L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

N.D.

Capital-innovation : les levées accélèrent grâce aux fonds étrangers

PAR  | 12 avril 2019 | 485 mots

Start-up et scale up ont réuni près de 3 Md€ en 2018, soit une hausse de 14 %, selon les données CFNEWS. Plus de 30 tours de plus de 20 M€, abondés notamment avec les VC’s américains.

La cuvée 2018 du capital-innovation marque un nouveau record avec plus de 2,877 Md€ collectés au cours des douze derniers mois, selon les données récoltées par CFNEWS. C’est une augmentation de 14,3 % du montant global par rapport à 2017. Une hausse qui est notamment portée par les gros tours de Deezer (160 M€), nouvelle licorne, de la plateforme communautaire dédiée au bricolage ManoMano (110 M€), principalement en décembre et complété en mars, de l’éditeur Daitaku (88 M€), de la place de marché consacrée aux voyages Evaneos (70 M€), sans compter l’opération de Voodoo (173 M€), financée notamment par le fonds buyout de Goldman Sachs, mais pas seulement. Un chiffre dans cette accélération, celui du nombre de levées supérieures à 20 M€. Si ce dernier n’est que « de » 33 sur 618 opérations en 2018, il a en revanche été multiplié par six depuis 2013. La somme totale de ces deals en 2018, 1,395 Md€, représente par ailleurs près de la moitié du montant global levé, contre 22 % il y a cinq ans (146,5 M€ sur 662 M€) (voir tableau page 48).

En 2018, le ticket moyen atteint 4,67 M€, grimpant aussi sous l’effet de la baisse de près de 10 % des opérations durant l’année. « Des start-up, qui levaient jusqu’à 5 M€, il y a cinq, six ans sont aujourd’hui devenues des scale-up. Ce sont des sociétés un peu matures, qui commencent à avoir du chiffre d’affaires. Elles ont besoin de moyens plus conséquent, afin d’accompagner leur croissance et leur internationalisation, explique Franck Sebag, associé chez EY, qui a notamment participé aux due deals financières de la fintech Lydia, spécialisée dans le paiement mobile, ou encore de la solution d’emailing Mailjet, cette année. Cela dénote une certaine forme de maturité, à la fois des entreprises, et bien entendu de l’écosystème. » Un point de vue partagé par Matthieu Grollemund, associé de Baker & McKenzie, cabinet régulièrement présent dans les opérations de capital-innovation, conseil sur les levées de les éditeurs Platform.sh et de Peek Travel, qui ont récolté respectivement, 28 et 30 M€. « Au niveau mondial, il y a une prise de conscience que le marché français est devenu mature. La France s’inscrit donc dans une tendance mondiale d’augmentation de la taille des tours », déclare-t-il.

Lire la suite sur CFNEWS Magazine - en accès libre