L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Amérique Latine : Vinci Airports, Voltalia, Capgemini, Quantum Genomics...

PAR  | 13 décembre 2019 | 1100 mots
Aéroport de Salvador Bahia - Brésil

Aéroport de Salvador Bahia - Brésil

Transports & logistique : Vinci Airports (Brésil)

Vinci Airports (voir sa fiche et deal-list dans notre référentiel) , filiale du géant français du BTP et quatrième acteur mondial en matière de concessions aéroportuaires, a livré le chantier de modernisation et d’extension de l'aéroport de Salvador Bahia, l’une des principales villes touristiques au nord-est du Brésil. Après seulement 18 mois des travaux et un investissement de 160 M€, le site peut maintenant accueillir 15 millions de voyageurs, contre 10 millions auparavant, grâce à six nouvelles plateformes d'embarquement. Cet important chantier a été réalisé en synergie avec Vinci Energies et sans interruption de l’activité de l’aéroport. Le groupe tricolore a également procédé à la mise en place de nouveaux bureaux de vente pour les compagnies aériennes, le réaménagement des comptoirs d'enregistrement, un nouveau système de traitement des bagages, et la rénovation des pistes. Une zone commerciale étendue a par ailleurs été aménagée. L’aéroport dispose aussi de nouveaux services comme une connectivité à un réseau Wi-Fi gratuit et haut débit. Les travaux ont aussi portés sur une station d'épuration pour la réutilisation des eaux usées, ainsi qu'un centre de tri des déchets et une ferme solaire.

Energie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Voltalia (voir sa ficher et deal-list) , spécialiste coté d'énergies renouvelables générant 181 M€ de chiffre d'affaires en 2018, a vendu au Brésil des projets éoliens d’une capacité de 206 MW à Echoenergia, une société contrôlée par le groupe Actis. Situés dans le complexe Serra Branca de Voltalia, dans l'État de Rio Grande do Norte les projets éoliens devraient être opérationnels d'ici la mi-2022. Cette transaction porte à 479 MW les projets achetés à Voltalia dans le cadre du partenariat long-terme scellé en 2017, qui pourra atteindre jusqu'à 600 MW. « Voltalia est ravi de poursuivre avec succès son partenariat à long terme avec Echoenergia. Notre capacité à développer un grand volume de sites compétitifs au Brésil nous permet d'augmenter notre base d'actifs en tant que producteur d'énergie tout en captant de la valeur à court terme, et en réalisant des économies d'échelle grâce à des partenariats comme celui-ci » a explique Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia. Les parcs éoliens d'Echoenergia utiliseront les infrastructures développées et construites par Voltalia, y compris la nouvelle ligne de transmission de 500 kV achevée par Voltalia en septembre 2019. Le cluster Serra Branca a un potentiel de 2,4 GW. À ce jour Voltalia détient 319 MW de parcs éoliens en exploitation et 281 MW de parcs éoliens en construction à Serra Branca.

Logiciel et services informatiques : Capgemini (Brésil)

Le groupe de services informatiques Capgemini (voir sa fiche et deal-list) a signé un contrat avec l'opérateur de télécommunications TIM Brasil, la filiale brésilienne de Telecom Italia. Ce contrat porte sur les projets d'innovation en intelligence artificielle (AI) et RPA (Robotic Process Automation). Capgemini a été sélectionné pour sa profonde expertise dans les services de télécommunications et sa compréhension du marché brésilien, des attributs clés qui ont permis la création d'une solution entièrement personnalisée pour répondre aux besoins de TIM. « La technologie cognitive est la première étape vers la transformation numérique et la création des entreprises de demain », a déclaré Giulio Salomone, vice-président de Capgemini pour la fabrication et les télécommunications au Brésil.

Biotechnologies : Quantum Genomics (Brésil)

Cleiton de Castro Marques, Biolab Sanus - Jean-Philippe Milon, Quantum Genomics

Cleiton de Castro Marques, Biolab Sanus - Jean-Philippe Milon, Quantum Genomics

Quantum Genomics (voir sa fiche et deal-list) spécialisé dans les pathologies cardiovasculaires, a noué un accord de co-développement et de commercialisation pour son produit phare firibastat avec le groupe pharmaceutique brésilien Biolab Sanus. Cet accord porte exclusivement sur l'indication de l'hypertension artérielle résistance (HTR) et sur les marchés d'Amérique Latine. La biotech parisienne percevra jusqu'à 21,2M$ (19 M€) de son nouvel allié, en fonction du franchissement d'étapes réglementaires et commerciales. Ce rapprochement est une première pierre posée dans le cadre de la nouvelle stratégie de la société fondée sur des accords régionaux.

Automobile, aérospace, construction navale : Airbus (Chili)

Airbus (voir sa fiche et deal-list) a signé un contrat avec Sky, opérateur chilien ultra low cost portant sur 10 avions A321XLR. Avec ces nouveaux appareils, la compagnie prévoit de développer son réseau international. Client de l'avionneur européen depuis 2010, Sky est devenu un opérateur tout Airbus en 2013. Sa flotte composée de 23 appareils de la famille A320 dessert des lignes intérieures et internationales au départ du Chili et à destination de l'Argentine, du Brésil, du Pérou et de l'Uruguay.

Logiciel et services informatiques : Anevia (Argentine)

L'éditeur coté de logiciels pour la distribution de la télévision et de vidéo Anevia (voir sa fiche et deal-list) , a été sélectionné par un grand opérateur de services de télécommunications argentin pour l'expansion de son service TV multiécran. Cette expansion a été tirée par la croissance exponentielle du marché local, ainsi que par les incursions géographiques du service TV multiécran dans d'autres pays d'Amérique du Sud. L'opérateur a choisi la technologie EDS (Embedded Distributed Storage) d'Anevia grâce à laquelle les mêmes serveurs sont utilisés pour les traitements informatiques et le stockage afin de gérer efficacement la croissance rapide de son service TV OTT. Les coûts ont été ainsi maîtrisés en réduisant par deux le nombre d'unités physiques (rack units) nécessaires. Anevia, dont LBO France est le premier actionnaire avec (20 %), devant les dirigeants et fondateurs (19 %) et Seventure (8 %), a réalisé 14,1 M€ de chiffre d'affaires l'an dernier.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :