L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : Courbet, Lactips, X-PM, MBK, Jio Platforms...

PAR  | 27 mai 2020 | 1426 mots
Courbet

© Courbet

Mode & Luxe : Courbet / Raise Ventures, Hylink (France / France, Chine)

Courbet , marque de joaillerie écologique installée place Vendôme, lève 8 M€ auprès d’un groupe d’investisseurs mené par Raise Ventures , ainsi que le chinois Hylink , agence de communication digitale cotée à Shanghai. Créée en 2018 par le Français Manuel Mallen et Marie-Ann Wachtmeister, Suédoise à Paris, la marque, se revendiquant écologique et technologique, utilise uniquement de l'or recyclé issu de déchets électroniques ou industriels, et des pierres cultivées en laboratoire pour ses collections. La nouvelle levée, conseillée par Clipperton , a pour objectif d’accélérer le développement en France et à l’international, et de renforcer la production de diamants français. La jeune société achète depuis sa naissance des diamants cultivés en Russie, dans un site équipé d’une centrale hydroélectrique, et aux États-Unis dans un site fonctionnant à l'énergie solaire. Pour sa collection "Pont des Arts" dévoilée à la fin de 2019, Courbet aux environ 2 M€ de revenus a utilisé pour la première fois des diamants cultivés par Diam Concept, le seul en France à produire des pierres destinées à la joaillerie hébergé dans un laboratoire du CNRS en région parisienne. Son nouvel actionnaire chinois Hylink, coté à Shanghai et basé à Beijing, a réalisé un chiffre d’affaires de 10,506 milliards de yuans en 2019 (environ 1,35 Md€) en employant un effectif de 2 400 salariés (lire aussi l'article : Courbet donne un coup de collier ).

Services Financiers : BNP Paribas AM / Baroda (France / Inde)

Le groupe BNP Paribas apporte ses activités d’asset management en Inde dans deux JV avec Bank of Baroda. Après l’annonce d’opération en octobre dernier, la transaction a reçu l’approbation des autorités européennes.  La banque contrôlée par l’État indien détient la part majoritaire de 50,1 % du nouvel ensemble regroupant les activités respectives de gestion d'actifs en Inde de BNPP et BOB (BNAPP AM et BOB AM), 50,7 % de nouvelle société de fiduciaires dédiées (BNPP TC et BOB TC), les soldes respectives pour le groupe bancaire français. Basée dans l’État Gujarat, la Bank of Baroda, la troisième banque du pays, gère un réseau de 9 500 branches avec actifs moyens sous gestion de 11,320 crore₹ (environ 1,37 Md€) et BNP Paribas AM en Inde pour 10,073 crore ₹ (environ 1,22 Md€).

Cleantech: Lactips / Bpifrance, Mitsubishi Chemicals (France / France, Japon)

Lactips

© Lactips

Un peu moins de deux ans après un tour de 3,7 M€, Lactips , cleantech stéphanoise productrice d'un bioplastique soluble encaisse 13 M€, dont le plus gros ticket - de l'ordre des deux tiers - vient de Bpifrance via son fonds SPI (Société de Projet Industriel). Comme pour la levée précédente, associant BASF Venture, Demeter, BNP Paribas Développement et Crédit Agricole Loire Haute-Loire Capital Innovation, un fonds corporate entre dans l'actionnariat. Il s'agit de Diamond Edge Ventures (DEV) , du japonais Mitsubishi Chemicals Holdings Corporation , lancé il y a deux ans 2018 dans la Silicon Valley par le Français Patrick Suel, jusque là venture partner chez Panasonic Ventures (lire aussi l’article CFNEWS : Lactips moule son capital ).

