L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : Axa, PSA, Saint-Gobain, TNP, Naf Naf...

PAR  | 28 novembre 2018 | 2683 mots
Chronique Asie

Assurance : Axa / Axa Tianping (France / Chine)

Le marché chinois d’assurance s’ouvre aux acteurs étrangers, le français Axa et l’allemand Allianz font partie des premiers à en profiter. L’assureur coté tricolore a acquis la participation résiduelle de 50 % d’Axa Tianping, sa coentreprise d'assurance dommages en Chine. Le montant de l’acquisition (sous réserve de l’obtention des autorités du pays) s’élève à 4,6 milliards de yuans (584 M€), soit un multiple implicite de 2,4x la valeur des fonds propres en 2017. 1,5 milliard de yuans (soit 190 M€) du montant total de l’acquisition devrait être financé au moyen d’une réduction de capital d’Axa Tianping suivie d’un rachat des titres des actionnaires locaux actuels (voir la fiche d'opération dans le référentiel de CFNEWS ). Totalisant 1 Md€ de primes en 2017 et implanté dans 20 provinces chinoises avec 25 succursales et 93 sous-succursales, Axa Tianping est le quinzième assureur dommages local et leader dans l’assurance directe automobile (6ème du marché).

La succursale d'Axa en Inner Mongolie

La succursale d'Axa Tianping en Inner Mongolie

Concurrent direct, l’assureur allemand Allianz est, de son côté, devenu la première compagnie étrangère à décrocher le feu vert pour installer une holding d'assurance détenue à 100 % dans le pays. La filiale chinoise Allianz (China) Insurance Holding Company doit voir le jour en 2019 et être basée à Shanghai.

Automobile : Groupe PSA / UAP Auto Union (France / Chine)

Après la participation majoritaire dans Jian Xin en début d’année, le Groupe PSA renforce à nouveau sa position sur le marché chinois. Il s’invite au capital d'UAP Auto Union, distributeur chinois de pièces de rechange pour l'automobile (voir la fiche d'opération dans le référentiel de CFNEWS ). Cette acquisition est une première étape vers une potentielle prise de participation plus importante. Créée il y a 27 ans, la cible, présente notamment dans la province du Shandong, dispose d’un maillage géographique avec plus de 100 plaques de distribution et étend actuellement son service de livraison aux provinces voisines, avec 50 plaques de distribution. Avec cette acquisition, le constructeur automobile vise à accélérer la croissance des ventes de ses pièces multi-marques, dont celles de la nouvelle gamme Eurorepar, dédié à la Chine.

Immobilier : Saint-Gobain / Manyuan Technology (France / Chine)

Saint-GobainSaint-Gobain , fabricant coté de verres et de matériaux de construction, a finalisé la cession de son site de Xuzhou en Chine et de leurs actifs industriels et immobiliers à la société chinoise Nanjing Manyuan Technology Co (voir la fiche d'opération dans le référentiel de CFNEWS ). L’opération, dont le montant s’élève à 200 M€, fait partie du programme de cessions annoncé fin juillet 2018, et a pour objectif d’améliorer sa compétitivité de l'activité canalisation dans le monde. Ce site, spécialisé dans la production de tuyaux et raccords en fonte ductile, est l'un des deux sites de production de cette activité en Chine. En 2017, son chiffre d'affaires s'élevait à environ 250 M€. Par ailleurs, la cession de ses activités de distribution en Allemagne, représentant 1,9 Md€ de chiffre d’affaires, est également en cours.

En parallèle, le groupe coté a présenté un plan de transformation mondiale pour adapter à la révolution numérique. Il se réorganise en pôle de régions avec des directions générales pays par pays. Quatre entités régionales voient ainsi le jour : Europe du Nord, Europe du Sud, Amériques et Asie-Pacifique. Le dernier aura son siège à Shanghai.

