L'actualité & Data du capital-investissement : transactions, LBO, M&A, Venture, Corporate Finance et Private Equity - Leader en France

CANVIEW

Afrique #167 : SIBM, Énergiestro, Eramet Sandouville, EpiLAB, Thndr...


© SIBM / Amethis

© SIBM / Amethis

Produits industriels & BTP : Société Ivoirienne de Béton Préfabriqué / Amethis (Côte d’Ivoire / France)

Sixième transaction d'Amethis en Côte d'Ivoire, l’un des pays privilégiés par la firme de private equity aux plus de 800 M€ de capacité d’investissement. Le fonds membre du groupe Edmond de Rothschild, qui y dispose d’un bureau local, vient de prendre une participation minoritaire dans la Société Ivoirienne de Béton Préfabriqué (SIBM), leader de la fabrication de produits préfabriqués, ciblant les marchés de l'électrification, des infrastructures et du bâtiment (voir fiche opération avec les conseils sur CFNEWS). Outre l’électrification de milliers de villages, l’entreprise fondée en 1952 à Abidjan a contribué à de nombreux projets essentiels dans ce pays du Golfe de Guinée, dont la Basilique de Yamoussoukro et la Route de l'Est. Ses quelque 1 200 employés sont répartis sur huit sites de production à proximité des grandes villes ivoiriennes et des principaux pôles économiques. SIBM revendique pour clients des groupes internationaux de travaux publics tels que Vinci, Bouygues, NGE et Colas, mais aussi des champions nationaux comme le Groupe PFO, ainsi que de nombreux acteurs locaux, à l’instar d’Ekds, Geci, Albedo. Grâce à l’investissement d’Amethis, SIBM modernisera et augmentera ses capacités de production et diversifiera ses produits sur ses différents segments d'activité. Le gestionnaire dédié au continent africain permettra aussi à la cible d'accéder à son réseau et à son expérience dans la sous-région ouest-africaine, afin de favoriser son expansion géographique (à commencer par le Sénégal), et l’aidera à améliorer ses performances environnementales et sociales. Khady Kone-Dicoh, associée chez Amethis, a déclaré : « Nous sommes fiers de soutenir une entreprise qui s'attaque aux problèmes fondamentaux de l'urbanisation en Côte d'Ivoire, avec un impact direct sur la vie quotidienne de la population. En effet, SIBM est impliquée dans de grands projets routiers qui améliorent la mobilité, mais aussi dans l'assainissement de l'eau pour un environnement sain ainsi que dans l'accès à l'énergie avec l'électrification des zones urbaines et rurales. Nous sommes honorés de soutenir l'équipe de SIBM, dirigée par un entrepreneur ivoirien talentueux, Serge Bilé, dans sa prochaine étape de croissance et son expansion régionale. SIBM a connu une croissance remarquable au cours des cinq dernières années, qui devrait se poursuivre sous l'impulsion du plan de développement national de la Côte d'Ivoire, d'un secteur de la construction dynamique et d'une politique de développement durable. »

 

EnR : Énergiestro / Filatex Group (Madagascar / France)

© Énergiestro

© Énergiestro

Énergiestro, une entreprise belfortaine de stockage d’énergie par volant d’inertie, accueille le groupe malgache Filatex à hauteur de 41 % pour un montant de 10 M€. Conseillé sur cette opération par la boutique parisienne de conseil en investissement Okan, la société acquéreuse, fondée en 1979, est active dans les énergies renouvelables, l’immobilier et les zones franches industrielles. Dirigée par André et Anne Gennesseaux depuis sa création en 2001, Energiestro conçoit et fabrique des matériels pour stocker de l'énergie dans des dispositifs inertiels, dans l’optique d’accroître l’adoption des EnR. Lauréate du Concours Mondial d’Innovation 2030 en 2014, du concours EDF Pulse en 2015 et du concours Shell-liveWire en 2018, labellisée Seal of Excellence de la Commission Européenne depuis 2016, la cible a inventé un volant en béton précontraint qui va permettre de stocker l’énergie pour un coût très inférieur à celui des batteries (voir fiche opération sur CFNEWS).

 

Industrie métallurgique : Eramet Sandouville / Sibanye-Sillwater / Eramet (France / Afrique du Sud)

Affinage du nickel - © Eramet

Affinage du nickel - © Eramet

Le site industriel normand d’Eramet Sandouville passe sous la coupe d’un groupe minier sud-africain : fort de 7 Md€ de chiffre d’affaires avec 80 000 collaborateurs, Sibanye-Stillwater a déboursé 85 M€ pour acquérir 100 % de cette usine hydro-métallurgique et reprendre ses 190 salariés. Le site produit de la matte de nickel - première fusion du minerai - pour les marchés de l’acier inox, de l’électrolyse et de l’électronique, mais ses installations ne sont pas adaptées à la production de sels de nickel utilisés pour les batteries électriques. Enregistrant des pertes depuis cinq ans, elle a bénéficié de 150 M€ d'investissement depuis 2016, soit l'équivalent de son chiffre d’affaires. La promesse unilatérale d’achat remontait à juillet dernier (voir fiche opération avec les conseils sur CFNEWS). Valorisant et développant les métaux indispensables à la construction d’un monde plus durable (manganèse, nickel, sables minéralisés, lithium, cobalt…), les 13 000 collaborateurs d’Eramet contribuent à rendre les infrastructures et les constructions robustes et résistantes, les moyens de mobilité plus performants, les outils de santé plus sûrs, les appareils de télécommunications plus efficaces. L’entreprise minière et métallurgique française cotée a engrangé 3,55 Md€ de revenus en 2020 et son chiffre d'affaires s’avère en forte augmentation sur les trois premiers trimestres de 2021.

 

Santé & matériel médical : EpiLAB / Bpifrance / CIC (France / Afrique de l’Ouest)

La medtech yvelinoise EpiLAB boucle une première levée de fonds d’1 M€ auprès de la Bpifrance, du CIC et de business angels, afin de finaliser le développement de son kit portable, simple (ne nécessitant ni infrastructures de soins, ni recours à du personnel médical) et rapide (moins de deux heures) de dépistage de la tuberculose. Objectif : accélérer significativement la lutte contre ce fléau, la deuxième maladie infectieuse la plus mortelle au monde avec plus de dix millions de personnes touchées chaque année, dont 4,2 millions de personnes encore non détectées en 2020. C’est en Afrique de l’Ouest, notamment au Togo et au Bénin (deux pays ayant manifesté leur intérêt pour cette technologie), que seront réalisées les premières évaluations terrain du kit. L’Afrique du Sud, le Gabon, et la République centrafricaine occupent d’ailleurs le top 3 des pays où le taux d’incidence est le plus élevé. « Ce qui nous anime chez EpiLAB, c’est d’aider les organisations de santé et les gouvernements dans la lutte contre la tuberculose en rendant son dépistage accessible à toutes les populations éloignées des infrastructures de santé. Cela concerne non seulement les pays en voie de développement mais aussi les pays occidentaux où des foyers tuberculeux réapparaissent, par exemple dans les prisons ou des structures d’accueil de migrants », a expliqué Maurice Lubetzki, dirigeant co-fondateur d’EpiLAB. La méthode de détection combinant microbiologie et électrochimie analytique a vocation à être appliquée par la suite à d'autres maladies infectieuses (voir fiche opération sur CFNEWS).

 

Logiciel & services financiers : Thndr / Tiger Global / Beco Capital / Prosus Ventures /  Base Capital / Endure Capital / 4DX Ventures / Raba Partnerships / JIMCO (Égypte / États-Unis / Émirats arabes unis / Pays-Bas / Afrique du Sud / Monaco)

La plateforme égyptienne Thndr, qui facilite l’investissement sur le marché boursier égyptien et dans des fonds communs de placement, lève 17,5 M€ (20 M$) au cours d’une série A menée par l’américain Tiger Global, l’émirati Beco Capital et le néerlandais Prosus Ventures (ex Naspers Ventures), afin de proposer à terme à ses clients des actifs des bourses étrangères et nord-africaines, et étendre sa présence dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Selon la start-up créée en 2020 par Ahmad Hammouda et Seif Amr, 87 % de ses utilisateurs ont investi pour la première fois par son biais, et 40 % de ses utilisateurs proviennent de zones rurales. Elle affirme par ailleurs avoir contribué à hauteur de 36 % à toutes les nouvelles inscriptions sur les bourses locales en 2021. Base Capital (Pays-Bas), Endure Capital (États-Unis), 4DX Ventures (États-Unis), Raba Partnerships (Afrique du Sud) et Jameel Investment Management (JIMCO, Monaco) ont également participé à ce tour de table.

 

Fonds : Kleoss Capital / 27four Investment Managers / RisCura (Afrique du Sud)

Le capital-investisseur sud-africain Kleoss Capital réalise le premier closing de  son deuxième véhicule à 35 M€ (600 MZAR), soit plus de la moitié de l’enveloppe totale ciblée à terme de 58 M€ (1 MdZAR). Un groupe d’investisseurs a apporté les capitaux nécessaires, dont les sud-africains 27four Investment Managers et RisCura. Parallèlement, il vient de conclure son premier investissement dans l’éducation. Ce deuxième véhicule s’intéresse essentiellement aux moyennes entreprises du marché intermédiaire sud-africain, qui jusqu’à présent font preuve de résilience en pleine crise sanitaire, et qui recherchent des financements supplémentaires pour poursuivre leur croissance.

