L'actualité & Data du capital-investissement : transactions, LBO, M&A, Venture, Corporate Finance et Private Equity - Leader en France

CANVIEW

Brésil : Saint-Gobain se déleste, Mirova accélère dans la gestion durable des terres, TotalEnergies...


© Adobe Stock

© Adobe Stock

Le producteur de matériaux de construction Saint Gobain cède au groupe japonais Shinagawa Refractories Corporation certaines de ses activités céramiques au Brésil et aux Etats-Unis générant un chiffre d’affaires combiné d’environ 70 M€ l’année dernière. La transaction, dont le closing est prévu d’ici fin 2022 ou début 2023, concerne plus de 350 collaborateurs répartis sur deux sites opérant principalement pour le marché traditionnel de la sidérurgie. Le site de Vinhedo situé dans l’Etat de São Paulo au Brésil, où sont employées 300 personnes, et le site de Latrobe basé à proximité de Pittsburgh aux Etats-Unis. Cette opération, qui s’inscrit dans la stratégie d’optimisation du profil du groupe et est en ligne avec les objectifs du plan « Grow & Impact », vise à concentrer les activités des Solutions de Haute Performance sur ses marchés mondiaux les plus importants et dégageant la plus forte croissance.

Et aussi :

Mirova accélère le déploiement de son programme d’investissement dans la gestion durable des terres au travers de trois nouveaux projets au Brésil, au Maroc et aux Philippines représentant plus de 38 M$ (36,6 M€) d’engagement et consolide le portefeuille de son fonds Land Degradation Neutrality. Au Brésil, la filiale de finance responsable de Natixis Investment Managers, en partenariat avec le groupe français SLB, investit dans Aloe Agroflorestal pour développer des programmes d’afforestation ayant notamment recours au biochar. La mise en œuvre d’un premier investissement dans la pays vise la restauration de 2 000 hectares de terres dégradées par des pratiques forestières durables. Mirova a levé 208 M$ (169 M€) en 2021 auprès d'investisseurs publics et privés pour ce véhicule dédié à l'agroforesterie et à la reforestation dans les pays en développement.

 

TotalEnergies démarre la production de la première phase du développement (Mero-1) du champ géant de Mero, situé sur le bloc de Libra, à plus de 150 kilomètres au large de Rio de Janeiro, dans le bassin de Santos au Brésil. Lancé fin 2017, Mero-1 comporte une unité FPSO (Floating Production Storage and Offloading) d'une capacité de production de 180 000 barils de pétrole par jour. Les démarrages des trois autres phases de développement sont prévus entre 2023 et 2025. Le champ de Mero, opéré par Petrobras (38,6 %) en partenariat avec TotalEnergies et Shell Brasil (19,3 % chacun), est en préproduction depuis 2017 avec le FPSO Pioneiro de Libra, d'une capacité de 50 000 barils d'huile par jour.

 

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a redémarré partiellement l'exploitation de sa mine de fer au Brésil, sans utiliser le parc de résidus, après avoir obtenu l'accord des autorités minières à cet effet pour une période de trois mois. « Sous ce régime temporaire, permis par la possibilité de recourir à des zones de stockage alternatives, l'objectif est de passer progressivement de 70% à la pleine production », indique le groupe tricolore. Vallourec prépare en parallèle le retour à une exploitation normale laquelle sera soumise à la validation par les autorités minières et environnementales de la stabilité du parc de résidus.

Retrouvez tous les articles sur : MIROVA , SAINT-GOBAIN , TOTALENERGIES , VALLOUREC

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :