L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : Archos, Air Liquide, Tikehau Capital...

PAR  | 02 mai 2019 | 1416 mots
Archos Safe-T mini

Produit d'Archos Safe-T mini lancé en août 2018 ©archos.com

Chronique Asie

Electronique : Archos / Vinsmart (France / Vietnam)

Archos , concepteur français coté de tablettes, téléphones et autres objets d'électroniques grand public, confronté à une chute d'activité, se tourne vers le conglomérat vietnamien multisectoriel Vingroup (lire aussi : Archos pourrait passer sous pavillon vietnamien ). Dans un premier temps, ce groupe coté à Ho Chi Minh Ville, pesant près de 16 Md$ de capitalisation, souscrira via sa filiale VinSmart à une augmentation de capital de 7,7 M€ - 27,46 millions d'actions nouvelles au prix de 0,281 € - s'octroyant une participation de 29,5 % et devenant le principal actionnaire. De plus, il pourrait acheter des bons de souscription d'actions au prix de 0,06 €, pouvant être exercés pendant deux ans au prix de 0,281 €. Chacun des 71 millions de BSA donnant droit à une action ordinaire Archos, VinSmart se retrouverait à la tête de 60 % du capital en cas d'exercice total. C'est la deuxième fois en six mois que le français se finance auprès d'un actionnaire étranger, après avoir reçu 4,3 M€ en octobre de son fournisseur chinois Joyar et du fonds Alpha Blue Ocean, spécialisé dans les opérations de PIPE.

Sur un marché extrêmement concurrentiel, son chiffre d'affaires de l’an dernier a ainsi chuté de 45 % à 63,3 M€, en raison, selon lui, de la baisse du marché des smartphones en Europe. En un an également, sa perte nette faisait plus que tripler, à 23 M€.

Gaz industriels : Air Liquide / Houpu (France / Chine)

Station de remplissage d’hydrogène d'Air Liquide

Station de remplissage d’hydrogène d'Air Liquide ©airliquide.com

Air Liquide et son partenaire Chengdu Huaqi Houpu (Houpu) -coté à Shenzhen- ont créé Air Liquide Houpu Hydrogen Equipment. Cette JV a pour but de développer, de fabriquer et de commercialiser des stations de remplissage d’hydrogène pour véhicules électriques à pile à combustible. Le groupe français coté va apporter son savoir-faire technologique en matière de solutions hydrogène pour la mobilité propre et son partenaire chinois sera en charge de la fabrication et de la construction de stations gaz naturel. Ils visent à favoriser la mise en place d'un réseau de distribution de stations d’hydrogène en Chine. Le groupe tricolore a déjà conçu et installé plus de 120 stations de remplissage d’hydrogène dans le monde, mais pas encore en Chine. Ce nouveau projet est motivé par deux éléments majeurs : d’une part, la Chine est le premier marché automobile au monde ; de l’autre, le gouvernement, dans le cadre de son treizième plan quinquennal, soutiendra le développement de véhicules électriques à hydrogène au service d’une mobilité propre.

Immobilier : Tikehau Capital / Ireit Global (France / Singapour)

Tikehau Capital poursuit son développement dans la cité-État en s’associant avec City Developments Limited (CDL) dans Ireit Global Group Pte. Ltd, la société de gestion d’Ireit Global, foncière cotée à Singapour. Cette dernière est le seul investisseur immobilier à Singapour qui investit exclusivement en Europe et Tikehau Capital est devenu son actionnaire à 80 % en 2016. Tikehau Capital et CDL partagent désormais à parité le capital du gestionnaire Ireit Global Group Pte. Ltd, et détiennent respectivement 12,4 % et 16,4 % du capital de la foncière cotée Ireit Global. CDL en tant que nouvel actionnaire donne à Ireit Global des moyens supplémentaires comme le savoir-faire et les connaissances locales pour son développement, Tikehau Capital, quant à lui, apporte son expertise en Europe.

CDL, société immobilière cotée à Singapour, dispose d'un réseau mondial de 103 bureaux répartis dans 29 pays. Née en 1963, elle est présente dans la promotion, l'investissement et la gestion immobilière sur les principaux marchés internationaux en Chine, au Royaume-Uni, au Japon et en Australie. Elle développe également une activité de gestion de fonds. Coté à Londres, Millennium & Copthorne Hotels, avec plus de 135 hôtels, est dans son portefeuille.

