CFNews

L'actualité du capital investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique 14 février 2018

1513 mots

Bulletin Hebdo Asie : Lanvin, Jian Xin, Bally, Wiko, JD Logistics...

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

 

- Les Deals -

Mode : Lanvin / Fosun (France / Chine)

Le conglomérat privé chinois Fosun a remporté les enchères lui permettant de s'offrir la majorité de la marque de luxe française Lanvin, face au fonds qatarien Mayhoola. Il devrait débourser environ 100 M€ pour sauver la marque, en difficultés depuis le départ de son directeur artistique Alber Elbaz en 2015. La nouvelle est très décevante pour Mayhoola, qui courtisait activement Lanvin depuis plus d'une décennie. Le qatari, déjà propriétaire de la marque italienne Valentino et de la griffe française Balmain, ambitionnait une autre relance pour Lanvin. Pour rappel, la cible était détenue à 75 % par la Chinoise Shaw-Lan Wang, le solde étant entre les mains de l’homme d’affaires suisse Ralph Bartel. Tous deux conserveront des parts minoritaires.
Quant à Fosun, le propriétaire du Club Med, il détient en France la marque de luxe abordable IRO au côté du groupe de mode Ellassay (lire aussi notre bulletin précédent ). Il est par ailleurs propriétaire de la marque allemande de prêt-à-porter Tom Tailor, de la griffe américaine St. John ainsi que de la marque de mode masculine italienne Caruso.

Automobile : PSA Group / Jian Xin (France / Chine)

PSA poursuit le renforcement de ses partenariats avec des acteurs du continent asiatique. Deux mois après avoir créé une co-entreprise en France avec le japonais Nidec, numéro un mondial des moteurs électriques (lire notre bulletin précédent ), le constructeur automobile français prend une participation majoritaire au sein de la société chinoise Jian Xin. Fondée il y a plus de 20 ans, cette dernière est un distributeur de pièces de rechange automobile provenant de toutes les marques d'équipementiers.

Mode : Bally / Shandong Ruyi (France / Suisse / Chine)

Mise en vente en août dernier par JAB Holding , la société d'investissement de la famille allemande Reimann, la griffe suisse de maroquinerie de luxe Bally va finalement rejoindre Shandong Ruyi Group , fort de 5,5 Md$ (4,4 Md€) de chiffre d'affaires en 2017 (lire aussi l’article CFNEWS : Bally rejoint le propriétaire de SMCP ). Déjà propriétaire de SMCP et de la marque de textile élastique Lycra, ce groupe textile chinois, détenu à 51 % par son président Yafu Qiu, aurait mis au moins 600 M€ sur la table pour s'offrir la majorité de son capital. Pilotée par les équipes de Bank of America Merrill Lynch côté cédant et par celles de JP Morgan côté acquéreur, la transaction demeure soumise à l'approbation des autorités de régulation. 

Smartphone : Wiko / Tinno (France / Chine)

Le constructeur chinois de smartphone Tinno, qui détenait déjà 95 % du capital de Wiko, en a racheté les 5 % restant au fondateur de la marque marseillaise. Aucune conséquence n'est attendue sur les 250 emplois français, et le siège restera dans la cité phocéenne. La marque tricolore a été fondée en 2011 par Laurent Dahan en partenariat avec les capitaux de la chinoise Tinno.

Logistiques : JD Logistics (Chine)

Coté au Nasdaq, l’e-commerçant JD.com organise un tour de table pour sa filiale des logistiques. Avec un objectif de levée de 2,5 Md$, le tour devrait valoriser la cible plus de 13 Md$ . L’opération a déjà eu l’engagement d’un groupe d’investisseurs locaux comme Hillhouse Capital, Sequoia China, China Merchants Group, China Life, CDB Capital, China Structural Reform Fund, ou encore ICBC International. Le franco-chinois Cathay Capital fera partie également des investisseurs via son fonds midcap. Spin-off de JD.com en avril dernier, la cible dispose d'un réseau de plus de 500 centres logistiques, une flotte de 250 000 véhicules et une superficie de 12 millions de mètres carrés d’entrepôts, pour couvrir 99 % de la population chinoise. Après la finalisation, JD.com en détiendra 81,4 % du capital.

