L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

[TECH] Exotec entrepose un troisième tour Accès libre

Le fournisseur lillois de solutions logistiques robotisées, déjà au portefeuille de Breega, 360 Capital et Iris Capital et fort de 20 M€ de chiffre d'affaires, accueille le VC londonien 83North lors d'un tour de 90 M$ dont deux tiers en augmentation de capital.
Par  | 662 mots - 8 conseils
Exotec

© Exotec

Pour sa troisième levée institutionnelle, Exotec se tourne vers un premier fonds étranger. Le concepteur et fabricant lillois de solutions logistiques robotisées fait une place à 83North, ex Greylock IL présent à Londres et en Israël, lors d'un tour de 77 M€ (90M $). Une somme comprenant une augmentation de capital de 51 M€ (60 M$) et du rachat de titres, selon nos informations, auprès de Breega et de business angels. Breega soigne ainsi le TRI de son premier fonds BCV 1 levé en 2016 à 50 M€, tout en réinvestissant, cette fois via un nouveau véhicule (SPV Breega 1) monté à cette occasion et destiné à suivre les plus gros tours de BCV 1. Déjà lors de la levée précédente d'Exotec de 15 M€ en 2018 (lire ci-dessous), l'investisseur n'avait pas pu remettre au pot autant qu'il l'aurait voulu en raison de la taille de son fonds initial. Pour sa part, Iris Capital, entré justement il y a deux ans, souscrit à ce nouveau tour, contrairement à 360 Capital Partners qui ne s'allège pas pour autant.

83North déjà au capital de Critizr et Mirakl

Romain Moulin, Exotec

Romain Moulin, Exotec

« Nous avons ouvert le process en juin et avons sélectionné le fonds en un mois, souligne le président Romain Moulin. Contrairement à beaucoup, 83North comprenait ce que nous faisions, tout en étant très efficace et pragmatique. » Le VC, dont Dell Technologies Capital est l'un des LPs susceptible d'aider Exotec de part sa connaissance de l'électronique et sa dimension très internationale, ajoute une troisième ligne française à son portefeuille après Critizr, autre entreprise lilloise, et Mirakl. C'est d'ailleurs Iris Capital, actionnaire également de cette dernière, auteure de la plus grosse levée de capital-innovation tricolore (lire ci-dessous), qui a fait le lien avec le fonds londonien. 

20 M€ de chiffre d'affaires

François Paulus, Breega Capital

François Paulus, Breega Capital

Sans surprise, cette série C doit financer l'essor international de la jeune pousse née il y a cinq ans. Un développement déjà entamé avec la création de filiales aux Pays-Bas, en Allemagne, au Japon et outre-Atlantique. « 83North a été choisi de par leur portefeuille, leur bonne connaissance de la robotique et en raison de la volonté des dirigeants d'approfondir les connexions aux États-Unis où un dg a été recruté et des partenariats avec des intégrateurs se mettent en place », indique François Paulus, associé chez Breega. Si les 20 M€ de chiffre d'affaires de 2019 proviennent entièrement de France, deux premiers sites sont déployés aux Pays-Bas, en attendant les États-Unis l'année prochaine. Au Japon, Exotec a signé avec l'enseigne de vêtements Uniqlo pour équiper deux entrepôts contenant chacun jusqu'à 500 robots, taillant ainsi des croupières chez lui au numéro 1 mondial Daifuku pesant 3,6 Md€ de revenus.

Quatorze sites équipés en France, aux Pays-Bas et au Japon

Les solutions robotiques flexibles de l'entreprise nordiste de 190 salariés, qui brûle relativement peu d'argent comme le révèle son compte de résultat 2018 (7,4 M€ de revenus pour 0,9 M€ de perte nette), équipent quatorze sites en France, aux Pays-Bas et au Japon. Sur un marché mondial où elle fait encore figure de naine face aux acteurs établis de la robotique, sa nouvelle assise financière qu'apporte cette levée a de quoi rassurer davantage de clients potentiels. La crise du Covid-19 n'aurait pas eu d'incidence négative, les clients dans l'e-commerce ayant même constaté une forte hausse des commandes, quand ceux d'autres secteurs, dont fait pourtant partie la distribution, auraient maintenu leur activité. Parmi les projets d'Exotec figurent l'élargissement de l'offre dans la chaine logistique des entrepôts, en amont comme en aval de son positionnement actuel centré sur la mise en stock des articles. Avec l'objectif à terme pour l'entrepreneur et son associé Renaud Heitz de construire une société de plusieurs centaines de millions d'euros de revenus.

Les principales opérations dans la tech des Hauts-de-France depuis 2019

Les principales opérations dans la tech des Hauts-de-France depuis 2019 - ©CFNEWS

Voir la fiche de : EXOTEC SOLUTIONS

Voir la fiche de : 83NORTH (EX GREYLOCK IL)

Voir la fiche de : IRIS CAPITAL

Voir la fiche de : BREEGA CAPITAL

Les intervenants de l'opération EXOTEC SOLUTIONS

Voir la fiche détaillée de l'opération
BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.