L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Asie : THG, Total, Green Butcher, MedAlliance, Momenta... Accès libre


© THG

© THG

Consommation : THG / Jomoo (France / Chine)

Connu pour avoir équipé le Crillon à Paris, le Burj al-Arab de Dubaï ou le Trump Taj Mahal Hotel de Las Vegas, le robinetier de luxe THG bat désormais pavillon chinois. Basée depuis 1956 à Béthencourt-sur-Mer (Somme), le cible cède 75 % de son capital au géant chinois des articles sanitaires Jomoo International pour accélérer sur le marché chinois et sortir de sa niche de marché. La famille Gosse en conserverait le solde tout en assurant la direction, Michel Gosse en tant que directeur général et vice-président de THG SAS et David Bonnelle en qualité de directeur général des sociétés du groupe. Ayant réalisé un chiffre d’affaires de 38 M€ en 2019, le groupe français tente d'élargir son segment de marché vers des produits au prix plus accessibles afin de propulser ses ventes. L’alliance finale avec le chinois avec Jomoo, spécialisé dans le milieu de gamme, est le fruit des négociations d’environ 2 ans. Disposant d’un label EPV (entreprise du patrimoine vivant), il est présent commercialement à Londres, Francfort, Dubaï, Shanghai, New York et Moscou. Créé en 1990 et basé aujourd’hui à Xiamen (province du Fujian, Sud-Est de la Chine), Jomoo, présent dans plus de 80 pays, génère environ 1,7 Md€ de chiffres d’affaires en employant 14 500 salariés. Il dispose surtout d’un réseau de près de 4 000 magasins et showrooms en Chine. Le groupe chinois compte des chantiers d’envergure tels que le nouvel aéroport à Daxing (Beijing) et le Stade international de Pékin pour les JO de 2022. Il y a un an, Jomoo avait réalisé le rachat du cuisiniste allemand de renom Poggenpohl.

GNL: Total / Shenergy Group (France / Chine)

Total, groupe coté aux 125,6 Md€ de revenus, a conclu des accords avec Shenergy Group, acteur territorial du secteur de l'énergie à Shanghai. Ces accords portent sur la fourniture par Total de gaz naturel liquéfié (GNL) pour des volumes jusqu’à 1,4 million de tonnes par an, ainsi que sur la création d’une joint-venture destinée à commercialiser du GNL en Chine. La joint-venture sera détenue à 49 % par le français et le solde pour son partenaire chinois, vendra le GNL fourni par Total à des clients de Shanghai et de la région voisine du delta du fleuve Yangzi Jiang, l’un des principaux marchés du GNL en Chine. Total fournira par ailleurs du GNL à Shanghai Gas, la filiale de gaz naturel de Shenergy Group, pour son activité de distribution. Fondée en 1987, Shenergy, entreprise publique basée à Shanghai, se spécialise dans la production d'électricité, de gaz naturel, de câbles, la finance ou encore dans le commerce. Sa filiale Shanghai Gas gère les activités d’approvisionnement en gaz naturel, de distribution de ce gaz via son réseau de gazoducs, et de sa commercialisation. En 2019, elle a fourni 9,8 milliards de mètres cubes de gaz naturel à plus de 6,3 millions de foyers. Total, le deuxième plus grand acteur privé mondial du GNL capturant une part de marché mondiale de l’ordre de 10 %, affiche un portefeuille global de près de 50 Mtpa à l’horizon 2025. Grâce à ses participations dans des usines de liquéfaction implantées au Qatar, au Nigeria, en Russie, en Norvège, à Oman, en Égypte, aux Émirats Arabes Unis, aux États-Unis, en Australie et en Angola, le groupe coté français commercialise du GNL sur l’ensemble des marchés mondiaux.

Alimentaire: Phitrust Asia / Green Butcher (France / Indonésie)

Phitrust Asia a réalisé, en février dernier, sa cinquième opération en investissant au capital de Green Butcher, entreprise d'Indonésie dans le segment des produits alimentaires durables. Le montant de ticket restait confidentiel. Basée à Jakarta, Green Butcher produit de viande d'origine végétale en utilisant des champignons, du soja sans OGM, des pois chiches et du seitan (aliment végétal très riche en protéines). Elle a été fondée en avril 2020 par Max Mandias et Helga Angelina, fondateurs de Burgreens, la plus grande chaîne de restaurants vegan en Indonésie. Elle fournit notamment à Starbucks Indonesia depuis février dernier ses produits « sans viande de bœuf ». La startup indonésienne compte des principaux investisseurs comme Unovis Asset Management, Teja Ventures, rejoint par le SavEarth Fund de James et Suzie Cameron, Phitrust Asia, C4D, et des BA tels que Elisa Khong, Michal Klar et Simon Newstead.

Medtech: MedAlliance / Trustar Capital (Suisse / Chine)

© MedAlliance

© MedAlliance

Trustar Capital (anciennement Citic Capital Partners), filiale de Citic Capital Holdings (gérant 35 Md$) -lui-même bras d’investissement du conglomérat financier public chinois Citic Group -, a finalisé son investissement de plus de 50 M$ dans la société suisse MedAlliance, devenant ainsi le plus grand actionnaire. Basé à Nyon, avec des implantations à Irvine en Californie, à Glasgow au Royaume-Uni et à Singapour, la cible se consacre au développement de ballons à élution médicamenteuse (DEB) innovants pour les patients souffrant de maladies coronariennes et artérielles périphériques potentiellement mortels. Le nouveau capital servira à financer la commercialisation et le déploiement du produit clé Selution SLR de MedAlliance et les quatre études cliniques supervisées par la FDA aux États-Unis. Citic Capital Holdings gère une plateforme multi-classes d'actifs couvrant le private equity, l'immobilier, les investissements structurés et les financements, la gestion d'actifs et les situations spéciales en comptant plus de 150 sociétés en portefeuille qui couvrent 11 secteurs. Trustar Capital a réalisé plus de 79 investissements et gère actuellement 7,6 Md$.

Industries : Panasonic / Aurelius (Japon / Allemagne)

Le groupe d'électronique japonais Panasonic a conclu un accord avec le fonds allemand Aurelius, conseillé par Alantra, pour lui vendre son activité de piles en Europe, pour un montant confidentiel. La cession comprend deux usines de piles, l'une en Belgique et l'autre en Pologne, ainsi qu'une antenne commerciale en Belgique, qui emploient 900 emplois pour 230 M€ de chiffre d'affaires en 2019. L’opération se réalise via le véhicule Aurelius Equity Opportunities SE & Co, et devrait être finalisée le 1er juin prochain. En raison d’une forte concurrence sud-coréenne et chinoise dans le secteur d’électroménagers, Panasonic a arrêté ces dernières années certaine fabrication de produits, par exemple les écrans TV, toujours commercialisés sous sa marque mais désormais produits par des fournisseurs tiers.

Véhicule autonome : Momenta / Daimler, Toyota et Robert Bosch (Chine / Allemagne, Japon)

Momenta, start-up pékinoise spécialisée dans la conduite autonome, a levé 500 M$, dont l’enveloppe était apportée des industriels comme Daimler, Toyota et Robert Bosch, ou encore des acteurs asiatiques tels que SAIC, Temasek, Yunfeng Capital et Tencent. La base de valorisation reste pourtant confidentielle. La société âgée de quatre ans, dirigée par Cao Xudong, un ancien de Microsoft, teste des voitures autonomes à Beijing et à Suzhou (près de Shanghai, province du Jiangsu, Est de la Chine), et dispose d'un centre de recherche à Stuttgart. Pour mémoire, la start-up chinoise de la conduite autonome avait levé un deuxième tour de 57 M$ auprès de VCs sino-américains, de Daimler et de Cathay Innovation, qui a apporté un ticket d’environ 8 M$ (lire aussi l’article : Momenta carbure un tour de série B). Depuis sa naissance, elle a levé au total 703,2 M$, selon le crunchbase.

Jeux vidéo : ByteDance / Moonton (Chine / Chine)

ByteDance, propriétaire des applications populaires TikTok et Douyin (nom de TikTok version chinoise), achète, sa filiale de jeux vidéo Nuverse, le studio de jeux vidéo Moonton, basé à Shanghai, pour près de 4 Md$ (3,36 Md€). ByteDance a ainsi fait des percées importantes dans le secteur des jeux vidéo, devenant ainsi un concurrent direct du géant chinois dans les jeux Tencent, il est déjà concurrent direct des réseaux sociaux Tencent, avec TikTok et Douyin contre WeChat de Tencent. Moonton Technology, fondée par un ancien employé de Tencent en 2014, est surtout connue en Asie du Sud-Est pour son jeu « Mobile Legends », un jeu d'arène de combat en ligne multijoueur (MOBA). Tencent avait fait une offre sur Moonton mais celle-ci a été égalée par ByteDance la semaine dernière, a indiqué l’agence britannique Reuters. Grâce à cette acquisition, ByteDance dispose désormais d'un jeu MOBA qui pourrait lancer un défi sur « Honor of Kings » et « League of Legends », deux importantes sources de revenus pour Tencent. Ambitieux dans le secteur, qui s'est envolé avec la crise sanitaire et a battu tous ses records l'an passé, le groupe chinois a déjà réalisé plusieurs rachats de petits studios comme Pangu Game ou Mokun. Le groupe a également embauché près de 1 000 supplémentaire l'an passé pour un effectif total de près de 3 000 salariés.

Nomination : BNP Paribas Real Estate Asie-Pacifique (Singapour / Hong Kong)

Han Khim Siew et Mathieu Brummer, BNP Paribas Real Estate Asie-Pacifique

Han Khim Siew et Mathieu Brummer, BNP Paribas Real Estate Asie-Pacifique

BNP Paribas Real Estate Asie-Pacifique nomme Han Khim Siew et Mathieu Brummer en tant que Co-Directeurs pour la région Asie-Pacifique. Diplômé d’un Bachelor de Science en Comptabilité & Finance à la London School of Economics and Political Science en Grande Bretagne, le premier, basé à Singapour, est placé sous la responsabilité opérationnelle de Joris Dierckx, CEO de la branche Singapour de BNP Paribas. Avant de rejoindre BNP Paribas Real Estate en 2013, il était Directeur des investissements chez Jones Lang LaSalle en Indonésie. Diplômé de l'École de commerce et d'économie de l'Université de Maastricht (Pays-Bas), le second, basé à Hong Kong, est sous la direction opérationnelle d’Hugo Leung, CEO de la branche Hong Kong du groupe bancaire français. Avant de rejoindre BNP Paribas Real Estate en 2011, il a passé six ans chez Morgan Stanley Real Estate à Francfort, en Allemagne. Il a dirigé la mobilisation de capitaux de BNP Paribas Real Estate en Asie du Nord depuis la création de la plateforme de Hong Kong en 2013, et plus récemment en tant que directeur général et directeur adjoint de BNP Paribas Real Estate Asie du Nord. Ils sont tous les deux placés sous la responsabilité de Larry Young, Head of International Investment Group (IIG) de BNP Paribas Real Estate. 

Et aussi :

3DS Outscale, filiale Cloud de Dassault Systèmes, s’est implanté au Japon, et poursuit son développement à l'international. Outscale K.K. devient le pôle asiatique de 3DS Outscale en se déployant sur trois data centers autour de Tokyo.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ?

Écrivez nous à chao.zhang@cfnews.net

Retrouvez également les précédentes chroniques AsieAmérique Latine et Afrique et toutes les Chroniques.