CANVIEW

Afrique #170 : Biovac, Axa Crédit, Onomo Hotels, M-Kopa...


| 1799 mots
© Adobe Stock

© Adobe Stock

Produits pharmaceutiques : Biovac / BAD (Afrique du Sud / Afrique)

Près de huit mois après avoir conclu un accord portant sur la fabrication et la distribution des vaccins contre la Covid-19 des laboratoires américain et allemand Pfizer et BioNTech, la société biopharmaceutique sud-africaine Biovac lève 134 M€ (150 M$) auprès d’un consortium de neuf banques de développement - dont la Banque Africaine de Développement (BAD) - non seulement pour mener à bien ce projet, mais aussi pour produire d’autres vaccins de routine en manque sur le continent. Fondée en 2003, la cible emploie quelque 330 salariés. Le partenariat conclu en juillet avec Pfizer et BioNTech porte sur la production de cent millions de doses de vaccins par an, qui seront distribuées dans les cinquante-cinq pays de l’Union africaine. En contribuant à soutenir la capacité de production et l’expansion de la filière de vaccins de Biovac, ce financement constitue un jalon important dans le plan d’action pharmaceutique 2030 de l’Afrique, élaboré par la BAD, qui prévoit de porter la production locale de produits pharmaceutiques à 70 %, d’ici 2030 et à 60 % pour les vaccins, d’ici 2040. À l’heure actuelle, la fabrication africaine locale représente moins de 1 %, tandis que le continent importe plus d’un milliard de doses par an.

 

Services financiers & biens de consommation : Axa Credit / Chari.ma / Axa (Maroc / France)

Meryem Chami, Axa Assurance Maroc

Meryem Chami, Axa Assurance Maroc

C’est un type de rachat peu commun qui vient d’être signé au Maroc : l’acquisition d’une succursale locale d’une banque mondiale par une start-up. Un mois après une levée de fonds d’un montant confidentiel la valorisant autour de 90 M€ (100 M$), Chari.ma, une entreprise marocaine de commerce électronique et de vente au détail B2B, co-fondée en 2020 par Ismaël et Sophia Belkhayat, s’empare en effet d’Axa Credit - la branche de crédit d’Axa Assurance Maroc, filiale du groupe français Axa - pour 19,8 M€ (22 M$). Spécialisée dans le crédit à la consommation, cette dernière permettra à Chari.ma de proposer des crédits à sa clientèle constituée de détaillants de produits de grande consommation en Afrique francophone, à commencer par le Maroc et la Tunisie. « Nous sommes ravis d’annoncer un partenariat de vente entre Axa Assurance Maroc et Chari. Ce partenariat permettra à Axa de poursuivre sa croissance sur le marché marocain et de jouer un rôle central dans l’inclusion financière », a déclaré Meryem Chami, directrice générale d'Axa Assurance Maroc. Cette cession permettra à Axa de se recentrer sur son cœur de métier, à savoir l’assurance (voir fiche opération sur CFNEWS).

 

Hôtellerie : Onomo Hotels / Batipart / Crédit Mutuel Equity / CDC Group / Société Financière Internationale (Maroc / France / Royaume-Uni / États-Unis)

© Onomo Hotels

© Onomo Hotels

Soutenu depuis sa création en 2009 par Batipart, et depuis 2017 par le Commonwealth Development Corporation (CDC Group) ainsi que le Crédit Mutuel Equity (ex CM-CIC Investissement), le groupe hôtelier panafricain Onomo Hotels a décidé d’adapter sa structure à la prochaine phase de croissance stratégique. Dans cette optique, ses actionnaires Batipart et Crédit Mutuel Equity rachètent - pour un montant non divulgué - l’intégralité des parts détenues par la CDC depuis 2017 (relire l’article Onomo héberge des investisseurs européens et voir fiche opération sur CFNEWS IMMO), tandis que l’entreprise dirigée par Cédric Guilleminot souscrit un nouveau prêt long terme de 25 M€ auprès de l’institution de financement du développement britannique. Parallèlement, le groupe hôtelier vient de nouer un partenariat avec la Société Financière Internationale (SFI), qui lui octroie une enveloppe de 36 M€ comprenant un financement par emprunt et un financement mixte du guichet IFC-MIGA de promotion du secteur privé avec le mécanisme de financements mixtes (IDA- PSW BFF). Cet apport permettra à la société détentrice de vingt-deux hôtels dans treize pays africains de rénover et d’agrandir ses établissements existants à Abidjan, Bamako et Dakar, de financer de futurs projets en développement, et ainsi de miser pleinement sur la reprise des voyages d’affaires et du tourisme en Afrique subsaharienne. (Pour plus de détails, lire l'article  Onomo Hotels ajuste sa structure financière sur CFNEWS IMMO).

 

Services financiers : M-Kopa / Generation Investment Management / Broadscale Group / CDC Group / LGT Venture Philanthropy / LocalGlobe / HEPCO Capital Management (Kenya / Royaume-Uni / États-Unis / Suisse)

© M-Kopa

© M-Kopa

La fintech kényane M-Kopa, qui offre une large gamme  de produits et services à ses clients sous-bancarisés, vient de récolter 67 M€ (75 M$) lors d’un cinquième tour de table dirigé par le britannique Generation Investment Management et l’américain Broadscale Group, avec la participation d’actionnaires historiques, tels que le CDC Group (Royaume-Uni), LGT Venture Philanthropy (Suisse), aux côtés du Latitude Fund de LocalGlobe (Royaume-Uni) et de HEPCO Capital Management (États-Unis). Lancée en 2011, la jeune pousse fondée par Jesse Moore (P-dg), Chad Larson et Nick Hughes se concentrait à l'origine sur les systèmes solaires domestiques destinés aux clients à faible revenu et aux clients ruraux sans électricité au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda. Depuis, elle a étendu son modèle de paiement à la consommation aux smartphones (lancés au Kenya il y a deux ans et représentant désormais l’offre ayant le plus de succès), téléviseurs, réfrigérateurs, à l’éclairage solaire et ambitionne de se renforcer dans les services financiers numériques tels que les prêts en espèces et l'assurance maladie. Alors que la société était fortement axée sur l'Afrique de l'Est, elle s’est retirée de la Tanzanie, et est aujourd’hui présente au Kenya, en Ouganda, au Nigeria et au Ghana. Les nouvelles ressources obtenues lui permettront d’étendre ses activités sur un nouveau marché cette année et en 2023. Au cours des neuf prochains mois, la base de clientèle devrait atteindre le seuil de trois millions, suite à une multiplication par 2,5 des nouveaux clients entre 2020 et 2021. M-Kopa revendique avoir déjà débloqué à ce jour plus de 536 M€ (600 M$) de financement pour ses deux millions de clients sous-bancarisés.

 

Étude : les investisseurs institutionnels les plus actifs en Afrique en 2021 (Thebigdeal)

Selon la base de données Thebigdeal.substack.com (pilotée par la plateforme californienne de marché numérique d'auto-édition Gumroad), plus de 800 investisseurs institutionnels ont été impliqués dans au moins une transaction en Afrique l’an dernier. 81 % d’entre eux n’ont réalisé qu’une ou deux opérations sur le continent. À l’inverse, les champions des investissements, en termes de nombre de transactions, sont le VC mauricien Launch Africa Ventres (67 prises de participations dans treize pays), le VC égyptien Flats6Lab (41 deals conclus, uniquement en Afrique du Nord), l’américain Y Combinator (37 deals bouclés dans onze pays) et le japonais Kepple Africa Ventures (35 delas effectués dans huit pays). Les pays majoritairement plébiscités sont le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud et le Ghana. Si l’on restreint l’étude aux cinq investisseurs institutionnels les plus actifs, sept marchés africains de distinguent: l’Égypte, le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont ainsi concentré la majeure partie des financements.

 

Événement :

  • Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Madagascar et République Démocratique du Congo, 1er mars - 30 juin : cinquième édition du Prix Pierre Castel, organisé par le Fonds Pierre Castel, dont l’objectif est d’identifier et de soutenir de jeunes entrepreneurs africains, dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, qui contribuent au développement socio-économique et environnemental de leur pays.

 

Et aussi...

  • Bpifrance et le Conseil Présidentiel pour l'Afrique (CPA) ont dévoilé hier les vingt-neuf lauréats de la deuxième promotion du Pass Africa, un programme et un label destiné à accélérer le développement des entrepreneurs français ciblant l'Afrique, en leur proposant un accompagnement quotidien, avec formations, coaching et conseils personnalisés.
  • La plateforme de négoce de crypto-monnaies VALR, dont le siège social est sis à Johannesbourg, vient de boucler une série B d’environ 45 M€ (50 M$) - soit le plus important financement jamais obtenu dans ce secteur en Afrique - auprès notamment des VC américains Pantera Capital et Coinbase Ventures, ou encore du hong-kongais Alameda Research, se valorisant ainsi plus de 214 M€ (240 M$).
  • Le fonds d’impact nigérian Atlantica Venture, dédié au financement des start-up  technologiques du continent africain, obtient près de 45 M€ (50 M$) pour son premier véhicule, auprès de la Banque d’Investissement Européenne (BEI) et de la fondation sud-africaine Boost Africa.
  • Bpifrance et la Banque d’Investissement et de Développement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (BICDC) renforcent leur coopération  afin de développer des projets communs destinés à faciliter les interactions entre les entreprises françaises et africaines, et à favoriser le développement des exportations françaises en Afrique.
  • Au Gabon, l’entreprise tricolore Solen vient de décrocher un contrat pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 120 MW à Ayemé Plaine, à trente kilomètres de Libreville.
  • En Côte d’Ivoire, le français Biovea Énergies vient d’entamer les travaux de sa centrale biomasse d’Ayébo de 46 MW, qui produira de l’électricité en incinérant les déchets de palmiers à huile.
  • Dans le cadre du projet Go-In mené depuis 2017 au Burkina Faso, le Gret (ONG internationale de développement basée à Nogent-sur-Marne) développe un fonds d’investissement afin de faciliter l’acquisition d’équipements de production, de collecte, de transformation et de commercialisation des TPE / PME des filières lait et des produits forestiers non ligneux.
  • La filiale camerounaise du groupe bancaire Société Générale accorde un prêt de 521 K€ à NAMé Recycling, une entreprise belgo-camerounaise spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets plastiques, qui sera réinvesti dans la production de palettes en plastique dans les villes de Douala et Yaoundé.
  • Cinq ans après son lancement, la Société Générale abandonne Yup, son service de mobile money établi au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Ghana, à Madagascar et au Sénégal.

 

Bonne fin de semaine et à mardi prochain !

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Afrique ? Écrivez-nous à : stephanie.roux@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :

Retrouvez toutes les informations (deal lists, équipes, cessions, véhicules...) :

BIOVAC
BANQUE AFRICAINE DE ...
AXA CRÉDIT
CHARI.MA
AXA ASSURANCE MAROC
AXA
ONOMO HOTELS
BATIPART
CREDIT MUTUEL EQUITY
BRITISH INTERNATIONA...
SOCIÉTÉ FINANCIÈRE I...
GENERATION INVESTMEN...
LOCAL GLOBE

CFNEWS propose désormais une API REST. Accédez à l'ensemble de nos articles et nos données depuis votre CRM. Pour plus d'informations, contactez abo@cfnews.net