L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : UMG, tour Eqho, Marriott Rive Gauche, Ruyi...

PAR  | 07 août 2019 | 1705 mots
Universal Music Group (UMG), Tencent

© universalmusic.com

Chronique Asie

Loisirs : Vivendi / UMG / Tencent (France / Etats-Unis / Chine)

Vivendi est entré en négociations préliminaires avec le géant de l’internet chinois Tencent, coté à Hong Kong, pour lui céder 10 % du capital d'Universal Music Group (UMG ). Et ce, sur une valeur d'entreprise de 30 Md€ pour 100% d'UMG sur une base totalement diluée. Tencent disposerait d'une option d'achat d'une durée d'un an pour acquérir une part supplémentaire de 10 % aux mêmes prix et conditions. En Bourse, les investisseurs saluent l'annonce de ces négociations. L'action Vivendi a gagné plus de 4 % à 25 euros et a signé la plus forte hausse de l'indice CAC 40 d'hier.

Le label de musique américain UMG, numéro un du secteur devant Sony Music et Warner Music, produit des albums pour Lady Gaga, Taylor Swift etc, et dispose également un grand catalogue d’enregistrements et de chansons, incluant notamment the Beatles. La participation de Tencent a déjà été évoqué par la presse fin février, et le fonds KKR et d'autres entreprises sont toujours intéressés. Vivendi, dont le premier actionnaire avec un quart du capital est la famille Bolloré emmenée par Vincent Bolloré, entend vendre jusqu'à 50 % du capital d'UMG. Il poursuit les réflexions sur le processus de cession d’une participation minoritaire à d’autres partenaires.

Cotée à New York depuis décembre dernier (lire aussi notre chronique précédente ), Tencent Music Entertainment, filiale du service de musique en ligne de Tencent, est déjà partenaire du producteur Universal et dispose d'une alliance commerciale et stratégique. Dans son capital, il compte deux autres maisons de disques (Sony et Warner). Par ailleurs, Tencent Music Entertainment et son homologue suédois Spotify possédaient des participations croisées avant leur IPO : Tencent Music possède environ 10 % de Spotify, ce dernier en détient environ 9,1 % du premier. Le groupe chinois est actionnaire de nombreux acteurs du service de streaming musical comme l’indien Gaana, le pan-asiatique Joox, l’américain Smule (Application de Karaoke). L’investissement de Tencent dans UMG représente un premier pas dans le contenu après ses investissements dans la technologie ou les plateformes de streaming. D’après les statistiques de Midea Predicts, le marché de streaming musical représentait l’an dernier 19,6 Md$ de chiffre d’affaires et devrait atteindre 45,3 Md$ en 2026.  

La Chine est un grand marché pour l’industrie de la musique mais en raison du goût culturel différent et du piratage, elle est très difficile à conquérir pour les labels occidentaux. Les revenus d’UMG sur le marché chinois sont identiques à ceux au Portugal. Vivendi souhaite ainsi collaborer avec Tencent pour bénéficier les opportunités du marché et promouvoir ses artistes.

Immobilier : la tour Eqho / Icade (France / Corée du Sud)

La tour Eqho à La Défense

La tour Eqho à La Défense.

Une nouvelle tour de La Défense passe sous pavillon sud-coréen. Icade, propriétaire de 100 % du capital de la société détenant la tour Eqho, a signé avec un OPPCI détenu par des investisseurs sud-coréens représentés par Étoile Properties, une promesse synallagmatique de cession portant sur 49 % des actions de cette société, sur la base d’une valeur de l’actif fixée à 745 M€. Le montant de l'opération s'élève ainsi à 365 M€. La tour Eqho comprend 78 500 mètres carrés de bureaux et services et 1 110 places de parking. Elle est située en bordure du boulevard circulaire de Paris-La Défense sur la commune de Courbevoie et est entièrement louée à plusieurs locataires dont KPMG, Banque de France et Air Liquide, avec une durée moyenne résiduelle des baux de près de 7 ans au 30 juin dernier. Icade a également consenti à l’acquéreur une option d’achat sur les 51 % restants, à échéance décembre 2020. La cession effective des 49 % de la société est prévue fin septembre 2019, après la levée de conditions suspensives usuelles (lire aussi l’article CFNEWS IMMO & INFRA : La Défense : la tour Eqho circule avec un Sud-Coréen ).

Les sud-coréens sont déjà propriétaires de plusieurs tours à la Défense, Majunga, 850 M€, acquise par Mirae au côté d’Amundi Immobilier ; Crystal Park, 691 M€, repris par un sud-coréen avec La Française REP ; et CBX, 450 M€, désormais en portefeuille de trois Sud-Coréens épaulés par Hines. Récemment, ils ont remporté Le Lumière (Bercy Paris), 1,2 Md€, acheté par Samsung avec Primonial REIM.

Lire aussi les articles sur les investissements immobiliers des Coréens en France de CFNEWS IMMO & INFRA :

Immobilier & Hôtellerie : Marriott Rive Gauche / APG et GIC Real Estate (France / Pays-Bas, Singapour)

Le fonds néerlandais APG et GIC Real Estate - branche immobilier du fonds souverain singapourien GIC - signent leurs sorties du Paris Marriott Rive Gauche. La cible est un établissement 4* de 757 chambres, situé 17 boulevard Saint-Jacques (Paris 14e). Elle dispose également d'un vaste centre de conférences. L'acquéreur ainsi que le montant de cette opération restent confidentiels.

Pour mémoire, APG et GIC Real Estate avaient acquis cet hôtel en 2012, puis logé dans leur JV constituée en décembre 2018, et baptisée Archer Hotel Capital. Au total, il réunit 11 hôtels situés dans de grandes villes européennes (Amsterdam, Berlin, Barcelone, Madrid...), valorisés 2,1 Md€ et générant 400 M€ de revenus, dont deux en France : le Renaissance Paris La Défense et le Renaissance Paris Vendôme. Tous ces établissements étaient anciennement détenus par la joint-venture Host Hotels & Resorts European, dans laquelle APG et GIC Real Estate ont pris une participation de 33 % l'an passé pour 700 M€.

Internet : MyBank / Ant Financial / Fosun (Chine)

Mybank, créée en 2015 sous le nom E-commerce Bank, chercherait à réaliser une augmentation de capital de 6 milliards de yuans (871 M$) sur une base de valorisation de 24 milliards de yuans (3,5 Md$). Basée à Hangzhou, la banque 100 % en ligne est soutenue par le géant chinois de la fintech Ant Financial, affiliée au groupe Alibaba, et le conglomérat privé Fosun, qui détiennent, respectivement, 30 % et 25 % du capital. Ces deux actionnaires devraient participer à cette opération, qui aura pour objectif de renforcer les fonds propres et d’augmenter les capacités de prêts aux TPE. Le ratio de fonds propres de MyBank s’élevait à 12,1 % à la fin de l’an dernier, contre 13,51 % de l’an précédent. La réglementation chinoise impose aux banques à capitaux privés un ratio minimum de 10,5 %.

Textile : Lycra Group / Ruyi (États Unis / Chine)

L’actionnaire de contrôle du groupe coté SMCP, le conglomérat privé chinois du textile Ruyi devrait réaliser l’IPO pour sa filiale Lycra Group sur la plateforme boursière chinoise « Star market » à Shanghai, rival du Nasdaq américain. La cible regroupe les activités textiles pour la mode du groupe américain Invista. Elle avait été acquise par Ruyi pour 2 Md$. En avril dernier, le journal Bloomberg avait reporté que Ruyi avait engagé Goldman Sachs pour l’IPO de Lycra, dont la levée sur le marché pourrait atteindre 500 M$.
Star market à Shanghai a ouvert ses portes à la fin du mois dernier. Il a acueilli un premier lot de 25 sociétés tech et biotech chinoises. 120 entreprises se sont mises sur les rangs pour être cotées sur ce nouveau marché.

Immobilier : BVK, CBRE, Universal-Investment / Midosuji Grand Tower (Allemagne / Japon)

Le plus grand fonds de pension allemand Bayerische Versorgungskammer (BVK), représenté par CBRE Global Investors et le fonds allemand Universal-Investment, a cédé la Midosuji Grand Tower, situé à Osaka, au groupe immobilier japonais Phoenix Co. Achevé en 1994, l’immeuble de bureaux, situé Midosuji Street (près du quartier animé Shinsaibashi), développe 30 000 mètres carrés. Il a pour mémoire acquis par l’allemand BVK en 2015.

En parallèle, toujours conseillé par CBRE Global Investors et Universal-Investment, le fonds de pension rachète un portefeuille de logements auprès du groupe Phoenix Co. La cible comprend 18 immeubles avec plus de 1 000 appartements situés au centre de la ville Osaka. Le taux d’occupation s’élève à 95 %. 

Et aussi :

La marque de mode enfantine Absorba a ouvert les portes de son tout premier magasin en Chine à Wenzhou (près de Shanghai). La marque, qui célèbre ses 70 ans cette année, propose des collections pour les enfants, de la naissance à 8 ans. En 1991, elle était passée sous le giron du groupe Kidiliz, qui avait été acquis par le groupe chinois Semir à la fin de l’année 2018 (lire aussi l’article CFNEWS : Kidiliz rejoint l'Empire du Milieu ). Kidiliz s'appuie sur un portefeuille de quinze marques positionnées sur le segment « premium » dont Catimini, Absorba, Z, Paul Smith Junior ou Kenzo Kids avec un réseau de 11 000 points de vente et 829 boutiques.

Excellent été ! La prochaine chronique Asie paraitra en septembre.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net