L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Amérique Latine : Total, Voltalia, MDoloris, Advent... Accès libre

Par  | 945 mots
© Total

© Total

Matières premières & industries de base : Total (Brésil)

Le géant pétrolier et gazier Total (voir sa fiche et deal-list) conclu un accord avec le brésilien Petrobras pour lui transférer sa participation dans cinq blocs d'exploration situés dans le bassin de Foz do Amazonas, à 120 kilomètres au large du Brésil. Début septembre 2020 le groupe français, qui possède 40 % des parts de la zone, BP 30 % et Petrobras 30 %, avait déjà annoncé mettre fin à son rôle d'opérateur dans les cinq secteurs d'exploration en question. Ce repli stratégique s’explique, en partie, par une grave chute des cours du pétrole amplifiée par la pandémie de covid-19, Total doit réduire de 4 milliards ses dépenses d’exploration et de production, mais aussi car ce projet était contesté depuis plusieurs années par des organisations de défense de l’environnement.

Energie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Complexe éolien et solaire brésilien de Serra Branca © Voltalia

Complexe éolien et solaire brésilien de Serra Branca © Voltalia

Voltalia (voir sa fiche et deal-list) cède 33 % de sa future centrale éolienne de 152 MW située au Brésil à Stoa. Cette centrale éolienne, encore en construction, fait partie du complexe éolien et solaire de Serra Branca, le plus grand au monde. Elle bénéficie d'un contrat de vente d'électricité de 20 ans avec la compagnie d'électricité brésilienne publique, la Cemig. La mise en service de la centrale est prévue au deuxième trimestre 2021. A terme, elle devrait permettre d'éviter le rejet annuel de quelque 90 000 tonnes de CO2. A la suite de cette transaction, la centrale éolienne sera détenue à 57 % par Voltalia, 33 % par Stoa et à 10 % par un partenaire local. Lire l'article CFNEWS IMMO "Cette fois, la Serra Branca de Voltalia séduit la CDC". Voir la fiche de l'opération Infrastructure Centrale Éolienne.

Produits Pharmaceutiques & matériel médical : MDoloris (Brésil)

La technologie de monitorage de la douleur développé par MDoloris (voir sa fiche et deal-list) vient d’être autorisée par le Ministère de la Santé au Brésil, dans le cadre du processus d’enregistrement accéléré « Fast Track Covid », au vu de ses capacités éprouvées. La medtech lilloise a mis au point puis lancé sur le marché un moniteur qui mesure la douleur pour optimiser la dose d’antalgiques à administrer à un patient, notamment en cas d’anesthésie générale. Baptisé Analgesia Nociception Index (ANI), ce module qui surveille l’activité du système nerveux autonome via les variations de la fréquence cardiaque, s’avère aussi précieux en cas d’infection aiguë. D'où son utilité dans la lutte contre le Covid-19 pour le monitoring des patients hospitalisés dans un état grave en réanimation. Déjà utilisée dans 72 pays le moniteur ANI va pouvoir aider les médecins réanimateurs brésiliens à mieux soigner les patients gravement touchés par le coronavirus. Avec 36 collaborateurs emmenés depuis 2010 par Fabien Pagniez, MDoloris a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 2,2 M€. 

Transports & Logistics : Afilog (Brésil)

Afilog, association professionnelle représentant les métiers de l’immobilier logistique et de la supply chain, qui a lancé une mission Europe et monde afin de créer des partenariats avec des d’associations similaires au niveau international, a signé un premier accord avec son homologue brésilien Abralog. « Nous sommes très heureux de ce premier rapprochement outre-Atlantique afin d’initier des partages de nos mondes logistiques dans cette période où les barrières physiques s’imposent aux citoyens à travers le monde. Il existe un vif intérêt qui permettrait de créer une passerelle internationale permettant aux membres des deux associations de trouver un contact local, d’échanger sur certaines problématiques que nous rencontrons et obtenir des informations de premières mains », explique Claude Samson, président d'Afilog. Afin de célébrer cette collaboration, les deux entités organiseront un webinaire commun le 15 octobre 2020 à 18h30, sur le thème « Logistique urbaine au Brésil et en France, comment apprendre les uns des autres ». Elle réunira les présidents des deux associations, mais également plusieurs représentants d'entreprises telles que Casino Brésil, GLP Brésil, Concerto ou JLL.  

Levée de fonds : Advent International (Amérique Latine)

Advent International

Advent International

Le spécialiste américain du buy-out Advent International (voir sa fiche et deal-list) gérant 58 Md$ (49,5 Md€) de capitaux, finalise un closing à 2 Md$ (1,7 Md€) pour son septième fonds pour l’Amérique Latine baptisé Latin American Private Equity Fund VII. Dédié comme ses prédécesseurs à des opérations de transmission majoritaire et de capital développement dans les secteurs des services financiers, de la santé, des produits et services industriels, de services & biens de consommation, loisirs et de la technologie, le véhicule interviendra avec des tickets entre 50 M$ (42,6 M€) et 300 M$ (256 M€) et orientera ses investissements sur les entreprises essentiellement basées en Brésil, en Colombie, au Mexique et au Pérou mais pourrait également investir de manière opportuniste en l’Argentine et au Chili. Parmi les souscripteurs figurent des fonds de pension publics et privés, des fondations, des fonds de fonds, des fonds souverains, des institutions financières et des family offices. Ce véhicule permet à Advent de consolider sa position de leader dans le capital investissement en Amérique Latine.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net 

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Amérique Latine, mais aussi Asie et Afrique) :