L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Bulletin Hebdo Asie : Engie, Softway, Faurecia, LivaNova...

PAR  | 29 novembre 2017 | 1518 mots
Chronique Asie

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

 

- Les Deals -

Infrastructure & Energie : Engie / Chow Tai Fook Enterprises / Alinta Energy (France / Chine / Australie)

L’énergéticien coté Engie et le japonais Mitsui cèdent la centrale de charbon australienne Loy Lang B -dans l’état de Victoria en Australie-, qu’ils valorisent 1,14 Md€. Les deux groupes en détenaient respectivement 70 % et 30 % du capital (lire aussi l’article sur le site CFNEW IMMO & INFRA ). Le fournisseur d'électricité basé à Sydney Alinta Energy reprend la totalité des parts, pour le compte de sa maison mère hongkongaise Chow Tai Fook Enterprises. La transaction valorise l’actif environ 800 M€ au bénéfice d’Engie, et 340 M€ destinés à Mitsui. L’énergéticien français prévoit de réduire sa dette financière nette consolidée d’un montant de 666 M€ grâce à cette opération, dont la finalisation est attendue en début d’année prochaine. Engie réorganise depuis quelques temps son portefeuille énergétique, et se positionne stratégiquement sur la production d’électricité bas carbone.

Matériel médical : Fujifilm / Softway Medical (Japon / France)

Afin de renforcer leurs présences dans le domaine des solutions informatiques médicales, Softway Medical et Fujifilm  ont conclu un accord de distribution exclusive de la gamme de solutions Synapse de Fujifilm (PACS, VNA, Mobility, 3D*). Pour concrétiser ce partenariat, l’ensemble de la structure Synapse de Fujifilm dans l'hexagone sera repris par le français coté. L’application de cet accord devrait être effective ce mois-ci. Fort d’un chiffre d’affaires de 32,5 M€, le repreneur, spécialiste de l’imagerie dédiée à la radiologie et à la médecine nucléaire basé à Meyreuil (près d’Aix-en-Provence), emploie aujourd’hui 316 personnes dont 112 ingénieurs pour R&D (lire la fiche d’opération dans le référentiel de CFNEWS ).

Automobile : Faurecia / Liuzhou Wuling (France / Chine)

L'équipementier automobile français Faurecia de 18,7 Md€ de revenus crée une JV chinoise avec son partenaire local Liuzhou Wuling Industrie (CA 10 milliards de yuans, environ 1,27 Md€). Baptisée Liuzhou Automotive Interior, la nouvelle coentreprise, basée à Liuzhou (région autonome Zhuang du Guangxi, près de Canton), fabriquera des pièces pour des intérieurs d’automobile telles que planches de bord, consoles centrales, panneaux de ports et produits acoustiques pour des clients comme SGMW (SAIC-GM-Wuling Automobile). Avec trois usines, elle devrait générer un chiffre d’affaires de 1,3 milliards de yuans (165,6 M€) à l’horizon 2022. Pour mémoire, cette année, l’équipementier automobile tricolore avait déjà effectué plusieurs opérations pour renforcer sa présence en Chine, il avait créé respectivement des JV avec deux constructeurs automobiles BYD et Dongfeng Motors (lire aussi notre bulletin précédent ) et avait pris le contrôle de Jiangxi Coagent Electronics (50,1 %) pour développer de solutions d’infotainment intégrées et innovantes à bord des véhicules (lire aussi ).

Matériel Médical : CRM de LivaNova / MicroPort (France / Royaume Uni / Chine)

Conseillé par Barclays et Latham & Watkins , le groupe britannique coté LivaNova (anciennement Sorin Group) cède ses activités Cardiac Rhythm Management (CRM) à son partenaire chinois - distributeur sur le marché local - MicroPort Scientific, basé à Shanghai et coté à Hong Kong, pour 190 M$. L'investisseur est représenté par Kirkland & Ellis . Basée à Clamart en France (siège de l’activité) avec des sites industriels à Saluggia en Italie et à Saint Domingue en République Dominicaine, la cible fabrique des matériels pour le diagnostic, le traitement et la gestion des troubles du rythme cardiaque et de l’insuffisance cardiaque, par exemple des défibrillateurs implantables, des dispositifs de resynchronisation cardiaque et des pacemakers. Avec un effectif total de 900 personnes, elle a généré un chiffre d’affaires d’environ 249 M$ en 2016. Pour rappel, le britannique LivaNova et le chinois avaient mis en place un partenariat en 2014 afin de commercialiser en Chine des dispositifs CRM avec la création de la JV MicroPort Sorin CRM (Shanghai).en septembre dernier), la coentreprise a eu l’approbation pour la commercialisation de la gamme de pacemakers Rega, l'un des plus petits dispositifs disponibles sur le marché local.

