L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

Diogène : PEA-PME, Sap Ventures, Lafuma, Apollo,IS, Gibraltar... Accès libre


Le "loft" présidentiel :

Avec ses couacs, ses recadrages en direct et en live, ses prises de positions avec appel au public, c’est la nouvelle émission de télévision réalité que nous suivons chaque jour avec délectation.

Shutdown :

Et il advint qu’un beau jour les Etats-Unis ne furent plus gouvernables. En conséquence les fonctionnaires « essentiels » ne sont plus payés… No comment…

Red Carpet Day :

Vous souhaitez exporter, investir, créer, financer ou faire grandir votre entreprise au Royaume Uni ? C’est le thème du séminaire organisé par l'Union des Français à l'étranger qui se tient demain à Paris…CFNEWS organise un événement le 26/11 au Medef à Paris sur ce thème clé de comment doper sa croissance à l'international. Save the date !

PEA-PME :

Les spécificités du PEA-PME sont les suivantes : versements en numéraire plafonnés à 75 000€ ; emploi des sommes versées sur le plan à l'acquisition de titres (actions, parts de SARL, ....) de PME et d'entreprises de taille intermédiaire (moins de 5 000 personnes et chiffre d'affaires annuel ou total de bilan n'excédant pas respectivement 1,5M€ ou 2M€). Serait également autorisée dans le PEA-PME la souscription d'actions de SICAV, de parts de FCP et de parts et actions d'OPCVM, à condition que l'actif de ces entités comporte plus de 75 % de titres d'entreprises répondant aux critères des PME-ETI parmi lesquels au moins 2/3 de titres (actions, parts de SARL) éligibles. Pour le reste, le PEA-PME serait calqué sur le PEA notamment pour ce qui concerne son régime fiscal.

Apollo :

Apollo Global Management (Private Equity), la firme lancée en 1990 par Leon Black, est en discussion avec ses investisseurs originels afin de lever la limite (« hardcap ») de son prochain fonds VIII de 12Md$ à 15 M$ ou même 20 Md$ compte tenu de l’appétence des investisseurs. Elle doit pour cela recueillir l’accord de l’ensemble de ceux qui ont déjà souscrit. Rappelons, même si cela n’a rien à voir, que Leon Black est l’acquéreur du tableau « Le Cri » d’Edvard Munch, acquis en salle des ventes en 2012 pour 119,9 M$ (le prix le plus élevé jamais payé pour un tableau en salle des ventes).

Lafuma :

Calida (son actionnaire principal) lançait vendredi une OPA sur Lafuma (durement pénalisé par l’effondrement des ventes de sa marque de surfeurs Oxbow). Calida, groupe helvète, est propriétaire de la marque de lingerie haut de gamme Aubade, et a prévu d’injecter 35 M€ dans le groupe de textile et d’équipements sportifs pour le sortir de l’ornière (et pourquoi pas lancer de la lingerie « outdoor » en vue du réchauffement climatique!). A l’issue de cette OPA Calida détiendra in fine 50,6 % du capital, contre 15,27 % actuellement.

Sap Ventures :

La filiale de la société allemande éditeur de logiciels SAP qui, à côté de son activité traditionnelle, s’est engagé dans le financement de start-up technologiques, gère aujourd’hui 1,4 Md$ saupoudré dans divers fonds de capital risque. Sap Ventures prévoit que 13 sociétés sortent cette année de son portefeuille et compte créer sa propre équipe pour développer en propre cette activité dont l’objet est de dénicher des pépites ayant conçu des technologies d'avant-garde. Sap-Pristi !

IS :

En moins de huit jours, Bercy renonce à taxer l’EBE, puis annonce une nouvelle taxe sur un soi disant ENE (Excédent Net d’Exploitation), lequel n’existe pas, puis se rendant compte de son erreur, termine par augmenter la taxation du Résultat Net au taux de 38 %. Un record européen ! Qui va arrêter ce délire ?

Performances :

Altamir Amboise : +31,76% ; Wendel : +27,30% ; IDI : +8,4% ; OFI Private Equity : 0% ; Turenne Investissement : -3,54 %. Chiffre de performances boursières, relevés le lundi 4 octobre, depuis le 1er janvier dernier.

Fiscalité :

148 impôts et taxes différentes frappent aujourd’hui les chefs d’entreprise. Au secours !

Info inutile :

Prix du m² dans l'ancien à Clermont Ferrand : 1 670 €. Evolution sur un an : +2,7%, selon l’Express, pour qui Clermont-Ferrand est une ville en devenir, donc en rebond.

M&A :

Rebond (mot à la mode qu’il convient d’employer à toutes les sauces) des fusions et acquisitions avec 90% d’augmentation en valeur (42,3Md€) sur les 6 premiers mois de l’année selon PWC. Voir justement cette semaine la "league table" de CFNEWS.

Ouverture dominicale :

Après les grandes surfaces, les avocats et les banquiers auront-ils le droit de travailler le dimanche ?

Gibraltar :

Le conflit qui oppose Gibraltar, et par extension la Grande Bretagne, et l’Espagne persiste. Entre temps le gouvernement de Fabian Picardo (Gibraltar) veut poursuivre son projet d’extension sur la mer. Les Espagnols ayant refusé de laisser transiter par son territoire les pierres nécessaires pour l’avancement des travaux, Gibraltar s’est naturellement tourné vers le Maroc. Les premières livraisons devraient avoir lieu dans quelques jours. Rappelons que tout est parti de la décision de Londres d’installer un récif de 70 blocs de béton pour empêcher les pêcheurs espagnols d’accéder une zone riche en fruits de mer dans les eaux autour du rocher. Le différend évolue dans tous les sens puisque les Anglais demandent maintenant aux Espagnols pourquoi, s’ils revendiquent Gibraltar, sont-ils incapables de rendre au Maroc Ceuta et Melilla. Ca chauffe donc vraiment.

Tweeter :

Vendredi le titre Tweeter Home Entertainment Group au code TWTRQ s'enflammait, avec une hausse allant jusqu'à +2200% au sommet de la séance sur le marché OTC américain ! TWTR Inc., ou Tweeter Home Entertainment Group Inc., bénéficiait très vraisemblablement d'une confusion assez malheureuse avec le réseau social média américain Twitter, qui doit s'introduire prochainement à Wall Street sous le code TWTR (sans Q !). Les nouveaux actionnaires du jour de Tweeter Home Entertainment Group Inc. ne savent sans doute pas tous qu'il s'agit, non pas d'un réseau social à la croissance à trois chiffres, mais plutôt d'un obscur détaillant américain en électronique grand public basé à Canton, Massachusetts, dont la micro-capitalisation ne dépassait pas quelques centaines de milliers de dollars quelques heures auparavant ! Mieux encore, en juin 2007, Tweeter Home Entertainment Group Inc. et ses filiales s'étaient placés sous protection du chapitre 11 américain de la loi sur les faillites... Prise de vitesse par la folle spéculation du jour (14 millions de titres Tweeter ont tourné soit cent fois la moyenne quotidienne), l'agence de régulation américaine FINRA a tout de même suspendu l'action du détaillant en faillite avant la clôture. La hausse restait impressionnante à +685 % et environ 5 cents au moment de la suspension....

Vous êtes très nombreux à lire Diogène avec enthousiasme. Il s'agit en fait de Pierre Nollet, banquier d’affaires, activiste financier et conseil stratégique. Il exerce ses activités à travers Oxym Associates entre la France et l’Espagne.

Retrouvez tous les articles sur : Pierre  Nollet

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :