L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Asie : Alan, Yeelight, Sterimed, Adisseo, CDH Mezzanine... Accès libre

Par  | 1679 mots
Alan

© Alan

AssurTech : Alan / Temasek (France / Singapour)

Alan conserve son rythme de levées rapides. L'assurance complémentaire santé en ligne s'est dotée de 50 M€ en faisant entrer le fonds souverain singapourien Temasek, chef de file et dont le portefeuille comprend la fintech néerlandaise cotée Adyen. Il s’agit de la troisième ligne dans la tech tricolore du portefeuille du fonds souverain singapourien, qui a fait part de son intention de s’impliquer davantage dans l’Hexagone après des investissements dans InnovaFeed en 2018 (lire aussi : InnovaFeed repasse à table) et ManoMano en début d’année (lire aussi : ManoMano bricole avec un fonds souverain). Le tour reste dans le même ordre de grandeur que le précédent, bouclé en janvier 2019 à 40 M€ auprès de DST Global, nouvel entrant, et d'Index Ventures. La nouvelle levée porte à 125 M€ le montant total levé par l'assurtech en moins de quatre ans (lire aussi l’article CFNEWS : Alan complète son actionnariat avec un fonds singapourien).

Les investisseurs asiatiques s’intéressent particulièrement à la fintech française. En janvier dernier, le géant coté du monde numérique et mobile chinois Tencent a mené deux tours d’envergure à deux sociétés françaises : Qonto, banque en ligne BtoB pour les PME et Lydia, spécialisée dans le paiement mobile, pour levées respectives de 104 M€ et 40 M€ (lire aussi : Qonto monnaie sa série C et Lydia s'appuie sur un géant coté chinois).

Électronique: Yeelight / China Everbright, Citic Goldstone et Cathay Capital (Chine / Chine, France)

La marque chinoise d’éclairage connecté Yeelight lève un montant confidentiel pour son tour de table série C+, l’enveloppe étant apportée par China Everbright et Citic Goldstone, bras d’investissement de private equity de Citic Securities (coté à Hong Kong). Les détails financiers du nouveau tour de table n'ont pas été divulgués. Cathay Capital, un ancien investisseur de Yeelight, a déclaré dans un communiqué que la startup avait collecté au total près de 200 millions de yuans (28 millions de dollars) lors ses séries C et C +. L'ancien tour (série C), qui a été finalisé en novembre 2018, était mené par le fonds franco-chinois Cathay Capital, avec la participation de Blueprint Capital, de Shunwei Capital et du fonds souverain de Singapour GIC. Fondée en 2012 et basée à Qingdao (province du Shandong, Est de la Chine), la cible développe des produits d'éclairage intelligents compatibles avec les systèmes de « smartphone + AIoT » comme Apple HomeKit, Google Assistant, Amazon Alexa et Xiaomi Mijia. Avec plus de 300 employés, Yeelight gère aujourd’hui un réseau d’une trentaine de magasins physiques en Chine et devrait augmenter le nombre pour passer à 300 en 2020. Il a enregistré plus d'1 milliard de yuans (142 M$) de revenus en 2019.

Matériels médicaux : Sterimed / Green Sail (France / Chine)

Green Sail

© Green Sail

Fort d’un chiffre d’affaires d’environ 140 M€, Sterimed, spécialiste du packaging médical de stérilisation en passe de signer un LBO bis avec Sagard (lire aussi l’article CFNEWS : Sterimed préempté pour son LBO bis), a réalisé un build-up en Chine. Conseillé par Gide (David Boitout, associé), il a acquis une participation majoritaire dans la société chinois Green Sail Packaging Material. L’opération intervient après l’acquisition du mexicain Grupo EEE qu’il valorise environ 25 M€ en octobre dernier (lire aussi l’article CFNEWS : Sterimed emballe un mexicain). Basée à Fuzhou, la cible fabrique de films d'emballage médical, élargissant ainsi sa gamme de matériaux d'emballage pour les fabricants de dispositifs médicaux. Avec plus de 30% de son chiffre d'affaires mondial réalisé en Asie, Sterimed, qui emploie aujourd’hui environ mille salariés répartis entre 8 sites industriels et 20 antennes commerciales à travers le monde, envisage un chiffre d’affaires de 150 M€ cette année.

Agriculture & alimentaire : Adisseo et Calysta, Calysseo (France, États-Unis, Chine)

Adisseo

© Adisseo

Adisseo, filiale française du chinois Bluestar - lui-même affilié au géant chimique chinois ChemChina -, crée une JV à parité avec Calysta, développeur américain de protéines alternatives. L’opération a pour objectif de développer FeedKind, une solution alimentaire novatrice pour l’aquaculture, et de la servir le marché asiatique en exclusivité. Baptisée Calysseo, la JV sera dotée du premier site de production en Chine, qui devrait être opérationnel en 2022, avec une capacité de production annuelle initiale de 20 000 tonnes de protéines, qui permettra d’ajouter une capacité additionnelle de 80 000 tonnes. D’après l’estimation d’Adisseo, les marchés asiatiques des ingrédients nutritionnels destinés à l’aquaculture représentent 28 Md$ de chiffre d’affaires, soit environ 70 % du marché mondial. Pour cette opération, Mazars a conseillé Adisseo (due diligence financière, due diligence fiscale, et valorisation).