Enerige : 50Hertz Transmission / SGCC (Allemagne / Chine)

Le distributeur d’électricité public chinois SGCC (State Grid Corporation of China) a entamé des discussions avec les actionnaires du transporteur d’électricité allemand 50Hertz Transmission pour leur en racheter 20 % du capital pour environ 800 M€. La cible fait partie des quatre acteurs principaux outre-Rhin dans le transport d’électricité avec TennetTSO, Amprion, TransnetBW. Fournisseur pour environ 18 millions foyers, son réseau totalise 100 millions de kilomètres, notamment à l’est et au nord du pays, dont les grandes métropoles Berlin et Hambourg. Implantée à Berlin, 50Hertz Transmission est aujourd’hui détenue à 60 % par le belge Elia, le solde pour le fonds australien IFM.

Média: Citic Capital, Caixin / Euromoney (Chine / Royaume Uni)

Le duo chinois (Citic Capital, bras d’investissement du groupe public Citic  et le groupe de média financier Caixin) débourse 180 M$ pour s’emparer de GMID, la division de data financier d’Euromoney. La cible comprend deux plateformes de données sur la macro et la microéconomie (CEIC et EMIS), disponible sur PC en 15 langues. Fondé en 2010 par une journaliste reconnue Hu Shuli, Caixin ambitionne de développer ses services de données financières. 

Fintech : Ant Financial (Chine)

La plus grande société fintech du monde Ant Financial, propriétaire de la plateforme de paiement mobile, prépare sa dernière levée avant son IPO. Elle devrait lever environ 5 Md$ via une augmentation de capital. La valorisation s’élèverait, d’après Reuters et le FT, à entre 100 et 120 Md$, le record dans les non-cotés. Aujourd’hui, Uber est au podium avec une valorisation de 68 Md$. Si l’opération aboutit, la fintech chinoise vaut ainsi plus que BNP Paribas, dont la capitalisation boursière est ce jour d’environ 80 Md€. Pour rappel, Ant Financial avait été valorisé 60 Md$ lors sa dernière levée de fonds en 2016 (lire notre bulletin précédent ). Dans le secteur de paiement numérique, Ant Financial (Alibaba) et Wechat Pay (Tencent) sont en concurrence frontale pour un marché de 15 500 Md$ de transactions en Chine. Selon l’estimation d’iResearch, le montant du paiement numérique en Chine pourrait atteindre cette année 25 000 Md$. Le service de paiement, notamment mobile, facilite également le crédit à la consommation, l’épargne et l’assurance et d’autres secteurs financiers en ligne.

Livraison de repas : Swiggy / Naspers, Meituan (Inde / Afrique du Sud, Chine) 

L’indien Swiggy, plateforme mobile pour livraison de repas, a bouclé un tour de table de 100 M$ mené par le groupe de média sud-africain Naspers, suivi par la société chinoise d’achat groupé et de services locaux Meituan-Dianping. L’opération valorise la cible, d’après le journal local Economic Times, environ 650 et 700 M$. Fondé par Nandan Reddy, Rahul Jaimini, Sriharsha Majety en 2014, Swiggy, basé à Bangalore, avait, pour rappel, levé 80 M$ auprès de Naspers en mai dernier sur une base de valorisation de 400 M$. Le sud-africain détient environ 33 % du géant chinois d’internet Tencent Holdings, coté à Hong Kong, lui-même actionnaire de référence de Meituan-Dianping.

Services Financiers : Softbank / Swiss Re (Japon / Suisse)

Le réassureur suisse Swiss Re est entré en discussions préliminaires avec le groupe nippon SoftBank en vue d'une entrée minoritaire à son capital. Aucune partie ne souhaite commenter. Selon des informations du Wall Street Journal et du Financial Times, SoftBank souhaiterait acquérir près d'un tiers des actions de Swiss Re pour un montant de plus de 10 Md$..

Internet : iQiyi (Chine)

Le chinois Baidu a déposé sa demande d'IPO aux États-Unis pour sa filiale de vidéo à la demande par abonnement iQiyi. D’après les analyses de Jefferies, la cible serait valorisée environ 15 Md$. Baidu, s’orientant de plus en plus vers l’intelligence artificielle et le véhicule autonome, souhaite toujours conserver son contrôle sur cette société de vidéo en ligne. Les concurrents principaux d’iQiyi sont Tencent Video et Youku Tudou, soutenu par Alibaba.

Bonne semaine à tous. Je vous souhaite également une excellente année chinoise du chien, qui débutera le 16 février prochain.

 

 

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net

Haut de page