L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Asie : les deals de la semaine (en accès libre)

| 13 juin 2018 | 1610 mots
Chronique Asie

Westfield, Baccarat, Eramet, Byton, Grab, Blackstone Asie...

 

Centres commerciaux : Unibail-Rodamco / Westfield (France / Australie)

L'un des centres commerciaux de Westfield

Le lien franco-australien se renforce encore avec une autre acquisition finalisée. Après la reprise de l’hôtelier australien Mantra par AccorHotels la semaine dernière pour 830 M€, le groupe coté Unibail-Rodamco a finalisé l’acquisition de Westfield, pour donner naissance à Unibail-Rodamco-Westfield, le premier créateur et opérateur de centres de shopping de destination dans le monde (lire aussi l’article CFNEWS IMMO & INFRA : Unibail-Rodamco finalise l'acquisition de Westfield ). Avec un portefeuille valorisé à 62 Md€, dont 88 % en commerce, 7 % en bureaux et 6 % en sites de congrès & expositions, Unibail-Rodamco-Westfield possède 102 centres de shopping dans 13 pays, dont 56 grands centres de shopping de destination dans les villes les plus dynamiques d’Europe et des États-Unis. Les centres du groupe accueillent chaque année 1,2 milliard de visites. Unibail-Rodamco-Westfield compte aussi un portefeuille de développement d’une valeur de 13 Md€

Luxe : Baccarat / FFC (France / Chine) 

Musée Baccarat

Après une attente d'environ un an, l'avenir s'éclaire enfin pour les verriers du luxe lorrain Baccarat . Les autorités chinoises ont autorisé l'opération avec son feu vert pour le transfert des fonds. Le conseil d'administration de la cristallerie doit également valider cette opération, dont l’accord avait été signé en octobre dernier. Le fonds chinois FFC , dirigé par Coco Chu, s’emparera ainsi 88,8 % du capital de la maison Baccarat, créée par Louis XV il y a 250 ans, réputée dans le monde entier pour ses articles de table, objets de décoration, luminaires et bijoux (lire l’article CFNEWS : Baccarat scintille dans l'Empire du Milieu ).

Matières premières : Eramet / MDL (France / Australie / Afrique, Norvège)

Le groupe minier et métallurgique Eramet aux 3,65 Md€ de revenus a augmenté son offre d’achat des titres de Mineral Deposits Limited (MDL), au prix de 1,75 dollar australien par action. Cette nouvelle offre, qui expirera le 13 juillet prochain, représente une revalorisation de 19,9 % par rapport à son offre précédente, annoncée en mai dernier (lire aussi notre bulletin précédent ). L’OPA, d’un coût de 322 millions de dollars australiens (208 M€) intégralement en numéraire, permettrait à Eramet de récupérer la totalité de capital de la société TiZir, présente dans le domaine des sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon) au Sénégal et en Norvège, qu’il détient à parité avec MDL depuis sa création en 2011.

Automobile : Byton (Chine)

Byton Concept Car

Co-fondé par Daniel Kirchert, Carsten Breitfeld etc et dirigé aujourd’hui par des anciens de BMW et Tesla, le constructeur automobile chinois Byton (qui signifie Byte on wheels) lève 500 M$ pour son premier tour de table, mené par le constructeur public chinois Faw Group, suivi par Tus-Holdings et CATL. Basée aujourd’hui à Nanjing (Chine), la cible dispose de bureaux d'études à Munich (Allemagne) et à Santa Clara (États-Unis). Cet apport va permettre à Byton de concrétiser son projet de voiture connectée, qui n’était jusqu’ici qu’un « concept car », 3 exemplaires SUV électrique (gris, bleu et rouge), présenté au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en janvier 2018. Le nouveau constructeur ambitionne commercialiser son premier modèle en 2019 en Chine et 2020 en Europe.

Fondée en 2014 sous le nom NextEV, Nio, une autre startup dédiée à la construction automobile électrique et basée à Shanghai avait, pour rappel, levé au total 2,1 Md$ depuis sa naissance avec ses quatre tours de table. Sa dernière levée d’1 Md$ avait été réalisée , en novembre dernier, auprès d’un groupe d’investisseurs, dont Tencent, Lone Pine Capital, China AMC, Citic Capital, Baillie Gifford (lire aussi notre bulletin précédent ).

Fintech : Ant Financial (Chine) 

Fondateur d'Alibaba et d'Ant Financial, Jack Ma Yun

La toute première société de fintech au monde et aussi la première toutes catégories Ant Financial, propriétaire de la plateforme de paiement mobile ultra populaire en Chine Alipay, finalise sa dernière méga levée avant son IPO prévu l’an prochain. Le montant de la levée a atteint enfin 14 Md$, plus que 10 Md$ prévu. L’opération a été réalisée auprès de deux fonds souverains de Singapour, GIC et Temasek, du fonds souverain malaisien Khazanah Nasional, du régime de pensions du Canada CPPIB et les fonds américains : Warburg Pincus, General Atlantic etc. La base de valorisation atteint 150 Md$ selon les médias, le nouveau record dans les non-cotés, (Uber était au podium avec une valorisation de 68 Md$). Lancé par Alibaba en 2004 comme outil de paiement pour sa plateforme d'e-commerce C2C Taobao, Alipay a été séparé du groupe en 2011 pour donner naissance à Ant Financial, ce dernier est contrôlée par l'emblématique fondateur du groupe Alibaba, Jack Ma Yun (photo ci-dessus). Ant Financial revendique aujourd’hui 622 millions d’utilisateurs, dont 520 sur la plateforme de paiement numérique Alipay, il gère au total 2200 milliards de yuans (345 Md$) sur ses différentes plateformes, notamment sa marque principale Yu’E Bao est aujourd'hui doté de 1500 milliards de yuans (235 Md$) sous gestion, lui faisant le plus important de fonds monétaire dans le monde. Par ailleurs, Ant Financial contrôle aussi son homologue indien Paytm, aujourd’hui la quatrième plateforme de paiement numérique dans le monde.

VTC : Grab / Toyota (Singapour / Japon)

Après l’acquisition des activités de transport et de livraison de nourriture d'Uber en Asie du Sud-Est, Grab, société de VTC basée à Singapour et couvrant en Asie du Sud-Est, va recevoir 1 Md$ apporté par le constructeur automobile nippon Toyota. L’opération valorise la jeune société plus de 10 Md$ selon TechCrunch. Fondée en 2012 par Anthony Tan et Tan Hooi Ling, la cible propose aujourd’hui la réservation de VTC en ligne, elle est aussi présente dans le paiement mobile, le covoiturage, des motos-taxis, des vélos en libre-service ou encore la livraison de repas. Dans cette zone, son concurrent l’indonésien Go-Jek a récemment levé environ 1,5 Md$, le français Via ID, holding du groupe Mobivia, a participé à cette méga levée (lire aussi l’article CFNEWS : Via ID mise sur l'Indonésie ).

- Nouveau Fonds -

Blackstone Real Estate Partners Asia II (BREP Asia II)

Skyline Hong-Kong de nuit

L’investisseur américain Blackstone clôture la levée pour son deuxième fonds immobilier opportuniste asiatique, qui a regroupé quelque 7,1 Md$ d’engagements en capital (lire aussi l’article CFNEWS IMMO & INFRA : Clôture record pour le véhicule de Blackstone dédié à l’immobilier asiatique ). Nommé Blackstone Real Estate Partners Asia II (BREP Asia II), ce véhicule a désormais atteint son hard cap. Mastodonte de l’immobilier, Blackstone gère environ 120 Md$ en portefeuille, à travers des classes d’actifs aussi diverses que variées. Le gestionnaire s’est d’ailleurs offert le spécialiste américain de l’immobilier commercial Gramercy le mois dernier, en signant pour 7,6 Md$ (lire aussi l’article CFNEWS IMMO & INFRA : Blackstone s’offre Gramercy ).

Et aussi :

Faurecia : partenariat stratégique avec FAW Group

L’équipementier automobile Faurecia de plus 20 Md€ de chiffre a conclu un accord-cadre de partenariat stratégique avec le constructeurs automobiles public chinois, FAW Group (anciennement First Automobile Works). L’accord porte sur le cockpit du futur, en particulier pour Hongqi, la marque chinoise de luxe ; sur les solutions connectées destinées aux sièges ; sur les systèmes de batterie et de piles à combustible ainsi que des composites légers.

ESI Group : partenariat stratégique avec Chinasoft International

L’éditeur de progiciels d’essais virtuels   ESI Group (CA 2017 : 135,3 M€) et Chinasoft International, entreprise publique chinoise de logiciels et de services informatiques, officialisent leur coopération stratégique pour améliorer les capacités de fabrication de l'industrie manufacturière chinoise conformément aux ambitions exprimées dans le programme "Made in China 2025" (plan de transformation économique initialisé par le gouvernement chinois en 2015).

Spineway : partenariat avec Tinavi Medical Technologies

Suite à l'accord d'investissement conclu en septembre 2016 (lire aussi l'article CFNEWS :  Spineway s'implante en Chine ), le fabricant coté d'implants du rachis Spineway et le pékinois Tinavi ont mis leurs compétences et expertises en commun pour développer la toute première offre couplée robot/implant-instruments à destination du marché intérieur chinois. Ils collaborent également un projet permettant de commercialiser des implants et instruments Spineway adaptés à la chirurgie robotisée.  

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net

Haut de page