L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Bulletin Hebdo Asie : Clio, Suez, ARM, Huit, Agfirst ... Accès libre

Par  | 1239 mots
Chronique Asie

Chronique Asie, CFNEWS

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

- Les Deals -

Santé, beauté et services associés : Clio Cosmetics / LVMH (Corée du Sud / France)

LVMH a acquis une participation minoritaire, via sa branche asiatique d’investissement L Capital Asia, dans le groupe de cosmétiques sud-coréen Clio Cosmetics. La transaction de 50 M$ pour environ 7 % du capital valorise la cible à environ 700 M$. Fondée en 1993, la marque Clio commercialise ses produits dans des chaînes de magasins spécialisées comme Sephora et dans ses propres points de vente Club Clio. Elle réalise environ 55 % de ses ventes en Corée du Sud, 35% en Chine et 10% ailleurs dans le monde. Cette opération est la deuxième réalisée dans le secteur en Corée. Elle fait suite à la prise de participation majoritaire de Goldman Sachs et Bain Capital Private Equity dans Carver Korea sur la base de valorisation d’environ 675 M$.

Environnement : Suez / Foshan Fulong Suez (France / Chine)

Fort de 15,1 Md€ de chiffre d’affaires, Suez crée une nouvelle co-entreprise chinoise avec ses deux partenaires : Fulong Environmental et le hongkongais Wall-Mark. Baptisée Foshan Fulong Suez Environmental, la nouvelle JV traitera des déchets industriels dangereux avec une capacité de 30 000 tonnes par an. Située à Foshan (une ville industrielle dans la province du Guangdong et près de Hong Kong), elle sera dotée d’un capital de 500 millions de yuans (68 M€), reparti entre Suez (50 %), Fulong Environmental (40 %) et Wall-Mark (10 %). Présent en Chine depuis plus de 40 ans, Suez exploite 47 joint-ventures formées avec des partenaires locaux avec un effectif de 8000 personnes. Il y a généré l’an dernier 1 Md€ de revenus.

Electronique / semi-conducteurs: ARM / Softbank (Royaume Uni / Japon)

L’opérateur télécom japonais Softbank lance une méga OPA de 23,4 Md£ (soit 17 £ par titre) sur le fabricant de semi-conducteurs britannique ARM Holdings. Fondée en 1990, ARM est la société la mieux valorisée dans le secteur technologique sur la bourse londonienne avec une capitalisation boursière de plus de 20 Md£. Ses microprocesseurs pour le traitement d’image sont intégrés dans les appareils d’Apple, de Huawei et de Samsung. ARM, qui a généré l’an dernier plus d’1 Md£ de revenus avec un effectif d'environ 4 000 personnes, vient d’étendre son périmètre dans les objets connectés.

Pour rappel, le groupe japonais avait fait en 2013 l'acquisition de l'opérateur télécom américain Sprint pour 21 Md$. En difficulté financière, celui-ci est plombé par un endettement lourd. Le japonais Softbank doit donc récupérer des capitaux pour le renflouer. Il a ainsi cédé pour la première fois - depuis 16 ans - des titres du chinois Alibaba, pour 8,9 Md$. Avec encore 28 % du géant du e-commerce, il demeure son plus grand actionnaire (lire aussi). Softbank a, en outre, cédé sa part dans la société finlandaise de jeux vidéo Supercell au chinois Tencent Holdings. Et ce, sur la base d'une valorisation de 10,2 Md$ (lire aussi).

Mode & Textile : Eveden Huit / Wacoal Holdings / Canat (France / Japon)

L'entreprise de lingerie Eveden Huit, ex-propriété du groupe japonais Wacoal placée en redressement judiciaire en avril dernier, a été rachetée à la barre par Trendy Capital, propriétaire du fabricant de lingerie Canat. 36 des 77 employés en CDI d'Eveden Huit sont repris, ainsi que 13 CDD dont les contrats étaient toujours en cours. En 2015, l'entreprise a affiché une perte de 2 M€ pour un chiffre d'affaires de 6,2 M€. Créée en 1968 à Rennes, la marque Huit avait connu ses premières difficultés financières en 2010. Après un dépôt de bilan, elle avait été acquise par son homologue britannique Eveden. L'opération s'était alors accompagnée d'une quarantaine de licenciements. En mai 2012, la marque rennaise a rejoint le giron du japonais Wacoal, qui avait racheté Eveden mais a toujours eu du mal à relancer son activité.

Mode : Trendy International Group / L Capital Asia (Chine / France)

Le groupe chinois de mode Trendy International Group devrait s’introduire sur le marché boursier chinois d’ici la fin d’année, où il espère lever 5 Md$. Fondé en 1999, le groupe chinois coiffe des marques réputées en Chine : les griffes féminines haut de gamme Ochirly et Five Plus ou les jeans Trendiano. Il détient par ailleurs le droit exclusif de distribution en Asie pour des marques italiennes : Miss Sixty, Energie, Killah et 10 corso como. Pour mémoire, L Capital Asia avait investi 200 M€ dans Trendy International Group en échange de 10 % du capital en 2012 (lire aussi : L Capital Asia s'invite dans un géant textile chinois). Par ailleurs, Marubi, une autre société chinoise de produits cosmétiques détenue L Capital Asia, devrait, elle aussi, bientôt réaliser son IPO.

Laboratoires : Eurofins Scientific / Agfirst Bay of Plenty (France / Nouvelle-Zélande)

Fort de 1,95 Md€ de revenus, le groupe de services de bio-analyse Eurofins Scientific se renforce en Nouvelle Zélande avec l’acquisition d’Agfirst Bay of Plenty. La cible est un laboratoire néo-zélandais spécialisé dans les tests de maturité des fruits, en particulier des kiwis et des avocats. Elle dispose notamment de deux sites stratégiques dans la région de la Baie de l'Abondance, au Nord de la Nouvelle-Zélande, qui représente environ 80 % de la production de kiwis du pays.

Téléviseur : LeEco/ Vizio (Chine / Etats-Unis)

Le fabricant chinois de téléviseurs LeEco - coté à Shenzhen - va s’emparer de son homologue californien Vizo Inc pour 2 Md$. Si l’opération aboutit, il deviendra le numéro 3 mondial du secteur avec 20 millions d’exemplaires vendus par an, derrière les deux sud-coréens Samsung et LG. Anciennement connu sous la marque Letv, le groupe chinois n’était initialement qu’un site web de vidéo à la demande qui a progressivement diversifié ses activités dans la fabrication de téléviseurs et de smartphones. Fondée en 2002, la cible est le plus grand fabricant américain de téléviseurs avec un volume de vente de 8 millions d’appareils. Son chiffre d’affaires s’élevait à 1,3 Md$ au premier trimestre 2016.

Internet : Yahoo (Etats-Unis)

Yahoo a enfin trouvé un repreneur, Verizon. Ce dernier, qui détient notamment AOL, rachète les activités sur mobile, mais aussi de publicités, de contenu et de recherche pour 4,83 Md$, en cash. À noter que les parts de Yahoo dans Alibaba et Yahoo Japan ne font pas partie de cette acquisition. La valeur comptable des participations dans ces deux sociétés représente respectivement 30 Md$ et 8 Md$. L'entrée au capital de Yahoo Japan remonte à 1996, date de la création d'une co-entreprise nipponne avec l’opérateur télécom japonais Softbank, tandis que le premier investissement de Yahoo dans le chinois Alibaba - coté aujourd’hui à New York - a été effectué en 2005. Selon Reuters, la cession de titres d’Alibaba détenus par Yahoo pourrait être taxée à hauteur de plus de 12 Md$.

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net