L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Filtrer les résultats

consommation des ménages

Paymount (Soshop)

[TECH] Paymount parraine un premier tour

La fintech francilienne, services de comptes disponibles chez les buralistes, réunit...

Lire plus tard

unu traverse le Rhin

Le concepteur berlinois de scooters électriques lève auprès du VC français...

Lire plus tard

3E Concept se réorganise en OBO

Ce groupe composé d’H2O at Home et de Decitex s’appuie sur un financement de ...

Lire plus tard

La Mie Câline pétrit 13 M€

Le réseau de boulangerie industrielle qui vise les 200 M€ de chiffre d'affaires ouvre son capital à trois nouveaux actionnaires locaux ..

Lire plus tard

Sofinco gagne la Slovaquie

Sofinco, via sa filiale tchèque Credium, s'est emparé du slovaque OTP leasing et ajoute...

Lire plus tard
International  |  M&A Article

Le Crédit Mutuel va prendre le contrôle de Cofidis

Trois ans après avoir tenté de mettre la main sur Cofinoga, la banque emmenée par Michel Lucas met la main sur ...

Lire plus tard

Alpha crèche chez Babilou

Le fonds Alpha injecte 15 M€ et prend une minorité dans le capital de Babilou, un réseau de crèches privées d’entreprises, créé en 2003, par deux frères, Rodolphe et Edouard Carle.Ces nouvelles ressources sont dédiées à la poursuite de l’essor de l’entreprise qui a profité des opportunités offertes par la loi 2004 sur la Petite Enfance, autorisant la délégation de service public en matière de crèches. La PME, qui recense déjà une trentaine de structures en région parisienne et en province auprès d’une clientèle de grandes enterprises comme l’Oréal ou Danone, mais également de municipalités, prévoit de doubler son chiffre d’affaires à plus de 18 M€, d’ici la fin de l’année, grâce à l’ouverture de nouvelles crèches. “La force d’un tel réseau est d’assurer une qualité d’accueil irréprochable des jeunes enfants, avec un bon taux d’occupation et une optimisation de la rotation du personnel” indique Nicolas Macquin, directeur associé chez Alpha. Restée confidentielle, la valorisation serait comprise entre 20 et 50 M€, pour cette société rentable depuis ses débuts.Alpha : Nicolas Macquin, Julien Leleu Juridique : SJ Berwin (Jérôme Jouhanneaud, Pierre-Louis Sevegrand-Lions, Marie-Laetitia Vassort) Due diligence financière : KPMG (Vincent Delmas, Blandine Mugnier) Due diligence stratégique : KPMG (Adam Thorpe) Conseils des fondateurs de Babilou Juridique : Fuchs Cohana Reboul & Béroard (Guillaume Reboul, Marine Zammith

Lire plus tard

Alpha crèche chez Babilou

Le réseau de crèches privées d'entreprises ouvre son capital au fonds Alpha qui injecte 15 M€

Lire plus tard

Dorotennis fête ses 30 ans en se mariant avec BCBGMaxazria

BCBGMaxazria s’empare de Dorotennis et sort d' Argos Sodotic. C'est une longue histoire qui avait unie le fonds de LBO mid-cap et le spécialiste du sportswear féminin puisque ce dernier était entré une première fois dans son capital en 1991, avant de le céder à Fila, quatre ans plus tard. Mais, déçue par l’apport industriel de la société italienne, la famille Baur, fondatrice et actionnaire minoritaire, avait alors retrouvé Argos pour un deuxième MBO fin 2000 alors valorisé 14 M€. Un chiffre d'affaires de 22 M€ Sept ans plus tard, Dorotennis, dirigée par la fille du fondateur, Isabelle de Bardies, s’affilie au groupe californien BCBG, créé en 1989 par le Français Max Azria. Elle est confiante, cette fois-ci dans les « synergies de tous ordres » qui pourront permettre à la marque de se développer, notamment à l’international. Avec une vingtaine de boutiques à enseigne et 110 collaborateurs, elle génère un chiffre d’affaires de 22 M€, soit près du double depuis la première rencontre avec Argos. « L’accompagnement de la société, au moment où la distribution était dominée par la multimarque, vers la création d’un réseau en propre a été déterminant pour consolider la visibilité de la marque » commente Louis de Lestanville, directeur de participations chez Argos. Pour le groupe BCBG c’est aussi l’occasion de prolonger l’esprit de la marque, puisque « Dorothée Bis », était déjà tombé dans son escarcelle en 2003.

Lire plus tard
M&A Corporate  |  Acquisition Article