Nomination : X-PM (Shanghai)

Yves-André Le Boulaire, X-PM

Yves-André Le Boulaire, X-PM

Après une expérience de 20 ans en Chine sur 30 ans de carrière, Yves-André Le Boulaire rejoint X-PM pour renforcer le bureau de Shanghai en qualité en qualité de Business Development Director. Diplômé de l'ESCP Europe, il a débuté sa carrière en 1988 à l'ambassade de France en Chine, puis exerce, en Europe comme en Chine, des fonctions dans la direction au sein de grands groupes industriels, tout d'abord chez Valéo (France et Royaume-Uni) de 1990 à 1993, Faurecia (France et Chine) en 1995, Manoir Industries (Chine) de 1996 à 1998, et enfin Rheinmetall Automotive (Chine) jusqu'en 2008 où il est nommé CEO en 2003. Ses responsabilités en grande partie en Chine lui donne la crédibilité pour la gestion des entreprises européennes installées en Chine et plus largement en Asie. Membre fondateur de WIL Group, spécialiste mondial de management de transition, X-PM rassemblant aujourd’hui 34 collaborateurs dont 25 associés en France, est par ailleurs présent en Inde, à Singapour, au Brésil, en Grèce et en Israël.

Automobile : Daimler / Farasis (Allemagne / Chine)

Le constructeur automobile allemand Daimler entendrait investir lors de l’IPO de Farasis Energy, producteur de batterie automobile, selon le Reuters. L’opération a pour but de sécuriser l’approvisionnement stable en batteries auprès du fabricant chinois afin de répondre à la hausse de sa production de véhicules électriques. Aucun détail de cet investissement n’est divulgué. Farasis vient d’obtenir l'autorisation pour son IPO sur le marché boursier chinois Star Market, inspiré du Nasdaq, pour lever environ 480 M$. Pour mémoire, l’allemand Daimler et Farasis avaient conclu un accord l'an dernier afin que le groupe chinois approvisionne le groupe allemand en cellules de batterie lithium-ion. Farasis construit par ailleurs une usine en Allemagne.

Corporate Finance : MBK (Corée du Sud)

Le sud-coréen MBK a annoncé le closing final pour son cinquième fonds dédié à LBO en Asie à 6,5 Md$, le véhicule représentant ainsi le troisième plus important du segment axé sur l'Asie derrière le véhicule de 10,6 Md$ de Hillhouse Capital en 2018 et le véhicule de 9,3 Md$ de KKR en 2017. Le véhicule a reçu des engagements de 80 investisseurs de l'étranger et de la Corée du Sud pendant une période de six mois, montrant peu d'impact de la pandémie actuelle. Ses investisseurs institutionnels sud-coréens sont le National Pension Service, la Public Officials Benefit Association, la Teachers’s Pension et la Korean Reinsurance. Basé à Séoul, MBK, gérant 22,5 Md$ d’actifs, avait, pour rappel, levé 4,1 Md$ pour son quatrième véhicule, qui affichait un taux de rendement interne de 33,8 % à la fin de 2019. Par ailleurs, MBK entendrait lancer son deuxième fonds de situations spéciales au second semestre de cette année pour un montant non divulgué afin de capitaliser sur les incertitudes de marché accrues déclenchées par la Covid-19.

Télécom : KKR / Jio Platforms (Inde)

Jio Platforms

KKR a réalisé son plus gros investissement en Asie. Il débourse 113,67 milliards de roupies indiennes (environ 1,5 Md$) contre 2,32 % de l’indien Jio Plateforms, contrôlé par le conglomérat d’énergie local Reliance Industries. L’opération valorise la cible 65 Md$ en equity pour une valeur d’entreprise de 68,6 Md$. En octobre 2019, Reliance Industries a créé Jio Platefroms en regroupant toutes ses activités télécom et de services numériques, la nouvelle entité aura pour ambition de devenir un groupe comparable aux géants numériques mondiaux comme l’américain Alphabet (propriétaire de Google), et les chinois Tencent et Alibaba. Depuis avril dernier, le jeune groupe a accueilli des fonds et corporate dans son capital, comme Facebook (9,99%) avec un ticket de 6,1 Md$ en avril dernier, Vista Equity Partners (2,32%) avec 1,5 Md$, Silver Lake Partners (1,15%) avec 790 M$ ou encore General Atlantic (1,34%) avec 870 M$.

Jio Platforms possède des filiales dans divers domaines, comme Jio (télécom), JioMart (livraison), JioSaavn (streaming musical en ligne), Hathway et DEN Networks (opérateur de services de télévision par câble), Radisys (opérateur mobile aux États-Unis), Haptik (intelligence artificielle). Parmi elles, la plus importante, Jio, opératrice télécom et mobile, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,6 Md$ pour l’année fiscale close en mars dernier.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net