L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Chronique

Bulletin Hebdo Asie : Wolford, Lanvin, Flying Whales, HNA...

PAR  | 07 mars 2018 | 972 mots
Chronique Asie

L'actualité des deals, des investisseurs et conseils en Asie compilée par nos analystes... Quoi de neuf dans le Private Equity et le M&A en Asie cette semaine?

 

- Les Deals -

Textile : Fosun / Wolford (Chine / Autriche) 

Après avoir pris le contrôle de la maison de couture Lanvin, le conglomérat privé chinois, Fosun poursuit son ingérence dans le secteur de la mode, avec la prise de contrôle du fabricant autrichien de textile Wolford. Le propriétaire du Club Med, déboursera 33 M€ pour près de 50,9 % de capital de la marque de collant et de lingerie et lancera une OPA d’un montant de 13,67 euros par action, pour renforcer son contrôle. Fondée en 1950 et cotée aujourd’hui à Vienne, le fabricant et distributeur de collant, lingerie, bodywear et accessoires a réalisé un chiffre d’affaire 154,3 M€ sur 2016-2017 mais son Ebitda s'établit à -3,39 M€. L’opération intervient peu de temps après la tentative d’acquisition de la marque de lingerie haut de gamme italienne La Perla. C'est le fonds néerlandais Sapinda qui a in fine remporté les enchères.

__________________________________________

Mode : Lanvin / Fosun (France / Chine)

Le site Fashion Network a révélé plus de détails financiers sur l’acquisition de la maison de couture Lanvin par Fosun (lire aussi l’article CFNEWS : Lanvin s'habille d'un nouvel actionnaire ). D’après son site web chinois, Fosun débourse au total 120 M€, dont 15 M€ ont été déjà payés et 105 M€ seront versés courant avril pour environ 60 % du capital. La femme d'affaires chinoise Shaw-Lan Chu Wang, qui avait acquis 75 % du capital auprès de L'Oréal en 2001, réduira ses parts à environ 20 %. Quant à l'entrepreneur allemand Ralph Bartel (25 %), qui avait injecté au total 35 M€ depuis 2010, il devrait remettre un ticket d'environ 20 M€ pour maintenir ses parts à environ 20 % du capital.

__________________________________________

Transports : Flying Whales (France)

Flying Whales , startup implantée à Suresnes, comptant parmi ses actionnaires l'ONF (Office national des forêts), l'entreprise publique aéronautique chinoise AVIC et la région Nouvelle Aquitaine, reçoit une aide de 25 M€ dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), opéré par Bpifrance. L’aide devrait aller sur le projet de Flying Whales LCA60T (large capacity airship), portant sur le développement d’un dirigeable rigide pour le transport de charges lourdes, d’une capacité d’emport de 60 tonnes, destiné au marché du débardage du bois, du fret et du transport exceptionnel. Le projet représente un investissement en R&D de 61 M€ sur quatre ans (lire aussi l’article CFNEWS : Flying Whales vole en Chine ).

__________________________________________

Transports : Gategroup, HNA Group (Suisse / Chine)

Fortement importuné par son problème de liquidité, HNA Group continue à s’alléger pour avoir plus de cash. Après une série d’acquisitions internationales audacieuses, le groupe chinois s'est retrouvé lourdement endetté et peut à peine satisfaire ses créanciers. Sa filiale suisse Gategroup, spécialisée dans la restauration aérienne, qui est également actionnaire à 49,99 % de Servair à côté d’Air France-KLM (lire aussi l’article CFNEWS : Nouveau pilote pour Servair ), devrait s’introduire en Bourse pour 350 millions de francs suisses. Pour rappel, HNA avait déboursé 1,5 Md$ pour s’en emparer.

Par ailleurs, HNA entend également céder 25 % du capital de la chaîne américaine d’hôtels Park Hotels & Resorts. Ces actifs étaient logés dans Hilton Worldwide Holdings dont il a repris il y a environ un an et demi auprès de Blackstone pour 6,5 Md$ (lire aussi l’article CFNEWS : Hilton accueille un chinois ). Les titres sont estimés par Reuters à environ 1,4 Md$.

Il a déjà lancé plusieurs processus pour vendre des bijoux de famille. En janvier, il a mandaté JP Morgan et Benedetto, Gartland & Company pour céder sa participation (29,5 %) dans le groupe hôtelier NH Hotel Group, coté à Madrid. D’après la capitalisation boursière, les titres détenus par le chinois vaudraient presque 700 M€. En parallèle, il devrait réaliser l’IPO pour sa filiale suisse Swissport, en espérant la valoriser au moins le montant de l’acquisition, soit 2,7 Md CHF. Enfin, il a vendu un immeuble de bureaux à Sydney, One York, pour 205 millions de dollars australiens (166 M$) à un investisseur discret, qui serait, d’après Reuters, Blackstone.

__________________________________________

Automobile : Nio (Chine)

Basé à Shanghai et fondé en 2014 par l’entrepreneur d’internet Bin Li, le jeune constructeur automobile électrique chinois Nio a mandaté huit banques d’affaires pour son IPO aux États-Unis, ambitionnant une levée entre 1 et 2 Md$ selon Reuters. L’opération sera orchestrée par Morgan Stanley, Goldman Sachs, Bank of America Merrill Lynch, Crédit Suisse, Citi, Deutsche Bank, JP Morgan et UBS. Pour rappel, en novembre dernier, le constructeur automobile électrique avait réussi son quatrième tour de table avec une levée d’1 Md$. L’opération, le valorisant 5 Md$, avait été menée par le chinois Tencent, suivie par le hedge fund américain Lone Pine Capital, le fonds chinois Citic Capital et l’écossais Baillie Gifford (lire aussi notre bulletin précédent ).

Bonne semaine à tous.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Asie ? Écrivez nous à : chao.zhang@cfnews.net