 

Événement :

  • Bruxelles (diffusion en ligne), 16-18 février : septième édition du Forum des affaires UE-Afrique (EABF), co-organisé par la Commission européenne, la Commission de l'Union Africaine et les associations professionnelles des deux continents. L'événement proposera douze ateliers et conférences de haut niveau sur les principaux thèmes des relations d'affaires entre l'Europe et l'Afrique. Women in Africa animera notamment vendredi un atelier sur le financement des femmes entrepreneuses sur le continent africain (14h30-16h).

 

Et aussi...

  • L’UE compte investir 150 Md€ en Afrique, dans le cadre sa nouvelle stratégie d’investissement baptisée « Global Gateway », qui vise à mobiliser des fonds à hauteur de 300 Md€ pour des infrastructures publiques et privées dans le monde d’ici à 2027.
  • Alors que le malgache Axian partait comme favori - avec une offre autour de 100 M€ sensiblement supérieure à celle de ses concurrents - c’est finalement Sonatel, filiale sénégalaise du groupe français Orange, qui devrait acquérir une participation majoritaire (51 %) du capital de l’opérateur mauritanien Mattel, filiale de Tunisie Telecom.
  • Au sein de la capitale malgache d’Antananarivo, un projet de téléphérique vient d’être confié aux entreprises françaises Poma et Colas. Il sera financé à hauteur de 152 M€ par la France,  avec un prêt de 28 M€ du Trésor français et un prêt commercial de 80 M€ de Bpifrance.
  • En Afrique du Sud, le producteur indépendant d’électricité (IPP) français Total Eren et l’entreprise britannique Chariot vont doter la mine de Tharisa (producteur de métaux du groupe du platine et de chrome, coté à la bourse de Johannesburg et de Londres) d’une centrale solaire de 40 MWc. Ce projet d’usage productif d’énergie solaire constitue le premier projet engagé dans le cadre du partenariat entre la filiale du groupe pétrolier français TotalEnergies et le groupe britannique.
  • Selon Africa Business+, Alain Gauvin a quitté le mois dernier le cabinet juridique Asafo & Co, qu’il avait rejoint en janvier 2020 comme associé responsable des bureaux de Casablanca et d'Alger. L’avocat spécialisé dans la réglementation bancaire s’apprêterait à lancer sa propre structure de conseil.
  • Pour soutenir le programme économique et financier de 580 M€ (689,5 M$) octroyé au Cameroun par le FMI en juillet dernier, l’AFD accorde 150 M€ au titre du prêt de soutien budgétaire, dont un premier décaissement de 70 M€.
  • La banque d’affaires Lazard renouvelle son partenariat avec le programme Women in Africa Young Leaders, après le succès de la première édition qui a vu la sélection de cinq jeunes femmes qui ont pu suivre un programme de formation spécial tout au long de l’année.
  • Proparco va lancer une facilité de 6,47 M€ axée sur les industries culturelles et créatives (mode, musique, arts…) en Afrique subsaharienne, première incursion de la filiale de l’AFD dans ce domaine, témoignage de son évolution vers des secteurs financièrement plus risqués.
  • L’agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ) - à travers son Programme Invest for Jobs - et Orange Côte d’Ivoire signent une convention dans le cadre du projet « École de la Fibre », association visant la formation et la création de débouchés professionnels pour un millier de jeunes dans les métiers liés à la fibre. Invest for Jobs a vocation à soutenir des entreprises allemandes, européennes et africaines dans leur engagement en Afrique.
  • Proparco octroie une subvention de 2,3 M€ aux quatre hôpitaux de l'Aga Khan en Afrique de l'Est, ainsi qu'à 94 centres médicaux et de proximité des services de santé Aga Khan au Kenya et en Tanzanie, afin d'améliorer l'accès aux services de soins de santé par le renforcement de l'approvisionnement en oxygène et la prestation gratuite de soins de qualité aux patients dans le besoin.
  • Piloté par Seydina Ndiaye et Pape Bocar Gueye, KPMG Sénégal a inauguré la semaine dernière ses nouveaux bureaux afin de répondre à sa forte expansion.
  • Moove, fintech panafricaine axée sur le mobilité, s’allie avec CFAO Motors, branche du groupe de distribution CFAO Automotive pour soutenir les entrepreneurs du secteur au Nigeria et au Ghana.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain !

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :