L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Bulletin Hebdo Asie : Cathay, PSA, SES-imagotag, Yakult, Go-Jek, Uber Asie, DJI... Accès libre

Par  | 1726 mots
Chronique Asie

Chronique Asie, CFNEWS

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

- Les Deals -

Finance Automobile : Dongfeng / Groupe PSA (Chine / France)

Dongfeng Motor, actionnaire à environ 14 % du constructeur tricolore Groupe PSA, crée avec Banque PSA Finance (BPF) et Dongfeng Peugeot Citroën Automobiles (DPCA) une coentreprise de leasing financier. La nouvelle JV offre des solutions de locations longue durée, avec ou sans option d’achat, à leurs clients chinois pour les marques Peugeot, Citroën et DS Automobiles. Basée à Wuhan (ville d’implantation de production pour les groupes Dongfeng et PSA, située dans la province du Hubei), elle sera dotée d’un capital social de 300 millions de yuans (environ 50 M€). DPCA en sera l'actionnaire principal avec ses 50 % des parts. Dongfeng et BPF en détiendront respectivement 25 %.

__________________________________________

Electronique : SES-imagotag / BOE Technology (France / Chine)

Après une prise de participation majoritaire (55,28 %) en juin dernier (lire aussi l’article CFNEWS : SES-imagotag rejoint l'empire du Milieu), BOE Smart Retail, contrôlé à 80 % par le chinois BOE Technology (coté à Shenzhen) et à 20 % par le management emmené par Thierry Gadou, a réussi à acquérir, lors d’une offre publique d'achat simplifiée (OPAS), 3,6 millions de titre au prix unitaire de SES-imagotag de 30 €. Cotée sur Euronext, la cible se spécialise dans des solutions digitales pour le commerce physique. Conseillée par Société Générale, l’opération s’établit à 107,5 M€. Le duo possède ainsi aujourd’hui au total 10,8 actions du groupe tricolore, représentant 79,94 % du capital et des droits de vote. Les nouveaux actionnaires n'auraient pas la volonté de retirer de la cote. Pour rappel, fort de 68,8 Md¥ de revenus (plus de 9 Md€), BOE Technology, s’était associé, en juin dernier, au management de la société pour racheter 55,28 % des titres détenus par plusieurs fonds Chequers Capital, Pechel Industries, Tikehau Capital, Sycomore Asset Management et Phison Capital ainsi que les dirigeants sur une valorisation de 410 M€.

__________________________________________

Agroalimentaire : Danone / Yakult (France / Japon)

Conseillé par Lazard, le groupe alimentaire coté Danone de 22 Md€ de revenus a finalisé la cession des 24,6 millions de titres de son homologue japonais Yakult, pour un total de 1,3 Md€ (lire aussi notre bulletin précédent). L’opération de cession, lancée mi-février, fait passer sa participation dans Yakult de 21,29 % à environ 6,61 % et Danone dispose toujours du droit de la nomination de deux administrateurs à l’AG. La vente d'une partie de cette participation, entrée dans le portefeuille de Danone il y a près de 15 ans, est en ligne avec les priorités d’allocation de capital du groupe. Le cash généré sera affecté d’une part à la réduction de la dette et d’autre part à l’investissement pour la croissance organique. Très récemment, le géant de l'agroalimentaire est devenu la première multinationale à réaliser une émission de social bond pour un montant de 300 M€ à échéance 7 ans (lire aussi l’article CFNEWS : Danone se diversifie dans le social bond).

__________________________________________

Internet : Via ID / Go-Jek (France / Indonésie)

Pour son premier investissement en Asie, Via ID, holding du groupe Mobivia, participe à la levée de l'indonésien Go-Jek, et rejoint un pool d'investisseurs internationaux composé de Google, des chinois Tencent et JD.com et d'autres investisseurs asiatiques pour un tour de table de 1,5 Md$. L’opération se réalise grâce à un partenariat avec l'un des VCs locaux, Hera Capital, fondé en 2011 par deux Français, Thierry de Panafieu (ex Vision Capital) et Sébastien Guillaud (ex Soft Venture) (lire aussi l’article CFNEWS : Via ID mise sur l'Indonésie). Fondée en 2010 par Nadiem Makarim, la cible s'est déployée dans les services de VTC, de transport de logistique, de livraison de repas, de colis ou encore de conciergerie à domicile, à partir de commandes en ligne.

__________________________________________

Chimie : AkzoNobel / Carlyle, GIC (Pays-Bas / États-Unis, Singapour)

Coté à Amsterdam, AkzoNobel, propriétaire des marques de peinture Dulux et Trimetal, vend sa division de chimie de spécialités au tandem Carlyle et au fonds souverain de Singapour GIC, pour 10,1 Md€, dette comprise. L'activité cédée représente environ un tiers du chiffre d'affaires et du bénéfice du groupe. S’inscrivant dans le cadre de son recentrage sur les peintures et revêtements, l’opération, intervient après le rejet des trois offres hostiles de PPG sur le géant néerlandais, malgré une offre à 26 Md€ sur la table pour le racheter. Après le dual track, la cession, qui devrait générer 7,5 Md€ de cash, dont l'essentiel ira aux actionnaires, permet surtout au groupe néerlandais d'apaiser les tensions avec les actionnaires mécontents du rejet de l'offre de PPG.

__________________________________________

Internet : Tencent / Naspers (Chine / Afrique du Sud)

Le groupe sud-africain de l'internet et du divertissement Naspers a encaissé environ 10 Md$ en cédant 2 % des titres du géant de l’internet chinois Tencent Holdings, coté à Hong Kong. Actionnaire depuis environ 20 ans, c'est la première fois qu'il cède des titres de Tencent mais il détient encore environ 31,2 % du capital. Pour rappel, le groupe sud-africain avait investi 32 M$ en 2001 pour environ 33 % du capital et ces titres en valent aujourd'hui environ 175 Md$ d’après le cours. Tencent est la première société chinoise à avoir plus de 500 Md$ de capitalisation boursière.

__________________________________________

Drône : DJI (Chine)

Avant l’IPO, le fabricant chinois de drones civils DJI cherche sa dernière levée de fonds, dont l’objectif serait fixé à 500 M$ sur une valorisation de 15 Md$. Fondée en 2006 par Frank Wang, la cible avait été valorisée 8 Md$ lors d'un tour de table série B en 2015, dans lequel Accel Partners, ancien LP de Facebook et de Dropbox, avait apporté 75 M$ (lire aussi notre bulletin précédent). Aujourd’hui numéro un mondial du secteur, DJI, reconnu pour le quadricoptère Phantom, capte environ 70 % du marché mondial, d’après Reuters. Il s’oriente désormais davantage vers des gammes plus performantes pour les métiers de l’agriculture, de l’énergie, de l’infrastructure etc.

__________________________________________

VTC : Uber / Grab (États-Unis / Asie du Sud-Est)

Grab, société de VTC en Asie du Sud-Est, s'empare des activités de transport et de livraison de nourriture d'Uber en Asie du Sud-Est, en échange de 27,5 % de son capital pour la firme basée en Californie. Fondée par des Malaisiens et basée aujourd'hui à Singapour, elle se renforce grâce à cette opération en face de ses concurrents, notamment l’indonésien Go-Jek, qui vient de lever environ 1,5 Md$ (lire aussi l’article CFNEWS : Via ID mise sur l'Indonésie). Après le marché chinois, c'est un nouveau revers pour l'américain soumis à une forte concurrence (lire aussi notre bulletin précédent : Uber cède ses activités chinoises à Didi Chuxing). Depuis l’arrivée de Softbank au capital, le nouveau patron Dara Khosrowshahi à la direction au début de l’année (lire aussi notre bulletin précédent), essaie de redresser le bilan, mais la perte a atteint l’an dernier 4,5 Md$. Il prépare son IPO pour 2019.

__________________________________________

Média : CCTV, CNR et CRI (Chine)

La consolidation des entreprises publiques chinoises se poursuit. La Chine restructure ses groupes de média, en regroupant trois entités : China Central Television (CCTV), China National Radio (CNR) and China Radio International (CRI). Le Financial Times a évoqué que le nouvel ensemble serait nommé the Voice of China. Menées par l’État, plusieurs grandes manœuvres ont déjà été finalisées ou annoncées dans de nombreux secteur : la construction ferroviaire (la fusion de CNR et CSR pour créer CRRC), l’acier (la fusion de Baosteel et Wuhan Iron and Steel pour fonder Baowu), la chimie (ChemChina et Sinochem), les miniers (China Minmetals et China National Gold), l’énergie électrique (la fusion de Shenhua et Guodian), le nucléaire (China National Nuclear Corp et China Nuclear Engineering & Construction Corp), l’équipementier industriel (China National Machinery Industry Corp, China Hi-Tech Group Corporation).

- Nouveau Fonds -

Venture : Cathay Smart Energy Fund (Chine)

Gérant plus de 2 Md€ via huit véhicules, Cathay Capitalva lancer un nouveau véhicule dédié au secteur des énergies nouvelles. Libellé en devise chinoise Renminbi, dont l'unité de monnaie est le yuan, le véhicule, visant une taille de 1,5 milliards de yuans (environ 250 M$), a déjà eu l’engagement de deux sponsors : Total Energy Ventures , fonds corporate du groupe Total et Hubei Hight Tech, structure publique promouvant l’économie de la province du Hubei, qui abonderont chacun de 300 millions de yuans (environ 50 M€). Il investira dans des sociétés chinoises spécialisées dans les énergies renouvelables, l’internet de l’énergie, le stockage, l’énergie décentralisée, les smart energy et les activités bas carbone etc. Le véhicule sera la deuxième libellé en devise chinoise et dédié exclusivement à la Chine pour Cathay Capital. Pour rappel, fin 2017, le fonds a lancé Cathay CarTech destiné à l’innovation automobile avec un objectif de levée de 1,5 milliards de yuans (environ 200 M€). Cathay CarTech avait reçu le soutien de l’équipementier automobile coté Valeo et du fonds régional Yangtze River Industry Fund, fondé également dans la province du Hubei (lire aussi notre bulletin précédent).
Située au centre de la Chine, cette province compte environ 58 millions d’habitants : c'est l’un des plus importants centres de production pour les constructeurs automobile. Les deux constructeurs automobiles français (PSA Groupe et Renault) et d'autres multinationaux disposent des usines. L’automobile et l’énergie y font partie des plus importants piliers de l’économie. Quant à Total, présent en Chine depuis bientôt 40 ans, le pétrolier coté y emploie aujourd’hui environ 5 000 salariés. Pour rappel, il avait déjà investi 10 M€ dans le véhicule de venture de Cathay, Cathay Innovation, dont le montant du closing final avait atteint 287 M€ (lire aussi l’article CFNEWS : Cathay Innovation boucle son premier véhicule).

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net