L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

CFNEWS Magazine

L’âge de maturité

PAR  | 31 mai 2017 | 739 mots

 

 

D’un côté les mouvements de rapprochements d’équipes de gestion s’accélèrent. De l’autre, la création de nouvelles équipes participent à l’atomisation du secteur. « Une nouvelle segmentation du marché se dessine entre les acteurs de niche et ceux qui sont entrés dans des stratégies claires de diversification pouvant aller dans un certain nombre de cas jusqu’à la structuration de plateformes de services avec un  positionnement  de  one-stop-shopping, constate Nathalie Balland, associée de Syperus Finances.

La transformation du paysage va ainsi lentement mais sûrement vers l’âge de la maturité, même si le métier reste marqué par certains égos. « Nous ne sommes pas dans l’asset management classique, rappelle un investisseur du small cap qui a éconduit tous ses courtisans. Il existe une alchimie et une culture propre à chaque équipe dont il serait risqué de perturber l’équilibre. » Cela dit, malgré les résistances psychologiques, les fusions se sont multipliées durant les derniers mois. L Catterton a, par exemple, été  constitué  suite  au  rapprochement  du  spécialiste américain des biens de consommation Catterton et du fonds du groupe LVMH, L Capital.

Lire la suite sur CFNEWS Magazine - en accès libre

D’un  côté  les  mouvements  de  rapprochements  d’équipes  de  gestion  s’accélèrent.  De  l’autre,  la  création  de  nouvelles  équipes  participent  à  l’atomisation du secteur. « Une nouvelle segmentation  du  marché  se  dessine  entre  les  acteurs  de  niche  et  ceux  qui  sont  entrés  dans  des  stratégies  claires  de  diversification  pouvant aller dans un certain nombre de cas jusqu’à la structuration de plateformes de services avec un   positionnement   de   one-stop-shopping, constate Nathalie Balland, associée de Syperus  Finances.  La  transformation  du  paysage  va ainsi lentement mais sûrement vers l’âge de la maturité, même si le métier reste marqué par certains égos.  « Nous ne sommes pas dans l’asset management classique, rappelle un  investisseur  du  small  cap  qui  a  éconduit  tous ses courtisans. Il existe une alchimie et une  culture  propre  à  chaque  équipe  dont  il  serait  risqué  de  perturber  l’équilibre.  »  Cela  dit,  malgré  les  résistances  psychologiques,  les  fusions  se  sont  multipliées  durant  les  derniers  mois.  L  Catterton  a,  par  exemple,  été   constitué   suite   au   rapprochement   du   spécialiste  américain  des  biens  de  consommation  Catterton  et  du  fonds  du  groupe  LVMH,  L  Capital.

D’un côté les mouvements de rapprochements d’équipes de gestion s’accélèrent. De l’autre, la création de nouvelles équipes participent à l’atomisation du secteur. « Une nouvelle segmentation du marché se dessine entre les acteurs de niche et ceux qui sont entrés dans des stratégies claires de diversification pouvant aller dans un certain nombre de cas jusqu’à la structuration de plateformes de services avec un  positionnement  de  one-stop-shopping, constate Nathalie Balland, associée de Syperus Finances. La transformation du paysage va ainsi lentement mais sûrement vers l’âge de la maturité, même si le métier reste marqué par certains égos. « Nous ne sommes pas dans l’asset management classique, rappelle un investisseur du small cap qui a éconduit tous ses courtisans. Il existe une alchimie et une culture propre à chaque équipe dont il serait risqué de perturber l’équilibre. » Cela dit, malgré les résistances psychologiques, les fusions se sont multipliées durant les derniers mois. L Catterton a, par exemple, été  constitué  suite  au  rapprochement  du  spécialiste américain des biens de consommation Catterton et du fonds du groupe LVMH, L Capital.