L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Asie : Compo, ACI Group, UMG, Stemirna, Zenyum, Emerge... Accès libre


© Compo Consumer

© Compo Consumer

Chimie : Duke Street / Compo Consumer / Kingenta (Royaume-Uni / Allemagne, France / Chine)

Cotée à Shenzhen, la société chinoise Kingenta Ecological Engineering a conclu un accord sur la cession de sa filiale européenne Compo Consumer, fabricant de produits pour le jardin et la maison, au fonds londonien Duke Street, gérant 600 M€. L’opération, restant en attente de l’approbation des autorités compétentes, s’établit sur une valorisation de 152 M€, faisant suite à la volonté du chinois Kingenta de recentrer son activité sur les marchés professionnels. Le fonds britannique investira via trois véhicules DS Cornerstonen, Flora Investment et Arrow DS. La cible comprend 100 % du capital des 7 structures européennes en Allemagne, France, Pologne, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, ou encore 49 % du capital de Compo China à Shanghai. Ayant réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 355,2 M€ l’an dernier, elle a affiché un résultat net de 7,89 M€. Au cours du premier trimestre de cette année, elle a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 150,7 M€ pour un résultat net de 23 M€. Parmi ces structures européennes, les filiales allemandes et françaises représentent une taille plus significative, avec un chiffre d’affaires respectivement de 181,7 M€ et de 63,65 M€ en 2020, et de 87,9 M€ et de 30,4 M€ au premier trimestre de cette année. Compo France, coiffant des marques reconnues par le grand public comme Algoflash, Clairland, Barrière à Insectes et Undergreen, est valorisé 22,8 M€ par cette opération. Le groupe allemand Compo, basé à Münster et fondé en 1956 emploie aujourd’hui un effectif de 1 000 personnes. Pour mémoire, il avait été acquis en juillet 2016 par le chinois Kingenta pour 110 M€.

Aéronautique : ACI Group / Dviation Group (France / Malaisie)

© DVIATION Group

© DVIATION Group

ACI Groupe, conglomérat créé en 2019 pour agréger des sociétés aux technologies de pointe avec l’appui de Sopromec en minoritaire, vient de prendre une participation majoritaire au capital du malaisien Dviation (lire aussi l’article ACI Groupe s'envole pour l'Asie). Conseillé par Gereje Corporate Finance (Fabrice Lombardo), le groupe qui a passé la barre des 60 M€ de revenus dernièrement avec le rachat de la visserie alsacienne Vissal s’adjuge cette fois 5 M€ de revenus avec cet opérateur malaisien qui emploie 120 personnes réparties entre la Malaisie, la Thaïlande, l’Indonésie et la Croatie pour exercer ses activités de maintenance aéronautique et de formation. Cette acquisition, comme les précédentes, a été financée sur fonds propres. ACI Groupe a clôturé l’exercice 2020 sur 50 M€ de chiffre d’affaires, il avoisine aujourd’hui les 68 M€ de revenus cumulés. Le groupe estime l’impact de la crise sanitaire sur le chiffre d’affaires à 5 - 7 % et recherche 4 ou 5 M€ avec des fonds, des family offices et des banques.

Musique : Vivendi / UMG (France / États-Unis)

© Universal Music Group

© Universal Music Group

Le projet de cession par Vivendi de la maison de disques Universal Music Group (UMG) se précise. Après avoir cédé 20 % du capital d’UMG au consortium mené par le géant numérique chinois Tencent via deux opérations (lire aussi l’article CFNEWS : Tencent monte dans UMG), Vivendi, actionnaire majoritaire du label de musique américain, a confirmé les négociations en cours sur la cession de 10 % du capital à Pershing Square Tontine Holdings (PSTH), le véhicule d'investissement coté en Bourse (SPAC) du milliardaire américain William Ackman. L’opération s’établira sur une base de valeur d’entreprise de 35 Md€ pour 100 % du capital sous réserve de l’autorisation des actionnaires de Vivendi, lors de la prochaine AG du 22 juin 2021, de distribuer 60 % du capital d’UMG et de coter l’entreprise sur Euronext Amsterdam. Pour mémoire, le fonds coté avait lancé en février dernier le projet de cession d'UMG, dont la cotation à la Bourse d'Amsterdam est prévue au plus tard le 27 septembre prochain (lire aussi notre chronique précédente). Le SPAC PSTH pourrait encore acquérir une exposition supplémentaire dans UMG en acquérant des titres Vivendi et/ou en acquérant des titres UMG à la suite de son IPO à Amsterdam. Le label de musique américain UMG, numéro un du secteur devant Sony Music et Warner Music, produit des albums pour Lady Gaga, Taylor Swift, Rihanna etc, et dispose également d’un grand catalogue d’enregistrements et de chansons, incluant notamment the Beatles. Au premier trimestre dernier, UMG a réalisé un résultat net de 135 M€, contre 89 M€ de la même période de l’an précédent. Son résultat opérationnel (Ebit) a atteint 322 M€ sur la période, contre 248 M€ au premier trimestre de 2020.