Electronique & Informatique : Linxens (France)

L’agence britannique Reuters a déclaré que le fonds CVC sondait l'intérêt d'investisseurs chinois pour Linxens , l’ex branche Microconnections de cartes à puce du français FCI. Pour rappel, le fonds l’avait acquise il y a deux ans sur la base d'une valeur d’entreprise de 1,5 Md€ (lire aussi : Linxens se connecte à un nouveau fonds ). Basée à Levallois Perret, la cible, en comptant 3 500 salariés et générant 535 M€ de revenus l’an dernier, fabrique des microconnecteurs qui font l'interface entre une carte et un lecteur électronique et commercialise également des antennes et modules utilisés dans des applications comme le paiement sans contact, les contrôles d'accès ou les transports. Elle pourrait être valorisée 2,5 Md€ en cas de cession, a estimé une des sources, citée par Reuters.

Formation : Pearson / Wall Street English / Baring Asia PE, Citic Capital (Royaume Uni / Chine)

Le groupe britannique coté Pearson cède le réseau d’agence de cours d’anglais Wall Street English à un consortium asiatique composé des deux fonds : Baring Asia Private Equity et Citic Capital. La cession permet au groupe anglais d’encaisser environ 300 M$ en cash, dont 100 M$ pour réduire son endettement. Pearson cherche à se concentrer sur la stratégie dans l'éducation mondiale. Il a déjà cédé successivement depuis 2015 le journal le Finantial Times, le magazine The Economist et surtout au début de l’année la maison d’édition Penguin Random House. Pour mémoire, Pearson avait acquis d’abord l’activité chinoise de Wall Street English auprès de Carlyle en 2009, puis avait repris le reste environ un an suivant. Il avait déboursé au total 240 M$ pour s’emparer du réseau dans le monde.

Électronique & informatique : Fingerprint Cards (FPC) / Watertek Informat (Suède / Chine)

La société pékinoise électronique Watertek Informat, cotée à Shenzhen, devrait faire une offre sur la suédoise Fingerprint Cards (FPC), cotée à Stockholm. La cible avec un effectif de 400 personnes développe de technologie d’identification par empreintes numérique, appliquée notamment dans les smarphone. Sa capitalisation boursière s'élève aujourd'hui à environ 5,36 milliards de couronnes suédoises (soit environ 540 M€). Elle compte des clients comme les fabricants chinois Huawei, Xiaomi, Lenovo, Oppo ou encore l’américain Google Pixel mais pas les leaders du secteur comme iPhone et Samsung.

Énergie : China National Energy Group (Chine)

La fusion du principal producteur chinois de charbon Shenhua et de l'électricien du pays China Guodian est finalisée. Le nouvel ensemble, baptisé désormais China National Energy Group, est un vrai mastodonte en totalisant environ 1800 milliards de yuans (environ 230 Md€) d’actifs, 330 000 salariés, 8 instituts de R&D etc. c est le plus important producteur d’électricité par charbon avec une capacité de production installée de 167 Mkw, ainsi que le plus grand producteur d'énergies renouvelables avec une capacité installée d’énergie éolienne de 33 Mkw. Il est également le plus grand producteur de charbon du monde et le plus important industriel chimique du charbon. Par ailleurs, le nouveau groupe est propriétaire des voies ferrées de 2 155 km, des ports avec un trafic annuel 300 millions de tonnes et d’une flotte de 80 navires.

Environnement : UV Germi (contrat commercial aux Philippines)

Coté sur Euronext Growth, UV Germi, dédié à la solution d'ultraviolets pour usage de dépollution, de désinfection et de décontamination, s'implante aux Philippines, à la suite d'un accord de distribution avec un partenaire local de la maintenance hospitalière. Présent déjà en Asie (Vietnam), le groupe français de 4,4 M€ de revenus (2016) a formé et accompagné, dans le cadre de l'accord, les ingénieurs de ce nouveau distributeur sur différents sites, afin d'apporter les solutions adaptées au traitement de différents types de pollution à l'instar des salles blanches et des effluents hospitaliers. 

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net