L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Bulletin Hebdo Asie : Rexel, Forsee Power, Total, La Perla... Accès libre


Chronique Asie, CFNEWS

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

- Les Deals -

Distribution pour industrie : Rexel / AIAC (France / Asie / États-Unis)

Le distributeur coté de matériels pour industries Rexel, affichant 13,2 Md€ de revenus (2016), se sépare de ses activités en Asie du Sud-Est. Il les cède au fonds américain American Industrial Acquisition Corporation Group (AIAC). L'opération, représentant environ 17 % de l’ensemble du plan de cession présenté en février dernier, devrait entrainer une perte avant impôt d’environ 60 M€. Elle devrait être achevée à la fin de l’an prochain. L'ensemble est présent dans sept pays ou territoires : Thaïlande, Indonésie, Singapour, Vietnam, Philippines, Macao et Malaisie et devrait générer un chiffre d'affaires de 108 M€ en 2017, en baisse de 21 % sur une base organique (CA 2016 : 136 M€), et peser à hauteur de 3 M€ sur son résultat opérationnel (contre 1 M€ de bénéfice de l’an dernier). Né en 1996, l’investisseur AIAC détient aujourd’hui un portefeuille de plus de 50 sites industriels avec 15 000 salariés, représentant un chiffre d’affaires consolidés de plus de 2 Md$.

Batterie industrielle : Forsee Power / Idinvest / Mitsui (France / Japon)

Le fabricant francilien de batteries industrielles Forsee Power, générant 13,6 M€ de revenus, reçoit 35 M€ dans le cadre de son refinancement de la part principalement d'Electranova Capital. Le fonds géré par Idinvest, détenteur de 60 % de la cible, se renforce encore au capital mais sans dévoiler son ticket. L'industriel japonais Mitsui & Co fait également son entrée et la BEI apporte pour sa part 20 M€ de dette, en portant le financement global à 55 M€ (lire aussi l’article CFNEWS : Un tour international pour Forsee Power).

Mode : Septwolves / Karl Lagerfeld (Chine / France)

Coté à Shenzhen, le groupe chinois de la mode masculine Septwolves finalise l’acquisition de 80,1 % du capital des activités en Grande Chine de la marque tricolore Karl Lagerfeld (en Chine continentale, Hong Kong, Macao, Taïwan et à Singapour) pour 320,4 millions de yuans (41,1 M€) (lire aussi notre bulletin précédent). Regroupée sous la structure Karl Lagerfeld Greater China Holdings Limited (KLGC), la cible n’a pas su se développer dans l’Empire du milieu malgré la réputation du styliste éponyme. Elle est déficitaire depuis 2014.

Aerospace : ispace (Japon)

Fondée à Tokyo en 2012, la société japonaise ispace, spécialisée dans le domaine de l'exploration spatiale, a réussi un premier tour de table de 10,2 milliards de yens (76,4 M€) pour financier ses projets lunaires. L’enveloppe a été apportée par un groupe d’investisseurs nippons, dont Suzuki Motor, Shimizu, Konica Minolta, Japan Airlines (JAL), Dentsu etc. Dirigée par Takeshi Hakamada, la société vise un alunissage en 2020, faisant ferait entrer son pays dans le club mondial des puissances ayant atteint la Lune, aux côtés des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Dans le même secteur, Elon Musk, fondateur et dirigeant de Tesla, avait créé en 2002 SpaceX. Ce dernier avait levé au total 1,6 Md$ via huit tours de table auprès de Draper Fisher Jurvetson (DFJ), de Google, et de Fidelity Investments etc. d’après Crunchbase.

Pétrole : Total / CNPC (France / Chine)

Le pétrolier et gazier public chinois CNPC pourrait reprendre les parts de Total (50,1%) dans un gisement gazier géant en Iran (le projet South Pars), a déclaré Reuters. Si les entreprises travaillant en Iran soit interdites de séjour aux États-Unis, le pétrolier français, y ayant des opérations d'une envergure toute autre qu'en Iran, s’en retire d'Iran. Il perdra son investissement de l'ordre du milliard de dollars selon l'accord conclu en juillet dernier avec le pays sur ce projet, le plus grand gisement de gaz naturel au monde. Ce contrat représente également le premier passé par une entreprise occidentale en Iran depuis 2015 la levée des sanctions internationales contre ce pays dans le cadre d'un accord sur son programme nucléaire. Le chinois CNPC détient aujourd’hui une participation de 30 % dans South Pars et PetroPars, une filiale de la compagnie publique iranienne NIOC, détient le solde de 19,9 %.

Mode & Luxe : La Perla / Fosun (Italie / Chine)

Propriétaire du Club Med, le conglomérat privé chinois Fosun est entré aux discussions exclusives pour un mois avec l’homme d’affaires italien Silvio Scaglia pour lui racheter une participation majoritaire de la marque de lingerie de luxe La Perla. Fondateur de l‘opérateur télécoms Fastwe, l’Italien avait racheté la marque en difficulté au tribunal de Bologne en 2013 pour 69 M€ par le biais de la holding familiale Pacific Global Management. Il a ensuite réinvesti plus de 300 M€ pour relancer la marque, surtout en Asie. Disposant d’une trentaine de boutiques, La Perla a réalisé un chiffre d'affaires de 140 M€ cette année.
En parallèle, Fosun a finalisé l'acquisition de Tridem Pharma, distributeur toulousain de médicaments en Afrique francophone générant 80 M€ de revenus (lire aussi : Tridem Pharma bientôt sous pavillon chinois). Cette opération signe la sortie de Jean-Louis Operti, co-fondateur du groupe en 1986 avec le dirigeant actuel Gérard Baylé (qui reste actionnaire minoritaire) mais aussi des fonds LT Capital (créé par l’ancienne équipe de Paluel-Marmont Capital) et Multicroissance.

E-commerce : Vipshop / Tencent et JD.com (Chine / Chine)

Tencent et JD.com s’associe pour tenter de déjouer la position dominante du géant e-commerce Alibaba en Chine. Les deux groupes ont acheté respectivement 604 M$ et 259 M$ d’actions Vipshop, plateforme en ligne de déstockage des grandes marques et cotée au New York. L’offre représente une prime de 55 % par rapport au cours de la veille (vendredi dernier 15 décembre). L’investissement de Tencent lui ouvre droit à 7 % du capital, tandis que la part de JD.com, qui en possède déjà 2,5 %, sera de 5,5 %. Vipshop est un spécialiste des ventes événementielles en ligne à l’instar des acteurs français Vente-privee.com. En 2015, il avait investi 30 M€ dans le concurrent de Vente-privee, Showroomprivé.com, lors de son introduction en bourse sur Euronext (lire aussi: Showroomprivé destocke ses actions).
Coté à Hong Kong, le géant de jeux en ligne et de réseaux sociaux Tencent, propriétaire de messagerie instantanée populaire en Chine WeChat, a effectué plusieurs investisseurs d’envergure au courant de cette année : Tesla, Snap, Spotify ou encore Ola (principal concurrent d’Uber en Inde). Par ailleurs, sa filiale de livres numériques China Literature a fait son entrée à la Bourse de Hongkong avec un grand succès.
Coté au Nasdaq, JD.com, concurrent direct d’Alibaba en Chine, devrait s’implanter avant la fin de l’année sur l’avenue George V à Paris. Cette année, il avait notamment investi 397 M$ dans l'e-commerçant britannique de luxe Farfetch (lire aussi notre bulletin précédent).

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net