L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Asie : Q-Ctrl, VMAG, Latitude Brokers, Willy Bogner, Grab, SenseTime......


© Q-CTRL

© Q-CTRL

Aérospatial & quantique :  Airbus Ventures, Sequoia Capital China / Q-Ctrl (France, Chine / Australie)

Airbus Ventures, fonds corporate du groupe Airbus, a mené un tour de table de série B de 25 M$ pour l'australien Q-Ctrl, développeur d'informatique quantique de plus en plus orienté vers la technologie spatiale et l'infrastructure orbitale. Parmi les autres investisseurs figurent également Square Peg Capital, Sierra Ventures, Sequoia Capital China, Ridgeline Partners, Main Sequence, In-Q-Tel, Horizons Ventures, DCVC. Fondée en 2017 par Michael Biercuk, la société australienne, basée à Sydney, fournit des solutions de contrôle quantique appliquée dans la technologie aérospatiale, tout en limitant l'erreur et l'instabilité matérielles. La technologie de Q-Ctrl pourra améliorer de 2680 % les performances des algorithmes quantiques exécutés sur de vrais matériels quantiques, revendique la société. La société développe également des capteurs quantiques qualifiés pour l’espace et des technologies d’exploration pour la Terre, la Lune et Mars avec un consortium d’entreprises australiennes mené par Fleet Space Technologies. Ses clients de détection quantique comprennent Advanced Navigation, le ministère australien de la Défense, le laboratoire de recherche de l’Air Force et l’Agence spatiale australienne. Son chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2020-2021 a été multiplié par 3 en un an, et les ventes et de réservations pour sa nouvelle activité de capteurs quantiques s'élevait à plus de 9 M$, pourtant cette nouvelle activité n’a commencé qu’à la fin de 2020. Dotée des bureaux à Sydney et à Los Angeles, elle ouvrira un bureau à Berlin avec les premiers employés en Europe à partir de ce mois-ci.

Internet : Believe / VMAG (France / Philippines)

Fort d’un chiffre d’affaires de plus de 440 M€, Believe, distributeur numérique et maison de disques d'artistes indépendants coté sur Euronext depuis juin dernier, renforce sa présence en Asie du Sud-Est avec une participation minoritaire dans Viva Music and Artists Group (VMAG). Affichant actuellement plus de 1,7 Md€ de capitalisation boursière, le groupe acquiert une participation de 15% dans VMAG pour 23 M€. Le label le plus important des Philippines et l’un des plus grands d’Asie du Sud-Est, VMAG détient notamment deux marques, Viva Records et Vicor Music, le premier destiné aux nouveaux artistes en très forte croissance et le second propriétaire du plus ancien et du plus riche catalogue des Philippines. VMAG fait partie de Viva Group, conglomérat de média présent dans la production et la distribution cinématographiques et télévisuelles, la télévision payante, le numérique (MCN, podcasts, sites Web de divertissement) et le service de streaming vidéo Vivamax.

Assurance : Filhet-Allard Maritime / Latitude Brokers (France / Chine)

© Filhet-Allard Maritime

© Filhet-Allard Maritime

Filhet-Allard Maritime, courtier bordelais spécialisé dans l’assurance maritime et du transport international, a finalisé l’acquisition majoritaire d’un homologue hongkongais, Latitude Brokers. Le courtier Filhet-Allard Maritime opère déjà en Suisse, en Côte d’Ivoire et en Turquie pour un chiffre d’affaires de 14,4 M€ en employant 100 salariés, renforce ainsi sa présence sur le marché asiatique. Spécialiste dans les assurances maritimes fondé en 2014, Latitude Brokers dispose de trois bureaux en Asie (Hong Kong, Singapour et Séoul). Filhet-Allard Maritime fait partie du groupe Filhet-Allard, créé en 1895. Basé à Bordeaux, Filhet-Allard, implanté sur 8 sites en France et à l’étranger, emploie plus de 1400 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 225 M€ et 1,45 Md€ de prime encaissée en 2019.

Mode : Bosideng / Willy Bogner (Chine / Allemagne)

Coté à Hong Kong, Bosideng International, l’une des plus grandes entreprises de vêtements en Chine, s’associe au groupe allemand Willy Bogner GmbH & Co. KGaA (Willy Bogner) pour créer des sociétés de distribution pour les deux marques allemandes Bogner et Fire + Ice. La JV chinoise, couvrant le droit exclusif de distribution en Chine continentale, à Hong Kong, Macao et Taïwan, est détenue à 55 % par le groupe chinois et le solde pour l’allemand avec un montant d’investissement total de 30,8 M$. Fondé en 1932 par le skieur Willy Bogner senior, le groupe commercialise principalement deux marques dans une cinquantaine de pays. La nouvelle JV chinoise aura pour objectif d’établir une présence dans l’e-commerce et d’y ouvrir environ 80 boutiques.

Internet : Grab (Malaisie, Singapour, Asie du Sud-Est)

© Grab

© Grab

Grab a finalisé la fusion avec la SPAC nommée d'Altimeter Growth Corp au Nasdaq. L’opération a valorisé le géant de l’internet basé à Kuala Lumpur et Singapour plus de 40 Md$ avec une levée de 4,5 Md$. Néanmoins, ses débuts de cotation sont tumultueux, le cours est volatilisé plus de 20 % pour afficher aujourd’hui environ 9 $. Fondée par deux étudiants malaisiens d'Harvard en 2012, le groupe est aujourd'hui considérée comme une super-app en Asie du Sud-Est, qui réunit notamment des services de VTC et de livraison de plats. Tout comme d’autres homologues dans la région tels ques les chinoises WeChat et AliPay, la sud-coréenne Kakao ou la japonaise Line, Grab, présent dans huit pays clés en Asie du Sud-Est comme Singapour, Malaisie, Thaïlande, Indonésie, Vietnam etc au total plus de 465 villes, propose plusieurs services sur une seule application comme taxi, covoiturage, livraison de repas et e-commerce. Il offre également des services financiers à ses clients comme paiement en ligne et mobile, petits prêts à la consommation à ses centaines de milliers de conducteurs et de livreurs, aussi des assurances pour leurs véhicules etc. Grab a déjà reçu, depuis sa création, plus de 12,5 Md$ de capital auprès des investisseurs de renom comme SoftBank Vision Fund, Microsoft, Mitsubishi UFJ Financial, Toyota ou encore Tiger Global Management. Le groupe compte également son homologue américain Uber parmi ses principaux actionnaires. Car, en 2018, le géant américain avait cédé ses activités en Asie du Sud-Est à Grab en échange de 27,5 % de capital de son concurrent local et cette part est devenue 14,3 % après l’IPO via SPAC. Grab a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 5,9 Md$, cependant, le groupe reste toujours non rentable. En 2018, sa perte nette s’élevait à 2,8 Md$ et ce chiffre avait atteint 4 Md$ l’an suivant, l’an dernier 2,7 Md$. Grab vise la rentabilité d’ici 2023.

IA : SenseTime (Chine)

La société chinoise SenseTime, spécialisée dans l’intelligence artificielle, cherche à lever jusqu'à 767 M$ via son IPO à Hong Kong. Elle vendra 1,5 milliard d'actions dans une fourchette de prix de 3,85 à 3,99 HK$ chacune. Avant le lancement de l’opération, dont la cotation devrait débuter le 17 décembre prochain, huit principaux investisseurs, dont près une moitié sont des structures contrôlées par le gouvernement chinois, se sont inscrits pour 450 millions de dollars, soit 58,7 % de l’objectif de la levée. La société prévoit d'utiliser la majorité des fonds levé de l'IPO pour la R&D sur ses principales technologies d'IA. Fondée en 2014 par Li Xu, elle fournit des applications basées sur la technologie d’IA, notamment la reconnaissance faciale, l'analyse vidéo et la conduite autonome. Sa demande d’IPO avait été déposé en été dernier, elle avait prévu de lever jusqu'à 2 Md$ mais a finalement réduit la taille de l’opération. SenseTime faisait partie des huit entreprises technologiques chinoises inscrites sur une liste noire américaine en 2019 au milieu des tensions commerciales entre deux puissances. Les banques d'investissement américaines sont ainsi interdites de travailler pour les sociétés technologiques chinoises dans la liste. China International Capital Corp., Haitong Securities et HSBC sont les co listing sponsors de l’IPO. L’opération intervient également dans un contexte où la Chine impose une réglementation plus stricte sur le secteur technologique, notamment dans l’aspect de collecte de données.

Électronique & Informatique : CVC / Razer (Europe / Singapour, Chine)

CVC Capital Partners rejoint le consortium, mené par le fondateur, pour lancer une OPA sur les titres en circulation sur la plateforme boursière hongkongaise de Razer, fabricant des ordinateurs portables, des périphériques PC et d’autres produits pour les joueurs. Conseillé par Credit Suisse, le consortium fait une offre de 2,82 HK$ par titre, représentant une prime de 5,6 % par rapport au cours de la veille de l’annonce, valorisant la cible à 24,7 milliards de dollars HK (3,17 Md$). Fondée en 2005, Razer a son siège à Irvine, en Californie, mais possède également des sièges régionaux à Shanghai, à Singapour et à Hambourg. Pour rappel, elle s’est introduite en bourse de Hong Kong en 2017 avec un prix d’offre publique initial de 3,88 dollars de Hong Kong par action.

Et aussi :

Stellantis et Hon Hai Technology Group (Foxconn) ont signé un mémorandum d'entente non contraignant pour créer un partenariat qui vise à réaliser une famille de semi-conducteurs spécialement conçus pour soutenir Stellantis et les clients tiers. Stellantis a dévoilé STLA Brain, la nouvelle plateforme électrique/électronique et software qui sera lancée en 2024 sur les quatre plateformes véhicules électriques de Stellantis - STLA Small, Medium, Large et Frame. Le nouveau partenariat soutiendra les initiatives de Stellantis visant à réduire la complexité des semi-conducteurs, à concevoir une famille de semi-conducteurs spécialement destinés aux véhicules Stellanti. L’opération t marque la deuxième collaboration entre Stellantis et Foxconn. En mai, les entreprises ont annoncé la création d’une coentreprise Mobile Drive visant à développer des solutions de cockpits intelligents grâce à des systèmes électroniques grand public avancés, des interfaces IHM et des services qui iront au-delà des attentes des clients.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ?

Écrivez nous à chao.zhang@cfnews.net

Retrouvez également les précédentes chroniques AsieAmérique Latine et Afrique et toutes les Chroniques.

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :