L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Amérique Latine : Voltalia, EDF Renouvelables, Veolia, Poralu Marine... Accès libre

Par  | 852 mots
Complexe éolien et solaire brésilien de Serra Branca © Voltalia

Complexe éolien et solaire brésilien de Serra Branca © Voltalia

Energie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Le producteur coté d'énergies renouvelables Voltalia (voir sa fiche et deal-list dans notre référentiel) lance la construction de son parc éolien de 59 mégawatts VSM 4 dans le complexe de Serra Branca, au Brésil. Ce projet fait partie du plus grand site mixte éolien et solaire au monde. Le site couvre environ 40 000 hectares dans une zone de 50 kilomètres sur 15. Le complexe de Serra Branca bénéficie d'une infrastructure de connexion au réseau de 2,4 gigawatts développée et construite par Voltalia. Celle-ci connecte 0,8 gigawatt de centrales éoliennes Voltalia en exploitation et en construction, 0,3 gigawatt de projets solaires Voltalia bénéficiant de contrats déjà signés, 0,7 gigawatt de centrales éoliennes vendues à des partenaires et 0,7 gigawatt de potentiel supplémentaire à vendre à des partenaires ou à conserver par Voltalia. Le groupe français avait remporté les contrats long-terme de vente d'électricité pour VSM 4 en juin 2019. Le fabricant international de turbines Nordex Group a été choisi pour la fourniture des 17 éoliennes, d'une puissance de 3,46 mégawatts chacune, qui seront installées sur le site VSM 4. L’électricité produite durant la période d’anticipation sera vendue dans le cadre d'un contrat court terme déjà signé. Le parc éolien devrait commencer à produire de l'électricité au cours du premier semestre 2021.

Energie & Utilities : EDF Renouvelables (Chili)

Projet éolien Cabo Leones - Chili © EDF Renouvelables

Projet éolien Cabo Leones - Chili © EDF Renouvelables

EDF Renouvelables (voir sa fiche et deal-list) et son partenaire espagnol Grupo Ibereólica Renovablesobtiennent un financement pour l’extension de leur parc éolien Cabo Leones I, situé dans la région d’Atacama au Chili. En service depuis 2018, Cabo Leones I accueillera 12 nouvelles éoliennes augmentant de 60 MW la puissance installée initiale du parc, qui atteindra ainsi 175,5 MW. D’ici fin 2021 l’installation permettra de couvrir l’équivalent des besoins annuels en électricité de 163 000 foyers du pays. Parallèlement et dans le cadre d’enchères gouvernementales, la filiale d’EDF a remporté une concession d’une durée de 40 ans pour un terrain localisé dans la province d’Antofagasta au nord du Chili. Ce site de plus de 2 600 hectares représente un potentiel éolien de l’ordre de 300 MW qui pourrait alimenter en électricité une partie de l’activité minière, dense dans cette région du pays premier producteur mondial de cuivre. Le Chili s’est engagé à produire 100 % d’énergie renouvelable d’ici à 2040 et vise la neutralité carbone d’ici 2050. EDF Renouvelables exploite 375 MW de capacité renouvelable brute dans le pays. En plus du parc éolien de Cabo Leones I, l’entreprise exploite deux centrales solaires d’envergure, Bolero (146 MWc) et Santiago Solar (115 MWc). 

Environnement & CleanTechs : Veolia - Recicle (Brésil)

Recicle

Selon le journal en ligne brésilien O Municipio le groupe français Veolia (voir sa fiche et deal-list)est en négociations pour acquérir la société brésilienne de collecte et gestion des déchets Recicle Catarinense de Residuos. Fondée en 1993 et basée à Brusque dans l'État de Santa Catarina, la PME brésilienne emploie environ 350 collaborateurs et détient la concession pour la collecte et la destination finale des déchets ménagères de plusieurs communes de l’État. Pour le moment les deux entreprises ne se sont pas exprimées sur le sujet. 

Transports & logistique : Poralu Marine (Mexique)

Poralu Marine (voir sa fiche et deal-list), leader mondial du design et de la construction de marinas en aluminium générant 30 M€ de chiffre d’affaires et rassemblent 150 collaborateurs, ouvre un nouveau bureau commercial au Mexique. Basée à Cancun la nouvelle antenne qui est animée par Luis Chacon en tant que responsable et Sarah Cantave comme assistante commerciale, permettra de répondre à des besoins croissants dans le développement d'infrastructures du pays mais plus largement en Amérique Latine. Un partenariat entre le groupe français et son distributeur local historique auront scellé cette nouvelle implantation.

Electronique & Informatique : Safeway Box (Brésil)

La SafeWay Box est un boitier de distanciation sociale inventé par les étudiants grenoblois Ian PageNicolas Salenc et Nathis Cote pendant le confinement. Le premier objectif était de repérer anonymement les malades du covid-19 mais aujourd'hui il sert uniquement à respecter les distances. La société brésilienne RFID Brasil qui opère dans le domaine de la technologie de l'identification par radiofréquence a souhaité collaborer au projet et produire l'appareil. Ainsi, la SafeWay Box a été rebaptisée Dispositif d’Alerte de Distanciation Sociale (DADS) au Brésil. La production de masse a commencé et 5 000 exemplaires sont à l’état de conception. Le DADS sera bientôt sur le marché brésilien en location, uniquement à destination des professionnels. Le fabricant pense l’implanter d’abord sur des chantiers où le dispositif aura pour mission de prévenir les ouvriers des dangers qui les entourent.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net 

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Amérique Latine, mais aussi Asie et Afrique) :