Corporate Finance : Tikehau Capital (Tokyo)

Serge Diakov, Tikehau Capital

Serge Diakov, Tikehau Capital

Tikehau ouvre son neuvième bureau dans le monde à Tokyo, le troisième en Asie après ceux de Singapour et Séoul. Avec cette nouvelle implantation, le fonds développe son ancrage local pour se rapprocher davantage des institutions financières japonaises qui portent un intérêt croissant aux marchés privés européens. Serge Diakov prendra la direction du nouveau bureau. Fort d’une expérience de plus de 10 ans sur l'Archipel, il a exercé successivement chez Citigroup, Seiryu AM et Rogers Investment Advisors.

Mode : Sonia Rykiel (France)

A la recherche d'un repreneur, la maison de couture Sonia Rykiel, rachetée à 80 % en 2012 par Fung Brands -contrôlé par la famille hongkongaise Fung-, a demandé son placement en redressement judiciaire. En 2016, après la mort de son emblématique créatrice éponyme, elle avait supprimé un quart de ses effectifs afin de se relancer. Le cinquantième anniversaire de la marque l’an dernier, célébré alors par plusieurs événements festifs, n'avait pas non plus réussi à redynamiser les ventes. Son chiffre d'affaires l'an dernier était tombé, selon les Échos, à 35 M€, presque deux fois moins qu'en 2012 lors du rachat, avec plus de 30 millions de pertes opérationnelles.

Internet : Softbank / Rappi (Japon / Colombie)

Le conglomérat japonais Softbank va investir 1 Md$ dans l'application colombienne de livraison à la demande active Rappi. L’opération valorise la cible 2,5 Md$ d’après la presse brésilienne. Softbank et Rappi n'ont pas commenté. Basée à Bogota et fondée en 2015, la cible est aussi active dans nombreux pays comme l'Argentine, le Brésil, le Chili, le Mexique, etc. Elle a déjà levé au total plus de 1,39 Md$ via cinq tours de table depuis sa naissance. La dernière levée avait été réalisée en septembre dernier auprès du fonds DST Global pour un montant de 200 M$ sur une base de valorisation de 1 Md$.

Par ailleurs, le conglomérat télécom nippon Softbank souhaite renforcer son empreinte en Amérique Latine. Il vient de lancer un nouveau véhicule pour couvrir l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie et le Mexique, baptisé Softbank Innovation Fund (lire aussi notre chronique précédente ) avec un objectif de levée de 5 Md$. Le japonais devrait contribuer pour 2 Md$ sans faire part de ses plans concernant les 3 Md$ manquants ni fournir plus de précisions quant au lieu de l’implantation du gestionnaire de fonds.

Textile : Ruyi / Lycra Group (Chine / Royaume Uni / États-Unis)

Après la finalisation de l'acquisition de Lycra Group (anciennes activités textiles pour la mode du groupe américain Invista), le groupe chinois Shandong Ruyi prépare déjà l’IPO de cette nouvelle filiale. Il étudie avec son banquier d’affaires Goldman Sachs l'opportunité de réaliser cette opération probablement aux États-Unis ; le montant des fonds levés en bourse pourrait s’élever à 500 M$. Pour mémoire, en janvier dernier, il avait finalisé,auprès de l’américain Koch Industries et pour 2 Md$, la reprise de ces activités textiles qui coiffaient notamment la marque très populaire Lycra, mais aussi Coolmax fibers et Thermolite insulation, leurs sites de production, le centre de R&D, ou encore les antennes commerciales, avec un effectif de 3 000 personnes à travers le monde.

Le groupe chinois Shandong Ruyi cherche à bâtir son empire dans la mode avec plusieurs célèbres marques comme la française SMCP, la suisse Bailly, la britannique Aquascutum, la japonaise Renown Incorporated, la hongkongaise Trinity Group. Le groupe tricolore SMCP a déjà réussi son IPO sur Euronext en octobre 2017 pour une capitalisation boursière d'environ 1,7 Md€ (lire aussi : SMCP habille les marchés boursiers ). 

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net