L'actualité du capital investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique 12 juin 2018

2661 mots

Bulletin Hebdo Afrique (en accès libre)

Les Fonds

 

Gabon : FGIS implémente Oukoumé Capital

Edgard Mfouba, DG de Oukoumé Capital depuis mars, à l'abordage des PME

Créé en mars dernier par le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS), le fonds de capital-investissement Okoumé Capital, doté de 30,5 M€, est désormais opérationnel. Son directeur général Edgard Mfouba vient de lancer une « opération de charme » auprès des potentiels porteurs de projets et étudiants. Il s’agit de leur présenter le fonctionnement de cet outil de financement destiné à contribuer au développement des PME/PMI et start-ups gabonaises disposant d’un fort potentiel de croissance à l’échelle nationale et internationale. Le véhicule détenu à 100 % par le FGIS interviendra dans quatre segments : capital-risque, capital développement, capital transmission et capital retournement. Il prévoit également d’aider à la formation d’une classe d’entrepreneurs gabonais efficaces. C’est dans ce contexte qu’ont eu lieu vendredi dernier les rencontres à l’Espace PME de Junior Achievement (JA) Gabon, ainsi qu’avec les étudiants à l’African University Management (AUM) et les entrepreneurs à l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI). Pour rappel, le FGIS - fondé en 2012 - est le gestionnaire exclusif du fonds souverain national (voir bulletin du 15 mai ).

 

Afrique subsaharienne : le fonds BIX Capital recueille 12,7 M€

Jeroen Blüm, DG de BIX Capital depuis 2013

Base of the Pyramid Impact Exchange (BIX) Fund cible les consommateurs les moins nantis

Mise en place par les néerlandais Goodwell et Cardano Development et la fondation britannique Shell, BIX Capital vient de mobiliser 12,7 M€ auprès du FMO, organisme néerlandais de financement du développement, de la Société Financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale, et d’investisseurs restés confidentiels. Le véhicule, filiale à 100 % de Cardano Development et basé à Amsterdam, a vocation à soutenir les fabricants et distributeurs d’appareils électroménagers qui réduisent les émissions de carbone et contribuent à la protection de l’environnement et à l'amélioration des conditions de vie en Afrique subsaharienne. Il cible principalement le Kenya, le Nigeria, l’Ethiopie, le Malawi, Madagascar et l’Ouganda. Plus d’un million de foyers africains devrait bénéficier de cette initiative. Selon le directeur du fonds Jeroen Blüm, le projet devrait permettre de « réduire au moins deux millions de tonnes d'émissions de carbone au cours des cinq prochaines années ».

 

 

Les Deals

 

Médias & télécoms

 

Afrique subsaharienne : Omedia séduit un français

Omedia (siège social à Dakar) ouvre son capital

Omedia , spécialisé dans les études média et marketing, vient de céder la moitié de son capital à Médiamétrie . Le premier, fondé en 2005 et implanté au Sénégal, au Mali, en Côte d’Ivoire, en RDC, au Gabon, et à Lyon, réalise des enquêtes quantitatives et qualitatives - notamment pour les secteurs des médias, des télécoms et de l’agro-alimentaire - dans seize pays d’Afrique subsaharienne. Employant une soixantaine de collaborateurs, il effectue également un travail de veille et d’analyse des investissements et de conseil en médiaplanning pour le marché publicitaire.

Christophe Gondry, fondateur et directeur associé d'Omedia

Son fondateur et directeur associé, Christophe Gondry , ainsi que les directeurs associés Karim Konaté et Arnaud Moisan , restent actionnaires à hauteur de 50 % et continueront d’en assurer le développement. La société avait entamé un rapprochement avec Médiamétrie dès 2011 en produisant avec elle les mesures d’audience déclaratives de la Télévision et de la Radio au Sénégal et en RDC, puis en Côte d’Ivoire l’année suivante. Les deux entreprises renforcent ainsi leur collaboration dans un secteur en pleine mutation sur le continent, avec notamment le déploiement de la TNT en avril dernier - elles ont d’ailleurs lancé ensemble le premier baromètre de la TNT en Afrique. Cette entrée au capital permettra à Médiamétrie d’accompagner le développement de ce marché en Afrique francophone subsaharienne. Créé en 1985 et basé à Levallois-Perret, l’acquéreur confirme ainsi ses ambitions sur le continent, où il est déjà présent notamment au Maroc via sa filiale Marocmétrie.

 

Hôtellerie

 

Maroc : Cantor Hôtels s’offre à un compatriote

Onomo Hôtels, basé depuis 2015 à Casablanca

Après avoir établi son siège au Maroc en 2015, Onomo Hôtels conforte sa présence dans le royaume chérifien grâce à sa prise de participation majoritaire dans le marocainCantor Hôtels , fondé en 2010 par Hassan Aitali et détenteur de six hôtels totalisant 740 chambres (voir aussi l’Œil de la Rédaction de CFNEWS IMMO du 8 juin ). Ces hôtels d’affaires milieu de gamme, dont quatre sont en cours de construction, seront exploités sous l’enseigne Onomo Hôtels. Ils viennent enrichir son portefeuille qui comprenait jusqu’à présent douze hôtels trois étoiles dans neuf pays. La transaction s’inscrit dans la logique d’expansion de l’hôtelier marocain sur le continent africain, qui ambitionne de devenir « la première plateforme hôtelière panafricaine du segment trois étoiles », avec plus de vingt établissements d’ici à 2020, et Casablanca en tant que hub des opérations. Fondé en 2009 et fort d’un chiffre d’affaires de 16 M€ en 2017, l’acquéreur privilégie les implantations dans les zones d’affaires ou aéroportuaires des capitales et principales villes du continent africain. Majoritairement détenu par Batipart , fondé et géré par la famille Ruggieri, il a accueilli en décembre dernier, à l’occasion d’une augmentation de capital, le Commonwealth Development Corporation (CDC group), institution de financement du gouvernement britannique, ainsi que CM-CIC , filiale du groupe bancaire français Crédit Mutuel (lire l’article consacré à cette opération sur CFNEWS IMMO ). Onomo était conseillé par le bureau casablancais de Gide et Cantor par Dentons Casablanca (voir fiche de l'opération sur CFNEWS IMMO & INFRA ).

 

Énergies & infrastuctures

 

Mali : Kenié Energie Renouvelable lance un appel d’offres EPC

Eranove, société mère de Kenié Energie Renouvelable

A travers leur filiale Kenié Energie Renouvelable, l’industriel panafricain Eranove et Envol Afrique, club d’investisseurs privés, viennent de franchir une étape décisive dans le développement du projet de centrale hydroélectrique de Kenié, situé sur le fleuve Niger à 35 km à l'est de Bamako. Le lancement de l’appel d’offres EPCEngineering, Procurement, and Construction ») consiste à sélectionner le principal acteur de la construction de la centrale. Quatre groupements ont été présélectionnés : un franco-allemand, Sogéa/Voith/Cegelec , SGTM Maroc et deux chinois, Sinohydro et China Gezhouba Group Company. Avec une puissance de 42 MW, l’aménagement hydroélectrique de Kenié doit contribuer à répondre à la demande croissante d’électricité du Mali.

Marc Albérola, DG d'Eranove depuis 2014, président de de Kenié Energie Renouvelable

Acteur majeur en Afrique de l'Ouest dans les secteurs de l'électricité et de l'eau, Eranove emploie 8 900 collaborateurs au service de 3,67 millions de clients. Basé à Paris et dirigé par Marc Albérola, également président de Kenié Energie Renouvelable, il est présent au Mali depuis 2015 - date de la signature de la convention de concession d’une durée de trente ans pour le financement, le développement, la construction et l'exploitation de la centrale. (Relire également les bulletins hebdomadaires du 15 mai et du 22 mai ).

 

 

 

 

 

Nominations

 

Panafrique : Hafsat Abiola nommée présidente exécutive de WIA Initiative

Hafsat Abiola (à droite) remplace Aude de Thuin (à gauche), la fondatrice de WIA Initiative, aux commandes de la plateforme.

Hafsat Abiola, militante nigériane des droits de l'homme, droits civiques et de la démocratie, succède à Aude de Thuin au poste de présidente exécutive de Women in Africa (WIA) Initiative, première plateforme digitale mondiale de développement économique et d'accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel, lancé en 2016.

 

Maroc : l’AFEM élit sa nouvelle présidente

Asmâa Morine Azzouzi, membre fondatrice de l'AFEM, prend les commandes de l'association.

Asmâa Morine Azzouzi a été nommée présidente de l'Association des Femmes Chefs d'Entreprise du Maroc (AFEM), lors d'une assemblée générale et élective qui s’est tenue le 5 juin à Casablanca. Élue pour trois ans, elle est présidente-fondatrice de la société de courtage Sadas Assurances et cofondatrice de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (FNACAM). Ses missions comprendront l’incubation de cent projets grâce à la plateforme « Maroc Premières » et la création d’un fonds d’investissement AFEM Invest pour soutenir les projets féminins.

 

Sénégal : Eveline Tall aux commandes de M&A Capital

Eveline Tall (Evelyne Tall-Daouda) nouvelle Executive Chairman de M&A Capital

Eveline Tall, ancienne numéro deux de la banque panafricaine Ecobank, vient d’être portée à la tête de M&A Capital. Nommée présidente exécutive, le fonds a lancé récemment son deuxième closing avec l’objectif de lever 35 M€. Fondé en 2016 et basé à Dakar, le capital investisseur investit dans l’économie réelle via ses véhicules sectoriels afin de favoriser l’émergence de multinationales panafricaines.

 

 

Événements

 

Bénin : première édition du Forima à Cotonou (31 mai-1er juin)

Afric'Innov était présent à Forima pour présenter son fonds comme source de financement à l'innovation « made in Africa ».

Le Bénin a abrité la semaine dernière la première édition du Forum Innovation made in Africa (Forima). Organisé à Cotonou dans les locaux de l’Agence de développement de Sèmè City, structure gouvernementale chargée de fonder la future Cité du savoir et de l’innovation, l'événement a permis de rassembler plus de 400 étudiants, porteurs de projets, entrepreneurs et investisseurs. Dans le cadre du forum a eu lieu un concours, le Challenge Fund, qui vise à soutenir les porteurs de projets innovants pour l’amélioration des destinations touristiques au Bénin. Cette première édition du concours a été remportée par Country Dismmersion (immersion touristique virtuelle), La Distillerie béninoise (fabricant de sodabi ou vin de palme), Fruit Fiber Fabric (vêtements et accessoires à base de fibres d’ananas, de banane, et de noix de coco) et Woju Elite (écomusée architecture traditionnelle). Ces start-up seront financées à hauteur de 127 000 euros, dans le cadre du Projet de Compétitivité du Tourisme Transfrontalier (PCTT) de la Banque mondiale, et feront partie des premiers programmes d’incubation de Sèmè City.

 

Sénégal : naissance du Club des Investisseurs Sénégalais à Dakar (5 juin)

Babacar Ngom, porté à la tête de la CIS, s'exprimant lors de l'Assemblée générale constitutive

Le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS) vient d’être lancé à Dakar lors d’une Assemblée générale constitutive, en présence d’une cinquantaine de membres. Présidé par Babacar Ngom, P-dg du groupe avicole Sedima, il regroupe d’autres ténors du secteur privé national tels que Aimé Sène, patron de Hertz Sénégal, l’un des fleurons de la location de voitures de luxe, ou Victor Ndiaye, fondateur en 1995 de Performances Group, le premier cabinet de conseil d'Afrique francophone.

 

 

Chiffres clés

 

Panafrique : les IED ont diminué de 21 %

Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (Cnuced), organe de l'Assemblée générale de l'ONU

La Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (Cnuced) a publié le 6 juin dernier l’édition 2018 de son traditionnel rapport sur l’investissement dans le monde. Principal constat pour le continent africain : les investissements étrangers directs (IED) ont diminué de 21 % par rapport à 2016, passant à 35,6 Md€. La contraction des flux est plus marquée pour l’Afrique subsaharienne, où ils ont diminué globalement de 28 % pour s’établir à 24,2 Md€. Le record est atteint pour l’Afrique australe avec une chute de 66 %. A l’inverse, l’Égypte est devenue la destination d'investissement préférée de l'Afrique avec 6,3 Md€, résultat de réformes économiques de grande ampleur et d’une forte augmentation des investissements chinois dans les industries manufacturières. Dans le classement des destinations privilégiées par les IED en 2017, le pays des pharaons est suivi par l’Éthiopie (avec 3,1 Md€), le Maroc (2,3 Md€) et le Kenya (570 M€). On note une baisse d’attractivité des pays producteurs de pétrole au profit des économies diversifiées qui tirent leur épingle du jeu. Les principaux investisseurs en Afrique demeurent les États-Unis, le Royaume-Uni et la France. Pour 2018, les auteurs du rapport tablent sur un essor des IED vers le continent d’environ 20 %, dépassant ainsi 42 Md€.

 

 

Et aussi...

  • Fidal renforce sa présence au Maroc et au Maghreb avec la création de Fidal Morocco North Africa, basé à Casablanca. Dirigé par l’avocate belgo-américaine Marie-Sophie Dibling, il est centré sur le droit du commerce international, l’antidumping et le droit de la concurrence.    
  • Orange Maroc noue un partenariat avec le Kluster CFCIM, programme d’accompagnement pour les startups marocaines et africaines lancé en octobre 2017 par la Chambre Française de Commerce et d’industrie du Maroc.
  • Le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique (CAVIE) et Mediamania (Agence Ecofin) joignent leurs forces pour « permettre une surveillance à 360° des marchés africains comme il n’en existe pas encore », selon le président du CAVIE, Guy Gweth.
  • Total renouvelle son bail de vingt-cinq ans avec l’Algérie, afin de poursuivre l’exploitation du champ gazier de Tin Fouyé Tabankort (TFT). Le nouveau contrat confère au géant français 26,4 % d’intérêts dans le site de production (contre 35 % auparavant), aux côtés de Sonatrach , la compagnie pétrolière nationale (51%), et de l’espagnol Repsol (22,6 %).
  • L’Éthiopie va ouvrir au capital privé plusieurs grandes entreprises publiques, dont Ethiopian Airlines ou Ethio Telecom. Certaines compagnies comme les chemins de fers pourraient être complètement privatisés.
  • Bank of Africa, la filiale africaine détenue à 72,9 % par BMCE Bank of Africa, débloque 51 M€ auprès de la Banque Mondiale pour financer les PME dans huit pays du continent : Burkina Faso, Ghana, Madagascar, Mali, Niger, Sénégal, Tanzanie et Togo.
  • Le sud-africain Herotel, fournisseur de service Internet sans fil, réalise sa 28ème acquisition avec l’absorption de son concurrent local VTN Communications.
  • Au Cameroun, l’opérateur de e-commerce Jumia sponsorise une émission de télé-réalité pour l’incubation de start-up, Lion’s Cage. Chaque épisode confronte un entrepreneur à huit jurés qu’il doit convaincre d’investir dans son projet, en échange de parts du capital.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain.

 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net  

Retrouver les autres Chroniques de CFNEWS :

Haut de page