L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

CANVIEW

[TECH] DNA Script séduit outre-Atlantique

Pour accélérer sa commercialisation, le fabricant parisien d’ADN synthétique, également établi à San Francisco, relève un troisième tour de 142 M€, auprès de Coatue Management et Catalio Capital Management, lead investors, suivi par des VCs historiques.

- 3 conseils
© DNA Script

© DNA Script

Troisième augmentation de capital pour DNA Script en trois ans, légèrement en avance de phase sur son processus de levée de fonds. Cette fois-ci, le fabricant parisien d’ADN synthétique, également établi à San Francisco, réalise une opération de 142 M€, contre 35 M€ et 46 M€ précédemment (lire ci-dessous). Un montant supérieur aux attentes du dirigeant et fondateur en 2014, Thomas Ybert, collecté de gré à gré, et qui marque les nombreuses entrées de gestionnaires d'actifs, principalement américains, que le new-yorkais Coatue Management, notamment axé sur le domaine de la santé et Catalio Capital Management, fonds créé l'an passé par George Petrocheilos et R. Jacob Vogelstein, spécialistes de la technologie biomédicale et des sciences du vivant. Ces deux investisseurs injectent les plus gros tickets, devant Fidelity Management & Research Company, Columbia Threadneedle, Arrowmark PartnersFarallon Capital et Moore Strategic Ventures. L'opération est complétée par plusieurs actionnaires historiques, dont les Français Kurma Partners, présent depuis le tour d'amorçage en 2015, et Bpifrance, à travers son fonds Large Venture.

Une première commercialisation

Thomas Ybert, DNA Script

Thomas Ybert, DNA Script

Pour rappel, DNA Script est le concepteur d'une première plateforme capable de fabriquer de l'ADN, Syntax, avec de nombreuses applications, principalement dans le domaine de la santé, comme des solutions capables de retenir de l'information sous format ADN ou encore de nouveaux matériaux. « Nous sommes en ligne avec ce que nous pensions faire, puisque nous devions finaliser notre programme de notre premier produit, pour les débuts de l'été, et nous lancer commercialement de manière restreinte, résume Thomas Ybert, qui pilote une équipe de 135 personnes, dont 90 sont installées en France. Cette commercialisation sera accessible à tous dans le courant de l'année 2022, pour élargir notre produit à une base de clients qui va être plus importante. Le marché de l'ADN est mondial mais se concentre à 50 % aux États-Unis, et 25 % en Europe, nos deux premiers marchés. » DNA Script vise une typologie de clients académiques ou privés, respectivement tels que les instituts ainsi que les universités, mais également, n'importe quelle entreprise de toute taille  ayant des besoins en accès à des ADN de synthèse (start-up, grands groupes pharmaceutiques...). 

De nouveaux produits

Le fabricant parisien profitera, entre autres, de sa large enveloppe pour se lancer dans une phase de recrutements importante, qui devrait prendre fin d'ici la fin de l'année 2023, avec l'arrivée d'une centaine de collaborateurs. Mais principalement pour s'engager sur la création de nouveaux produits. « Nous voulons commencer le développement d'autres plateformes qui vont donner naissance aux futurs produits de DNA Script, indique le dirigeant. Il s'agit d'un objectif très important, puisque nous voulons collaborer avec de futurs clients, pour qu'ils nous aident à définir les bonnes caractéristiques et formats de ces futurs outils, afin de développer quelque chose dont ils vont voir l'intérêt tout de suite. »

CFNEWS Newsletter

Tous les lundis et mercredis
Recevez tous les lundis et mercredis l'actualité du capital-investissement, fusions-acquisitions, corporate finance.

Les plus grosses levées de fonds dans la biotechnologie en 2021 © CFNEWS.net

[Véhicule]

BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.