L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Article

Filorga valorisé 30 fois l'Ebitda

PAR  | 12 juillet 2019 | 839 mots - 40 conseil(s)
Filorga

Filorga

Laboratoires Filorga

Le laboratoire de cosmétiques anti-âge passé de 15 M€ à 300 M€ de revenus est cédé par HLD au géant américain coté de l'hygiène, Colgate-Palmolive, pour un montant de 1,495 M€.

La success storyFilorga se poursuit. Le laboratoire de cosmétiques anti-âge va lier son destin à un industriel du secteur des cosmétiques. Il était détenu, depuis 2010, à parité par HLD, la holding d'investissement fondée par Jean-Philippe Hecketsweiler, Jean-Bernard Lafonta et Philippe Donnet - dont c'était le premier deal (voir leur fiche annuaire ci-dessous)- et Didier Tabary, un ex-Bourjois Chanel (lire ci-dessous). Ce dernier avait repris Filorga en 2006 avec le soutien d'Andera Partners et Initiative & Finance

Un process d'industriels

Didier Tabary Laboratoires Filorga

Didier Tabary, Laboratoires Filorga

Le duo d'actionnaires avait donné, il y a quelques mois, un co-mandat à Goldman Sachs et BNP Paribas CIB. Uniquement destiné aux stratégiques, le processus d'enchères a rassemblé le gratin de la cosmétique mondiale tel que L'Oréal, Unilever, Colgate-Palmolive, Shiseido. Finalement, après un second tour d'enchères disputé avec quatre participants selon nos informations, Colgate-Palmolive a su tirer son épingle du jeu en formulant rapidement une offre qui a convaincu les différentes parties prenantes. Coté au Nasdaq, le groupe américain valorise 100 % des actions de Filorga 1,495 Md€, représentant un multiple d'Ebitda 2019 stratosphérique d'environ 30. Une habitude pour ce secteur puisque l'Occitane avait offert un multiple d'Ebitda de 22,6 pour s'offrir, en janvier dernier, Elemis, marque de soins premium pour le visage et le corps (lire ci-dessous). Pour rappel, la partie médicale du laboratoire rebaptisée Fillmed et fabriquant des produits de comblement des rides n'est pas concernée par le rachat. Le closing de la transaction est prévu durant le troisième trimestre après l'approbation des autorités réglementaires dans plusieurs pays. 

Une commercialisation dans 75 pays

Jean-Bernard Lafonta, HLD Groupe

Jean-Bernard Lafonta, HLD Groupe

« La raison de cette opération réside dans le fait que Filorga a le potentiel d’atteindre le milliard d’euros de chiffre d’affaires mais nous aurions des difficultés à la faire franchir ce cap, surtout passer entre 700 M€ et 1 Md€ de revenus. Cela nécessite la force de frappe commerciale d’un industriel présent dans les zones non encore ou très peu adressées comme les États-Unis, la Corée, l’Amérique du Sud », explique Jean-Bernard Lafonta, associé d'HLD. Fondé en 1978 sous l'égide du chirurgien esthétique Michel Tordjman, Filorga s'est développé historiquement sur des produits d'injection d'acide hyaluronique destiné à la médecine esthétique avant de prendre le virage de la cosmétique avec l'arrivée de Didier Tabary. Commercialisée dans 75 pays, sa gamme de produits comprend, aujourd'hui, des soins anti-âge formulés à partir d'un complexe encapsulant des actifs utilisés en injection. Depuis 2010, le laboratoire a ouvert onze filiales à l'international dont la Chine au début de 2017.

La Chine, le premier marché

La présence dans l'Empire du Milieu s'est structurée, principalement, par des canaux digitaux (70 % de ventes actuellement). Cette année, la Chine dépasse la France en terme de ventes et devient, ainsi, le premier marché du groupe. Victime de son succès, Filorga revendique une croissance de plus de 50 % par an depuis 10 ans. Lors de l'entrée de HLD, son chiffre d'affaires atteignait 15 M€ contre 180 M€ pour l'exercice 2018. Cette année, le seuil de 300 M€ devrait être atteint pour un Ebitda de 50 M€ selon nos informations. Avec des revenus de 15,5 Md$, Colgate-Palmolive finance cette acquisition structurante - ayant aucun d'impact sur son bénéfice par action en 2019 - par un mélange de dette et de cash. Le groupe américain coté poursuit sa stratégie de diversification dans la cosmétique après le rachat des marques de crèmes de soins PCA Skin et EltaMD il y a deux ans. Pour Filorga, le nouveau propriétaire compte accélérer sur le marché chinois et le travel retail mais également renforcer le maillage territorial, notamment aux États-Unis et en Asie. Le lendemain de l'annonce de l'opération à la mi-journée, le cours de bourse de Colgate-Palmolive s'appréciait de 0,31 % à 74,12 $ par action. 

Lire aussi :

L'Occitane s'embellit outre-Manche (14/01/2019)

Filorga entretient sa jeunesse (16/11/2010)

Voir aussi :

Les sorties de LBO de plus d'1 Md€ auprès d'un industriel étranger depuis 2017

Les sorties de LBO de plus d'1 Md€ auprès d'un industriel étranger depuis 2017

Les sorties de LBO de plus d'1 Md€ auprès d'un industriel étranger depuis 2017

Voir la fiche de : LABORATOIRES FILORGA

Voir la fiche de : COLGATE - PALMOLIVE

Voir la fiche de : HLD GROUPE

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération