L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Asie : Kalinisan, Mastern, Renault, Allianz RE, Sunsho, Yayoi, Pristyn...


© Kersia

© Kersia

Hygiène & Sécurité alimentaire : Kersia / Kalinisan (France / Philippines)

Kersia poursuit son expansion internationale, et notamment en Asie du Sud-Est. Deux mois après l’acquisition majoritaire dans l'américain AgroChem (lire ci-dessus), le groupe de sécurité alimentaire, valorisé plus d'1 Md€ par IK Partners il y a plus d’un an (lire ci-dessous), réalise son tout premier build-up en Asie, soit une participation majoritaire dans son partenaire local Kalinisan Chemicals Corporation (Kalinisan). Signée la semaine dernière, l’opération, dont les cédants sont conseillés par PwC, devrait être finalisée au début de janvier prochain. Ses actionnaires managers, emmenés par James Bernardo, conservent une minorité significative, continuant de codiriger le groupe. Fondée en 2004, la société philippine fabrique des désinfectants et assainisseurs, produits d'hygiène pour cuisines, détergents industriels et produits grande consommation, principalement dédiées aux marchés finaux de la restauration rapide, des aliments et boissons. Doté de trois usines de productions et de six centres de distribution repartis entre 7 000 îles de l’archipel, Kalinisan emploie aujourd’hui environ 300 personnes pour un chiffre d’affaires de 10 M€ (lire aussi l’article CFNEWS : Kersia se sécurise aux Philippines).

Immobilier : La Française REM, Mastern / Vectura (France, Corée du Sud / France)

L'un des actifs logistiques détenus par Mastern IM en France.

L'un des actifs logistiques détenus par Mastern IM en France.

Dans son bilan de l'année diffusé la semaine dernière, La Française REM avait annoncé, sans plus de détails, avoir signé en 2021, « un partenariat stratégique avec un promoteur spécialisé dans les plateformes logistiques last mile et l’acquisition pour le compte d’un investisseur sud-coréen d’un portefeuille de six actifs à travers la France ». Le secret est levé sur le nom de ce partenaire. Le gérant d'actifs aux plus de 29 Md€ d'encours (en hausse de plus de 9 % par rapport à 2020), a signé cet accord avec Vectura, la discrète holding de la famille Chiche, spécialisée dans le développement et la gestion d’actifs industriels et logistiques (600 000 m2 en patrimoine, 40 M€ de loyers annuels, 200 locataires). Poursuivant une logique de détention d'actifs, Vectura va désormais proposer en vefa, à travers ce partenariat, certains de ses projets à La Française REM. Des opérations focalisées sur du last mile en France et sur d'autres marchés, comme l'Espagne (lire aussi l’article CFNEWS : La Française REM valorise le last mile français auprès des sud-coréens).

Automobile : Renault / Geely (France / Chine / Corée du Sud)

Renault Group, constructeur automobile coté, devrait s’associer à son homologue privé chinois Geely Holding Group, pour une coopération sur les marchés en Asie (Chine et Corée du Sud). Selon le Reuters, les deux groupes devraient créer une JV pour explorer la localisation de la production de modèles sur les plateformes hybrides « Lynk&Co » à destination des marchés locaux. Lancée en 2017, la marque Lynk&Co est co-développée par Geely et sa filiale suédoise Volvo Cars, qui avait été achetée en 2010 et s’est introduite en bourse suédoise en octobre dernier (lire aussi notre chronique précédente). Renault détient sa part dans la nouvelle JV, via une autre joint-venture locale Renault Samsung Motors, dont 80 % du capital possédés par le groupe au losange. Le site de production, détenue par Renault Samsung Motors et implanté à Busan, produira d’abord le modèle SUV Lynk & Co 01. La nouvelle JV explorera la possibilité d’exporter des véhicules détaxés vers les États-Unis, en profitant de l’accord de libre-échange entre la Corée du Sud et les États-Unis. Les ventes de JV sud-coréenne ont presque diminué de moitié depuis 2017 pour s’établir à 116 000 véhicules l’an dernier et 120 000 véhicules sur onze mois de cette année. Du côté de la Chine, plus d'un an après avoir quitté une coentreprise à Wuhan avec son partenaire local Dongfeng, l’opération représente un retour du constructeur français sur le marché chinois (lire aussi notre chronique précédente). Fondé en 1986 et basé aujourd’hui à Hangzhou, le groupe Geely dispose d’un portefeuille de dix marques automobiles : Geely, Lynk & Co, Geometry, Volvo Cars, Polestar, London Electric Vehicule Company (LEVC), Farizon Auto, Proton, Lotus et Terrafugia. Il a cumulé 2,1 millions de véhicules vendus l’an dernier, dont 661,7 K d’unités de Volvo Cars et 1,3 millions de Geely.

Immobilier : Allianz Real Estate / Ivanhoé Cambridge (Japon)

Allianz Real Estate créé avec Ivanhoé Cambridge et d’autres investisseurs un véhicule, qui vise à constituer un portefeuille d'actifs résidentiels dans des grandes villes au Japon (Tokyo, Osaka, Nagoya et Fukuoka). Dénommé Allianz Real Estate Asia-Pacific Japan Multi-Family Fund I (AREAP JMF I ou Venture), le véhicule, domicilié à Singapour, visera une capacité d'investissement d'environ 2 Md$ en valeur brute. Ivanhoé Cambridge, filiale immobilière de la Caisse de Dépôt et placement du Québec, et les sociétés du groupe Allianz, ont chacune engagé 250 M$. Allianz Real Estate sera le gestionnaire d'investissement et le partenaire général de la plateforme. Les engagements en capitaux propres devraient s’élever à 750 M$ d’ici à quelques semaines, pour atteindre à terme 1 Md$ en fonds propre. À propos de la stratégie d'investissement du véhicule, un accent sur les aspects ESG est particulièrement donné, en ciblant l'utilisation d'énergies renouvelables, la mise en œuvre de baux verts, la certification verte des actifs, le renforcement des normes d'efficacité énergétique et les initiatives communautaires. Allianz Real Estate gère 8,8 Md$ d’actifs en Asie Pacifique avec son siège régional à Singapour et deux bureaux à Tokyo et Shanghai. Au Japon, il gère actuellement 6 000 unités réparties sur 134 actifs pour 1,7 Md$ en valeur brute. Disposant d’une forte présence en Asie-Pacifique avec des bureaux à Singapour, Shanghai, Mumbai et Hong Kong, Ivanhoé Cambridge gère environ 6 milliards de dollars canadiens sur ses marchés principaux comme la Chine, l’Inde, l’Australie, Singapour et le Japon. En 2021, il a alloué 3,4 milliards de dollars canadiens dans cette zone.

Pharmaceutique : Carlyle / Sunsho / Towa (Japon)

© Sunsho Pharmaceuticals

© Sunsho Pharmaceuticals

Le groupe Carlyle va vendre Sunsho Pharmaceuticals, fabricant sous-traitant de compléments alimentaires japonais, à Towa Pharmaceutical pour 47,7 milliards de yens (420 M$). Le fonds américain avait acquis Sunsho en juin 2014 via son troisième fonds japonais, qui a clôturé en 2015 sa levée à 119,5 milliards de yens japonais. Le montant de l’acquisition n'avait pas été divulgué. Basée à Fuji (Shizuoka) et fondée en 1993, la cible emploie aujourd’hui plus de 700 salariés pour un chiffre d’affaires de 22,892 milliards de yens japonais l’an dernier (soit 200 M$). Coté à Tokyo et basé à Osaka, l’acquéreur japonais, créé en 1951, se spécialise dans les médicaments génériques avec un effectif de plus de 3 300 personnes. Sur l’année fiscale close en mars dernier, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 154,9 milliards de yens (1,36 Md$). Signée le 17 décembre, l’acquisition devrait se réaliser en deux tranches et être finalisée au début de mars prochain.

Logiciel : KKR / Orix / Yayoi (Japon)

Conseillé par BofA Securities Japan, le fonds américain KKR acquerra Yayoi auprès d’Orix Corporation (Orix), groupe de services financiers basé à Minato-ku au Japon et coté au NYSE. Les termes financiers restent confidentiels mais le Nikkei l'a estimé à environ 240 milliards de yens (2,1 Md$) et le Mergermarket a rapporté que KKR avait fait une offre bien supérieure à 20 fois l'Ebitda. Fondée en 1978, la cible édite des logiciels financiers et comptables pour les TPE et PME, surtout connue pour son logiciel de comptabilité et de déclaration fiscale du même nom. Depuis l’an dernier, elle s’est lancée également dans l’organisation de plaidoyer, et la transformation numérique. Pour mémoire, Orix Corporation avait acquis Yayoi en novembre 2014 auprès de MBK Partners, fonds coréen actif en Asie du Nord.

Santé: Pristyn Care (Inde)

© Pristyn Care

© Pristyn Care

Pristyn Care, opérateur indien de cliniques spécialisés dans les chirurgies de soins secondaires, a rejoint le boom des licornes du pays avec un tour de série E de 96 M$ sur une base de valorisation de 1,4 Md$. Le tour est mené par Sequoia Capital, suivi par Tiger Global Management, Winter Capital, Epiq Capital, Hummingbird Ventures et Trifecta Capital. Fondée en 2018 par Harsimarbir (Harsh) Singh, Vaibhav Kapoor, et Garima Sawhney, la cible, basée à Gurgaon (Haryana) et réunissant 400 chirurgiens repartis entre 800 centres chirurgicaux dans 40 villes et communes, effectue des interventions chirurgicales contre plus de 50 maladies. Elle utilisera la nouvelle levée pour se développer dans de nouvelles catégories de maladies, renforcer et moderniser l’infrastructure des hôpitaux partenaires et pour former son effectif. Elle ambitionne également de doubler la taille de son équipe en embauchant d’un nombre important d’ingénieurs. Pour mémoire, la jeune société indienne était valorisée à 550 M$ en avril dernier lors d’une levée de 53 M$ pour son quatrième tour de table dirigé par Tiger Global.

IA & e-commerce : Rokt (Australie)

Tiger Global Management a mené un tour de table de série E de 325 M$ sur une base de valorisation de 1,9 Md$ pour la société australienne Rokt. Wellington Management, Whale Rock Capital Management, Pavilion Capital et Square Peg Capital y ont également participé. Fondée par l'acquisition de Rocklive en 2012, la société utilise l'IA et le machine learning pour permettre aux e-commerçants d'exploiter leurs propres données afin donner des messages et des offres plus pertinents et personnalisés à ses clients, entraînant un engagement plus élevé et plus de revenus. En employant aujourd’hui 320 salariés, la société australienne, présente en Europe, Amérique du Nord (Canada et États-Unis) et Asie-Pacifique (Singapour, Japon, Australie et Nouvelle-Zélande), compte aujourd’hui plus de 3 000 marques comme ses clients par exemple Live Nation, Groupon, Staples, Wayfair, Fanatics, Vistaprint et Ticketmaster. Pour mémoire, Square Peg et TDM Growth Partners ont mené une série D de 80 M$ en octobre 2020 pour une base de valorisation de 450 M$.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ?

Écrivez nous à chao.zhang@cfnews.net

Retrouvez également les précédentes chroniques AsieAmérique Latine et Afrique et toutes les Chroniques.