L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Asie : Good Gout, Candy, Groupe PSA, TestAmerica... Accès libre


Chronique Asie, CFNEWS

Services aux entreprises : TestAmerica / Eurofins/ JSTI Group (États-Unis / France / Chine)

Eurofins démarre l'année scolaire par une acquisition de taille importante hors de ses frontières. Menant une politique de croissance externe très active, le numéro 1 mondial des tests alimentaires et environnementaux rachète son homologue américain TestAmerica (lire aussi l’article CFNEWS : Eurofins traverse l'Atlantique). Ce dernier était, depuis septembre 2016, une des filiales du chinois JSTI Group coté à Shenzhen et intervenant dans tous les pans du secteur de la construction. La valorisation retenue atteint 175 M$ soit 150,7 M€ sur la base d'un endettement financier net à zéro. Implantée à North Canton dans l'Ohio, la cible se spécialise dans les analyses bio-pharmaceutiques, alimentaires et environnementales avec un effectif d'environ 2 000 personnes reparties entre 24 laboratoires de test et 40 centres de services dans tous les États-Unis.

Alimentaire : Good Gout / H&H (France / Chine)

Mikael Aubertin, cofondateur de Good Goût

Mikael Aubertin, cofondateur de Good Goût

Good Goût, producteur de l'alimentation infantile bio, passe sous le contrôle du groupe chinois H&H (Health and Happiness) Group, coté à Hong Kong et déjà propriétaire des laits infantiles Biostime et des biberons Dodie. Aucun détail financier n’est communiqué. Basée à Paris, la cible, fondée par Mickaël Aubertin en 2010, a débuté avec huit plats (aujourd'hui une soixantaine de références) et s'est fait remarquer par le choix de ses recettes 100 % bio, et par ses emballages, souples et recyclables. Elle vise un chiffre d'affaires de 18 M€ cette année et 60 M€ à l'horizon 2022. Fondé en 1999 et basé à Hong Kong, H&H est implanté dans 12 pays, où il exerce ses activités dans le domaine de la nutrition et des soins pour bébés, des vitamines et des compléments alimentaires haut de gamme. Il a doublé son chiffre d’affaires en trois ans pour dépasser le seuil d’1 Md€ l’an dernier.

Électroménager : Candy / Haier (Italie / France)

Qingdao Haier, le géant chinois de l’électroménager et des téléviseurs, acquiert le fabricant italien de machines à laver le linge Candy, coiffant des marques comme Candy, Hoover, Rosières… pour 475 M€ auprès de la famille fondatrices des Fumagalli. Employant 5 000 salariés, la cible, l’un des symboles transalpins de l’après-guerre, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 Md€. Elle possède sept sites de production en Europe, Chine et Turquie et 45 filiales et bureaux commerciaux à travers le monde. Son siège social, à Brugherio, regroupe des activités de design et R&D.

Haier

Haier

Le groupe chinois, leader mondial consécutif d’électroménager depuis 2009 d’après Euromonitor, réalise presque 50 % de son chiffre d’affaires (37 Md$ pour 2017) hors de Chine mais il peine à émerger ses marques (Haier, GE Appliances, Fisher & Paykel, Aqua, Casarte et Leader) au vieux-continent. Cette acquisition constitue une étape importante du plan d’expansion en Europe, et a aussi vocation à lui permettre de monter en puissance sur le front des lave-linges intelligents (objets connectés). Après la finalisation, les équipes de Haier vont commencer à s'installer au siège de Candy, à Brugherio.

Automobile : Groupe PSA / Punch Powertrain (France / Belgique, Chine)

Le Groupe PSA et Punch Powertrain, filiale belge du chinois Yin Yi, créent une coentreprise pour les futures transmissions électriques du constructeur tricolore. Installée à Metz, la JV, baptisée Punch Powertrain PSA e-transmissions, produira la génération de transmissions électrifiées e-DCT à partir de 2022 et bénéficiera d’une capacité de production annuelle de 600 000 boites de vitesses. La boîte de vitesses e-DCT en configuration 48V, équipera les futurs modèles Mild Hybrid (MHEV) du Groupe PSA.

Autopartage : Free2Move / Groupe PSA, Dongfeng (Chine / France)

Free2Move

Free2Move

Le Groupe PSA lance le service d’autopartage Yiweixiang Free2Move Carsharing, à Wuhan, son hub de production en Chine, avec une flotte de 300 véhicules électriques. Ce servie depuis l’application est géré par la coentreprise Fengbiao Company réunissant trois acteurs : le Groupe PSA (50 %), Dongfeng Electric Vehicle (30 %) et Wuhan Electric Vehicle Demonstration (20 %). La flotte comprendra 3 000 véhicules dans le courant de l’année 2019 et s’étendra progressivement à l’ensemble de la ville de Wuhan.

Internet : Ringier / Pyramide Solutions (Suisse / Birmanie)

Le suisse Ringier procède à une acquisition en Birmanie. Le groupe de médias alémanique s’associe à son partenaire local Matrix Co pour acquérir la société Pyramide Solutions, laquelle exploite la plateforme d'offres d'emploi en ligne birmane Myjobs.com.mm et organise par ailleurs des salons de l'emploi à Rangoun et Mandalay, quatre fois par an. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé. Lancé en 2012, Myjobs.com.mm représente le premier site d'offres d'emploi de Birmanie, 4300 annonces y étant publiées mensuellement. Avec cette acquisition, Ringier renforce son portefeuille d'activités en Birmanie, lequel comprend notamment les plateformes d'informations et de divertissement Duwun.com.mm, Marry.com.mm ou encore Kalay.com.mm.

Internet : Bytedance (Chine)

TikTok

TikTok

Fondé en 2012 par Yiming Zhang, le nouveau géant d’internet chinois Bytedance, aux côtés d’Alibaba et de Tencent Holdings, établit son dernier tour de table avant son IPO prévue l’an prochain. Il chercherait à lever 3 Md$ sur une base de valorisation de 75 Md$, un nouveau record de valorisation dans les non-cotés dépassant ainsi Uber et son compatriote Didi Chuxing. Softbank devrait s’inviter au capital pour rejoindre General Atlantic, KKR et Sequoia qui vont remettre au pot. À l’origine du succès de son application Toutiao, un agrégateur d’informations, du type de Google actu, mais plus dopé à l’intelligence artificielle (IA), la cible édite des algorithmes analysant les habitudes de navigation sur Internet et le type d’articles lus pour proposer aux utilisateurs une sélection d’actualités susceptibles de les intéresser. Une formule qui a séduit près de 600 millions d’entre eux et a propulsé Toutiao en tête des applications d’actualité en Chine. Le succès est également élargi dans les vidéos. Le groupe chinois s’était porté acquéreur de Musical.ly pour près d'1 Md$, ce dernier avait fusionné avec l'application TikTok. L’application de vidéos réunit aujourd’hui 500 millions d’utilisateurs à travers le monde, grâce aux quels Bytedance a pu acquérir une grande quantité de données pour leur proposer des publicités ciblées. À noter que Bytedance n’est pas du tout dépendant comme les autres start-ups chinoises des deux géants d’aujourd’hui Alibaba et Tencent. En particulier, son succès dans le domaine de la courte vidéo a provoqué un conflit avec Tencent.

Internet : Tencent Music (Chine)

Tencent Music Entertainment Group, le numéro un de la diffusion de musique en streaming (flux continu) en Chine, a déposé sa demande pour IPO auprès de l’autorité américaine la Securities and Exchange Commission (SEC). Organisée par Bank of America, la Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley, l'IPO de la filiale du géant chinois des technologies Tencent Holdings devrait être la plus importante de l'année pour une société chinoise, dépassant celle d’iQiyi, plateforme de vidéos en ligne avec 2,4 Md$ levés. Dans le dossier déposé auprès de la SEC, Tencent Music a enregistré un bénéfice de 263 M$ pour un chiffre d'affaires de 1,3 Md$ sur le premier semestre cette année. Les plus importants actionnaires de Tencent Music sont sa maison mère Tencent avec ses 58,1% du capital, et Spotify (9,1%). Spotify a par mémoire signé un accord avec Tencent en décembre dernier pour procéder à une détention croisée minoritaire.

Et aussi :

Suez NWS a remporté, au travers de sa joint-venture Jiangsu Sino French Water, un contrat de concession pour la construction de l’usine de traitement des eaux usées et l’exploitation, pour une durée de 30 ans, de cette usine et du réseau d’assainissement du district de Chengdong, à Changshu. Le montant total de ce contrat s’élève à environ 413 M€. Suez NWS obtient par ailleurs le contrat d’exploitation et de maintenance du centre de traitement des déchets du district de Jianghe Tianrong de la même ville.

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net