Biotech : Stemirna (Chine)

© Stemirna Therapeutics

© Stemirna Therapeutics

La société chinoise Stemirna Therapeutics, biotech s’appuyant sur la technologie de l'ARN messager (ARNm), lève environ 200 M$. Elle devrait utiliser le fonds levé pour financer les essais cliniques et la production de son candidat vaccin Covid-19. Le candidat de Stemirna devrait bientôt entrer dans un essai clinique de phase II et il a été conçu pour être efficace contre les variantes se propageant en Afrique du Sud, au Brésil et en Inde. La société construira deux usines, chacune avec une capacité annuelle de 100 millions de doses, et la construction pourrait être achevée d'ici août. Fondée en 2019 et basée à Beijing, la biotech avait, pour mémoire, avait levé 100 millions de yuans (14,5 M$) en août 2019 auprès d’un groupe d’investisseurs notamment la branche d'investissement du secteur de la santé de China Merchants Group, Sequoia Capital China et la société pharmaceutique WuXi AppTec.

Santé, beauté et services associés : L Catterton / Zenyum (France, États-Unis / Singapour)

© Zenyum

© Zenyum

L Catterton, gérant 27 Md$, investit 25 M$ dans la société singapourienne Zenyum, marque de produits dentaires aux consommateurs. L’opération fait partie du tour de la série B, qui a totalisé 40 M$. Les investisseurs existants de Zenyum, dont Sequoia Capital India, RTP Global, Partech, TNB Aura, Seeds Capital et FEBE Ventures, ont remis au pot. Fondée en 2018 et basée à Singapour, la marque Zenyum a connu une croissance exponentielle, avec une augmentation de son chiffre d'affaires quadruplé. Ayant récemment lancé ZenyumClear Plus, sa solution la plus avancée pour traiter les problèmes complexes d'alignement des dents, Zenyum dispose également d’autres produits comme les aligneurs ZenyumClear et les brosses à dents électriques ZenyumSonic. La marque singapourienne s’appuie également sur un vaste réseau de partenaires dentaires, qui effectuera un examen approfondi, une radiographie et un scan 3D, afin d'élaborer un plan de traitement personnalisé pour les besoins de chaque patient. L Catterton a déjà investi à l'échelle mondiale dans le domaine dentaire et de la santé grand public, ses investissements actuels et passés dans le secteur incluent Ideal Image, ClearChoice, dentalcorp, OdontoCompany, Espaçolaser et 98point6.

Et aussi :

SoftBank Vision Fund, gérant plus de 100 M$, et le VC autrichien Speedinvest lancent l'accélérateur Emerge en Europe.Le programme d’accélération Emerge vise à promouvoir les startups et les entrepreneurs ans le secteur des technologies, en leur fournissant le capital, les outils et le réseau nécessaire pour développer leur croissance. Supervisé par SoftBank Investment Advisers, gestionnaire du fonds Vision basé à Londres, et Speedinvest, Emerge rassemble des investisseurs de renommée européenne comme Cherry Ventures, le français Breega, FirstMinute Capital et Kindred. Le programme sera également dispensé en collaboration avec WeWork Labs. Les entrepreneurs peuvent candidater pour le programme jusqu’au 7 juillet 2021 (www.emergeaccelerator.com). Cette initiative s'appuie sur le succès du premier programme Emerge lancé aux États-Unis à l'été 2020, lors duquel SoftBank a investi 5 millions de dollars dans 13 startups.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ?

Écrivez nous à chao.zhang@cfnews.net

Retrouvez également les précédentes chroniques AsieAmérique Latine et Afrique et toutes les Chroniques.