Services Financiers : Credit Suisse / Credit Suisse Founder Securities (Suisse / Chine)

L’empire du milieu continue à ouvrir son marché financier. Il vient d’autoriser Credit Suisse à prendre le contrôle de sa coentreprise dédiée aux métiers de banque d’affaires Credit Suisse Founder Securities (CSFR). Le groupe bancaire va finaliser les accords avec Founder Securities, son partenaire local, en vue d’une augmentation de capital de 33,3 % à 51 % dans cette JV chinoise. A l’issue de l’opération, Founder Securities disposera de la part restante de 49 %. Fondée en 2008 et basé e à Pékin, la cible fournit toute une palette de prestations de banque d’affaires sur le marché chinois. Depuis 2016, la société déploie également des activités de courtage depuis Shenzhen. Credit Suisse, dont la présence en Chine remonte à plus de 30 ans, dispose d’ailleurs d’une JV spécialisée dans la gestion d’actifs, en partenariat avec Industrial and Commercial Bank of China (ICBC). ICBC Credit Suisse Asset Management gérait à fin 2018 une masse de 1300 milliards de yuans, soit environ 150 Md€.

En mai 2018, l’autre banque suisse UBS était l’une des premières à profiter de l’ouverture du marché chinois financier, déposant une demande pour faire passer ses parts dans la coentreprise UBS Securities de 25 % à 51 %. Beijing State-Owned Assets Management possède 33 % du capital, suivi par Guangdong Communication Group (14,01 %).

Corporate Finance : CDH mezzanine (Chine)

CDH Investments

CDH Investments

Le fonds généraliste chinois CDH Investments, gérant 19 Md$ d’actifs, a annoncé le closing final pour son cinquième véhicule mezzanine libellé en devise chinoise à environ 1,1 Md$. Ce véhicule représente le plus gros du segment en Chine. Pour ce véhicule CDH mezzanine V, 14 compagnies d'assurance ont contribué 60 % du montant total. Les autres LP du fonds V comprennent les banques, les fonds de fonds, les fonds corporate, les fonds de pension et les fonds souverains ou du gouvernement. Ce véhicule se concentrera sur quatre domaines principaux : l'immobilier, les Special Situations, et les buyout. En outre, l'équipe mezzanine portera une attention particulière à trois domaines : les new infrastructures en Chine ; la rénovation urbaine, en particulier dans la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao ; les actifs non performants. Pour mémoire, CDH s’est lancé dans la mezzanine en 2011. Il avait clôturé la levée pour son quatrième fonds mezzanine en 2016 à 3,5 milliards de yuans (environ 500 M$), dépassant l'objectif de 2 milliards de yuans. Le portefeuille de ses deux premiers véhicules de mezzanine a déjà été entièrement cédé, les véhicules générant des TRI de 15,1% et 11,5% respectivement.

Corporate Finance: Chartered Group / MAFAT (Singapour, Japon / Israël)

Le fonds de Singapour Chartered Group, présidé par Eyal Agmoni, s’est associé à Maf'at (département de R&D du ministère israélien de la Défense) pour lancer un fonds high tech cross border Japon-Israël, dont l’objectif de levée est de 500 M$. Le véhicule, baptisé Japan Israel High Tech Ventures 2 JP (JIHTV2) sera doté d’une enveloppe de 50 M$ des deux initiateurs. Ce nouveau véhicule facilitera la coopération, le co-investissement et l'incubation d'entreprises israéliennes au Japon, parallèlement, les conglomérats japonais auront plus d'accès à des nouvelles technologies de pointe. Il s’intéresse particulièrement à trois domaines de deeptech : Amélioration des capacités humaines (interface neuronale directe, exosquelette motorisé, capteurs avancés) ; Énergie (batteries haute densité énergétique, chargement à induction, solutions hybrides, lasers haute puissance) ; Système autonomes (robotique au sol, algorithmes autonomes etc).

Statistiques : marché immobilier en Asie au T1 2020 (JJL et Moody’s)

La crise sanitaire du convid-19 a impacté sur le marché immobilier en Asie-Pacifique, selon une étude récente réalisée par JLL. Le premier trimestre y a enregistré une baisse de 34 % d’investissements. Le conseil en immobilier d’entreprise a remarqué une chute de près de 60 % d’investissements au T1 en Chine continentale, à Hong Kong et Singapour, et un léger affaiblissement en Corée du Sud et au Japon. Il estime que la tendance du déclin pourrait se poursuivre au T2 et un fort rebond pourrait être attendu au S2 cette année. Le secteur du retail est la première victime avec une diminution de 39 % d’investissements en raison de mesure du confinement et de la fermeture obligatoire de nombreux commerces. Les trois pays (Chine, Japon, Corée du Sud) ont enregistré une plus grande hausse de demande de vente/cession d’actifs de bureaux alors que le volume de transactions est descendu de 35 %. Les transactions d’actifs hôteliers, quant à elles, étaient en chute de 22 %. Le secteur d’actifs industriels et logistiques est le seul à afficher un pourcentage positif avec 9 %, en remontant le courant.

Dans le secteur de logement en Chine, l’agence de notation Moody’s a abaissé ses perspectives pour l’industrie immobilière chinoise, passant de stables à négatives. Les perspectives stables étaient maintenues depuis juin 2015.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net