L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Article

Meero tire en grand

| 12 juillet 2018 | 584 mots - 9 conseil(s)

S'appuyant sur ses 40 000 clients, le spécialiste de la photographie professionnelle relève 38,5 M€, auprès notamment d'Alven Capital et d'Idinvest.

Meero développe rapidement ses activités. Revendiquant désormais la place de leader européen sur le marché de l'automatisation intégrale de la prise de vue et de la retouche d'images, la jeune pousse a quadruplé son nombre de clients, plus de 40 000 désormais, contre 10 000 en septembre dernier. C'est aussi à cette date que la start-up avait reçu la seconde tranche de son premier tour, d'un montant de 15 M€, levé notamment auprès d'Alven Capital, White Star Capital, Global Founders Capital (GFCAglaé Ventures ou encore Kima Ventures (lire ci-dessous). Meero vise désormais, et vitement, la même position outre-Atlantique, avec une nouvelle levée de fonds, à hauteur de plus de 38,5 M€, entièrement en augmentation de capital. Déjà lead sur la précédente opération, Alven Capital partage cette fois-ci la tête de ce tour de table avec Idinvest Partners.« Ce tour ne figurait pas au calendrier de Meero, mais il s'est imposé, pour répondre à sa forte croissance commerciale, explique Chloé Giard (photo ci-contre), directrice d'investissements chez Idinvest Partners. Même si la société disposait encore de beaucoup d'argent, elle a décidé d'accélérer de manière agressive sur les marchés américain et asiatique. »  Aglaé Ventures, GFC et White Star Capital remettent également au pot. À l'issue de l'opération, les associés, fondateurs en 2014, dont Thomas Rebaud (photo ci-dessous), gardent une large majorité au capital.

Après l'immobilier, la restauration et l'e-commerce

Pour rappel, Meero est une plateforme regroupant plus de 40 000 photographes. Sur cette dernière, des clients venus en premier lieu de l'immobilier, puis de l'hôtellerie-restauration, du commerce de détail, passent commandes de reportages photos, vidéos ou de visites virtuelles. Les photographes, formés pour les besoins des clients et les exigences de Meero, transfèrent ensuite les fichiers sur la plateforme. Les algorithmes de la solution MeeroEnlight prennent ensuite le relais, automatisent le processus, de la prise de vue aux retouches photo, dont notamment le recadrage, et enfin, à l'envoi au client 24 heures après la commande. « Nous travaillons avec les acteurs de l'e-commerce, pour savoir comment adresser ce marché d'ici peu de temps », indique Thomas Rebaud demeuré silencieux sur le chiffre d'affaires. Meero pourrait aussi s'ouvrir prochainement au secteur de l'événementiel. Parmi les clients figurent aujourd'hui Airbnb, Uber ou encore AccorHotels. Les moyens alloués à Meero vont aussi servir à renforcer et ouvrir de nouveaux bureaux, dont celui de NewYork, que le P-dg dirigera. 50 à 100 personnes y viendraient ainsi grossir les rangs de la jeune pousse de 180 salariés. Une antenne asiatique -probablement au Japon-, d'une trentaine de collaborateurs devrait aussi, d'ici la fin d'année, voir le jour. Le siège social demeurera cependant en France.

Lire aussi :

Meero pose pour un 1er tour (02/06/2017)

Meero complète son premier tour (05/09/2017)

Voir aussi : 

Les dix plus grosses levées en capital innovation du premier semestre 2018

Les dix plus grosses levées en capital innovation du premier semestre 2018

© Source CFNEWS

Voir la fiche de : MEERO

Voir la fiche de : IDINVEST PARTNERS

Voir la fiche de : ALVEN CAPITAL

Voir la fiche de : GLOBAL FOUNDERS CAPITAL (GFC)

Voir la fiche de : AGLAE VENTURES

Voir la fiche de : WHITE STAR CAPITAL

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération
Haut de page