Brésil .

Énergie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Voltalia (voir sa fiche et deal-list) achète 17 turbines Nordex pour son nouveau parc éolien de 59 mégawatts au Brésil dans le complexe de Serra Branca. Le parc doit débuter sa production d'électricité au cours du premier semestre 2022. Nordex a déjà fourni 284 mégawatts de turbines dans le complexe de Serra Branca et 108 mégawatts pour la centrale Voltalia de Sao Miguel. Le projet VSM 4 se situe au sein du complexe Serra Branca de Voltalia, un site éolien et solaire d'environ 40 000 hectares dans une zone de 50 par 15 kilomètres. À ce jour, le site comprend 413 mégawatts de centrales en exploitation, 883 mégawatts de centrales en construction, 329 mégawatts supplémentaires, qui ne sont pas encore en construction mais pour lesquels des contrats long terme de vente d'électricité ont été conclus et enfin plus de 700 mégawatts de projets en cours de développement. Avec 2,4 gigawatts au total il s'agit du plus grand site mixte éolien et solaire au monde.

Média, Marketing/Communication et Télécom : JCDecaux (Colombie)

© JCDecaux

© JCDecaux

Le numéro un mondial de l'affichage publicitaire JCDecaux (voir sa fiche et deal-list) , via sa filiale colombienne, détenue à 75 % par la société et à 25 % par Caracol Television, remporte le contrat du mobilier urbain publicitaire de la ville de Bogota en Colombie pour 15 ans. Ce contrat porte sur la conception, l'installation, l'entretien et la maintenance de plus de 6 000 mobiliers urbains apportant un service public. Leur installation étant prévue de 2021 à 2024, JCDecaux commencera par commercialiser les faces des 3 310 abribus existants en juillet 2020. Grâce à cet accord, le groupe tricolore exploitera plus de 3 300 faces publicitaires de mobilier urbain à Bogota, la plus grande ville du pays avec 11 millions d’habitants, et plus de 5 200 en Colombie. Le géant coté continue ainsi de renforcer sa position de numéro un du mobilier urbain publicitaire dans le pays, troisième marché publicitaire d'Amérique Latine.

Produits & Services industriels : Vallourec (Brésil)

Le fabricant coté des tubes Vallourec (voir sa fiche et deal-list) , fort de 4,1 Md€ de chiffre d’affaires en 2019 prolonge un contrat avec la compagnie d'énergie pétrolière et éolienne norvégienne Equinor au Brésil. L’accord pour la fourniture de tubes en acier sans soudure et de services spécialisés destinés aux activités d'Equinor dans le champ de Peregrino dans le Bassin de Campos (Etat de Rio de Janeiro) et dans le cadre du projet Bacalhau, situé dans les champs pré-salifères du Bassin de Santos (Etat de São Paulo) a été prolongé jusqu'en mars 2024. « La prolongation de notre contrat, qui inclut de nouveaux services et du contenu local, en plus du soutien technique et de la planification collaborative, démontre notre capacité à proposer une offre complète, qui va au-delà de la fourniture de nos produits », a déclaré Alexandre Lyra, directeur Amérique du Sud de Vallourec.

Biotechnologies : Valneva - Institut Butantan (France/Brésil)

La biotech nantaise dédiée aux vaccins Valneva (voir sa fiche et deal-list) et le centre de recherches biomédicales brésilien Institut Butantan, ont signé une lettre d’intention liante pour le développement, la production et la commercialisation du candidat vaccin à dose unique de Valneva contre le chikungunya, VLA1553. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre du financement de 23,4 M$ (21,6 M€) que Valneva a reçu de la Coalition pour les Innovations en Préparation aux Epidémies (CEPI) en juillet 2019. Une fois les contrats finaux signés, dans les six prochains mois, Valneva transférera la technologie de son vaccin contre le chikungunya à Butantan, qui développera, produira et commercialisera le vaccin dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. Butantan assurera, par ailleurs, certaines études cliniques et études observationnelles de Phase 4 que Valneva utilisera pour répondre à certaines exigences réglementaires. L’accord prévoit de faibles montants à titre de paiement initial et de paiements d’étapes liés au transfert de la technologie. Valneva a tenu une réunion de fin de Phase 2 avec l’agence de santé américaine FDA en février 2020 et se prépare désormais à initier les essais cliniques de Phase 3 aux États-Unis.

Corporate Finance : Mirabaud (Uruguay)

La banque suisse Mirabaud, qui début 2019 a créé deux entités situées à Montevideo, l’une pour la clientèle locale et l’autre destinée aux clients résidant dans d’autres pays d’Amérique Latine, vient de confier la responsabilité de Mirabaud Advisory Uruguay à Reto Hunziker. Diplômé en finance et en business administration de la Haute École de Berne et de l'Université de Barcelone ce dernier compte plus de trente années d'expérience dans les domaines bancaires et financiers en Uruguay, en Argentine et au Brésil, au sein d'établissements suisses. Dans ses nouvelles fonctions, il sera épaulé par Sandra Kunze qui bénéficie de plus de quinze ans d'expérience bancaire. Fabio Kreplak qui a dirigé jusqu’ici les deux filiales reste responsable de Mirabaud International Advisory Uruguay.

Covid-19 : Aides, mesures et impact de la crise sur l'activité économique

© CFNEWS.net

L'équipementier aéronautique Safran (voir sa fiche et deal-list) va se séparer de 3 000 salariés au Mexique. Compte tenu de la crise sans précédent qui secoue le secteur aéronautique et de la chute de la demande, le groupe tricolore doit adapter sa base de coûts à cette nouvelle situation. « Nous faisons face à un déclin important des commandes de clients », a déclaré à Reuters une porte-parole de Safran, troisième équipementier mondial du secteur aéronautique. « Malheureusement, cette situation pèse sur notre activité et nous devons prendre des mesures pour nous adapter aux requêtes de nos clients. L'une de ces mesures est une réduction de la charge de travail. Cette mesure difficile est proposée afin de préserver l'existence à long terme de Safran au Mexique et de protéger plus de 10 000 employés encore actifs dans le pays ». Le groupe français compte notamment deux usines de production à Querétaro qui fabriquent des pièces critiques pour les moteurs CFM56 et SaM146 ainsi que des composants de trains d'atterrissages pour Airbus et Boeing. Safran dispose également de centres MRO (Maintenance, repair & overhaul) dans la ville et possède un centre de fabrication de câblages électriques, qui équipe entre autres le Boeing 787 Dreamliner et l'Airbus A380, à Chihuahua.

Neoen (voir sa fiche et deal-list) annonce que le Centre National de Contrôle de l'Énergie (CENACE) du Mexique a décidé de suspendre, à compter du 3 mai, les tests pré-opérationnels de l'ensemble des centrales solaires et éoliennes qui n'ont pas encore débuté leur exploitation commerciale. En conséquence de cette décision, qui fait partie des mesures dans le contexte du Covid19, la centrale solaire d'El Llano détenue et opérée par Neoen et d'une puissance de 375 MWc a dû arrêter sa production. L'impact financier de l'arrêt temporaire de la centrale d'El Llano est évalué à un montant maximum de 2 M$ (1,8 M€) d'EBITDA par mois. Neoen se tient prête à reprendre les test pré-opérationnels dès que le CENACE lèvera sa suspension.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :