L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

International Marché général M&A Corporate Capital Innovation / Développement LBO Bourse / IPO Retournement Immobilier / Infrastructures Nominations
Chronique

Asie : bioMérieux, Air Liquide, Normaclass, Salcomp, Fosun...

PAR  | 12 juin 2019 | 1590 mots
Hybiome

© Hybiome

Chronique Asie

Matériel médical : bioMérieux / Hybiome (France / Chine)

Déjà actionnaire à hauteur de 54 %bioMérieux , groupe lyonnais coté dans le diagnostic in vitro pesant plus de 2,4 Md€, remonte ses parts dans le chinois Suzhou Hybiome Biomedical Engineering , situé à Suzhou, près de Shanghai. Une prise de participation supplémentaire de 13 % a été réalisée pour environ 20 M€. bioMérieux détient désormais 67 % des parts. Fondée en 2009, la cible est spécialisée dans les tests d’immunoessais automatisés de moyenne cadence utilisant une technologie de dernière génération avec une équipe de 300 salariés dont 80 dédiés aux R&D. Ses solutions diagnostiques (réactifs, instruments, logiciels) sont accréditées par la National Medical Products Administration (NMPA) de la Chine. Grâce à cette acquisition, le groupe lyonnais renforce sa position sur le marché des hôpitaux de taille intermédiaire (100 à 500 lits), dits de Grade 2, représentant aujourd’hui environ 2 Md€ de chiffre d’affaires avec une croissance de 20  à 25 %. Présent en Chine il y a plus de 25 ans, les trois générations de la famille Mérieux entretiennent des liens étroits avec le pays. Le groupe du diagnostic in vitro y dispose de six bureaux (Shanghai, Beijing, Chengdu, Guangzhou, Hong Kong et Taipei) avec une équipe locale de plus 400 salariés.

Industrie : Air Liquide Fujian (France / Chine)

Air LiquideLe groupe coté de gaz industriels et médicaux Air Liquide , générant plus de 21 Md€, cédera à son client Fujian Shenyuan New Materials (filiale de Highsun Holding) sa filiale Air Liquide Fuzhou, exploitant huit unités dédiées situées à Fujian (Sud-Est de la Chine). La cible comprend une unité de gazéification de charbon, une unité de séparation des gaz de l’air, une unité de purification de gaz de synthèse et une usine d’ammoniaque. La cession, qui serait finalisée au 3ème trimestre prochain, aura un impact exceptionnel négatif, toutefois limité, sur le résultat net du 1er semestre cette année, mais aucun détail n'est communiqué. L’opération est en ligne avec la stratégie du groupe français de se concentrer sur ses grands bassins industriels et sur d’autres activités à fort potentiel, notamment en Chine. Elle s'aligne également sur les objectifs climat d’Air Liquide, à savoir un engagement dans la réduction de l’intensité carbone de ses activités. Pour mémoire, récemment, Air Liquide s’est associé à son partenaire Chengdu Huaqi Houpu (Houpu) - coté à Shenzhen - pour créer la JV Air Liquide Houpu Hydrogen Equipment (lire notre chronique précédente ). Cette dernière a pour but de développer, de fabriquer et de commercialiser des stations de remplissage d’hydrogène pour véhicules électriques à pile à combustible. Air Liquide a déjà conçu et installé plus de 120 stations de remplissage d’hydrogène dans le monde, mais pas encore en Chine.

Agroalimentaire : Normaclass / Scott (France / Nouvelle-Zélande)

Normaclass , fabricant d'équipements autonomes pour la classification des carcasses de la filière bovine, quitte l'association interprofessionnelle française Interbev, conseillée par Messis Finance , pour rejoindre le groupe coté néo-zélandais Scott (lire aussi l’article CFNEWS : Normaclass passe sous pavillon néo-zélandais ). Le nouveau propriétaire affichant 130 M€ de chiffre d'affaires est spécialisé dans la fabrication d'équipements industriels et de systèmes automatisés pour l'industrie des viandes. La cible avait été constituée en 1993 en partenariat avec l'Inra, Interbev avait pour rappel pris le contrôle en 2001.

Electronique : Lingyi iTech / Salcomp (Chine / Finlande)

Coté à Shenzhen et fort d’un chiffre d’affaires de 3 Md$, le chinois Lingyi iTech débourse 88 M€ pour acquérir la totalité du capital du finlandais Salcomp. Le nouveau propriétaire opère dans des divers secteurs comme les matériels métalliques, plastiques et magnétiques, les écrans plats et les écrans à touches sensitives. Fondée en 1975 et basée à Salo, la cible, spécialiste des alimentations (notamment à destination des smartphones), dispose des sites de production en Chine, Inde et au Brésil pour un chiffre d’affaires de 531 M€ l’an dernier. Elle est détenue jusqu’ici par la family office suédoise Nordstjernan à 55 % depuis 2007 et par Sixth Swedish National Pension Fund (AP6) à 45 %. L’acquisition étend les périmètres de Lingyi dans l’alimentation pour les appareils électroniques comme smartphone et Salcomp offre à son nouveau propriétaire un accès aux nouveaux marchés comme l’Inde et le Brésil.

Textile : My Desseilles (France / Chine)

My Desseilles

© Desseilles

Le dentellier calaisien My Desseilles, anciennement Desseilles Laces, est placé de nouveau en redressement judiciaire avec un sursis de trois mois par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer. L’avis du tribunal a évité la liquidation immédiate mais les 73 salariés s'inquiètent pour leurs emplois. Pour rappel, le groupe chinois familial Hangzhou Yongsheng avait repris la société au tribunal en 2016 mais son plan de développement dans le prêt-à-porter et la décoration de luxe n’a pas permis de redresser le bilan et il ne souhaite plus injecter de fonds.

Tourisme : Thomas Cook / Fosun (Royaume-Uni / Chine)

Propriétaire du Club Med, le conglomérat privé chinois Fosun , détenteur aussi de 18 % du capital de Thomas Cook, est en discussions pour lui racheter les activités de tour-opérateur. Selon le Financial Times, la cible pourrait être valorisée entre 450 et 550 M£. L’an dernier, l’agence de voyages de 178 ans, la plus ancienne du monde, a enregistré une perte colossale de 1,5 Md£. L’action du groupe a décollé en bourse après l’annonce de discussions avec Fosun, d’environ 20%, le cours étant ainsi aux alentours de 16-19 pences, néanmoins bien loin de 100 pences avant l'été 2018. Fosun est notamment connu pour son rachat de la marque emblématique française Club Méditerranée pour 939 M€ en 2015 et espère compléter son offre dans le tourisme avec les activités de Thomas Cook.

Quant à Thomas Cook, il cherche des solutions pour redresser son bilan. La fermeture d’une vingtaine d'agences est envisagée, ainsi que la cession de son activité aérienne ou de ses activités en Scandinavie. La seule entité rentable, celle de transports aériens, a attiré plusieurs prétendants : l’allemand Lufthansa, le britannique Virgin Atlantic, le fonds américain Indigo Partner ou encore le portugais Hi Fly. Le fonds Triton Partners a fait une offre sur les activités en Scandinavie. Jet tours, son tour-opérateur en France qu’il a acquis en 2008 auprès de Club Med, pourrait également être cédé.

Immobilier : Fosun / Palazzo del Credito Italiano (Chine / Italie)

Fosun démarrera un projet ambitieux d’innovation pour sa propriété milanaise Palazzo del Credito Italiano, qu’il a acquise via sa filiale portugaise à 80 % Fidelidade en 2015 pour 345 M€ (lire aussi notre chronique précédente ). Le budget du projet devrait s’élever à 100 M€ pour cet ensemble de 55 000 mètres carrés de 3 bâtiment : la bâtiment de l’ancien Credito Italiano, le Magazzini Contratti et un bâtiment de l'aile. Imaginé par le cabinet Genius Loci Architettura, le nouveau projet, baptisé The Medelan, transforme 12 000 mètres carrés de deux étages bas en espace de commerce, 20 000 mètres carrés au milieux (du 3ème au 6ème étage) en bureaux et le plus haut étage en un restaurant avec terrasse.

Et aussi :

  • First State Investments lance le fonds China A Shares Fund au sein de sa gamme de produits irlandais UCITS pour placer dans les valeurs cotées sur les bourses chinoises à Shanghai et Shenzhen. Le fonds est conçu pour répondre à la demande croissante notamment européenne à la recherche d’une exposition aux entreprises de Chine continentale. Il appliquera l’approche bottom-up de sélection des valeurs déployée par l’équipe de First State Stewart Asia, alliée à une prise en compte intégrée des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).
  • UBS a noué a partenariat stratégique en matière de gestion de patrimoine avec la banque Sumitomo Mitsui Trust Holdings pour ses clients fortunés. Les deux groupes vont créer une joint-venture détenue à 51 % par UBS et offrant des produits, des conseils en investissement et des services financiers.
  • La Chambre africaine de l’énergie organisera un road-show d’investissement à Pékin les 2 et 3 juillet prochain, au sujet de licences EG Ronda 2019 de la Guinée équatoriale pour le secteur pétrolier, gazier et minier. Le forum aura lieu au Kempinski Hotel Beijing Lufthansa Center.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net