L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Amérique Latine : Engie, Pernod Ricard, Helexia, TechnipFMC, Air France KLM... Accès libre


Complexe Thermoélectrique Jorge Lacerda © Engie

Complexe Thermoélectrique Jorge Lacerda © Engie

Energie & Utilities : Engie (Brésil)

La filiale brésilienne d’Engie, Engie Brasil Energia, vend le Complexe Thermoélectrique Jorge Lacerda (CTJL) à Diamante Holding Participacoes, appartenant au fonds d’investissement brésilien Fram Capital, pour environ 325 millions de reals (52,9 M€). Le complexe Jorge Lacerda comprend un groupe de centrales thermoélectriques au charbon d'une puissance installée totale de 857 mégawatts (MW), situés à Capivari de Baixo, dans l'État de Santa Catarina au sud du Brésil. « La vente du CTJL permettra une transition progressive pour l'économie de la région sud de l'État de Santa Catarina, en réduisant les impacts socio-économiques potentiels liés au processus de démantèlement », a déclaré Eduardo Sattamini, Pd-g d'Engie Brasil Energia.

 Agriculture & alimentaire : Pernod Ricard - Sovereign (USA/Brésil/France)

Portefeuille de marques Sovereign Brands © Pernod Ricard

Portefeuille de marques Sovereign Brands © Pernod Ricard

Le numéro deux mondial des spiritueux Pernod Ricard, générant 8,8 Md€ de chiffre d’affaires en 2021, prend une participation minoritaire dans l’américain Sovereign Brands, propriétaire d’un portefeuille de marques de vins et spiritueux super premium en forte croissance. Depuis 2000, Sovereign Brands, entreprise familiale fondée par les frères Brett et Brian Berish, s’est constitué un portefeuille de marques avant-gardistes dans leurs catégories respectives comme le gin brésilien McQueen and the Violet Fog, Bumbu, une gamme de produits à base de rhum des Caraïbes, un vin effervescent français Luc Belaire et la liqueur française Villon. Cette transaction, dont le montant n’a pas été divulgué, constitue la première étape d’un partenariat de long terme visant à générer des opportunités commerciales entre les deux groupes.

Energie & Utilities : Helexia (Brésil)

Répartition des 17 centrales photovoltaïques par région © Helexia

Répartition des 17 centrales photovoltaïques par région © Helexia

Helexia, filiale de Voltalia, lance la construction de dix-sept unités photovoltaïques décentralisées notamment dans les États brésiliens de Rondônia, Mato Grosso do Sul, et Parana pour une capacité totale de 60 mégawatts, destinés aux réseaux de téléphonie mobile Vivo. Les unités solaires d’Helexia permettront d’alimenter en électricité verte les installations locales de Vivo, filiale de Telefonica leader sur le marché brésilien, aux termes d’un contrat d’une durée de 20 ans. Les synergies entre Helexia et Voltalia se sont pleinement exprimées à l’occasion de ce premier contrat d’Helexia au Brésil. Helexia a déployé son expertise de spécialiste des unités de production solaire décentralisées, tandis que Voltalia apporte sa connaissance du marché brésilien.

Matières premières & industries de base : TechnipFMC (Brésil)

TechnipFMC, fournisseur de technologies de pointe pour les industries énergétiques, et son partenaire norvegien de coentreprise DOF Subsea remportent des contrats d'affrètement et de services de long terme pour les navires de support de pose de canalisations Skandi Vitória et Skandi Niteroi auprès de Petrobras. Ces navires, construits au Brésil et sous pavillon du pays, sont détenus par DOFCON Navegação Ltda, coentreprise à parité de TechnipFMC et DOF Subsea. Skandi Niteroi, qui opérera principalement en eaux peu profondes, et Skandi Vitória, qui travaillera aussi en eaux profondes, réaliseront des travaux de démantèlement et d'installation sous-marine. Chaque contrat couvre une période de trois ans, avec une option d'extension, et les opérations doivent commencer en février 2022. 

Immobilier & construction, bâtiment : LafargeHolcim (Brésil)

LafargeHolcim serait en train de se séparer de tout ou partie de ses activités (ciment, béton, granulats) au Brésil ont déclaré des sources proches du dossier. Le cimentier français, qui compte 10 usines de production dans le pays, espérerait retirer entre 1 et 1,5 Md$ de cette opération. Les entreprises brésiliennes CSN Cimentos, Cimentos Mizu et Cimento Apodi, ont déposé des offres de reprise d'actifs mis en vente et souhaiteraient acquérir une grande partie des activités. Les plus grands cimentiers brésiliens dont Votorantim Cimentos et Intercement Brasil, ont également déposé des offres, mais ont dû se contenter d'une petite partie des activités en raison de la réglementation anticoncentration.

Nomination : Air France KLM

Pia Lackman, Air France KLM

Pia Lackman, Air France KLM

Le groupe Air France KLM nomme Pia Lackman au poste de directrice générale pour l'Argentine, la Bolivie, le Paraguay et l'Uruguay, basée à Buenos Aires. Cette diplômée de l’Université del Salvador et de la Goethe Schule Buenos Aires a une expérience de plus de 30 ans dans l'industrie du tourisme et de l'aviation et une solide connaissance du marché du transport aérien argentin. Elle a débuté sa carrière chez KLM en Argentine en 1994 au sein de la direction commerciale et a occupé divers postes de direction pour KLM puis Air France KLM dans différents pays ce qui lui a permis de développer des compétences en ventes, marketing, RH, finance, alliances et aviation commerciale. Dans ces nouvelles fonctions, elle sera chargée de développer davantage l'offre de produits et de services d'Air France KLM dans la région en contribuant à la reprise du marché aérien local, à la connectivité de l'Argentine et au développement du pays en tant que destination touristique et d'affaires internationale.

Transports & logistique : Vinci Airports (Brésil)

Aéroport Salvador Bahia, Brésil © Vinci Airports

Aéroport Salvador Bahia, Brésil © Vinci Airports

L'aéroport de Salvador Bahia fête son quatrième anniversaire après être devenu l'aéroport le plus écologique et le plus ponctuel du Brésil. Vinci Airports a porté l'aéroport de la capitale de Bahia aux plus hauts standards opérationnels et de durabilité. Avec la construction d'une nouvelle jetée pour les avions et la mise en place de six nouvelles passerelles d'embarquement en plus d'autres améliorations, il peut accueillir jusqu'à 15 millions de passagers par an. Désigné par l'Anac comme le plus durable du Brésil, deux années consécutives, l'aéroport a été le premier du pays à disposer d'une centrale solaire, à adopter une politique de zéro déchet en décharge et à ne pas rejeter d'effluents dans l'environnement. L'adoption du concept d'économie circulaire permet que 100 % de ses déchets solides soient récupérés et envoyés au recyclage ou à une autre élimination écologiquement responsable et plusieurs initiatives de réutilisation de l'eau sont en cours. En outre, un travail rigoureux de gestion de la faune a permis de réduire le nombre de collisions entre les oiseaux et les avions, augmentant ainsi la sécurité des atterrissages et des décollages et contribuant à préserver la biodiversité locale. Pour les prochaines années l'objectif de Vinci Airports est de continuer à améliorer l'expérience de voyage des passagers et de progresser dans la préservation de l'environnement en réduisant à zéro les émissions nettes de carbone d'ici 2030. Vinci Airports gère en Amérique Latine un total de seize aéroports au Brésil, au Chili, au Costa Rica et en République dominicaine.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :