L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : Schneider, Axa-IM, Bureau Veritas, KMD, Data Artisans, Leflair...

PAR  | 09 janvier 2019 | 1293 mots

Schneider Electric Delixi

Chronique Asie

Electronique : Schneider Electric / Delixi (France / Chine) 

L’un des membres du CAC 40 Schneider Electric , pesant 24,7 Md€ de revenus, réalise deux acquisitions en Chine. L’opération se réalise via Delixi Electric Chine, dont le français détient 50 % du capital. Il a acquis Zhejiang Delixi International Electrical, fabricant d'appareillage électrique, et Delixi Meter, fournisseur de compteurs d'électricité et de gaz. Ces deux acquisitions, dont le montant reste confidentiel, sont financées par Delixi Electric en numéraire et dette. Elles contribueront à étendre l'offre de produits et offriront des synergies en termes de coûts et de chiffre d'affaires. Elles permettront notamment à Delixi Electric d’atteindre un chiffre d'affaires proche d'environ 1 Md€ sur une base pro forma. Pour rappel, l’an dernier, le géant français coté s’était allié au fonds souverain singapourien Temasek pour renforcer ses activités des équipements électriques et automatiques en achetant ces activités de Larsen & Toubro (lire aussi l’article CFNEWS : Schneider Electric pousse ses pions en Inde ). Le montant de la transaction s’était élevé à 1,75 Md€, représentant un multiple d'environ 15 fois l'Ebitda estimé pour l'exercice 2018-2019.

Immobilier : Axa-IM RA, ESR / Six actifs logistiques au Japon (France, Chine / Japon)

Namamugi Distribution Centre, Tokyo

Namamugi Distribution Centre, Tokyo

AXA Investment Managers - Real Assets (Axa-IM RA) a créé pour le compte de ses clients une nouvelle JV dédiée à la logistique japonaise avec ESR, une plateforme immobilière logistique en Asie-Pacifique, aux côtés d'un fonds souverain, dont l’identité n’est communiquée. La JV acquiert un portefeuille de 6 actifs logistiques au Japon pour plus de 100 milliards de yens (environ 807 M€). Ce portefeuille d’une surface de 37 700 mètres carrés comprend 5 actifs dans la région métropolitaine de Tokyo et un dans la région métropolitaine d’Osaka, qui sont loués en moyenne à plus de 95 %. Tous les actifs ont été construits au cours des trois dernières années. Basé à Hong Kong et issue de la fusion d'e-Shang et Redwood, ESR (e-Shang Redwood) compte de nombreux actionnaires de renom comme Warburg Pincus, APG, CPPIB, Goldman Sachs, PGGM, Ping An et SK Holdings. À la tête de 9 millions de mètres carrés, la plateforme ESR exploite des actifs essentiellement en Chine, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud et Inde.

Services & conseils aux entreprises : Bureau Veritas / AsureQuality (France / Asie du Sud-Est)

Le groupe coté de certification et de contrôle de la qualité Bureau Veritas a créé une JV avec AsureQuality, l'entreprise publique néo-zélandaise spécialisée dans les services de sécurité alimentaire et de biosécurité. Baptisée BVAQ et basée à Singapour, la JV analyse des produits alimentaires au service des marchés d'Asie du Sud-Est. Elle regroupera d'une part les laboratoires d'essais alimentaires récemment établis par Bureau Veritas au Vietnam, en Indonésie et en Thaïlande ainsi que sa participation majoritaire acquise en 2018 dans Permulab (leader malaisien des analyses de l'eau et de produits alimentaires), et d'autre part le laboratoire d'essais de pointe pour les essais alimentaires créé par AsureQuality à Singapour en 2010. Bureau Veritas détient une participation majoritaire de 51 % dans cette nouvelle activité, tandis qu'AsureQuality détient le reste du capital. Pour rappel, le tandem avait déjà acquis en 2016 l’australien Dairy Technical Services (DTS), spécialisé dans les essais alimentaires.

Logiciels et services informatiques : NEC / KMD (Japon / Danmark)

NEC, géant japonais de l'informatique et de la télécommunication, déboursera 1,23 Md$ pour acquérir la société informatique danoise KMD auprès du fonds Advent. Avec une équipe de plus de 3000 personnes, KMD édite des logiciels et fournit des services informatiques au Danemark, notamment pour les administrations du gouvernement, et dispose d'une large gamme de logiciels pour soutenir la numérisation du Danemark. Le groupe japonais avait acquis, en janvier 2018, un acteur britannique du même secteur, Northgate Public Services Limited. Il considère que la nouvelle acquisition correspond bien à ses ambitions stratégiques dans le secteur public, en particulier pour enrichir ses solutions dans la sécurité publique.

Big data : Alibaba / Data Artisans (Chine / Allemagne)

Alibaba Data ArtisansAlibaba débourse 90 M€ pour acquérir la startup berlinoise Data Artisans, spécialisée dans le big-data à destination des entreprises . Fondée en 2014 par l’équipe de développement d'Apache Flink (technologie de traitement de données en temps réel et open source), la cible compte des clients comme Netflix, ING, Uber et Alibaba lui-même. Auparavant, elle a réussi deux tours de tables, le premier en 2016 mené par Inter Capital, le second finalisé l’an dernier avec la participation d’Alibaba.

E-commerce : Leflair / Beltroad, GS Group (Vietnam / Corée du Sud)

L’e-commerçant de vente privée vietnamien Leflair réalise un tour de table de 7 M$ auprès des deux investisseurs : le VC cambodgien Beltroad Capital et le conglomérat sud-coréen GS Group. La levée de fonds, conseillée par Gereje Corporate Finance , servira à renforcer les équipes et sa présence au Vietnam, ainsi qu’à soutenir son expansion dans d’autres pays en Asie du sud-est. Fondée en 2015 par deux Français Loic Gautier et Pierre-Antoine Brun, la plateforme recense aujourd’hui plus de 1400 marques vietnamiennes et internationales, pour plus d’un million de visiteurs uniques par mois.

Industrie : Zoomlion / Wilbert (Chine / Allemagne)

Coté à Hong Kong, Zoomlion, le fabricant chinois de matériel de construction acquiert son homologue allemand Wilbert. Basée à Waldlaubersheim (près de Francfort), la cible emploie aujourd’hui plus de 130 salariés. Le chinois, affichant une capitalisation boursière d’environ 3,9 Md$, a déjà l’accès au marché outre-Rhin grâce à l’acquisition de M-Tec, fabricant de mélangeur ciment, réalisée en 2013. Par ailleurs, il est également présent sur le marché outre-Alpes après l'achat du italien CIFA en 2012 (lire aussi notre chronique précédente ).

Et aussi :

Le groupe coté d’affichage de la publicité extérieure JCDecaux a remporté son premier contrat aéroportuaire au Japon pour une durée de dix ans, via sa filiale dans ce pays. Le contrat a été signé avec le groupe Kansai Airports exploitant notamment l'aéroport international du Kansai (KIX) et l'aéroport international d'Osaka (ITAMI) depuis avril 2016. JCDecaux est le numéro un mondial de la publicité dans les aéroports et il est présent dans 215 aéroports. Il comptait déjà 11 aéroports sous concession dans la région Asie-Pacifique, dont six figurant dans le top 10 en Asie, a significativement enrichi son portefeuille avec sept nouveaux aéroports : Sydney, Perth, Auckland, Christchurch et Queenstown, à la suite de l'acquisition d'APN Outdoor (lire aussi : JCDecaux s'affiche en Australie ).

Bonne année pour 2019 ! 

Pour information, la nouvelle année chinoise débute le 5 février prochain sous le signe du cochon de terre.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net