Conseil & services aux entreprises : TNP / Knowleo Business Solutions (France / Inde)

TNP IndiaTNP , cabinet de conseil français spécialisé sur la transformation des entreprises, achète la totalité du capital de l’indien Knowleo Business Solutions, spécialisé en conseil en management, études de marchés et benchmarking. L'acquéreur s'est appuyé sur l'expertise de Largillière Finance avec l'associé Tanguy Mantelin (lire aussi la fiche d'opération dans le référentiel de CFNEWS ). Créé en 2013, la cible a développé une clientèle mondiale dans les secteurs de l'automobile, de l'électronique, de la mécanique et de l'industrie, tels que Tesla Motors, Idemia, Foxconn et Constellium. Parti en Inde il y a deux ans pour soutenir Renault dans son programme de transformation digitale en Inde, TNP y accompagne aujourd’hui également plusieurs autres filiales d’entreprises françaises des secteurs de l’automobile, de l’industrie et de la banque. Diplômé de MBA Harvard et de l’université de Nottingham, Kannat Anil, cofondateur de Knowleo, a pris la direction générale de TNP India aux côtés de Matthieu Lebeurre (Centrale Lille). Basé à Kochi, TNP India compte 50 salariés et dispose ailleurs des deux bureaux à Mumbai et à Delhi. 

Mode : La Chapelle / Naf Naf (Chine / France)

Naf NafShanghai La Chapelle Fashion , coté à Hong Kong, déboursera 35,34 M€ pour prendre 60 % du capital de l’enseigne tricolore Naf Naf aux 207,7 M€ de revenus. L’opération permet au chinois de devenir l’actionnaire à 100 % de Naf Naf, qui a été reprise en avril dernier par un consortium chinois, emmené par La Chapelle, pour 52 M€ (lire aussi : Naf Naf bat pavillon chinois ). Pour rappel, La Chapelle s’est emparé de 40 % du capital en déboursant 20,8 M€, deux structures financières Star Platinum Capital et East Links ont partagé le solde à parité, soit 30 % chacun, avec 15,6 M€ chacun.

Eletronique : Aeye-Go / Sodexo (Chine / France)

Le géant tricolore de services de restauration collective Sodexo investit via son fonds corporate Sodexo Ventures dans une startup chinoise Aeye-Go , spécialisée dans les dispositifs d’encaissement automatique. L’opération est facilitée grâce à un partenariat signé en mai dernier avec X-Node, un incubateur à Shanghai. Fondée par Le Jinwei, la cible développe un système d’encaissement en libre-service équipé de technologies d’intelligence artificielle, permettant la reconnaissance automatique des plateaux et des visages pour un encaissement rapide et personnalisé.

E-sport : Team Vitality / Rewired GG (France / Inde)

Le plus important club professionnel d'e-sport en France Team Vitality reçoit une enveloppe de 20 M€ apportée à l'issue d'une augmentation de capital par le milliardaire indien Tej Kohli, via Rewired GG son fonds d'investissement spécialisé dans l'e-sport (lire aussi l’article CFNEWS : Team Vitality joue avec un investisseur privé ). 

Pétrole : CNPC / Total / South Pars (Chine / France / Iran)

Plan du projet South Pars

La compagnie publique chinoise CNPC a repris la part (50,1 %) détenue par le français Total dans le gisement gazier iranien South Pars pour la Phase 11. Faute de dérogation aux sanctions américaines, Total a notifié aux autorités iraniennes son retrait du contrat du projet South Pars en août dernier. La compagnie chinoise CNPC détient désormais une participation de 80,1 % dans la phase 11. South Pars constitue le plus grand gisement de gaz naturel au monde, partagé par l'Iran et le Qatar. Total avait déjà joué un rôle majeur en Iran dans les années 2000 en développant avec succès les phases 2 et 3, avant de quitter le pays après les sanctions prises à l'encontre de Téhéran en raison de son programme nucléaire. Le groupe français était devenu la première compagnie pétrolière étrangère à signer un contrat en Iran depuis l'accord conclu en juillet 2015 encadrant les activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée ou d'un allègement des sanctions commerciales.

Transports : Air France-KLM / China Eastern (France / Chine)

Air France-KLM et China Eastern Airlines ont signé un accord sur l'extension de JV. Les compagnies prévoient d'étendre dès l’an prochain leur partenariat de JV à deux routes supplémentaires : Paris-Wuhan et Paris-Kunming. Elles offriront à leurs clients respectifs des nouvelles routes en partage de codes, et développeront les possibilités de correspondance. Pour mémoire, Air France avait établi une JV avec la compagnie chinoise en 2012, cette JV avait été modifiée en juillet 2016 pour intégrer KLM (lire aussi notre bulletin précédent 226187). L’an dernier, Air France-KLM avait ouvert son capital à son partenaire chinois à hauteur de 10 % (lire aussi l’article : Air France-KLM se tourne vers l'Est )

Transports : Swissport (Suisse, Chine)

Swissport, filiale du chinois HNA, pourrait être vendu au fonds d'investissement canadien Brookfield Asset Management pour 3 Md$, selon le journal suisse Tages-Anzeiger. Les négociations se situent à un stade avancé, mais une décision finale n'a pas encore été prise, a poursuivi le quotidien. Swissport fait l'objet de rumeurs de reprises récurrentes ces derniers mois, notamment en août avec l'intérêt du fonds d'investissement new-yorkais Cerberus Capital. En avril dernier, des rumeurs avaient déjà circulé sur l'intérêt supposé pour Swissport du fonds singapourien Temasek.

Plombé par des dettes colossales après un série d’acquisitions jugées trop audacieuses, le conglomérat de transports aériens et du tourisme chinois HNA Group a déjà successivement cédé ou réduit ses participations dans Hilton, Deutsche Bank, NH Hotels et dernièrement les actifs d’entrepôts de sa filiale singapourienne CWT International. Plus récemment, en août dernier, il avait vendu 30 % du capital du loueur aérien irlandais Avolon au groupe financier japonais Orix pour 2,2 Md$, mais en conservant sa place d'actionnaire de contrôle (lire aussi notre bulletin précédent ).

Immobilier : Allianz (Allemagne / Chine)

Allianz intensifie ses investissements à travers Allianz Real Estate en immobilier logistique en Asie. D’une part, il a acquis 50 % d'un portefeuille de plateformes logistiques modernes de type core en Chine. Ce portefeuille a été développé par Vailog China et détenu par un fonds géré par Gaw Capital. Vailog China et Gaw Capital Partners continueront à posséder les 50 % ainsi qu'à assurer la gestion de ces actifs. Le portefeuille d'une superficie locative d'environ 375 000 mètres carrés est constitué de cinq projets situés dans les hubs logistiques clés chinois : Shanghai, Jiaxing (Zhejiang), Foshan (Guangdong), Wuhan (Hubei) et Shenyang (Liaoning). Ces plateformes ont pour locataires des groupes de renom, tels que Vipshop, Carrefour, Miniso ou encore Alog.

D’autre part, l’asset manager de l’assureur allemand a noué un partenariat d'investissement avec ESR Group dédié au marché logistique indien. Allianz et ESR ont initialement mis chacun 100 M€ (112,5 M$). Ils vont alimenter une plateforme d'actifs dotée de près d'1 Md$ (890 M€), qui vise à exploiter un portefeuille logistique générant des flux de trésorerie positifs à long terme et constitué d'actifs en développement ou core, stabilisés ou en voie de stabilisation. 8 principales villes seront ciblées : Mumbai, Pune, Chennai, Bangalore, Hyderabad, Ahmedabad, Kolkata et la mégalopole de News Delhi.

Mode & Luxe : a.testoni / Sitoy Group (Italie / Chine) 

Coté à Hong Kong, le groupe chinois Sitoy Group a acquis 95,35 % du capital de a marque outre-Alpes de souliers a.testoni. Il déboursera 14,535 M€ pour cette opération, dont 9,535 M€ en cash et 5 M€ de prêts accordés par le nouveau propriétaire. Fondée en 1929 à Bologne, la marque italienne a réalisé un chiffre d’affaires de 30 M€ l’an dernier pour une perte de 7,23 M€ avec un réseau d’un cinquantaine de points de vente. Fondé en 1968 et coté depuis 2011, Sitoy Group fabrique et commercialise de produits de la maroquinerie. Il est notamment propriétaire des deux marques américaines Cole Haan et Kenneth Cole, détient également le droit de distribution exclusive en Chine pour les marques Tuscan’s, a. testoni, i29 (marque secondaire d’a.testoni) et Jockey.

Et aussi :

  • Transdev et le chinois Mobike ont signé un partenariat pour commercialiser une offre de vélos en libre service sans station aux collectivités territoriales françaises. Ils ambitionnent commercialiser à plus grande échelle une offre de vélos dans plus d’une dizaine de collectivités locales d’ici un an. En parallèle, RATP a de son côté annoncé lundi le succès de son expérimentation avec Ofo, le concurrent de Mobike, d’une offre de vélos partagés sans borne. Pendant un mois, du 17 septembre au 14 octobre dernier, 4 150 km ont été parcourus par 900 clients en vélos ofo, à partir des stations du tramway T3a.
  • Huawei s’implantera à Grenoble avec un nouveau centre de R&D dédié à la recherche sur les capteurs et le logiciel pour smartphone. Le groupe chinois, numéro 2 mondial des fabricants de smartphone derrière Samsung et numéro un mondial des équipementiers télécom, est présent en France depuis 2002 et emploie aujourd’hui presque mille salariés à Boulogne dans son siège français. Après le boycott des Etats-Unis, de l'Australie, et de la Nouvelle-Zélande, le géant chinois souhaite renforcer sa présence en Europe. En 2017, il a investi presque 15 % de son chiffre d’affaires dans la R&D, soit environ 13,8 Md$.
  • Le chinois Ehang, concepteur du drône-taxi volant, a choisi la métropole lyonnaise pour y implanter son premier centre européen de R&D avec un centre d'essais pour des tests en vol stationnaire. Le projet prévoit la création d'une centaine d'emplois. Le chinois n’a pas communiqué l’adresse de son implantation ni le montant d’investissement.
  • Baker McKenzie (Richard Mugni, associé, Fabien Hecquet et Arslane Hatem) a conseillé China International Water & Electric Corp., filiale de China Three Gorges Corp, dans le cadre des deux conventions de concession centrales hydroélectriques en Guinée. L’une portant sur l’exploitation de la centrale hydroélectrique de Kaléta et l’autre sur la construction et l’exploitation de la centrale hydroélectrique de Souapiti, d’une durée respectivement de 40 ans et 25 ans, ont été attribuées à deux sociétés de projet dont l’actionnariat est détenu pour chacune par China International Water & Electric Corp. et par l’Etat guinéen. Dans le cadre du projet Souapiti, la Banque d’exportation et d’importation de Chine (China Exim Bank) accordera un prêt de 1,175 Md$ pour le financement du barrage. Le prêt de la banque représente 85 % du financement des travaux, les autres 15 % étant fournis par les actionnaires de la société concessionnaire du projet Souapiti. Le coût des travaux a été fixé à 1,383 Md$.
  • Neoen, qui détient déjà la plus puissante centrale solaire d’Europe à Cestas, en Gironde, en ajoute une nouvelle à sa liste : celle de Coleambally, dans le Sud de l’Australie. Avec ses 189 MWc, elle est la plus grande centrale solaire jamais mise en exploitation sur le sol australien à ce jour et est désormais mise en service.

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net