L'actualité & Data du capital-investissement : transactions, LBO, M&A, Venture, Corporate Finance et Private Equity - Leader en France

CANVIEW

NEoT Offgrid Africa électrifie le Bénin ; la COP27 multiplie les annonces

NEoT Offgrid Africa, la plateforme d'investissement majoritairement détenue par le gérant tricolore Méridiam aux côtés d'EDF, structure une JV dédiée à l’électrification rurale du Bénin, en partenariat avec un duo de développeurs. De nombreuses annonces concernant l'Afrique ont été officialisées lors de la COP27, qui se tient en Égypte jusqu'au 18 novembre.

© Les Soleils du Bénin / NEoT Offgrid Africa

© Les Soleils du Bénin / NEoT Offgrid Africa

Les Soleils du Bénin : déjà un premier projet à  8,5 M€

Nouvelle opération pour NEoT Offgrid Africa, bras armé du fonds français d’infrastructures Meridiam en matière d'énergie hors réseau en Afrique, majoritairement détenu par le gérant tricolore aux côtés entre autres d'EDF. Lancée en 2017 (relire ci-dessous), la plateforme d'investissement structure une co-entreprise : Les Soleils du Bénin, dédiée à l'électrification rurale du Bénin via des mini-réseaux de centrales solaires connectées et autonomes. Créée en partenariat avec le développeur d'énergie solaire local Aress et son homologue français Générale du Solaire, la JV a d'ores et déjà entamé le développement d'un premier projet phare d’un montant estimé à 8,5 M€. Visant 1,7 MW de capacité photovoltaïque et 3 MWh de capacité batterie d'ici à 2024, il a vocation à alimenter cinq mille foyers et entreprises répartis sur douze localités dans le pays. NOA, géré par NEoT Capital, a déployé à ce jour plus de 30 M€ pour l'électrification de 44 000 foyers et entreprises en Côte d'Ivoire, au Sierra Leone, en Ouganda et au Nigeria. (Pour plus de détails, lire l’article Meridiam électrifie le Bénin avec un duo de développeurs sur CFNEWS INFRA).

 

Namibie : une avancée décisive pour la centrale à hydrogène vert de HDF Energy

© HDF Energy

© HDF Energy

Le groupe coté tricolore Hydrogène de France (HDF Energy), pionnier mondial des centrales électriques à hydrogène et fabricant de piles à combustible de forte puissance, a choisi la COP27 - qui se tient à Sharm-el-Sheikh, en Égypte depuis le 6 novembre et jusqu’à vendredi prochain inclus - pour officialiser son partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI) en vue du développement de la centrale électrique à hydrogène vert Renewstable® à Swakopmund, en Namibie. Il s’agit d’une avancée majeure vers le closing financier prévu en 2023 et le démarrage de la construction de ce premier projet d'hydrogène vert à grande échelle en Afrique, qui produira localement de l’électricité propre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour 140 000 personnes et contribuera ainsi directement à la sécurité de l'approvisionnement en électricité du pays. Parallèlement, une nouvelle facilité de prêt souverain de 500 M€ sera octroyée par la Commission européenne pour développer la filière hydrogène vert en Namibie. 

 

Afrique du Sud : 600 M€ de l'AFD et la KfW en faveur de la transition énergétique

Parmi les autres mesures annoncées lors de la conférence climatique mondiale de la COP27, figure la signature d’accords concessionnels de 600 M€ (10,7 MdZAR) entre l’Afrique du Sud, la France et l’Allemagne, afin d’aider la nation arc-en-ciel dans ses efforts pour adopter des énergies plus propres que le charbon. Cette somme, partagée à parts égales entre les deux pays européens, sera apportée par les banques publiques de développement français et allemande, l’AFD et la KfW.

 

Afrique : une alliance pour le dessalement de l'eau à destination des agriculteurs

En marge de la 27e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP27), a été portée sur les fonts baptismaux une nouvelle alliance pour le dessalement de l’eau d’irrigation : « Save Cleantech Utilities » est le fruit de l’association du fournisseur d’énergie solaire égyptien Engazaat, du spécialiste du stockage d’énergie suédois Azelio et du français Mascara Nouvelles Technologies, un fournisseur de solution de dessalement de l’eau basé à Chartres. Objectif : garantir aux agriculteurs africains l'accès à l’eau dont ils ont besoin pour leurs exploitations, et ainsi améliorer les rendements agricoles dans un contexte marqué par le stress hydrique.

 

Six grandes écoles de commerces africaines s'associent pour l'action climatique

À l’occasion de la COP27,  six grandes écoles de commerce africaines ont lancé le Business Schools for Climate Leadership Africa (BS4CL Africa) afin de mettre en place un cadre de collaboration pour l'action climatique qui réponde aux besoins et s'adapte aux réalités du continent africain. Son inspiration : le Business Schools for Climate Leadership BS4CL, une initiative portée par huit grandes écoles de commerce européennes dont l’INSEAD, qui a vocation à éduquer, inspirer et informer un réseau mondial de chefs d'entreprise actuels et futurs, pour les guider en matière d'action climatique.

 

CFNEWS Newsletter

Tous les lundis et mercredis
Recevez tous les lundis et mercredis l'actualité du capital-investissement, fusions-acquisitions, corporate finance.